Sur Google, Éric Zemmour écrase toutes les personnalités de droite dans les recherches malgré les efforts de la macronie pour le faire taire…

Le journaliste trône largement en tête de la liste des personnalités politiques de droite les plus recherchées sur Google, rapporte « Le Parisien ».

Pas encore candidat, loin d’être élu, mais déjà favori des internautes. La publication par Google Trends, la filiale statistique du géant américain du Web, de la liste des personnalités politiques les plus recherchées fait d’Éric Zemmour le roi des audiences numériques à droite, loin devant Xavier Bertrand ou Valérie Pécresse.

Une première place sur le podium qui ne signifie pas pour autant qu’Éric Zemmour est le plus populaire à droite, mais qui demeure « un bon outil pour jauger la curiosité des internautes », explique Véronique Reille-Soult au Parisien. Présidente du groupe Backbone Consulting, elle estime que c’est davantage la curiosité autour d’une potentielle candidature du journaliste qui le propulse en tête des recherches.

Qui est Éric Zemmour ?

Force est de constater que, si Éric Zemmour venait à céder aux sirènes élyséennes, l’événement serait absolument inédit dans l’histoire de la Ve République. « Les gens veulent d’abord se faire une idée du personnage », détaille Véronique Reille-Soult, qui précise que la curiosité des internautes concerne tout autant la potentielle candidature du journaliste que son entourage proche, sa famille, ses amis ou sa religion. Les nombreuses vidéos et extraits d’interventions médiatiques, où le polémiste explique sa vision politique, sont également très consultés.

C’est donc bien la nouveauté du « cas Zemmour » qui attire les internautes. Une nouveauté à laquelle ne peuvent prétendre d’autres candidats de droite, même s’ils sont déjà déclarés et beaucoup plus installés dans le paysage médiatique.

Mieux que Xavier Bertrand et Marine Le Pen

À droite et à l’extrême droite, pas un candidat n’arrive effectivement à la cheville des audiences Google dont bénéficie Éric Zemmour. Au 5 septembre, ce sont Valérie Pécresse et Marine Le Pen qui complètent le podium. Xavier Bertrand, lui, peine toujours à s’imposer, et a donc été dépassé par sa rivale francilienne.

Toutefois, le président de la région Hauts-de-France parvient à rester au niveau de ses concurrentes directes. C’est beaucoup moins le cas pour Michel Barnier, dont la candidature ne suscite que très peu d’intérêt. « Il est presque inconnu du grand public, ses négociations pour le Brexit ne figurent dans aucune recherche associée. C’est tout juste si les internautes s’intéressent à sa vie privée », analyse Véronique Reille-Soult.

Source Le Point

https://www.europe-israel.org/2021/09/sur-google-eric-zemmour-ecrase-toutes-les-personnalites-de-droite-dans-les-recherches-malgre-les-efforts-de-la-macronie-pour-le-faire-taire/

 178 total views,  1 views today

image_pdf

23 Commentaires

  1. Bravo Eric, on compte sur toi, donne vite le grand coup de balai de cette FRANCE en perdition, tu as tout notre soutient.

  2. Il faut commander son livre pour le soutenir, c’est le meilleur et il gagnera même s’il doit pour cela faire une alliance avec la droite.

  3. Il va falloir ce préparer à en avoir des coups tordus ils vont tous faire pour le discréditer l’autre Ruquier ce soir Bourdin prochainement ils ne vont pas lui dérouler le tapis rouge
    Éric laisse ta gentillesse à la porte des studios et rentre leurs dedans

  4. ========================
    Edouard Philippe annoncera le 8 octobre prochain la création de son propre parti. Selon ses proches, il entend occuper l’espace politique entre En marche et Les Républicains tout en restant loyal à Emmanuel Macron. Son parti n’aura pas pour vocation d’être concurrent de La République en marche. Son objectif ? Si tout va bien, l’élection présidentielle de 2027. ☺☺☺☺

    Nous la joue Macron 2014/2017 ; nous la jouera Macron 2017/2022

    Edouard Philippe va créer son propre parti pour occuper l’espace entre LREM et la droite, et préparer l’élection présidentielle de 2027

  5. Je ne serais pas surpris d’un match final entre Zemmour et la mondialiste Valérie Pécresse, avec, pour cette dernière, tout le soutien de la machine de guerre de la propagande macroniste. Le duel ne fait que commencer.

    • Si les abstentionnistes se déplacent, ce sera une élection totalement inédite. Par contre le vote des moutons est à surveiller, ces traîtres sont prêts à sacrifier l’intérêt de la Nation contre un plat de lentilles!

    • Il faut espérer Pécresse à droite car les femmes ne remportent jamais les élections présidentielles, et c’est ainsi que Trump a pu être élu ! L’électeur moyen de droite, un brin machiste, préférera le Z de ZEMMOUR au Z de Gonzesse à la tête du pays ! C’est une approche réaliste.
      Tous pour Pécresse !

  6. Je verrais bien Z se déclarer un mois avant le scrutin. Vous avez besoin de moi, venez, je suis prêt et la foule amener Z à l’Elysée. Macron en fuite etc…

    • Minus en fuite, NON, ces psychopathes doivent tous être jugés par un Nuremberg II, pour avoir mis une dictature en place, pour avoir tyrannisé tout un peuple, pour avoir mis en place un génocide de masse, pour traîtrise, abus de confiance, conflit d’intérêt, et intelligence avec l’ennemi, pour envahir notre pays et nous remplacer.
      D’après vous ça mérite quoi?.

  7. « un bon outil pour jauger la curiosité des internautes », explique Véronique Reille-Soult au Parisien.

    Un certain La Fontaine n’avait-il pas écrit: « Ils sont trop verts, c’est bon pour les goujats ».

Les commentaires sont fermés.