Afghanistan : l’utopie américaine de la construction des nations s’est effondrée…

A ne pas manquer Histoire Identité française Publié le 18 août 2021 - par - 18 commentaires

 

La débandade américaine en Afghanistan est spectaculaire.

Que cela nous plaise ou non, elle dément deux fondements de la politique étrangère  américaine.

1) Le premier, c’est la croyance qu’on peut parachuter la démocratie  ex nihilo.

Robespierre disait déjà , contre la guerre que voulaient mener  les Girondins:

« Les peuples  n’aiment pas les missionnaires armés ».

Les Américains, contrairement à ce qu’expliquent maintenant les menteurs  Biden et Macron, voulaient modeler une nouvelle nation afghane (« Nation building »).

On ne dépense pas 2000 millards sur 20 ans seulement pour faire la peau à cette ordure musulmane qu’est Ben Laden !

Un bel exemple dans le tweet qui suit  de leur politique démente en Afghanistan  :

Les médias nous font pleurer sur les malheurs qui attendent les Afghans.

C’est oublier que la très grande majorité des Afghans veulent ce type de régime où l’islam règne sans partage.

Ce sondage est très révélateur :

Certes, à Kaboul, il existe, sans doute, une mince couche de la population qui aspire à se libérer de l’islam.

C’est le cas dans tous les pays musulmans.

A Tunis, à Damas,   à Téhéran,   il en est de même:   il y a dans ces villes des personnes  dont les aspirations ne différent pas des nôtres.

Mais les Américains exigent la démocratie pour ces pays, la loi du plus nombreux donc.

Alors il faut être cohérents, avec  la logique de « One man, one vote », les campagnes   de tous ces pays, démographiquement  très  majoritaires, abruties par 1400 ans d’islam totalitaire, exigent, elles,  l’imposition de la charia.

C’est ce qui explique l’effondrement si rapide  de l’Afghanistan.

.

2)Le deuxième fondement de la politique américaine est connexe au premier et il nous concerne directement.

C’est cette croyance qu’ont les Américains que le type de construction de leur propre  société reste indépassable et qu’il faut l’imposer au Monde entier.

Ainsi contre notre modèle français de société fondé sur  l’assimilation et une immigration très réduite, ils prétendent nous imposer une société multiculturelle accompagnée d’une immigration de masse, semblable à celle qui a constitué leur « nation ».

« Nation », dont les Américains ont du mal à  dissimuler qu’elle est, désormais, fracturée par des failles profondes par manque d’homogénéité.

Cette idéologie américaine est largement relayée par les médias, les Gauchistes, les hauts fonctionnaires, l’ U « E »  et autres « Young Leaders »  à la Eric Fassin ou à la  Rockaya Diallo : Macron en tête de la clique.

Déjà, les crapules anti-nationales d’ « Utopia 56 » se répandent sur « France-Info » pour exiger de l’Europe et de la France l’accueil de millions d’Afghans.

L’utopie américaine première  du « nation building » s’effondre, avec l’effondrement de l’Afghanistan,  sous nos yeux.

L’utopie américaine   seconde, qui est celle  d’ « Utopia 56 », celle de la société multiculturelle issue d’une immigration de masse,  doit être combattue parce qu’à terme, elle signifie l’effondrement semblable de la France.

Conclusion :

Ces deux socles de la politique américaine sont fondés sur la même erreur folle, issue de leur propre histoire : la croyance que l’on peut CONSTRUIRE des nations sur commande.

En Afghanistan, à partir de  la négation de l’arriération de 1400 ans d’islam.

En France, par la déconstruction  de 1500 ans de culture française pour construire une néo-nation, issue d’une immigration de masse  avec  Netflix,  Mac Do,  sport de masse et tutti quanti comme ciment.

Mais à la fin de ce jeu là, l’islam, religion archétypale   de la mondialisation, comme l’est le Mac Do ou les Nike,  par son vide intellectuel total et sa violence primaire, mettra tout le monde d’accord.

A Paris demain,  comme à Kaboul aujourd’hui …

Print Friendly, PDF & Email
18 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Marc
Marc
il y a 1 mois

Le « Nation Building », c’est avant tout un des fantasmes favoris des « Neocons » de la très sinistre période Georges W. Bush!… Il y a toujours eu, Dieu merci, des hommes politiques Américains nettement plus réalistes et bien moins interventionnistes que les sinistres Idéologues des « Think Tanks » Néo-conservateurs de Washington!

Julie
Julie
il y a 1 mois

Si les Occidentaux, loin de leurs idéologies gauchistes à la con avaient compris qu’il fallait s’occuper d’abord de soi avant des autres… Ils avaient besoin de faire le gendarme dans le monde entier ? Qu’est-ce que ça peut nous faire qu’un dictateur à l’autre bout du monde opprime son peuple tant que ça vient pas chez nous ? Oui, c’est cruel mais maintenant, on a les Talibans en Afghanistan et où vont aller les soi-disant réfugiés de guerre ? Chez nous. Avec leurs mœurs complètement différentes, leur violence et j’en passe. Et qui c’est qui va souffrir et être victime ? Les Français chez eux.

Machinchose
Machinchose
il y a 1 mois

dés que je lis « afghanistan » , prononcer « afrranistane » avec un R grasseyé, et qui signifie « pays -stane- des cavaliers -afrrane- il se produit chez moi un défilé de ces expressions, dont le « bachi bouzouk » du Capitaine Haddock, suivi de Bachi Baza -sodomie des jeunes garçons-
cette race de vomissures, de furoncles purulents de l’ humanité, doit etre oubliée!
ils ont choisi a 98% la charia …bonne idée! et a 100% de decapiter les femmes infidèles ….hum! ça ferait rudement chier les Autain et autre Schiappa….

ces barbus sont en majorité Pachtounes, et trés peu perses

Argo
Argo
il y a 1 mois

Le tort de l’Occident a été de tirer le continent africain du stade tribal.

Boronlub
Boronlub
il y a 1 mois
Reply to  Argo

Oui, et de les soigner au lieu de laisser la nature faire son boulot. Résultat 2 milliards à l’horizon 2050. Et le déferlement. Mais pas besoin d’attendre 2050, le cauchemar a déjà commencé.

Michèle
Michèle
il y a 1 mois

Nation building !!!
Dans mon jeune temps, lors de l’extinction des dinosaures, mon prof d’anglais, communiste, oeuf corse, nous bassinait avec le merveilleux melting pot.
Nous n’étions, alors, qu’une minorité, très infime minorité, à ne pas accepter le modèle américain.
Rien n’a changé !
On ne change pas une équipe qui perd !
Même si toutes les sommités scientifiques argumentaient contre les faux vaccins, l’ordure des médecins (créée du temps des fachos) attaquerait les Montagné et consort !
Nous ne pouvons rien faire d’autre que nous tirer de tous ces machins !

Fassent les Dieux de l’Olympe que le camarade Florian réussisse et tienne le cap et la route, qu’il n’oublie pas son idée majeure: la sortie de l’Europe et autres entraves à nos libertés.

Si les «Afgangs», et les autres sont toujours prisonniers de leur doctrine mortifère, qu’y pouvons-nous?

Notre unique salut, ce n’est pas le vaccin, comme le dit le père François, mais le FREXIT

Bonne journée à toutes et à tous,
Gérard

Boronlub
Boronlub
il y a 1 mois

La démocratie appliquée en pays musulman aboutit à plus d’islam, c’est tout. Les talibans sont soutenus par le peuple, comme les gardiens de la révolution en Iran. Les minorités qui réfléchissent, l’islam n’en veut pas. On ne réfléchit pas en islam, on ne doute pas, on se soumet, allah akbar, … Point barre.

Christian Jour
Christian Jour
il y a 1 mois

Il n’y a pas assez de viols, d’agressions aux couteaux, pas assez de morts, puisque les pro-migrants en veulent d’autre. Ils leur en faut combien de plus à tous ces cons de bobos écolos adeptes du vivre ensemble pour comprendre que c’est le pire des cancers qu’ils font rentrer chez nous.

Rochefortaise
Rochefortaise
il y a 1 mois

Excellent !
Et concernant la France, voir la doctrine Rivkin et ses méfaits (du nom de l’ambassadeur US à Paris il y a +/- dix ans).

Jak Sivens
Jak Sivens
il y a 1 mois

Ce que je constate par dessus tout c’est un échec retentissant de la politique étrangère US et des alliés de l’OTAN dans leurs programmes et l’ensemble des CE de l’UE qui semblent se défausser de leurs responsabilités pourquoi avoir attendu 20 ans pour réagir ça va donner de l’élan au Mali pour les factions islamistes avec l’interventionnisme de la France car sera le même cas de figure

PASCAL ALEVEK
PASCAL ALEVEK
il y a 1 mois

On n’impose pas une démocratie avec des armes c’est complètement contradictoire.

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 1 mois

Jean-Yves Le Drian, Ministre des Affaires étrangères :

« Il faut un gouvernement inclusif qui montre que les Talibans ont changé » – https://t.co/Akmmh9xHpC 



hello
hello
il y a 1 mois

et comme ils disent « vous avez les montres, nous avons le temps » aux occidentaux donc de faire en sorte « qu’ils n’aient plus le temps », mais entre le dogme américain et les absurdités de l’UE l’occident est mal parti pour faire front à cette engeance islamique –

Pascal JUNG-LEDOUX
Pascal JUNG-LEDOUX
il y a 1 mois

Le biden est un macron américain…

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 1 mois

===========================

Pourquoi la machine à mensonges réduit l’Afghanistan en poussière18.08.2021 Author: Gordon Duff
JOURNAL NEO :
https://journal-neo.org/2021/08/18/why-the-lie-machine-is-grinding-afghanistan-into-dust/

Traduction : DEEPL […]

La drogue a également coulé à flots depuis l’Afghanistan, les grands projets de l’USAID, les nouvelles fermes, le travail du sol, les barrages et les projets d’irrigation, tandis que des fonds encore plus sombres ont permis de construire des laboratoires de traitement de l’héroïne déguisés en “usines de nettoyage à sec”.

Paul
Paul
il y a 1 mois

Débandade vous dites ?
Et à quoi re2ssemblait celle de l’armée française en 1962 en Algérie ? Était ce différent ?
combien de collabos égorgés après son départ ?
Et encore, en 1945 en France, combien de sympathisants du nouveau régime nazi égorgés pour avoir adopté autre chose de mieux d’après eux ?
Tout est subjectif dans ce monde d’humains agressifs

Frejusien
frejusien
il y a 1 mois

Hélas ! c’est bien ce qui nous pend au nez, tant les idiots sont désireux de faire entrer les plus arriérés des arriérés musulmans

Lire Aussi