Ploërmel : superbe reportage sur une France qui refuse le pass Macron

Superbe reportage de l’équipe de Breizh Info, emmenée par Antoine, sur le deuxième rassemblement de Ploërmel, organisé par les Patriotes, ce samedi 7 août.

La particularité de ces rassemblements, qui se tiennent devant la mairie, dans une petite ville rurale du Morbihan, est que les organisateurs ont fait le choix de donner largement la parole aux habitants, invités librement à exprimer leur ressenti, leurs angoisses, leur révolte devant ce coup de force sanitaire du pouvoir, mais aussi leur détermination à le combattre.

La première fois, il y avait une centaine de participants, cette fois, cent cinquante avaient répondu au rendez-vous.

La première fois, une petite dizaine de manifestants avait tenu à prendre la parole, cette fois, ils furent une quinzaine.

La première fois, il n’y eut aucun accrochage, tout se passa bien, cette fois, un petit groupe, et son “chef” se crurent autorisés à vouloir interrompre la parole de Pierre Cassen, qui anime au mégaphone ces rassemblements, à exiger de savoir qui organisait, puis à vouloir carrément prendre la tête des opérations… La réaction du public lui fit comprendre qu’ils n’accepteraient pas une nouvelle tentative de sabotage du mouvement, à Ploërmel, comme cela se fit lors des Gilets jaunes. Les organisateurs furent même assez intelligents pour lui donner la parole, ce qui permit de constater que cet apprenti commissaire politique n’avait pas grand chose d’original à proposer. Par contre, sa compagne fit une remarquable intervention, témoignant sur les activités sportives et culturelles désormais interdites à ses enfants.

Tyrannie et Pass Sanitaire. Zoom sur la manif du 7 août à Ploërmel (56)

Mais l’essentiel, ce que traduit remarquablement ce reportage, c’est le bon sens populaire de la très grande majorité des participants, qui expliquent, sans haine, sans agressivité, mais avec beaucoup d’arguments difficilement contestables, les raisons de leur refus du pass sanitaire, pour tous, de se vacciner pour la plupart d’entre eux, et surtout le deux poids deux mesures qui marquent ces mesures.

Ces gens sont insultés grossièrement chaque jour, par les ministres de Macron, par le président de la République lui-même, par les toubibs de plateaux et par les journaleux, et pas seulement ceux de BFM-TV.

Certains sont vaccinés, d’autres ne le sont pas, mais tous refusent la dictature sanitaire que Macron veut mettre en place. Le slogan “Touchez pas à nos gosses” fut également très repris.

Tous tiennent à l’unité du mouvement et refusent toute volonté de le récupérer ou de le dénaturer. On laissa même courtoisement la parole à une dame âgée qui exprima, courtoisement, son désaccord avec les animateurs.

On entendit même un petit garçon d’une dizaine d’années prendre courageusement la parole pour dénoncer le masque obligatoire à l’école, et dire qu’il n’en voulait plus !

Les privilèges du pouvoir, et de ceux qu’ils protègent, par rapport à la répression qui frappe la majorité des Français, sont également fort bien dénoncés par un manifestant.

C’est le peuple de France qui prend la parole à Ploërmel, ceux que la clique de Macron qualifient de bas du front, de cloportes, de losers et autres insultes.

La vraie France, qui redresse la tête, est à Ploërmel, et dans les deux cents autres rassemblements de ce samedi 7 août, quand une caste, digne de la nomenklatura soviétique, crie son mépris du peuple.

Le patron de VSD aux non-vaccinés : Bande de cloportes, connards, fermez-la !

 

Un reportage qui fait honneur au métier de journaliste, bafoué chaque jour par des propagandistes covidistes déguisés en journalistes.

Bien sûr, rendez-vous à Ploërmel, la semaine prochaine, samedi 14, à 10 heures place de la Mairie, avec un invité surprise…

https://ripostelaique.com/ploermel-superbe-reportage-sur-une-france-qui-refuse-le-passe-macron.html

 271 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Bravo Pierre Cassen d’organiser ces rassemblements dans la France profonde Et de donner la parole aux participants. Ne serait-il pas intéressant d’offrir aussi la parole à des voix que l’on veut faire taire: aux vaccinés (ou à leurs proches ) qui pourraient témoigner en public des effets indésirables de cette vaccination qu’ils ont subis ?

Les commentaires sont fermés.