Bordeaux, ça ne faiblit pas : 5500 ce samedi 4 septembre !

Place de la Bourse – Fumigènes et Marseillaise.

Une manifestation à l’atmosphère qui a changé, probable que notre mésaventure de la semaine dernière a eu des conséquences… On y voit moins de familles avec enfants.

Une organisation se met en place, les motards ont déposé un circuit auprès de la préfecture, circuit évitant le centre administratif et politique de Bordeaux… Prévu : départ place de la Bourse, les quais direction le cours Victor Hugo, la rue de Cursol, direction l’hôpital St André en soutien aux soignants subissant des pressions, puis place de la Victoire où la manifestation devait se dissoudre après un lot d’interventions…

Les motards nous précèdent pour assurer la sécurité du cortège…

Les motards en avant de la manifestation.

Quelques costauds en devant de la manif veillent (ce qui va susciter l’ire gauchiste… dont ils n’ont pas le look).

Mais le circuit prévu ne sera pas suivi. Les CRS bloquent la rue de Cursol. Après 5 minutes d’hésitation, pour ne pas risquer un affrontement, le cortège remonte le Cours Pasteur vers la place de la Victoire. Place de la Victoire, 15 minutes de discussions : vers la gare -ce qui nous aurait permis de nous montrer ailleurs- ou retour vers le cours Victor Hugo… Cahincaha, retour vers Victor Hugo, mais certains prennent les petites rues et se retrouvent devant l’hôpital St André. Une bonne nouba se ponctue par « Nous voulons danser encore »… La manifestation se dissoudra vers 16h30 sans incident.

Lors du regroupent place de la Bourse, de nombreuses interventions pour que politiques et syndicats se tiennent à l’écart, ce qui est le cas.
Se confirme une volonté d’organisation pour les prochaines manifestations…

Les redoutables manifestants du 04/09/2021 – Des cheveux blancs, des cheveux gris !

La manifestation s’élance tôt par égard aux motards, bien plus tôt que les fois précédentes…
Une banderole est désignée pour ouvrir la marche, il sera obligé d’intervenir plusieurs fois pour qu’elle garde la tête…

La banderole de tête (les soignants très actifs).

En chemin des anars -petits jeunots fils à papa- tentent de s’imposer. Ils sont plusieurs fois sermonnés vertement. Ont osé me traiter de facho ! Je participais à leur renvoi vers l’arrière avec les autres partis… « Flatté, tant de braves ont été traités de fachos » leur dis-je ! Dans la suite du parcours aussi, là de vieux anars !

Durant cette manifestation, de nombreuses marques de sympathie à mon égard, me demandant de mes nouvelles. Me voilà célèbre !!!

La manifestation cours Pasteur.

Plus de 9 minutes de défilé, dense au début… globalement 5500 personnes.
La préfecture annonce 3000, reconnaissant une augmentation (2600 la semaine dernière).

 166 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. à l’instant même,06h00 ce matin, sur nostalgie, le mec annonce 2000 manifestants à Bordeaux, Mdrrrr

  2. Bravo d’avoir maintenu à l’écart la saleté politicarde et syndicale qui essayait – impénitente – de récupérer la colère populaire à son profit.
    Et la vermine anarchiste aussi.

    Les motards agissant comme éclaireurs et service d’ordre dissuadant les anarchistes et autres pourrisseurs sont une sacrée idée. J’en connais un qui faisaient la même chose avec les gilets jaunes à Bordeaux.
    J’ai toutefois vu s’immiscer, comme un violeur en catimini, un drapeau arc-en-ciel des détraqués LGBT. Aucune, aucune, aucune couleur autre que celle des anti-pass ne dvrait être tolérée. Tous ces violeurs de conncience ultra-minoritaires viennent essayer de faire croire que les gens sont avec eux ,alors que dans les conversations privées, hors caméra ou commissaire politique, la greffe violeuse ne prend pas. Ils sont une partie, un signe du problème.

Les commentaires sont fermés.