A cons, connes et demi !

Billets d'humour et d'humeur Femme et islam Islam Publié le 12 septembre 2021 - par - 19 commentaires

A Kraboul, les bâchées montent en première ligne.

La liberté connaît son déshonneur insigne…

Et d’alla, ces énamourées,

ces justes bonnes à labourer,

les barbus s’en soucient pas plus que d’une guigne…

PACO. Labour, toujours labour…

11/09/2021

À Kaboul, des femmes afghanes manifestent voilées pour défendre les talibans

Plusieurs centaines de manifestantes ont protesté contre leurs concitoyennes non-voilées, et témoigné dans la rue leur soutien aux nouveaux maîtres du pays, dont la politique à l’égard des femmes inquiète la communauté internationale.

Plusieurs centaines d’Afghanes entièrement voilées se sont réunies samedi dans l’amphithéâtre d’une université de Kaboul pour exprimer leur soutien au nouveau régime taliban dont la politique à l’égard des femmes suscite l’inquiétude dans le pays comme à l’étranger.

Ces quelque 300 femmes, dont la majorité portait des niqabs noirs couvrant la totalité de leur visage à l’exception des yeux, ont brandi les drapeaux des nouveaux maîtres de l’Afghanistan en écoutant les oratrices venues défendre les mesures du nouveau régime.

Une poignée d’entre elles avaient revêtu la burqa, un voile intégral doté d’une grille au niveau des yeux dont le port était obligatoire sous le premier régime taliban (1996-2001) et de nombreuses femmes portaient des gants noirs, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Les talibans, qui sont revenus au pouvoir le 15 août dernier vingt ans après en avoir été chassés, sont attendus au tournant, notamment sur la question des droits des femmes. La population et la communauté internationale gardent en mémoire l’application stricte de la charia, la loi islamique, lors de leur premier passage au pouvoir. Les femmes n’étaient alors autorisées ni à étudier ni à travailler.

Des femmes «satisfaites» des talibans

Dans l’amphithéâtre de l’université Shaheed Rabbani samedi, les oratrices qui se sont succédé sur l’estrade ont tancé les femmes descendues dans les rues ces derniers jours dans le pays pour réclamer le respect de leurs droits. Elles ont également défendu le nouvel exécutif qui a interdit les manifestations – sauf autorisation donnée par le ministère de la Justice. Une autorisation demandée et obtenue par les manifestantes de l’université, selon Daud Haqqani, chargé des relations extérieures au ministère de l’Éducation.

«Nous sommes contre ces femmes qui manifestent dans les rues en prétendant qu’elles sont représentatives des femmes» afghanes, a dénoncé la première intervenante. «Est-ce que la liberté c’est d’aimer l’ancien gouvernement ? Non, ce n’est pas ça la liberté», a-t-elle ajouté. «Le gouvernement sortant abusait des femmes. Les femmes étaient recrutées uniquement pour leur beauté».

Une autre étudiante, Shabana Omari, a affirmé être d’accord avec la politique des talibans selon laquelle les femmes devraient toutes porter un voile. «Celles qui ne portent pas le hijab nous font du mal, à nous toutes», a-t-elle estimé, en référence au voile islamique. Pour une autre oratrice, Somaiya, les choses ont changé, en bien, depuis le retour des talibans. «Nous ne verrons plus de ‘bihijabi’ (personnes ne portant pas de foulard)», a-t-elle déclaré. «Les femmes seront en sécurité. Nous soutenons de toutes nos forces notre gouvernement».

À l’issue des discours, les manifestantes ont défilé dans la rue en brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait notamment lire «les femmes qui ont quitté l’Afghanistan ne peuvent pas nous représenter» ou encore «nous sommes satisfaites de l’attitude et du comportement des moudjahidines (talibans)».

Plus de trois semaines après avoir pris le pouvoir, les talibans ont dévoilé cette semaine la composition de leur gouvernement provisoire mais leur politique comporte encore de nombreuses zones d’ombre. Le nouveau régime a indiqué que les femmes seraient autorisées à travailler «conformément aux principes de l’islam», sans donner plus de précisions.

https://www.lefigaro.fr/international/a-kaboul-des-femmes-afghanes-manifestent-voilees-pour-defendre-les-talibans-20210911

 

Print Friendly, PDF & Email
19 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Argo
Argo
il y a 11 jours

Qui sait si elles ne sont pas instrumentalisées ou si ce ne sont pas des hommes déguisés en femmes? Sous le voile, impossible de distinguer! Bon, après tout, si elles sont satisfaites de se faire talibaniser dans tous les sens du terme, qu’y pouvons-nous? Comme tu l’as si bien dit, ami Paco, que je salue au passage, à connes, connes et demie!

zipo
zipo
il y a 10 jours
Reply to  Argo

Tout est possible avec ces dégénérés!

Daniel VATINEL-BERNARD
Daniel VATINEL-BERNARD
il y a 11 jours

Sans doute les moches !!! une vengeance comme une autre contre la nature !

Bouillot
Bouillot
il y a 11 jours

Elles aiment ça.he bien qu elles y restent ces gourdasses..

forfant
forfant
il y a 11 jours

Les talibans ont encore beaucou pde progès à faire dans la tentative de manipulatio ndes foules sentimentales occidentales.
Dssn un mode normal et heureux, l’Afhgatruckistan est un pays au bout du monde ,quasiment extraterrestre, dont totu le monde (=Nous) se fiche comme d’une guigne et n’a aucune envie d’entendre parler.
Hélas, comem dit la chanson de Goldman, « d’autres en avaient décidé autrement », non d’un génocide.

François des Groux
Administrateur
François des Groux
il y a 11 jours

A Kaboul mais aussi… en France !

Pas plus tard qu’hier, j’ai vu 2 bâchées comme celles de la photo : l’une en noir, l’autre en vert islamique. Seuls les yeux n’étaient pas cachés. Si c’est pas de la provoc’ !

Argo
Argo
il y a 11 jours

J’habite à côté d’une ville où c’est courant de voir ce genre de personnes. Même les hommes en djellabahs avec des coiffures d’imams sur la tête. Pas besoin d’aller au Maroc ou autres lieux, avec les boucheries musulmanes, le marché aux Arabes, les commerces orientaux, restaurants, épiceries, on a tout de suite le dépaysement, sans risquer d’attraper la turista ! Ambiance garantie!

vergnaud
vergnaud
il y a 11 jours

à fréjus il n’y a que des bachées, qu’est ce qu’il attend le maire pour les mettre au pas, il a été élu pour ça ; bachée retour au bled.

Mountain
Mountain
il y a 11 jours

Et bien si ca leur plaît, si elles sont maso ,grand bien leur fasse ,rien à cirer et tant pis pour elles ,connes un jour connes toujours .

grognard
grognard
il y a 11 jours

c’était peut-être des talibans déguisés en nikab

Christian Jour
Christian Jour
il y a 10 jours

L’islam est une fabrique de dégénérés, la preuve.

Dominique
Dominique
il y a 10 jours

Laissons-les se démerder entre elles et chez elles sans intervention ni argent de notre part.

R. Ed.
R. Ed.
il y a 10 jours
Reply to  Dominique

Surtout surtout, pas de pognon .

jeanlg75
jeanlg75
il y a 10 jours

Toutes voilées islamique qui vantent le bienfait de la Charia n’est pas une femme mais une femelle pour musulman.

zipo
zipo
il y a 10 jours

Si elle ne sont pas satisfaites elles seront exécutées sans autre forme de procés!

Folavoine
Folavoine
il y a 9 jours

Si vous regardez bien les yeux des fantômes, on arrive à reconnaître des féministes;
Dois je dire leurs noms ?

bb48
bb48
il y a 7 jours

« Des femmes «satisfaites» des talibans »En france on a bien des satisfaits de  » MONARC  » ?

La Berre
La Berre
il y a 7 jours

J’ai vu à la télévision comment elles étaient immobiles et terrorisées.Elles ne manifestaient pas mais étaient retenues sous la contrainte, probablement d’armes de guerre par les talibans.Qui immagine d’ aller manifester dans un amphi quand il n’est pas étudiant ?Les ouvriers de l’Ile Seguin ne sont pas allés manifester a la Sorbonne mais dans la rue en 68.
C’est totalement irréaliste.

La Berre
La Berre
il y a 7 jours

L’Afghanistan est le premier pays du monde !
Le premier par odre alphabétique. Mon copain Zarazir lui était toujours le dernier de la classe.

Lire Aussi