Stop à l’obligation vaccinale ! Les Suisses peuvent soumettre au vote populaire les lois Covid

République et laïcité Publié le 29 août 2021 - par - 7 commentaires

La votation suisse a du bon, malgré les efforts du Conseil fédéral pour dévoyer et vider de leur substance, ici ou là, certains votes. Cela ne signifie pas pour autant que le peuple suisse, manipulé comme les autres par politiques, journaleux, pubs et autres séries vote toujours dans son intérêt, mais ça a le mérite d’exister et ça obligera au moins à une campagne, des débats… s’il n’est pas trop tard. S’ils n’ont pas déjà réussi à vacciner tout le peuple contre son gré.

.

Merci à Dominique Schwander qui nous a indiqué cet article.

Pour la Suisse, nous avons atteint la force du référendum avec plus de 54.000 personnes qui ont signé la pétition « STOP à la vaccination obligatoire ». Cela signifie que nous pouvons soumettre au vote du peuple toutes les lois sur la vaccination obligatoire que le Conseil fédéral ou le Parlement veut promulguer et faire voter le peuple sur la loi.

 

https://fbschweiz.ch/index.php/fr/stopp-impfpflicht-fr

Print Friendly, PDF & Email
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
jojo
jojo
il y a 1 mois

la vaccination est rendue obligatoire dans les hôpitaux, les restaurants, et autres ….et ceci sans votations……ce qui n’a pas l’air de gêner grand monde ….pour l’instant….

Mary
Mary
il y a 1 mois

J’espère que les Suisses ne feront pas la même chose qu’en France.

Argo
Argo
il y a 1 mois

Dommage que ce ne soit pas le cas chez nous! Vive la Suisse !

Paul
Paul
il y a 1 mois

Mais la Suisse n’est pas la France,
et la France n’est pas la Suisse !

Dominique
Dominique
il y a 1 mois

La démocratie directe helvétique a du bon. Comme ce sont le peuple le Souverain soit nous les citoyens qui faisons nos lois, en Suisse nos lois se méfient fort de la propagande mensongère pour un médicament prescrit par un médecin et des pressions exercées contre ceux qui ne veulent pas se faire injecter une thérapie génique machiavélique.

Loi fédérale sur les médicaments et les dispositifs médicaux

Art. 32 Publicité illicite

1 Est illicite:
a. la publicité trompeuse ou contraire à l’ordre public et aux bonnes mœurs;
b. la publicité pouvant inciter à un usage excessif, abusif ou inapproprié de médi­caments;
c. la publicité pour les médicaments qui ne peuvent être mis sur le marché ni à l’échelle nationale ni à l’échelle cantonale.
2 Est illicite la publicité destinée au public pour les médicaments:
a. qui ne peuvent être remis que sur ordonnance;
b. qui contiennent des stupéfiants ou des substances psychotropes visés par la loi du 3 octobre 1951 sur les stupéfiants;
c. qui, du fait de leur composition et de l’usage auquel ils sont destinés, ne peu­vent être utilisés pour le diagnostic, la prescription ni le traitement cor­res­pondant sans l’intervention d’un médecin;
d. qui font fréquemment l’objet d’un usage abusif ou qui peuvent engendrer une accoutumance ou une dépendance.

Code pénal suisse

Contrainte
Art. 181

Celui qui, en usant de violence envers une personne ou en la menaçant d’un dommage sérieux, ou en l’entravant de quelque autre manière dans sa liberté d’action, l’aura obligée à faire, à ne pas faire ou à lais­ser faire un acte sera puni d’une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d’une peine pécuniaire.

Les Suisses ont accès au formulaire de cette initiative sous:
https://fbschweiz.ch/index.php/fr/stopp-impfpflicht-fr

Frejusien
frejusien
il y a 1 mois

Ils en ont de la chance ! au moins ils participent à tout ce qui les concerne

jeanlg75
jeanlg75
il y a 1 mois

Macron, sorte d’Imam de la doctrine d’un « nouvel ordre (discours Sarkozy à Versaille-2008), impose la « Charia sanitaire ». Ce nouveau code pénal qui, comme son homologue islamique, interdit le libre arbitre et puni les apostats au « passe sanitaire » par la flagellation médiatique jusqu’à la peine de mort sociale.

Lire Aussi