Témoignage exclusif : herpès génital après vaccination, je regretterai toute ma vie de m’être fait vacciner

Le sujet est trop grave pour être objet d’invention, de complotisme et autres fausses rumeurs. C’est en toute transparence que je témoigne et c’est un témoignage exclusif.

Ce que je redoutais m’a été confirmé par mon médecin : je suis atteint d’herpès génital.

Je tombe des nues.

Moi qui n’ai jamais multiplié les partenaires, préférant les sentiments, l’amour, l’estime, la confiance au sexe, au surplus au sexe non protégé que je n’ai jamais pratiqué.

Je sors du cabinet médical comme si j’étais un chaud lapin qui finirait par payer du prix fort sa luxure.

Je me sens sali et me perçois désormais comme quelqu’un de dangereux, qui peut contaminer les autres, qui ne pourra jamais partager sincèrement du plaisir sexuel désormais car il se sait porteur d’une MST.

On m’assure qu’un jour, j’aurais été contaminé et que c’est par hasard que je découvre aujourd’hui, une semaine après la première dose de vaccin, que je vais devoir vivre au gré des caprices de l’herpès.

 

Une semaine, et quelle semaine, de vomissements, maux de tête, fatigue, fièvre…

J’aimerais croire à une blague, LREM n’est qu’une émanation de LRPS, « l’herpès ». Je n’ai jamais ri de ce jeu de mots, même si je respecte ceux qui l’on inventé. La santé est trop grave pour en plaisanter. Pourtant, c’est comme si le sort me faisait un geste ironique pour me reprocher d’avoir succombé aux pressions d’un pouvoir politique qui n’a jamais eu ma confiance.

Je vais devoir vivre avec ces souffrances imprévisibles, comme une épée de Damoclès sans savoir comment, pourquoi je suis, j’ai été contaminé.

 

Le sort est cruel. Avec le covid, je n’ai fréquenté personne depuis 1 an et demi. Comment une poussée d’herpès pourrait-elle arriver maintenant, alors que j’ai eu peu de partenaires dans ma vie, qu’on a toujours été sérieux car je ne donnais pas ma confiance facilement ?

Je ne peux pas croire que j’ai été contaminé lors d’un rapport sexuel, précisément parce qu’on a pris toutes les précautions à chaque fois.

Je ne sais pas ce qu’on m’a injecté.

Y a-t-il dans le lot des doses pièges pour créer des clients à vie de l’industrie pharmaceutique ?

Est-ce tombé sur moi le cas échéant ?

Je n’en sais rien. Mais c’est tellement plus probable qu’une contamination à l’occasion d’un rapport sexuel de mon point de vue que je finis par y croire.

J’ai obéi à la pression, j’ai eu peur pour mon travail, je me suis dit que ma vie serait plus simple si, comme les autres, j’allais me faire vacciner.
Je crois que je le regretterai toute ma vie.
Car j’ai le doute. Je n’en aurai jamais le coeur net.

Une semaine peut suffire pour que des symptômes apparaissent après la première infection.

https://www.vidal.fr/maladies/sexualite-contraception/herpes-genital.html

Et je sais que cette semaine s’est écoulée.

2 à 6 jours peuvent encore suffire selon une autre source sérieuse

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=herpes_genital_pm

Comme j’étais très malade après la première dose, je suis allé faire un test PCR, là encore je ne sais pas si ce qu’on m’a mis dans la bouche et les narines était sain. Et si c’était à ce moment-là… ?

Je ne sais pas qui a conçu le vaccin qui m’a été injecté, qui l’a manipulé, ni même qui me l’a administré. J’ai fait une confiance aveugle, une confiance que je qualifierai même de coupable à mon propre égard.

Car j’étais une personne sans problème sanitaire si je peux dire. Seulement quelques soucis de santé génétiques car mon système immunitaire est trop fort et me provoque quelques anomalies auto-immunes sans gravité, mon organisme étant « trop vigilant ».

De ce fait, je fais partie des personnes normalement les moins exposées à choper des saloperies.

Les personnes qui ont de nombreux partenaires sexuels et celles dont le système immunitaire est affaibli (chimiothérapie anticancéreuse, VIH/sida, personnes greffées, etc.) sont plus à risque d’être infectées par le virus de l’herpès génital.

(même source)

Aujourd’hui, je ne réalise pas complètement.

J’avais bien vu au cours de mes recherches sur le problème qui m’ennuyait depuis quelques jours et me faisait souffrir que ça devait être l’herpès.

Mais pour moi, non, c’était impossible, il y avait forcément une cause alternative, un truc peu connu qui explique que…

Le diagnostic médical est pourtant formel. Je suis abasourdi, ne réalise pas encore complètement. Je vais devoir faire le deuil de quelque chose.

.

Et ce qui n’était que doute se transforme peu à peu en certitude. Cette première dose me détraque, je ne suis plus moi-même et j’ai peur.

Je ne cherche pas à créer une psychose de la part des lecteurs.

Beaucoup diront « impossible ». Et pourtant, mon témoignage est authentique. Je le partage pour vous inciter à ne pas céder à la pression.

Si vous êtes en bonne santé et prenez déjà beaucoup de précautions, comme moi je le faisais en sachant que j’en prenais tant qu’il n’y avait pour ainsi dire aucune chance que le virus m’atteigne, ne confiez pas votre corps à l’industrie pharmaceutique, aux labo…

Vous aurez déjà dans votre vie bien assez d’occasions de devoir prendre des traitements, alors limitez autant que possible ces intrusions dans votre organisme dont vous ne maîtrisez pas les tenants et les aboutissants.

Ces conseils, que pourtant ma conscience me dictait, je ne me les suis pas appliqués à moi-même. Aujourd’hui, j’ai le sentiment d’être puni pour avoir été trop faible. Je crois que c’est ce qui m’aidera à trouver une explication à ce qui m’arrive, presque à accepter que ça me soit arrivé.

Pour la première fois de ma vie, j’y suis allé sans avoir eu l’impression de vraiment décider, j’y suis allé pour qu’on arrête de m’emmerder, j’y ai cru un peu après avoir lu un article dans la presse qui vantait les mérites du vaccin, ils étaient si nombreux à le faire depuis plusieurs mois que je me suis dit : « allez, pourquoi pas moi », la vie sera plus simple avec le pass sanitaire…

Je leur ai confié mon corps et je ne sais pas ce qu’ils en ont fait.

Sur le plan scientifique, voici ce qu’on peut lire sur « Sciences et avenir » : le virus peut réactiver l’herpès…

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/covid-19-un-virus-de-l-herpes-se-reactive-dans-les-formes-graves-ou-longues_156052

Le Covid appelle des renforts pour mieux nous attaquer ! C’est ce qui suggèrent plusieurs études récentes qui mettent en évidence que le virus d’Epstein-Barr, virus de la famille des herpès responsable entre autres de la mononucléose infectieuse, peut se réactiver après une infection par le coronavirus. Et que les patients qui présentent cette réactivation sont ceux qui ont le plus grand risque de développer des formes sévères du Covid-19 ou du Covid long.

Le coronavirus réveille ses « copains »

Le virus d’Epstein-Barr est très répandu dans la population et se retrouverait chez 95% des adultes. Mais la grande majorité des personnes qui possèdent le virus ne le savent même pas, car ils l’acquièrent pendant l’enfance et ne développent pas (ou peu) de symptômes. Alors que l’infection pendant l’adolescence ou l’âge adulte peut causer une mononucléose infectieuse ou une leucémie de Burkitt, un cancer très agressif des cellules lymphoïdes. Après l’infection, ce virus reste dans le corps dans une forme dormante et peut se réactiver lors de certaines maladies, causant de la fatigue, de la fièvre, des maux de tête, des problèmes neurologiques,…

Déjà un article en janvier sur ce thème à propos du covid : https://www.marieclaire.fr/covid-19-reactivation-virus-maladies-auto-immunes,1367783.asp

Et cet article d’un journal local au sujet des vaccins : https://www.lyonne.fr/dijon-21000/actualites/zona-herpes-hypertension-les-effets-secondaires-du-vaccin-anti-covid-19-etudies-a-la-loupe-a-dijon_13964520/

« Zona, herpès

Particularité observée avec les doses Moderna : « Certains patients font part d’effets retardés, qui surviennent quelques jours voire deux semaines après le vaccin », relève Aurélie Grandvuillemin. Cela fait partie des effets secondaires qui n’avaient pas été identifiés lors des essais cliniques, mais qui l’ont été par les centres de pharmacovigilance.

Parmi les effets secondaires qui ont surpris la professionnelle de santé figurent le zona. « Nous en avons pas mal en Bourgogne Franche-Comté, dit-elle. Nous avons également quelques cas d’herpès. » Et surtout, pour les patients qui ont reçu un vaccin avec ARN messager, « nous avons des cas d’hypertension, qui surviennent chez des personnes qui ont des antécédents ou pas. Dans les cas rapportés, cela se résout tout seul, mais dans d’autres, cela nécessite la mise en place d’un traitement. »

 

Même à supposer que j’aurais été contaminé un jour par l’herpès, je pense que j’aurais continué à vivre ma vie sans jamais développer de symptômes en raison de mon système immunitaire. Je suis intimement persuadé que c’est le vaccin qui a été l’élément déclencheur.

 

Note de Christine Tasin

Merci à Maxime pour ce témoignage exclusif confié à Résistance républicaine. Témoignage qui ne vient pas d’un anonyme, mais de quelqu’un qui a prouvé depuis des années son sérieux, la pertinence de ses analyses, toujours actées, justifiées; argumentées…

Une colère folle m’a envahie en lisant son récit. Pas seulement parce que Maxime est notre juriste, l’un de nos plus fidèles et anciens contributeurs, auteur de plus de 1000 articles, mais aussi parce que, au travers de son expérience, je devine les tragédies dont personne ne parle, tous ces jeunes qui ont des effets secondaires graves et qui n’en parlent pas, qui ne savent pas qu’ils pourraient et devraient parler… qui ne savent même pas que c’est l’injection donnant le droit d’aller au restaurant !!!! qui en est responsable ! 

Nous assistons en direct à la mise à mort de notre pays, par l’immigration-islamisation et la vaccination. Tout cela en même temps. Ils sont très forts.

Ah ! si les Français voulaient… ils pourraient !

Toutes mes amitiés et tout mon soutien à notre Maxime.

69 Commentaires

  1. Deux hypothèses :
    soit le manque d’hygiène lors des soins vaccinaux a entrainé une contamination,
    soit la technique des vaccins recombinants permet au virus de muter en virus de l’herpès.
    Une chose parait certaine : juste après le vaccin, tu as passé une période difficile où ton organisme a tenté de résister, mais le vaccin a fini par vaincre l’immunité et le résultat est là,
    doit-on en conclure que ce vaccin détruit notre immunité ??

    En tous cas, merci pour ton témoignage, cela en fera réfléchir certains et renforcera leur détermination

  2. J’avais lu, il y a qq temps un article sur les vaccins. Il y était dit que si plusieurs souches étaient mélangées dans la mm éprouvette, au delà de trois, les souches se recombinaient pour donner une quatrième qui n’y était pas au départ.

  3. Se peut-il qu’il ait été contaminé par la personne qui l’a piqué ? Elle-même atteinte d’herpès, elle aurait fait preuve de négligence sur la stérilité des ustensiles ou quelque chose de ce genre ?
    Triste, très triste mésaventure.
    Toute ma sollicitude pour Maxime.

    • je vois bien dans ces vaccinodromes, une hygiène très limite,
      le Gouv a embauché un peu tout le monde pour accélérer le mouvement, et les piqures se font à la chaine, sans trop de précautions.
      Lors d’un de mes dons de sang, j’avais remarqué l’absence d’hygiène de la piqueuse, et deux jours après, une grippe carabinée m’a cloué au lit, fort heureusement une grippe et pas une saloperie qui s’installe

    • Merci Pikachu. J’ai un gros doute sur la personne qui m’a fait un test PCR après ma vaccination, car j’ai été malade à la suite du vaccin et mis à l’isolement car je présentais tous les symptômes du covid.
      Je n’ai pas eu de réponse à mon bonjour quand je me suis présenté au test, au contraire elle m’a renvoyé de façon désagréable en me disant que le matériel n’était pas prêt.
      Elle peut très bien avoir mis le test dans sa foufoune avant de me le glisser dans les narines, je ne le saurai jamais…

  4. et voila, ça commence, l’assurance maladie vient de me tél pour me proposer une aide pour me faire vacciner … je lui demande mais quel genre d’aide, elle me répond on vous donne un centre de vaccination de votre région, je lui réponds mais comment savez vous que je suis ou pas vacciné, que je veuille ou pas le faire puis j’ai répondu que c’est un secret médical que je ne la connaissais pas pour en parler puis j’ai raccroché au nez … GRRRRRRRRRRR ça commence, à peine je viens d’avoir 60 ans qu’ils vont commencer à me les casser …

  5. Quel dommage Maxime !
    je compatis car tu risques d’être toute ta vie sujet à des éruptions inopinées. Cela risque de perturber ta vie amoureuse
    J’avais donné mon expérience du vaccin contre la fièvre jaune, qui m’empoisonne au quotidien au niveau de réactions de la peau, de sensations de brûlures, de piqures d’aiguille, d’impossibilité de retourner au soleil, d’insomnies épuisantes.
    Tu as faibli sous la pression du gros connard de ton service et pour avoir la paix,
    beaucoup sont dans ton cas.
    Nous devons en vouloir à macrocon, celui qui a lancé toute cette hystérie autour du virus.
    La vie de millions de Français va être impactée par cette dictature ignoble et cet abus de pouvoir.
    Notre corps nous appartient, aucun homme politique ne devrait pouvoir décider pour nous de ce qu’on y injecte

    • Merci Fréjusien. Comme je l’explique dans un commentaire, je me suis inscrit de façon stratégique car je me suis dit que les derniers vaccinés seraient les moins bien traités, qu’il y aurait des risques que les plus irréductibles opposants à la vaccination soient empoisonnés pour s’en débarrasser.

  6. Christine : « Nous assistons en direct à la mise à mort de notre pays, par l’immigration-islamisation et la vaccination. Tout cela en même temps. Ils sont très forts »

    Richard : « Nous assistons en direct à la mise à mort de notre pays, par l’islamisation, la décérébration internaute et l’abandon de notre expertise et maîtrise du nucléaire domestique. Tout cela en même temps. Ils sont très forts »

    Bref, la Covidie n’est qu’un court épisode pas particulièrement dramatique de notre Histoire et l’immigration n’est pas un fléau si intracommunautaire ou issue de l’Europe géographique. À moyen terme, la Pologne prévoit l’accueil supplémentaire d’un millions d’Ukrainiens, Biélorusses et Asiatiques non coraniques, sous peine d’étranglement économique.

  7. franchement je ne comprends pas toujours pourquoi les gens n’essaient pas d’aller jusqu’au bout de la résistance après tout ce qui est proclamé par les « complotistes » des dangers de ces vaccins ? bien entendu pas facile pour tout le monde, tout dépend de la situation de chacun mais avec tous les conseils et des lanceurs d’alertes et de certains avocats, y a bien moyen de refuser ces vaccins … dans mon cas, mon travail, peut-être plus  » cool « , pour le moment, à 13 mois de la retraite, je ne bosse pas avec du contact réel avec le public mais ma boite est une grosse boite immobilière qui dans certains secteurs ont du contact avec le public mais bien plus que moi alors serais-je concerné si ma boite demande le vaccin obligatoire ? en tout cas voici mes décisions : à 13 mois de la retraite, je tiens le plus longtemps possible en refusant, sinon je demande une rupture de contrat ou je me fous en longue maladie genre hyper dépressif du à la peur du covid et des vaccins, au pire des cas, licenciement sans indemnités, alors la, perdu pour perdu, je ne garantis rien au présumé pétage de plomb qui pourrait me toucher …

  8. Au cours des examens pour greffe rénale, je fut aussi surpris que j avais été au contact du virus herpès. Surpris aussi car mon activité sexuelle à été modeste. Contrairement a votre récit, je refuse l injection covid. C est pas simple, le corps médical me met la pression sur le fait que je suis très fragile et risque de mourir en cas de covid et il me fait comprendre que la greffe pourrait être annulée. C est compliqué car je doit me rendre à l hôpital régulièrement et peut être aller en dyalise en attentant la greffe. Mon insuffisance rénale terminale je la dois à la prise du médicament lithium qui m à été prescrit durant 20 ans. D ou une forte méfiance pour ce vacin covid.

    • Courage, Marc, chapeau bas devant votre détermination, ça va être compliqué en effet sans vaccin pour vous mais sur le coup voyez avec un avocat, peut être di Vizio comment faire après tout vous êtes en situation d’urgence

  9. Synthèse parmi nos proches :
    1 vient de perdre son bébé hier
    1 a sa maman qui vient de faire un avc il y a une semaine
    1 est paralysé et a fait rechute de cancer depuis Mai
    Point commun cela arrive assez peu de temps après la prise de vaccin covid ?
    Je m’interroge depuis le début, mais là cela devient plus inquiétant à vrai dire.

    • Bonjour Michel tu peux nous faire un article développant ces 3 exemples ? contact@resistancerepublicaine.com ?
      attention par une démoniaque bizarrerie de wordpress quand j’écris l’adresse de contact résistance républicaine au lieu de resistancerepublicaine après le @ c’est christinetasin qui s’affiche et pas moyen de le modifier !!!!Mais tu as une autre de mes adresses courriel, Michel.

      • Bonjour Christine, mon amie qui a perdu son bébé ne peut le mettre sur le dos de la vaccination…. elle aussi l’a évité. Je lignorais encore ce matin, mais est-ce que le stress de ce pass sanitaire joue sur les nerfs etc…. Je vous conseille de suivre les comptes Twitter general_off, l’infirmier, Martine wonner, Henrion Claude, et une vidéo circule d’une femme médecin à Rennes, affirmant qu’elle n’a pas de patients covids chez elle mais beaucoup de personnes avec effets secondaires dûs aux vaccins et beaucoup d AVC. Je vous envoie le lien par mail.
        Pour le reste, avez-vous vraiment besoin de témoignages supplémentaires ? La liste va enfler de plus en plus, clairement. Utilisez l’icône de modification pour épingler, ajouter ou supprimer des éléments.

    • ma soeur, avec qui, pourtant, nous avions bien débattu des risques des vaccins, a eu ses 2 doses en MAI, aujourd’hui, ses problèmes de santé d’avant les vaccins, augmentent …infection urinaire, pyélonéphrite, problème de reins, bref elle attend d’autres analyses …

  10. J’ai vu sur un fil de discussion qu’un homme qui avait subi l’injection expérimentale (et non un vaccin) avait déclaré un zona. CQFD

  11. Bonsoir Maxime et tous les autres amis,
    Quel courage et quelle honnêteté morale !
    Pense très fort que ton article va sauver beaucoup de nos amis. Cela te remontera-t-il le moral?
    Je vais diffuser au maximum, et espérons réveiller les dormeurs.
    Je ne ferai pas plus de commentaires, tellement ton témoignage est bouleversant.
    Je dirais, seulement, que nous sommes en guerre, et que l’ennemi ne nous fera pas de cadeau.
    Avec mon épouse, Michèle, nous n’en faisons, pas non plus.
    Paco, planque tes abatis !!!!!
    Pour revenir à Maxime, je te dirais que j’ai fait quelques études de médecines que je qualifie plus de divergentes, que de parallèles.
    Je ne suis pas politiquement, ni même souvent, socialement korekt, mais, ce n’est pas mon problème.
    Si tu penses que je puisse faire quoi que ce soit, demande mon adresse à Christine qui pourra te donner des détails.
    Je n’ai aucun secret pour personne. Si je peux être utile, c’est une grande satisfaction morale.
    Bon courage, peut-être à très bientôt,
    Très sincères félicitations patriotiques,
    Michèle et Gérard

    • Bonsoir Gérard, je n’ai pas recours à des médecines alternatives, mais mon grand principe dans la vie (paradoxal car je ne suis pas écologique, partant du principe que puisque tout pourrit depuis si longtemps, mieux vaut leur laisser une planète pourrie quand ils auront eu notre peau), c’est de recycler le négatif pour en faire du positif.
      Le positif en l’occurrence c’est de conforter ceux qui sont récalcitrants dans leur choix de ne pas se faire vacciner.

  12. J’espère au moins que votre médecin vous a prescrit le plus tôt de l’acyclovir qui réduit l’infection quand il est utilisé les deux premières semaines.Maintenant on sait que l’herpès génital ou labial peut être transmis indifféremment par les 2 virus type hsv 1 ou hsv2 et qu’ils peuvent faire les mêmes dégâts , il peut s’agir donc d’un bouton de fièvre souvenir de l’adolescence ou une contamination dans le ventre maternel pas forcement d’un rapport sexuel. Il revient souvent à partir de la cinquantaine sous la forme du zona (le pire est que certains médecins ne le savent pas ),mais un retour sous forme génital est très rare sauf depuis la vaccin contre le covid avec des « vaccins arn »avec des cas de zona +herpès génital ce qui était pratiquement inconnus avant.Moderna s’était vanté d’avoir utilisé un lentivirus animal modifié comme vecteur contre le covid dans ses premières communications avant de de faire revenir à un terme plus neutre de vecteur arn messager :quand on connait la synergie entre les lentivirus et les virus herpès…Je précise que je ne suis pas médecin mais étant un faux positif hiv aux premiers tests ELISA début des années 90 j’ai pu constater le double langage du monde médical .J’ai jeté un coup d’oeil sur wikipédia : une forme amélioré de l’acyclovir le valaciclovir semble plus efficace. Trouver vous un bon médecin c’est de plus en plus rare.

    • est-ce que ça voudrait dire qu’un virus utilisé contre le covid peut muter en virus de l’herpès , une fois dans l’organisme ?

      • Si mes souvenirs du début des années 90 sont bons : les lentivirus comme le hiv chez l’humain comme le fiv chez le chat provoquaient l’effondrement (phénomène classique chez les lentivirus) du système immunitaire ,le herpes dans les ganglions se réactivait en l’absence des macrophages ( des globules blancs non spécialisés enfin ce que l’on croyait à l’époque) son principal adversaire.Comme les lentivirus sont des rétrovirus virus arn à transcriptase inverse et l’herpès virus à adn on croyait à l’époque que cette action était la principale cause de la réactivation de l’herpes.Mais le fait d’avoir retrouvé au fin 90 début 2000 dans l’arn des lentivirus humains ou animaux des fragments de l’adn de l’herpès retranscrite sous forme d’arn a été une grande surprise pour les virologues comme le fait que les lentivirus « échangeaient » des fragments arn avec d’autres virus à arn comme les calicivirus qui chez l’humain provoque des gastro entérites chez le nourrisson mais chez les animaux dont le chat et d’autres mammifères des pneumonies ,des avortements des encéphalites,des myocardites des hépatites et des troubles de la coagulation ce qui ressemblent beaucoup aux effets secondaires des vaccins arn messager contre le covid. Comme Moderna s’était vanté d’avoir utilisé un lentivirus animal modifié pour son vaccin covid avant d’utilisé le terme passe partout d’arn messager on peut se demander si le lentivirus utilisé (ou une partie) a repris sa liberté dans son nouveau environnement avec de nouveaux gains de fonctions non prévus par le fabriquants, c’est une hypothèse dérangeante… Si les personnes vaccinés fréquentant le site pouvaient d’écrire les effets secondaires et préciser le vaccin utilisé on pourrait y voir plus clair, j’espère que mon hypothèse ne restera qu’une hypothèse. Dans l’article de de Maxime il semble que le moderna a été utilisé principalement dans sa région.On n’est pas au bout de nos surprises.

        • Merci Restif89 pour ces explications passionnantes… même si elles ne sont pas rassurantes

          • Ces vaccins ont été fabriqués par des apprentis sorciers. Les résultats sont horribles. je frémis et j’enrage à la lecture de tous les problèmes et malheurs qui arrivent aux gens vaccinés.
            Mort à ces raclures de pfizer, astramargarine, et tutti quanti.
            Commençons par réchauffer tous les vaccinodromes et leurs piqouseurs.

        • merci pour ces apports très éclairants. Pouvez-vous nous conseiller des lectures sur ce sujet ?

          • Pour ma part je n’ai plus accès depuis longtemps aux fascicules jaunes de l’école vétérinaire de Maisons Alfors de leur thèse de leurs compte rendus et essais complets qui m’étaient aimablement fournis par mon vétérinaire local qui parfois entre 2 opérations me donnait quelques notions de virologie à un néophyte comme moi sans aucun diplôme supérieur.
            Il a pris sa retraite, l’école d’application vétérinaire locale (dont il était un membre) a fermé définitivement en 2020 en pleine crise covid après un démantèlement commencé en 2017 alors qu’elle était chargé comme toute les école d’application de la détection de nouvelles maladies animales ,des formes résistances aux traitements et bien sur la surveillance des zoonoses. Dès 1994 ils pouvaient détecter, identifier et quantifier un virus dans le sang sur des troupeaux entiers alors que l’hôpital local et le CHU en étaient encore aux test ELISA .Que sont devenus les machines automatisés les archives et personnels qualifiés ?Je n’en sais rien .
            Wikipédia ? Méfiance on se croirait dans 1984 avec sa réécriture de l’histoire,selon le copier coller des diverses contributaires anonymes on a plus une vue des manuels des années 70,80 et autres que de véritables articles scientifiques parfois en moins d’une semaine. Depuis 2 semaines je consulte les thèses de médecine vétérinaire que je glane sur internet elles sont sourcées très techniques: une par exemple de 2007 sur le FIV comme modèle animal pour l’essai de vaccin pour le HIV et les problèmes qui en découlent recombinaison virale ,réactivation de rétrovirus endogènes anticorps facilitant,tumeurs et maladies auto immunes.Et une autre que je n’ai pas archivé malheureusement de 2000 sur les lentivirus animaux utilisés comme vecteurs dans les thérapies géniques. Et bien sur celles sur les coronavirus animaux connus pour absorber les fragments génétiques d’autres virus à arn. Il y a bien les sources libres scientifiques de bonnes qualités mais souvent anglo-saxonnes donc si vous êtes pas un anglophone de formation scientifiques: vous êtes comme perdu comme moi . Je devrai jeter un coup d’oeil sur les travaux universitaires des québécois. Il m’est parfois difficile de résumer les travaux scientifiques avec des mots simples alors que même leurs auteurs avouent leur ignorance de certains mécanismes biologiques qui se déroulent sous leurs yeux. Je ne voudrais pas donner de mauvaises informations.J’essayerai de sourcer chaque information avec renvoi sur les thèses .Il y a un article d’un certain Jean Pierre G pour France Soir sur les « vaccins covid » arn et adn qui me semblent un bon résumé sur leur effets secondaires http://www.francesoir.fr/societe-science-tech/quelques-vaccins-contre-la-covid comme ça recoupe en bonne partie mon commentaire , mes connaissances de 1994 et les thèses que je lis depuis 2 semaines ça peut vous apporter des éléments de réponses. Et bien sur le site de Gérard Maudrux avant sa fermeture sur les traitements précoces blog-gerard.maudrux.fr

            • pgibertie.com sur les traitements précoces avec parfois un envoi sur les articles originales signé par des praticiens étrangers.
              oatao.univ-toulouse.fr pour des thèses en médecine vétérinaire et humaines mais je n’y ai jeté qu’un coup d’oeil,il faudrait que je retrouve les thèses exactes et surtout les pages les plus explicites.Mais comme j’ai pris comme habitude de vider l’historique régulièrement ça ne va être facile! Ne faites pas comme moi faites des captures d’écran ou transférer sur votre pc après une vérification avec votre antivirus.Il y a des déclarations de moderna sur leur « vaccin »que je n’ai jamais revu…

              • http://www.theses.fr Il faudrait que je fasse un article sourcé ,avec mon orthographe défaillante, avec des sources antérieures à la crise covid19 pour éviter les « fake news » et montrer ainsi que modifier des virus arn par sécurité avec des gênes de bactèries ou des parasites vulnérables à traitements connus et simples dans le cadre de thérapies géniques était décrit depuis les années 2000 sur l’animal et les premiers essais sur l’humain dès la fin de la première décennie.A la limite je me contenterai d’intervenir par des commentaires sur les articles d’autre intervenants avec un renvoi aux thèses et articles scientifiques « pro » pour que les lecteurs de résistance républicaine et surtout pour d’autres plus ou moins bien attentionnées surveillant nos pages se rendent compte de la gravité de la situation.

  13. Je poursuis avec les aventures de ma voisine. S’inquiétant de l’apparition de cette grosse boule sous l’aisselle elle tente de joindre son généraliste qui ne peut la recevoir avant 3 semaines et qui lui conseille le médecin de garde qui l’a tout juste regardée. Faut attendre à t il dit… inutile de dire que cet effet indésirable ne sera pas signalé… je vous tiendrai au courant de l’évolution. Je suis très peiné pour Maxime et pour tous ces pauvres gens qui se sentent contraints à se faire vacciner et doivent supporter les conséquences dans la plus grande solitude. Honte a tous ces politiques et medecins de merde. Ma colère est immense.

  14. Et bien Maxime merci pour votre témoignage édifiant ce qui me renforce encore dans mon refus de me faire vacciner (j’ai encore reçu une relance récemment de la sécu et je leur ai dit que j’avais déjà assez de problèmes avec ma maladie auto immune sans encore en rajouter avec les effets du vaccin et je me félicite d’avoir encore refusé)vous avez tout mon soutient bon courage .

  15. Ma voisine 60 ans sous l’aisselle côté injection à une grosseur qui remplit sa main. Sa petite fille 17 ans a la même mais plus petite…

    • Un ganglion qui grossit est toujours mauvais signe. Ils devraient aller consulter SANS DIRE qu’ils viennent de se faire piquer…

  16. Bonjour @Maxime ;

    Très tristement désolée, sincèrement touchée par ce qui vous affecte aujourd’hui. J’ai eu du mal à croire que ce témoignage est le vôtre alors que tout, concernant la rédaction de cet article, concourt à cette évidence.

    Je compatis sincèrement et espère de tout coeur que vous puissiez gérer ce très gros problème au mieux et que le succès soit au rendez-vous.

    Un très gros courage pour cette bataille, ne vous rendez pas !

    Comme @Paco : « Je rejoins Christine pour souligner l’importance du récit intime de Maxime. »

    Oui ! @Maxime, vous avez eu cet énorme courage ; cette noble démarche ; continuez-là avec les armes, d’excellence qui sont les vôtres, pour faire cracher le venin du serpent de BigPharma ainsi que pour éclairer les millions de personnes qui n’ont pas encore compris ce qu’est réellement cette saleté de vaccin ARNm « TOUJOURS EN COURS d’ÉLABORATION », dite : « Anti-COVID » alors qu’il n’en est rien et que pour lutter contre le fameux virus il existe depuis très longtemps des traitements peu onéreux et efficaces qui ont fait leurs preuves. Ce vaccin n’a pas sa place en médecine.

    Battez-vous pour vous et pour les esclaves de l’oligarchie mondialiste que sont les peuples, victimes de cette tyrannie sanitaire. Vous en avez les moyens. Ne lâchez pas !

  17. nos concitoyens, notamment nos jeunes qui n’ont rien à craindre du covid,paient le prix fort de cette folie vaccinale au pseudo vaccin : l’Etat tue nos enfants, petits enfants, et nous ne devrions pas réagir : c’est la révolution quil faut

  18. Merci à tous. Paco, j’ai bien ri de ton anecdote. Mais je reste en colère et surtout très perturbé psychologiquement.
    Je suis allé à la pharmacie chercher mon médicament, je ne savais pas où me mettre, j’ai eu la sensation d’avoir baissé d’un cran en humanité.

    • Je comprends cher Maxime, en plus ils nous imposent humiliation et honte… j’ai la haine !

    • Coucou Maxime , merci pour votre témoignage et votre confiance ..serions nous une communauté …d’amour, d’affection …? et d’humour, avec Paco qui m’a bien fait rire !
      Il a donné de bons conseils pour continuer à ..à ..mais pas tout le temps !
      Je n’ai pas encore lu les liens que vous avez mentionné, sur l’herpès et bien sûr je ne suis pas qualifié pour dire si il y a un rapport avec le vaccin ..il ne faut pas oublier non plus les toilettes sur lesquelles on s’assoit, hors de chez soi … Ceci étant, vous êtes en colère et rien n’y fera de ce que l’on dira ..elle est justifiée mais pour la pharmacie, NON , vous savez très bien que vous ne pouvez dire cela ; baissé d’un cran en humanité ! Vous vous sentez vulnérable..
      Colère aussi par rapport à la décision que vous avez prise de vous faire vacciner, justifiée par tout ce que vous avez dit.. Croyez le, et je parle en mon pseudo, il y a des jours où je me dis : j’y vais , j’y vais pas …car il y a autour de moi beaucoup de gens qui n’ont rien ressenti après le vaccin et un an après ..notamment des personnes âgées, comme ma mère..( sauf une qui a eut une embolie pulmonaire et qui ne veut pas l’admettre et elle n’est pas prête de s’en remettre ! ) .. C’est une vraie loterie.
      Je vais essayer de tenir encore sans ce vaccin, mais vous ne pouvez vous culpabiliser, la preuve est que vous ne savez pas si il y a un lien ..
      J’ai appelé mon énergéticien car je n’étais pas bien du tout : sa réponse est ( si on croit à cela ) , qu’il y a de fortes énergies qui destabilisent et on croit que l’on a le covid…plus tout ce qui est dit le concernant, dans les médias..j’ai entendu qu’il fallait être extrèmement fort pour lutter contre cette information en continue, et l’ambiance qui en découle, alors je regarde Miss Marple…humour ! mais c’est vrai aussi …et même si on regarde la télé on ne peut s’empêcher d’y penser, c’est cette énergie de peur, cette énergie négative .Il faut être très très fort pour ne pas succomber à cette folie, que ne ressente pas les vaccinés qui vont bien justement . Faut il se culpabiliser ?

      Cà va aller,
      Bien à vous

    • @Maxime ;

      Vous savez, ils ne vont pas vous le dire, mais comme par hasard par ces temps qui courent, vous n’êtes certainement pas le seul à avoir contracté cette pathologie peu de temps après la vaccination. Non ! Ils ne vont pas vous le dire, mais ils le savent.

      Tête haute ; vous avez été piégé bien cher @Maxime ; eux le savent !

      • Bonjour et merci pour votre gentillesse.
        Quand le pass sanitaire obligatoire a été annoncé, j’ai été stratégique.
        Je me suis dit, connaissant le gouvernement, que ce serait une période transitoire avant la vaccination obligatoire. Et que quand on aurait plus le choix, là, ceux qui resteraient seraient perçus comme les irréductibles opposants de Macron, ceux qui lui résistent, et qu’ils allaient en baver. Que les doses pourries, c’est là qu’elles sortiraient.
        Je me suis donc inscrit pour le vaccin dès le lendemain, pas le soir même, tenaillé par le doute.
        Nuit blanche à chercher des articles sur internet pour essayer de me convaincre que le vaccin mérite la peine, qu’il ne faut pas être « parano », que c’était sans importance et que sans le pass sanitaire, tout allait devenir encore infernal.
        J’ai pensé que ce serait le meilleur moyen de ne pas me faire piéger, et qu’il y aurait d’autres façons de continuer à résister à ce pouvoir. « Qui veut voyager loin ménager sa monture ».
        C’est pourquoi je l’ai vraiment mauvaise finalement !
        Sur le fond, il faut bien réfléchir au fait que les derniers vaccinés seront considérés comme les plus irréductibles opposants et qu’on ne sait pas ce qui leur arrivera si le vaccin devient obligatoire… Les plus mauvaises doses sont-elles laissées de côté pour eux ?

        • Bon courage.
          Comment ne pas être en grand stress avec ce vaccin.
          Cela me terrifie de devoir me faire piquer….donc je pense que je pourrai l’éviter, grâce aux tests PCR (tant pis pour le budget, je vais optimiser au max)

    • Bonjour Maxime,
      Je suis vraiment désolée pour la saleté qui vous tombe dessus.
      J’ai passé l’âge de travailler, je les attends avec chiens et arbalète s’ils veulent me piquer.
      Ne vous sentez pas gêné d’acheter le médoc pour l’herpes. Il y a énormément de personnes qui ont cet inconvénient.
      Perso, je l’ai ressenti pour la 1ere fois à 12 ans. Un cheval fou (son proprio. a dû le faire abattre ) m’a poursuivi dans une prairie et s’est cabré en voulant me pietiner.
      Deux jours plus tard j’avais la bouche pleine d’herpes et maintenant, à chaque émotion ou stress important, rebelote. Bien malgré moi, je l’ai  » offert « à mon mari.
      Le toubib me marque le médoc qui est remboursé par la sécu et il ne m’a jamais regardé comme une
       » fille aux moeurs dissolues  »
      Vous serez emmerde…. de temps à autre mais votre
      Réputation reste honnête 😊

  19. On peut se demander si les pro-vaccin en marche, tel l’illustre LeChibre qui voulait faire accompagner les anti vaccins par la gendarmerie, se sont réellement fait vacciner. Je les soupçonne de se chloroquiner en douce. Ce qui serait un énorme scandale.au regard de l’obligation du passe sanitaire, et des licenciements prononcés pour avoir refuser les effets secondaires en Astrazeneca. ou autre injection opaque. Jean CacheSex vacciné? le Varan fait ses petites vidéos, mais on est rassuré, toutes les saletés (side effect) ne pourront être reprochées à la droguerie Big Pharma, pour qui, si le bénéfice est énorme le risque est en cours et s’il s’avère…

    • Je suis quasiment persuadé que la totalité des membres du gouvernement et de la « nomenklatura « progressiste qui ont été vaccinés n’ont pas reçu le vaccin anti-Covid !
      Ils se sont fait injecter un vaccin anti-grippe ou une substance neutre sans aucun risque d’avoir le moindre effet secondaire !

  20. Un canadien qui a fait 6 arrêts cardiaques, puis des attaques de convulsions et tremblements intenses tous les jours à cause d’une première injection expérimentale Covid, se soigne avec de l’ivermectine, une dose par jour et ses convulsions et tremblements n’apparaissent pas tant qu’il en prend. Aucun médecin ne veut l’aider. Il était un maître charpentier, père de famille et il ne peut plus travailler. Il se procure de l’ivermectine ingestion pour cheval. Ne pas confondre avec l’ivermectine-pommade. L’ivermectine pour cheval se présente dans un piston au dosage réglable selon le poids de l’animal auquel elle est destinée. Il règle l’ajustement au poids de son corps sur le bec du piston et prend la dose correspondante une fois par jour.
    Source: https://thecovidblog.com/
    Taper dans leur moteur de recherche (pas le menu horizontal) Ivermectin (sans e à la fin)
    Apparait le témoignage de Fred Pye: texte et vidéo en anglais. Le texte peut être traduit avec le menu droit de la souris ou l’icône à droite sur la barre d’adresse. Pour la vidéo, la traduction n’existe pas encore.
    https://thecovidblog.com/?s=ivermectin

  21. Je suis du même avis que vous dans toutes vos interrogations. J’ai subi les effets secondaires du Lévotyrox nouvelle formule l’été de 2017 que je prenais pour mon hypothyroïdie, me sentant prise d’accès de faiblesse suffisants pour me tuer. En écoutant FranceInfo par hasard je découvre l’origine de mon mal et immédiatement j’obtiens de mon médecin qu’il me mette sur L-Thyroxine de la marque Serb en gouttes qui est un médicament très propre. Les gros symptômes d’effets secondaires ont disparu en deux jours. Mais depuis je ne me sens plus la force de faire des soirées sortie en voiture et visite d’amis ni de prendre le bus pour passer une matinée dans la grosse ville d’à côté. Je suis déjà pas forte mais les séquelles de l’effet secondaire m’ont affaiblie. Mycoses: nouveauté, jamais eues avant. Et en automne 2017 j’ai eu une mycose aux aisselles qui a duré 14 mois car je persistais à me laver tout le corps avec mon shampoing biologique bon marché habituel comme depuis plusieurs années. Le traitement anti-mycose est devenu efficace lorsque j’ai arrêté le shampoing bio de mauvaise qualité et que j’ai lavé mon corps avec un savon de Marseille vert pur huile d’olive de la marque Cap cosmétics que j’achète par Internet puisque je ne me sens plus capable d’aller le chercher dans la grosse ville à côté. Je ne porte maintenan que du coton, lin, soie sur le haut. Ce printemps une nouvelle mycose est apparue au nombril. J’avais porté à la fin de l’hiver des pantalons de yoga à ceinture large bande qui passaient par dessus le nombril. Je suis en train de finir de le traiter 15ième semaine puisque deux crèmes anti-fongiques n’allaient pas: une m’a causé une douleur fulgurante ultra intense qui m’a traumatisée: j’ai fait une labyrinthite, stress probablement dû aussi à la secrétaire médicale du médecin qui faisait rempart pour m’empêcher d’accéder au médecin pour modifier le traitement, l’autre crème ne marchait pas, la troisième n’a pas suffit pour 3 semaines. Alors je fais 15 semaines pour être sûre de ne pas avoir à reprendre indéfiniment des 4, 5, 6 semaines consécutives. Je porte maintenant des pantalons taille basse. Et je dois depuis aussi prendre tous les jours une multivitamine Berroca sinon je suis un légume. Je ne suis d’avance pas forte mais j’avais rétabli mes forces avec un supplément BioSuperAliment formule 2 au Québec il y a 15 ans et je n’avais besoin de rien depuis mais l’effet secondaire du Lévothyrox nouvelle formule m’a « cassée ».

  22. Dorénavant avant une aventure sexuelle il nous faudra demander le QR code de la belle mais pas pour les mêmes raisons

  23. Pfizer à reçu dernièrement une petite amende de 2,5 milliards de $ ( des dolards, pas des centimes ) qui ont été payé sans rechigner.
    Moi, la plus forte amende que j’ai reçu en 3/4 de siècle c’est 135 € pour avoir téléphoné au volant, à l’arrêt en plus.
    A ce qu’il paraît, le vaccin qu’ils nous fourguent c’est pour notre bien, pas pour le pognon que cela leur rapporte,

    • Bonjour @R. Ed. ;

      -« amende de 2,5 milliards de $ « –

      S’en fout ; Pfizer augmente sans vergogne le prix de ses doses de poison et impose de piquouser régulièrement dans des délais très courts (bientôt la dose matinale, buvable, en supo…. je ne rigole pas, je rage ! je boue !)

      Et ce qui est ahurissant ce sont les déclarations des zélites auto-proclammées affirmant que ça ne coûte rien, « puisque c’est l’État qui paie » comme l’avait claironné l’ennemi de la finace, un certain Flambi Ier, président normal (qu’il disait et se voulait).

  24. Je rejoins Christine pour souligner l’importance du récit intime de Maxime.
    En ce qui concerne l’herpès génital. J’avais à l’époque une voisine charmante, assez « bourgeoise émancipée » et nous échangions assez souvent dans les escaliers qui la déposaient à son étage et m’emportaient dans les chambres de bonnes…Son mari, que je ne voyais que sous la forme d’un courant d’air était ingénieur géologue ou un truc comme ça. Toujours par monts et par vaux, sa petite massette/piolet à la main à chercher des cailloux rares eu à faire de trucs liés à sa profession. Oui oui, vous avez anticipé… Ce qui devait arriver arriva…
    Sur la moquette de l’entrée de leur bel appartement, je n’invente rien. La goulue n’a pas pu attendre que nous arrivions à la chambre pour commettre… Je n’ai pas un souvenir inoubliable de la galipette en question, mais tout de même si… Un détail ! C’est après notre petite cavalcade de couloir qu’elle m’avoua qu’elle m’avait refilé son herpès génital. Ouais, un aveu tardif, dirait Maxime qui est juriste, nous dit Christine !J’ai pas porté plainte. A qui ? Mais ni dans les escaliers, ni dans le couloir, je n’ai assailli par le désir de renouveler le tressaut d’obstacle.Bref !
    Depuis, je me trimballe de temps en temps le machin et j’ai remarqué que le virus surgit, j’ai envie de dire « toujours », dans un contexte émotionnel particulier. mais fort tout de même. Pas le petit blues du vendredi matin. Non ! Grosse colère, GROSSE, énorme frustration, dépit calamiteux… Vous voyez ? Donc Maxime, maintenant tu l’as, c’est jusqu’à la fin et c’est pas grave du tout. Moins tu y penses, moins ça te tracasse et plus le bestiau s’enfonce dans les salades d’atomes et ne vient pas faire chier son monde.
    Ça c’était pour l’herpès !
    Mais concernant la piquouse à laquelle tu as succombé, contre ton plein gré, ton ressenti et le témoignage qui qui est pancarté dessus, rejoint et grossit le flot de tous les ressentis et témoignanges dont l’équipe, la-haut, à l’étage, aura à rendre compte…
    Juste ma manière de te témoigner une forme de solidarité, Maxime.
    Atchao !
    P.S. Les signes avant coureurs de l’herpès génital qui survient, sont clairs et lisibles. Faut éviter de forniquer pendant que le truc se passe. mais entre, pas de problèmes !

  25. Je n’ai jamais attrapé la moindre verrue jusqu’à ce que je chope des verrues plantaires après une séance de piscine…En fait j’étais enceinte, et donc mon système immunitaire s’est mit en veilleuse pour ne pas expulser le corps à moitié étranger ( 50% de son adn n’est pas le mien). C’est ce que m’a expliqué le dermatologue.
    La piquouze annihile le système immunitaire, ce peut être l’explication de votre poussée d’herpes. Parce que l’herpes se manifeste par poussées, un moment de faiblesse et hop il pointe son nez alors que vous le trimballiez peut être depuis un moment sans le savoir.
    Je dis bien PEUT ETRE.
    Du reste être prudent signifie DANS TOUTES LES SORTES DE RAPPORTS, y compris le rapports buccaux-génitaux, faut y penser!

    • Bonjour @GAVIVA .

      -« En fait j’étais enceinte, et donc mon système immunitaire s’est mit en veilleuse pour ne pas expulser le corps à moitié étranger »-

      Vous avez mis le doigts exactement sur un point auquel je pensais ces derniers temps sans oser en parler.

      Le miracle de la grossesse qui fait que l’organisme de la future mère NE REJETTE PAS UN CORPS ÉTRANGER » et puisse donner le jour à son enfant.

      C’est pourquoi, peut-être, les femmes vaccinées avec le fameux vaccin tueur ARNm ont des problèmes avec lui concernant menstruation…. ; un vaccin qui touche la fetilité….

      C’est un crime de plus que leur imposer ce vaccin tueur ; un crime contre elles, mais aussi contre les enfants qu’elles portent.

      Ces enfoirés le savent ; j’en suis sûre, ou alors franchement non seulement ils sont mauvais mais en plus nuls. Il faudra vraiment revoir tout sur le plan politique depuis la tenue d’élections jusqu’à l’exercice de la gouvernance.

      Il y a deux jours je crois; RR a publié un article sur les statistiques des victimes de la vaccination en fonction du sexe. Personnellement, j’en avais lu un autre auparavant, que j’ai relayé sur RR, duquel je ne me souviens plus de la source. Il disait exactement le contraire et mettait en avant, précisément que les femmes étaient plus affectées par le vaccin que les hommes. Je m’en souviens, d’autant que je surveille aussi la démographie dont la féminine etl’immigration, inquiète sur certains points sur le thème. Ce constat m’avait étonnée ; bien qu’il soit logique si l’on tient compte du point qui fait l’objet de ce commentaire.

      

      • évidement qu’injecter un machin interférant avec de millions pour ne pas dire plus d’années d’évolution relève de la folie furieuse. Un génocide anticipé.
        Quant à ceux qui ont fait pîquer leurs gosses ils n’auront pas assez d’une vie pour regretter. Mais rien n’indique qu’ils vont forcément regretter, certains sont incapables d’une remise en question.

    • Exact …et pour en faire l’expérience chaque fois que je subis un choc émotionnel ou autre , une poussée d’herpès se manifeste . Donc il est fort possible que l’agression par cette « vaccination » provoque une poussée d’herpès…ce virus étant en sommeil quand tout va bien . Il disparait facilement en 2 jours avec l’application directement et plusieurs fois par jour de Teinture mère de Calendula seule ou additionnée si on en trouve de Teinture mère de Phytolacca..

      • Plus simple, comme à l’armée, friction avec gazole non raffiné ! ou alors la paire de ciseau !!!

    • A quoi servent les « capotes dites anglaies ».. pas les « petites anglaises » hi hi hi ….

Les commentaires sont fermés.