Trouver un médecin en août, c’est le bagne ! Ou les mésaventures d’un non vacciné

covid 19 Publié le 3 août 2021 - par - 21 commentaires
   Le généraliste que je consulte est en vacances. Quand il s’en va, pas de remplaçant. Je voulais le voir pour qu’il renouvelle les médicaments prescrits par mon urologue car je suis interdit d’hôpital, comme tous les non-vaccinés sans pass sanitaire.
.
Je me suis pourtant présenté au CH,  mais les personnes sympas qui me connaissent puisque j’y vais régulièrement s’étaient muées en cerbères service-service. Il y a une maison médicale juste à côté des urgences, où l’on peut consulter des généralistes. Mais grâce au président Macron, il me faut être vacciné ou testé. Je tiens à le remercier ici de sa grande humanité et de sa bonté sans limites. Ne tenant pas à faire le pied de grue devant le laboratoire d’analyses pour subir un test, j’ai téléphoné à tous les médecins du coin pour obtenir un rendez-vous.
   Hélas, personne n’a voulu me prendre en charge. Je suis tombé sur des plateformes téléphoniques, dont les employés m’ont dit que les médecins en question ne prenaient pas de nouveaux patients.  Comment font-ils quand un patient décède ou déménage, le remplacent-ils ou laissent-ils leur patientèle s’amenuiser au fil du temps. Pour moi, c’est un mystère.
.
   Finalement, j’ai renoncé et appelé  dame Sécu. Je suis tombé sur une personne sympa, qui m’a indiqué le nom d’un praticien susceptible de me recevoir. J’ai appelé ce brave homme. J’ai obtenu un rendez-vous rapidement. Je m’y suis rendu. Le nom de la rue n’était pas très inspirant : rue des Embûches. Heureusement, ce n’était pas le numéro 13. Je me suis dit qu’il ne fallait pas se fier aux apparences  ;  dans mon village, il y a une voie qui se nomme rue de l’Avenir, et au bout de la rue, c’est le cimetière. Les anciens avaient un sens de l’humour plutôt macabre.
   Je suis tombé sur un vieil immeuble doté d’un escalier en bois dont la rampe trémulait sous la main et dont les marches craquaient à chaque pas. Le cabinet de l’homme de l’art se trouvait au premier étage. Je suis passé tout de suite. Pas un patient avant moi. Dans le bureau du docteur, on pouvait admirer une grande planche anatomique représentant un squelette ; on peut ainsi contempler ce que l’on deviendra après avoir quitté cette vallée de larmes. Peut-être même après une erreur médicale, qui sait? Philosophiquement parlant, c’est rassurant de constater que l’on se ressemblera tous un jour.
.
  Le praticien était un grand gaillard, au visage vultueux, replet,  doté de cheveux longs. Il ressemblait un peu au professeur Raoult, le masque en plus,  ce qui de prime abord me le rendit sympathique. Après les auscultations d’usage, il me délivra  une ordonnance pour six mois. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, quand il me posa la question qui fâche. «Êtes-vous vacciné? me demanda-t-il» 
   Je lui déclarai que non. Ayant des antécédents d’allergies, je lui fis comprendre que je n’y tenais pas plus que ça. Et puis les effets secondaires, hein! On ne sait jamais. Il balaya toutes mes objections. Le vaccin était sûr; inoffensif, tout le reste n’était que ragots. «Méfiez-vous, me dit-il ; vous avez des facteurs de comorbidité. Vous vacciner vous mettrait à l’abri.» Il me dépeignit une vision apocalyptique de mon avenir. En regardant le squelette accroché au mur, j’avais la funeste impression que je n’allais pas tarder à lui ressembler. « Je peux vous vacciner tout de suite, me dit ce cher homme, je dois avoir un flacon de derrière les fagots.» On aurait dit qu’il allait sortir une bonne bouteille pour que nous trinquions ensemble.
.
   Question comorbidité, le toubib était bien servi lui aussi. En surpoids, un teint rouge brique, sûrement hypertendu, le souffle court, je ne le voyais pas remporter le concours du futur centenaire. Finalement, j’ai décliné son offre. On s’est quittés un peu en froid. Dommage, il avait l’air sympathique.
En sortant de chez lui, j’ai compris que ma vie de  non-vacciné allait être un long chemin de croix.
Print Friendly, PDF & Email
21 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
denise
denise
il y a 2 mois

Vous avez raison, on va avoir quelques difficultés.. ceci dit même vacciné on ne trouve pas de médecin …ce fut mon cas , il faut alors appeler les urgences médicales et c’est très bien, cela coùte plus cher à la sécu mais « ils  » l’ont voulu !
Je dis cela car je suis une de ces personnes qui fait en sorte de ne pas faire de dépenses inutiles à la sécu, mais voilà nous n’avons toujours pas la suite du feuilleton qui dure depuis 10 ans au sujet des fraudes organisées, à la sécurité S ! Je vais me gêner !!!
Un petit conseil : lorsque arrive Juillet et août , le mieux est de tél à votre médecin pour savoir quand il part en vacance, et prendre un RDV pour le renouvellement des traitements.

GAVIVA
GAVIVA
il y a 2 mois

plus fort que l’obsolescence programmée l’inutilité assumée!

https://twitter.com/Quand_il_y_en_a/status/1422251922589892611/photo/1

A tous les non vaccinés dont je fais partie NOUS AVONS RAISON!!!!!!!!!!!!!!!!

Mauricette
Mauricette
il y a 2 mois

Le monde médical est une jungle. La plupart des toubibs partent en vacances sans même changer le message de leur répondeur. Pourquoi faire ? ils ont une rente de situation et nous considèrent comme du bétail !

palimola
palimola
il y a 2 mois
Reply to  Mauricette

Je conseille a mon entourage de bien prendre soin de sa forme , d’avoir une vie a peu prés saine et de faire attention a ce qu’ils mangent afin d’éviter les problèmes de santé , si problème …alors là GROS CACA ! Rien que pour trouver un docteur c’est le parcours du combattant , ensuite le rendez vous au cardio c’est dans 3 ou 4 mois ! une échographie c’est dans 3 mois ! etc …surtout évitez les « urgences » AH !..AH !..AH!..les urgences .AH ! AH…! Mal aux dents ? ..Alors là franchement le plus efficace et le plus rapide c’est la bouteille de Ricard et la pince multiprise . Le pays et toutes ses institutions sont a la dérive c’est le radeau de la méduse !!

palimola
palimola
il y a 2 mois
Reply to  Mauricette

Dans mon coin les salles d’attente de certains généralistes sont de véritables salons de thé , de véritables papotoirs ou bobos et mamies du quartier viennent s’enquérir des derniers ragots . Quand l’un d’eux est avec le toubib on entend que ça parle toujours et ça dure parfois plus d’une demi-heure . Cette clientèle n’est pas plus malade que je ne suis Archevêque , ça a un gros avantage c’est que le toubib se fait pas chier et la monnaie tombe et d’ailleurs si vous arrivez avec un problème un peu sérieux il vous fourgue a l’hosto , lui son truc c’est la bobologie qui paye sans se prendre la tête .

Rochefortaise
Rochefortaise
il y a 2 mois

Pourquoi ne pas consulter la liste des médecins du collectif « Laissons-les prescrire » ? Ils sont répertoriés par département/code postal.

REGINA
REGINA
il y a 2 mois
Reply to  Rochefortaise

je me suis présentée à un médecin mais quand j’ai voulu la reconsulter elle m’a laissé en plan alors la liste je n’y crois pas trop je suis dans l’eure et loir

kelevra
kelevra
il y a 2 mois

les medecins ne sont peut etre pas tous des vedettes, mais les patients pour nombre d entre eux sont des connards, pour preuve, pour obtenir unr rdv pour un irm cardiaque pour un stress test, il faut 3 mois, examen plutot important quand vous avez des problemes cardiaques. j ai rdv a 10h le vendredi 2 juillet , depuis le lundi j ai recu un appel telephonique pour confirmer mon rdv, et savoir si j avais bien fait l analyse de sang et si j avais le produit de contraste, puis un sms mardi, mercredi et jeudi pour me dire de pas oublier le rdv, et bien en me presentant le vendredi 9h15, il faut etre present 30 minutes avant l examen, les 2 rdv avant moi ne s etaient pas presentes, je suis passe de suite, apres moi personne, sont pas venus non plus. alors les connards qui prennent des rdv et ne viennent pas, franchement ils peuvent crever, car la derniere fois ou je devais faire cette examen , il y a plus d un an, entre le moment ou j ai pris mon rdv et l examen, j ai juste fait 1 infarctus massif, merci encore au samu de m avoir sauve la vie, et de ne pas avoir ete parmi les 450 morts journaliers d une deficience cardiaque

Rochefortaise
Rochefortaise
il y a 2 mois
Reply to  kelevra

@ Kelevra
Vous n’avez pas tort. Il y a deux ans, j’ai passé 12h sur un brancard dans un couloir des urgences d’un hôpital. C’était bondé, certes, mais deux exemples d’urgence.
Une bonne dame plantureuse à la retraite qui avait mal chuté en inaugurant son nouveau vélo électrique. Elle racontait qu’elle n’avait pas fait de vélo depuis plusieurs années et que le vélo électrique, c’est chouette, non ? Résultat ; après avoir buté sur un trottoir, chute, tête la première. Imaginez le reste.
Plus tard, un vieux monsieur ayant grimpé sur son échelle, était tombé lourdement, amené par le Samu, jambe cassée, etc. etc.

J’étais tellement étonnée de constater la gentillesse et l’attention du personnel des urgences envers eux. Pas un mot de reproche devant leur inconscience/bêtise …

Jean-Paul Saint-Marc
Administrateur
Jean-Paul Saint-Marc
il y a 2 mois
Reply to  Rochefortaise

Ils voient tellement de choses, ils sont un peu blasés !

Gédéon
Gédéon
il y a 2 mois

Ma nièce s’est faite vaccinée. Et boum ! Elle a le Covid
Il est vrai après une 1ere dose seulement. Elle a réussi à le refiler à sa mère et sa grand-mère.

Jean-Paul Saint-Marc
Administrateur
Jean-Paul Saint-Marc
il y a 2 mois
Reply to  Gédéon

Au moins, elle n’est pas égoïste !
:-))

Béret vert
Béret vert
il y a 2 mois

Les urgences sont encombrées parce que le système du médecin libéral qui ne prend pas de nouveaux clients ou est parti aux Maldives est obsolète.

Daniel J
Daniel J
il y a 2 mois

Interdire accès aux soins d’un citoyen , est une atteinte non seulement a c es droits ,mais surtout a sa santé, cette une discrimination et une stigmatisation envers une partie du peuple de ce pays, ces ignoble directives seront combattues , le dégénéré macron la bien dit : nous sommes en guerre , de ce fait toute réponse a ces interdictions d’accès aux soins devront êtres une riposte de guerre ,le freluquet dictateur voulait un conflit il a obtenu , Rdv samedi prochain dans nos rues , le combat des libertés continue.

kouskous
kouskous
il y a 2 mois

Vous êtes de mauvaise foi !!
On trouve plein de médecins maghrébins sur le marché , formés à l’université LGLAOUI à Mostaganem. Des pointures on vous dit !

Anne Lauwaert
Anne Lauwaert
il y a 2 mois

d’où la nécessité d’un monde parallèle de non-vaccinés qui s’entre aident – tissez un réseau dans lequel vous avez un médecin, une infirmière, une sage femme, une pharmacie etc. et qui peuvent venir vous soigner à la maison

bernard
bernard
il y a 2 mois

tout le système médical est corrompu, trop de fric en jeu …
tout ce casse la gueule, c’est juste ce qu’ « ils » veulent …

DANY BARTHOUIL
DANY BARTHOUIL
il y a 2 mois

Je ne comprends pas ! Normalement l’extension du pass aux hôpitaux doit passer devant le Conseil Constitutionnel ce Jeudi 5 Août ! il n’est donc pas encore applicable.

Hoplite
Hoplite
il y a 2 mois
Reply to  DANY BARTHOUIL

Exact mais on est en France ! Donc c’est le b…l. Chacun fait ce qu’il veut.

Hoplite
Hoplite
il y a 2 mois

– «  le docteur il prend pas de nouveaux patients .
Je comprends que je suis sur un callcenter quelque part entre la Chine et le Maghreb.
– mais je viens d’être muté dans cette ville et j’ai besoin d’un médecin traitant !
– oui mais le docteur il prend pas de nouveau patient. Si vous êtes malade faut aller à l’hôpital « 

Histoire vraie

Jeanne78
Jeanne78
il y a 2 mois
Reply to  Hoplite

Je viens d’emménager dans une nouvelle région et effectivement c’est le parcours du combattant pour trouver un médecin qui ne vous réponde pas : je ne prends plus de nouveau patient. Dentiste : idem. Vous avez le droit à un service d’urgence le week-end. Donc votre rage de dent, il faut la soigner au clou de girofle ou se shooter au doliprane. Quel recul pour notre beau pays ! L’accès aux soins est loin d’être simple.

Lire Aussi