Les Résistants 2 : des terrasses sauvages pour dire non au Pass Sanitaire, et c’est légal !

 

 

Sous le mot-dièse Terrasses sauvages, des Français opposés au pass sanitaire ont appelé à organiser et à participer à des pique-niques avec tables et chaises, dans des lieux publics, en signe de protestation. Alors que le pass sanitaire est désormais un pré-requis pour s’installer dans les bars, restaurants, cinémas, hôpitaux et certains transports de France, des contestataires ont appelé le 9 août à organiser des «terrasses sauvages», avec le hashtag correspondant sur les réseaux sociaux, en signe de résistance. Une action qui s’inscrit dans le sillage de quatre semaines de mobilisation contre cette mesure dans les rues du pays

A Toulouse, ils se sont notamment réunis place du Capitole autour de tables et de chaises de fortune, snobant les terrasses sélectives avec leurs propres boissons et nourriture, le tout en musique.

A Paris également, ils étaient quelques uns à organiser des terrasses sauvages, comme on peut le voir dans cette initiative de deux hommes ayant placé leur table et chaises de camping juste à côté d’un bar. L’avocat Fabrice Di Vizio a commenté cette vidéo en ces termes : «On rappelle que l’occupation temporaire et paisible du domaine public est légale ! Seul un comportement de nature à troubler l’ordre public est prohibé comme empêcher l’accès à une boutique ! Principe du pique nique ! Donc à vos idées.»

Un peu plus nombreux, place de la Fontaine des innocents dans le Ier arrondissement de Paris, ils étaient quelques uns munis de leurs pancartes dénonçant le pass sanitaire à prendre l’apéritif en toute liberté. Certaines pancartes prenaient soin de préciser que les protagonistes n’étaient pas anti-vaccin mais bien anti-pass.

Les tenanciers de bars et de restaurants inquiets Le 9 août au matin, avec l’entrée en vigueur du pass sanitaire, les forces de l’ordre en uniforme ou en civil se sont mises à contrôler les restaurants et les bars en visant en priorité les zones urbaines et touristiques. Des images de ces contrôles ont fait le tour des réseaux sociaux et suscité de nombreux commentaires critiquant les restrictions de libertés.

Les restaurateurs rencontrés par l’AFP en France le 9 août ont souligné leur crainte de perdre des clients et leur appréhension d’avoir à gérer des situations tendues, comme David Fourton, gérant du café «Sainte Croix» à Bordeaux, qui considère le pass comme «une plaie». Même chose pour Hadrien Garcia, responsable du café brasserie «L’intendance» sur le cours du même nom, qui craint, pour sa part, le trop-plein. «C’est clairement contraignant, ça rallonge notre process de prise de commandes et on se retrouve vite débordés», explique-t-il.

A l’heure de la pause de midi, sur l’avenue du Prado à Marseille, «il n’y a pas foule», observe le patron de la brasserie O’Prado, Michaël Esterle, qui indique avoir refusé durant la matinée «la moitié des clients» dépourvus de pass. Place Saint-Pierre à Toulouse, la gérante des bars populaires «Chez Tonton» et «La Couleur de la culotte» a engagé un employé supplémentaire pour contrôler le pass sanitaire. «Le midi, c’est gérable mais le soir, les serveurs n’ont pas le temps», explique à l’AFP celle qui est surnommée «Mamie Françoise».  Un professionnel qui n’appliquerait pas les contrôles requis encourt, si ce manquement est constaté «à plus de trois reprises au cours d’une période de 45 jours», jusqu’à 9 000 euros d’amende et un an d’emprisonnement. L’introduction du pass sanitaire est contestée dans la rue : pour le quatrième week-end consécutif, près de 237 000 personnes ont défilé dans le calme le 7 août, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. Déjà en vigueur dans plusieurs pays européens, et en France dans les lieux de culture depuis le 21 juillet, le pass sanitaire prend la forme d’un QR code à présenter au restaurant et dans les cafés, au cinéma, au musée, au théâtre, dans les transports longue distance et même dans les hôpitaux, sauf service des urgences.

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/89450-contre-pass-sanitaire-contestataires-organisent-terrasses-sauvages-france

 

 84 total views,  1 views today

image_pdf

31 Commentaires

  1. Fabricants de tabourets à un pied pour traire les vaches , le « botte-cul », à vos ateliers. Il y a des sous à se faire! Il peuvent servir pour les pique-niques trottoir improvisés. C’est pratique, ça reste attaché au derrière, si la maréchaussée vous demande de déguerpir. Pour pouvez continuer votre chemin et vous réinstaller 100 mètres plus loin pour continuer la conversation avec vos amis, là où vous étiez arrêtés.
    https://www.objetsdhier.com/botte-cul-1260

  2. J’avais déjà pensé à faire des manifestations devant les restaurants (forme à étudier), mais ça c’est beaucoup plus intelligent et efficace.

    Il ne faut pas jeter la pierre aux restaurateurs, beaucoup sont pris à la gorge et jouent leur peau. Le gouvernement y va d’une répression absolument féroce, à comparer avec la pusillanimité en matière de délinquance « ethnique » et d’immigration clandestine, où là le respect absolu des droits sacrés des délinquants semble insurmontable.

    Évidemment je ne mets pas dans la même catégorie les francs collabos comme Stéphane MANIGOLD (retenez bien son nom et fuyez ses gargottes), qui n’a pas hésité à vanter la vaccination et le passe, en disant que c’était un authentique acte patriotique en permettant à la grande famille des restaurateurs de travailler.

    Patrie, famille, travail… ce n’est pas moi qui lui ai mis ces mots dans la bouche. Parfois l’inconscient parle.
    ___

    Pour en revenir aux piques-niques, ce qu’il faut c’est redonner courage aux restaurateurs de s’opposer. Cela peut les inciter à faire pression pour la suppression du passe – et leur donner un argument pour le faire. Il ne faut pas s’opposer, mais mettre le maximum de gens dans le bon camp.

    Le VRAI coupable, le seul, c’est le gouvernement : Macron, Véran et toute l’administration française, les hauts fonks de la Santé, sans oublier les médecins fous genre Gilbert Déraille, Bruno Mégabalivernes, Enrique « Ilmancune » Casàlino, Patrick (Faux) Derche, Gilles Piailloux, Jean-François Défraichi, Djillali Hi-han (ou l’Âne-Anne), Christian Brécho-et-Frigo*, Karine Laconne et bien sûr le bon docteur des GG Jérôme Marteau…

    ___

    *[pour les jeunes qui n’ont pas connu ce temps, Récho et Frigo étaient deux clowns des émissions de jeunesse de la télé vers 1977, interprétés par les frères Pierre et Marc Jolivet] https://www.facebook.com/watch/?v=1354664641272835

  3. C’est très bien ….mais les réunions de plus de 50 personnes ne sont pas interdits ? Alors attention ! faire de petits groupes !!!

  4. Pass sanitaire ? test négatif pour pouvoir entrer partout ? FAUX!
    J’ai essayé de faire un autotest , rapide , moins invasif que le grand écouvillon, pas cher , avec un pharmacien …Impossible ! ils ne le font pas car ils font l’antigénique et que le site internet pour imprimer le certificat est bloqué! Contrairement à ce qui est dit , que l’autotest permet de reprendre une activité , en fait, il est réservé aux foyers importants !! encore une arnaque..les tests deviendront payants , chers, pour pousser à la « vaccination » .On a compris!!

  5. bravo … concernant le boycotte des restos. surtout n’en profitez pas pour commander une pizza et vous faire livrer, apparemment le malheur des uns fait le bonheur des autres …

  6. Ne vous trompez pas de cible !
    L’ennemi est la secte mondialiste représentée en France par Macron, l’hystérique d’Amiens !
    Cette secte est puissante, utilise les moyens de l’Etat français et bénéficie de financements illimités de la part de « généreux donateurs » !
    Débarrasser la France de cette engeance sera long, difficile et coûteux !

  7. UN ENDROIT, EN FRANCE où passer encore quelques jours de vacances en liberté.

    Le maire RN de Fréjus (David Rachline) refuse que sa police municipale contrôle les pass sanitaires

    La mise en place de contrôles du pass sanitaire dans les restaurants par les forces de l’ordre ne provoque d’enthousiasme ni parmi les policiers ni parmi les restaurateurs. David Rachline rejoint les rangs des opposants à cette mesure, estimant que sa police municipale a d’autres priorités.

    En ouverture d’un Conseil de défense et de sécurité sanitaire en visioconférence depuis le fort de Brégançon, Emmanuel Macron a rappelé que «nous allons vivre pendant encore plusieurs mois avec le virus» et que «la vaccination est le moyen le plus efficace» face au Covid-19. Cependant, la police municipale de Fréjus ne compte pas contrôler le pass sanitaire car elle a «clairement autre chose à faire», a écrit le maire de la ville dans une tribune publiée par Valeurs actuelles le 10 août.

    «Je trouve cette mesure du pass sanitaire grotesque. Nous allons pénaliser les patrons de restaurants, de bars alors que la plupart des établissements ont des terrasses et que le virus ne se transmet pas à l’extérieur. Je ne veux pas que la police de Fréjus participe à ce mouvement de panique qui me paraît déraisonnable», a écrit David Rachline.

    …/…

    • super ! quand la loi devient folle, il ne faut pas s’y plier.
      Quand on connait tous les problèmes de sécurité apportés notamment par les constructions obligatoires d’ensembles immobiliers destinés à accueillir toute la lie de l’Afrique du Nord, on sait que la police a d’autres chats à fouetter, et bien plus graves que la dernière tocade à micron

  8. Occupation temporaire et paisible du domaine public. Retrouvez l’ambiance de la fête du cochon d’antan !Pour empêcher de voir refleurir des mosquées à ciel ouvert, n’est-il pas temps de relancer un nouvel « Apéro saucisson pinard », comme pour le jour anniversaire des 70 ans de l’Appel du Général de Gaulle. L’initiative venait de Riposte Laïque, Résistance républicaine et du Bloc Identitaire. Les vacances ne sont pour beaucoup pas encore terminées!

  9. génial – continuons la RESISTANCE, et ne renonçons pas à dénoncer l’absurdité de ces mesures dignes d’un régime totalitaire alors que rien ne l’oblige

  10. Et bien si c’est légal pourquoi s’en priver ils ont bien raison et qui l’a in the baba ?ha ha ha .

    • « J’ai t’ai dit fou pas intrer si ta pas y pass,  » pauvre France t’es perdue, ton trépas est proche, beau pays qui m’a vu naître j’ai honte de t’avoir abandonné aux mains du dictateur.

  11. Je crois que cette situation aussi tendue soit elle ne serait pas tenable dans le long terme, si le pass, comme ils disent ,est en rodage, eux même savent qu’ils devront certainement l’arrêter, car se sera une catastrophe économique, se serait l’effet d’une cocotte minute sous pression à qui on aurait bloquée la soupape de sécurité

  12. bientôt ils créeront le délit « d’incitation publique à la haine vaccinale ». Mais l’idée me plaît, des espaces de convivialité SANS TVA est-il nécessaire de préciser. Ha ha, ils enverront les roquets de l’URSSaf tendre la main, comme les rapaces de la SACEM à la moindre fête de village. Ce qu’ils ne peuvent empêcher ils le taxent et ensuite vous poursuivent pour non paiement de ces mêmes taxes. Mais continuez, tout ce qui emmerde ces salauds est bon à prendre!

  13. macron veut durcir le ton pour septembre, il veut vacciner tout le monde par la force, il ne l’a pas clairement dit mais son comportement haineux lors de l’allocution nous indique qu’il va nous faire la misère ?!
    C’est peut-être là que nous passerons à l’offensive n’ayant plus le choix pour l’éjecter de son trône ainsi que tout les traîtres maconisés de ce gvt pourri jusqu’à l’os !
    Aux armes citoyens, à bas les traîtres, !!!

  14. Il y a des choses amusantes, aux PB vous avez des terrasses de café avec une ligne au sol qui figure la frontière avec la Belgique et donc une législation différente.
    A Bruxelles, vous pouvez occuper effectivement une place publique pour vous asseoir au sol et piqueniquer en plein carrefour, cela s’est vu. Autorisé aussi la ballade à poils, en vélo, nus comme des anguilles etc par contre….je ne vais pas détailler, chacun aura un exemple !

    • Je suis plus nuancée que vous ! les restaurateurs qui sont déjà au fond du trou se verront recevoir une amende , alors que doivent ils faire ? et je suis bien persuadée, car la police n’a rien à faire d’autre n’est ce pas, qu’ils contrôlerons de façon impromptu et qui est venu aussi, par la caisse enregistreuse et le code ! Alors à moins qu’ils se soutiennent tous les uns les autres il n’y a pas d’issue pour eux ! et vous savez bien comme il est difficile de se soutenir …

  15. C’est exactement ce que je voulais faire, toute seule comme une grande, car vraiment !! nous mettre à l’index à ce point, comme certains l’ont décrété !!! mais « ils  » vont bien trouver quelque chose ..et alors nous allons être très inventifs …c’est ainsi que l’on gouverne ?? Ah
    Il est beau ce pays !!!

  16. c’est bien, mais il faudrait passer à la phase 2 : virer macron et comparses pour de nouveau vivre normalement et ne pas faire l’objet d’expériences vaccinales et sociales

  17. Ce matin 11h15 plage de la base de loisirs de Sillé le guillaume . Un bar brasserie restaurant . L’entourage est palissé façon Fort-knox avec juste un couloir d’accès pour le «  »ausweis ,papir bitte » ». Des tables sont disposées coté terrasse intérieure ,a 50 centimètres du sentier qui va du parking a la petite plage . En terrasse , deux personnes, coté «  »zone libre » » les tables commencent a se déplier…….. Je me souviens d’une chose .. Ces restaurateurs qui ,il n’y a pas si longtemps ,insultaient les GJ car les blacks -blocks pétaient tout sur leur passage méritent-ils notre solidarité ? Je me le demande encore!

    • Ces restaurateurs la il faut les laisser crever de leurs soumissions , qu’ils crèvent la gueule ouverte !

Les commentaires sont fermés.