Excellente analyse du Docteur Badel, médecin psychiatre : la population est désormais scindée en 2 groupes

A ne pas manquer République et laïcité Publié le 1 août 2021 - par - 16 commentaires

Excellent texte du Dr Frédéric Badel, médecin psychiatre spécialisé dans le Stress Post-Traumatique à Bordeaux

« La population est désormais scindée en 2 groupes.

Le premier, hétérogène, est composé des personnes favorables au vaccin. Il réunit celles qui, par conviction ou par lassitude, sont prêtes à s’y soumettre pour sortir de la crise. Il abrite ainsi les personnes qu’il a été possible de sensibiliser, qui croient sans hésitation au message relayé par les ondes.
Celles-là resteront réceptives à tous les messages de danger et agréeront la méthode de sortie de crise, fût-elle assortie de privations pérennes de leurs droits.
On trouve aussi dans ce groupe les personnes qui se sont coupées de toute information depuis longtemps, pour se protéger, et qui sont devenues indifférentes à tout discours. Pour elles, l’essentiel est de ne plus entendre parler du sujet. Elles ont disqualifié tous les avis pour les neutraliser. Ainsi le leurre des tests conduisant à une épidémie de cas, sans morts ni malades, ne parvient plus à leur entendement, comme si leur cerveau avait été débranché. Leur priorité est de mettre un terme à la maltraitance qui leur est infligée en se coupant de toute nuisance

.
Le second groupe rassemble les détracteurs du vaccin, ceux qui ont échappé à l’influence du matraquage médiatique, qui ont souvent pris des avis ou cherché des informations hors des sources classiques, tout en restant sensibles à la réalité de leur environnement (services hospitaliers non saturés, nombre de morts comparable aux années précédentes, mesures prises non proportionnées, amenuisement des droits fondamentaux sans justification etc.).
Ces personnes ont également intégré qu’une vaccination n’exempterait pas des mesures de distanciation sociale et, par conséquent, que la convivialité ne serait pas rétablie, que le gouvernement garderait de façon arbitraire le contrôle de la population et de ses activités. Elles observent avant tout l’immixtion toujours croissante de l’État dans leur quotidien et dans leur vie privée.

.

Ces 2 groupes sont désormais séparés par une ligne qu’il sera difficile de faire bouger. La manipulation a montré des limites qui étaient prévisibles et elle sera sans effets sur ceux qu’elle a tenté, en vain, de convaincre.

Ces groupes se sont figés, leurs effectifs se sont immobilisés, et peu importe les arguments avancés, les scandales établis ou les preuves apportées, ceux-ci se noieront dans un récit national inaliénable impossible à dénoncer sauf à être traité de complotiste.
Les mots se seront substitués à la réalité et, utilisés à contre-emploi, ils auront perdu de leur sens et véhiculeront des idées en rupture avec les faits.
Le pouvoir en place pourra même avouer ses mensonges, le peuple l’acclamera, incapable de le croire mal intentionné et persuadé qu’il est au-dessus des soupçons. Il n’est donc plus temps de publier des résultats d’études prouvant l’efficacité de tel produit, le mensonge sur tel autre, de produire des courbes démontrant le caractère infinitésimal du risque sanitaire et disproportionné des réactions de peur. Surdité et aveuglement règnent en maître chez les personnes qui, conditionnées, sont privées de jugement et incapables d’admettre que des faits objectifs puissent démentir la réalité qu’elles ont construite.

 

Organiser l’affrontement de ces deux groupes de la population est une possibilité – opportunité ? – désormais envisageable.
Nos dirigeants devraient rapidement s’en saisir pour encourager une organisation sociale qui opposerait bons et mauvais citoyens, gens sains, dociles, responsables et vaccinés et gens toxiques, rebelles, inconséquents et non vaccinés.

Ce système de bons citoyens est présent en Chine. Il repose sur la délation et l’obéissance à la règle.
Le bon usage par le gouvernement de la graduation dans la contrainte et la soumission du peuple conduisent à ce jour à l’acceptation d’une vaccination inutile dont la toxicité n’est pas évaluée et pour laquelle les laboratoires, compte tenu de la rapidité d’élaboration des produits, ont déjà négocié de ne pas être tenus responsables de potentiels effets secondaires, obtenant des États qu’ils répondent de telles conséquences.
Et pourquoi pas en définitive puisque les politiques sont devenus médecins ? Nos gouvernants et nos parlementaires, de par leur pouvoir et leur influence, vont inciter toute une population à faire un geste dont l’intérêt n’est pas démontré et dont les conséquences ne sont pas mesurées, et se présenter ainsi en sauveurs.

Cela évoque les techniques sectaires et les suicides collectifs. Pour échapper à la fin du monde ou aux extra-terrestres (ici au virus mortel), le sacrifice est présenté comme salvateur.
La réalité ensevelie sous les messages quotidiens discordants, culpabilisants, a laissé la place au délire dans lequel les liens logiques se dissolvent.
Les sectes se servent de ces moyens : isoler les individus en les coupant de leurs liens sociaux et familiaux, rendre les gens dépendants en les privant de leurs moyens de subsistance, propager un discours univoque martelé dans des grand-messes permanentes, évincer toute pensée divergente, présenter les opposants comme des nuisibles qui ne comprennent ni leur propre intérêt, ni l’intérêt commun supérieur.
« Nous contre les autres » est généralement la doctrine simple compréhensible par chacun car simpliste, et hélas adoptée.

Le cap est franchi.

Maintenant que les lignes de partage qui clivent la population se précisent, ce gouvernement n’a plus la possibilité de revenir à des positions plus raisonnables et proportionnées. Il a fait tout son possible dans le domaine de la manipulation, il a mobilisé toutes les sphères d’influence tout en restant crédible auprès d’une partie importante de la population. Pour ceux qui, rebelles, refusent d’adhérer, d’autres méthodes plus coercitives encore s’imposent.

Les signes de cette dérive totalitaire se trouvent dans les techniques de lavage de cerveau employées, identiques à celles des sectes.

Elles étaient là dès le départ, mais comment croire qu’un gouvernement démocratiquement élu puisse se retourner contre son peuple ?

Aujourd’hui, une partie de ce peuple est plongée dans la pauvreté, le désarroi, les « non-essentiels » commencent à se suicider, les troubles psychiatriques se multiplient et… le conseil scientifique continue d’assurer sa grand-messe à une armée de fidèles hallucinés.

 

 
Demain, n’importe quel virus, réel ou fictif, pourra de nouveau semer la terreur chez des populations prêtes à se faire vacciner pour conserver un peu de liberté. Elles y sont prêtes.
Et si les tests actuels sont encore utilisés -contre toute logique-, même les populations vaccinées seront positives et resteront contagieuses. Les mesures de distanciation resteront la règle.Signe supplémentaire de la supercherie, les hommes qui murmurent à l’oreille des virus prédisent déjà les vagues à venir et leurs dates d’apparition.

 

 

Toute science a vraiment déserté nos sociétés.

Les réseaux sociaux, « complotistes », ont donné des dates de confinement bien avant leur annonce officielle, montrant ainsi que toute préoccupation sanitaire était absente des décisions officielles. Les conséquences humaines sont terribles.

Tout lieu de convivialité a disparu, les gens sont plus isolés que jamais, ils souffrent de mesures iniques imposées par une poignée de dirigeants, sans aucune concertation, sous couvert d’assurer leur salut.
Ce qui fait l’humain, sa capacité à tisser des liens, son besoin d’entrer en contact avec l’autre, est menacé.
Le tissu social s’est dissous dans les mesures imposées par un régime devenu fou, hors de contrôle, déroulant une feuille de route établie de longue date en dépit de toute considération du réel.
Les mesures prises altèrent la santé de la population et tuent. Elles sont anti-sanitaires.

La dictature est en marche.

Notre mode de vie a effectivement bien changé ; le Covid n’en est que le prétexte, le catalyseur. Cette dégradation de nos conditions d’existence et la disproportion des mesures prises pour lutter contre un virus donne du crédit au discours de ceux qui voient là le moyen d’instaurer un nouvel ordre mondial qui doit annihiler notre vie privée et nos droits individuels.

Les premiers constats montrent les signes de la réalisation de cet ordre nouveau. »

— Dr Frédéric Badel, médecin-psychiatre, Bordeaux

Print Friendly, PDF & Email
16 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Michèle
Michèle
il y a 2 mois

Tout bien portant est un malade qui s’ignore !
Le régime de terreur mondiale est au point !

En 40, il y avait 2% de collabos, de vrais, et 2% de résistants, de vrais, aussi.
Mais il semble que la masse des bisounours hectoplasmiques était moins inconsistante que de nos jours.
Il est vrai que depuis, nous avons eu:
La télé,
La télé couleur,
Internénette (avec la bénédiction d’un giscard favorisant la porno)
En fin, est apparu le Dieu salvateur, saint google priez pour nous, le smartphone est arrivé, tel un nouveau messie !!!!!

Ben mon colon, on n’est pas sorti de l’auberge, avec ou sans passe porc !!!

Bonne journée à toutes et à tous, enfin, ce qui vous reste, après avoir cliqué furieusement !!!

==> Des anti 5G accusent la 5G de faire passer, en moyenne, aux ados, 6H 45 mn sur l’étrange mini lucarne. A qui la faute, bordel !!!
Où sont passés les parents?

Gérard

GOALOU
GOALOU
il y a 2 mois

Je suis entièrement d’accord .Nous marchons vers le nazisme à grands pas mais beaucoup de français « scotchés » devant leur télévision n’ont encore rien compris .

AllerGo
AllerGo
il y a 2 mois

Intéressant pas inexact mais simpliste très théorique, et très incomplet actuellement pour la suite à venir:

Pas vu d’indication sur les % correspondant à chacun des 2 groupes ce qui devrait être facile si figés
Or on s’aperçoit depuis 2 ou 3 Samedis qu’il y a en fait un ou plusieurs changements sévères

L’un des 2 groupes est moins bien clair qu’il n’y paraît.
Dans la réalité de tous les jours une majorité grandissante (vaccinée ou pas) est de plus en plus franchement hostile aux mesures imposées et n’en tient pas compte ou les nargue ouvertement

Ce qui prouve donc qu’un conditionnement dictatorial, but de la manoeuvre n’a pas réussi

Nombre de vaccinés l’ont été pour être libres or ils se sentent floués,
car même vaccinés, risque double dont celui du vaccin sur leur tête et n’apportant en fait rien de ce qui était espéré
peu d’avantages en plus, et ils n’utiliseront même pas leur passe sanitaire, ce que montrent les faits

Un nouveau clivage en fait s’installe vaccinés ou pas et crédules ou pas.
Il correspond maintenant à ceux qui sont pour le passe sanitaire ou pas et bientôt ceux qui vont carrément de plus en plus s’y opposer.

Même parmi les élus (pourtant les gens de LaRem sont en majorité des nuls arrivistes donc manipulés) et malgré les pressions et manipulations il faut voir le résultat au parlement sur 577 députés seuls 156 soit 27 % ont voté pour le passe sanitaire.

Il serait étonnant contrairement aux sondages bidons, que concernant ce problème qui va devenir Le 1er Problème, la position des Français soit en fait plus favorable que celle d’un gvt de tarés

De nouveaux problèmes vont en plus ressortir avec la rentrée à venir ainsi que les dures réalités

Anne-Marie G
Anne-Marie G
il y a 2 mois

Très intéressante analyse et bravo pour le courage de ce psychiatre.
Récemment, l’économiste souverainiste, Bernard Monnot est passé sur Tvlibertés. Entre autres, j’ai noté cette « coïncidence » qui pour lui n’est pas fortuite. Chaque fois que le système bancaire est menacé, une pandémie est déclarée, en 2008, c’était le H1N1. Comme chacun sait ici, il y a trop d’argent créé par rapport aux richesses réelles.
En outre, sur Breiz info de ce jour j’ai trouvé un article qui traite des nouvelles mesures prises par le gouvernement après que des études ont montré que la charge virale des personnes contaminées aux USA par le variant delta était aussi importante chez les vaccinés que sur les non vaccinés ce qui justifiait les nouvelles mesures : port du masque en intérieur et tests PCR pour les vaccinés.

https://www.breizh-info.com/2021/07/31/168344/etats-unis-vaccines-ou-non-la-charge-virale-est-la-meme-chez-les-contamines-au-covid-19-video/

Alexcendre62
Alexcendre62
il y a 2 mois

Moi ce que je vois c’est tous ceux chargés de nous imposer le pass sanitaire membre du gouvernement ,députés , sénateurs, gendarmes , etc, etc, en sont dispensés de ce fameux pass, mais eux votent des lois pour que moi je ne puisse y échapper, dans ce pays nous avons même des variants de démocratie ressemblant de plus en plus a des souches de dictature.

Paul
Paul
il y a 2 mois
Reply to  Alexcendre62

C’est exactement ça Alex cendre, les pondeurs de lois s’arrangent bien de ne pas être soumis à ce qu’ils imposent aux autres.
C’est bizarre, non ?

PASCAL ALEVEK
PASCAL ALEVEK
il y a 2 mois

Les gens se construisent une réalité qui les rassure à partir des messages qu’ils reçoivent des médias officiels, une fois que la direction est prise, ils écartent tout ce qui ne correspond pas à cette réalité. A force de chercher la paix, on finit par avoir la guerre et le déshonneur en plus.

BB48
BB48
il y a 2 mois

Alors, Dictature (VACCIN OBLIGATOIRE)
ou Totalitarisme (PASS SANITAIRE) ..!!!
Vous avez le CHOIX ?

Michèle
Michèle
il y a 2 mois
Reply to  BB48

RESISTANCE
C’est la seule voie, la voie juste et humaine !
Nous ne sommes pas des rhinocéros, quoique, certains, à la réflexion !

Bonne semaine à toutes et à tous,
Gérard

Lavéritétriomphera
Lavéritétriomphera
il y a 2 mois

Le vaccin à ARN messager n’est pas nouveau. Les vaccins anti rubéole, rougeole, oreillons reposent sur le même mécanisme https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/vaccin-contre-le-covid-19-personne-n-a-craint-de-se-faire-injecter-le-vaccin-contre-la-rougeole-qui-repose-sur-les-memes-mecanismes-affirme-un-immunologiste_4244599.html.
Espérons que le docteur Badel se trompe et que nous échapperons à l’élitisme et à une fracture de la société grâce à l’immunité collective.

Christine Tasin
Administrateur
Christine Tasin
il y a 2 mois

Non ce n’est pas la même thérapie génique, d’ailleurs l’article le dit explicitement : Personne n’a craint de se faire injecter le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole [vaccin ROR] qui repose exactement sur les mêmes mécanismes que ces nouveaux vaccins synthétiques à ARN anti-Covid-19. La différence avec ces nouveaux vaccins à ARN, c’est que l’ARN est synthétique alors que dans les anciens vaccins, l’ARN était naturel. Et je veux même dire que l’injection d’ARN étranger dans notre corps, ça existe depuis des millions d’années.. Alexandra Henrion-Caude a très bien expliqué que justement ils utilisent pour le vaccin anti covid un code génétique nouveau, qui n’existait pas auparavant…Et là qu’est-ce qu’on a fait ? On a fait UN MESSAGE avec un code génétique jamais vu, jamais, jamais, jamais, jamais… qui n’existe pas dans le monde du vivant entièrement constitué entièrement de AYGC, TOUS LES U ONT ETE REMPLACES PAR des Y !!! Ça veut dire que personne, personne, ne peut vous dire ce qui va se passer avec ce neo-code génétique qui est non seulement synthétique parce qu’il a été synthétisé, mais en plus il a été synthétisé avec des lettres que le vivant ne connaît pas sur un stretch entier d’ARN messager https://resistancerepublicaine.com/2021/06/25/alexandra-henrion-caude-personne-ne-peut-vous-dire-ce-qui-va-se-passer-avec-ce-nouveau-code-genetique/

Lavéritétriomphera
Lavéritétriomphera
il y a 2 mois

Bonjour Christine

« La différence avec ces nouveaux vaccins à ARN, c’est que l’ARN est synthétique alors que dans les anciens vaccins, l’ARN était naturel. » j’ai posté l’article dans ce sens.
Effectivement la vaccination à ARN messager synthétique est récente (15 à 20 ans de recul), ce qui n’est pas le cas des mêmes protocoles utilisant l’ARN naturel.
Je rends cependant hommage à katalin Kariko et à son partenaire le médecin immunologiste Drew Weissman dont les découvertes ont marqué les esprits en 2005 https://www.franceinter.fr/vaccin-katalin-kariko-la-biochimiste-un-temps-meprisee-qui-a-mis-au-point-la-technique-de-l-arn-messager.
À chacun de se faire une opinion sur les bienfaits des thérapies « naturelles » et de leur « prétendue » innocuité sur l’organisme.
À titre d’exemple, tous les poisons proviennent des plantes lesquelles sont toujours pourvues de toxines et leur substance thérapeutique est aléatoire.
Ce n’est pas le cas des produits de synthèse.
Je ne pense donc pas que la thérapie qualifiée de « naturelle » soit toujours préférable aux médications utilisant des produits de synthèse.
Pour revenir à nos moutons, ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera pas obligatoirement demain, et le docteur Badel se trompe peut-être sur le long terme.
Quoiqu’il en soit le vaccin n’est obligatoire que pour les soignants et je pense que l’immunité collective sera tôt ou tard d’actualité.
Amitiés

bernard
bernard
il y a 2 mois

des vaccins contre rougeole, oreillon etc … d’accord mais sait-on combien d’autres maladies ces vaccins ont créé ? puis si tel ou tel virus a disparu grâce au vaccin, pourquoi on continue de vacciner ?

Lavéritétriomphera
Lavéritétriomphera
il y a 2 mois
Reply to  bernard

,

bonjour,
Certaines personnes ne peuvent pas être vaccinées pour des raisons médicales, et je ne peux répondre à votre question sur les effets secondaires de tous les vaccins.
Cependant certaines maladies ont été éradiquées ou du moins endiguées grâce à la vaccination : variole, poliomyélite, tuberculose, tétanos, diphtérie …
À ma connaissance aucun soin ne peut être administré sans une prise de risque pour le patient et le praticien.
Cependant certains remèdes sont indubitablement plus sûrs que d’autres.
Il suffit de bien connaître le patient et le remède d’où la nécessité de l’interrogatoire et de l’expérimentation.
Bien à vous

Jojo
Jojo
il y a 2 mois

Ceux qui veulent encore se faire vacciner ne le font pas pour sortir de la crise…,mais pour pouvoir sortir tout court…malgré tous les mensonges qui sortent tous les jours… et toutes les mises en garde,faut bien faire comme tout le monde…..
Moi, je pense sérieusement à investir dans les pompes funèbres……mais de loin, j’ai la larme facile…..

Chat Bleu
Chat Bleu
il y a 2 mois

Macron a réussi, ce fourbe, à diviser la population, comme jamais. Diviser pour mieux régner, c’est vieux comme monde, mais ça marche toujours.
Lui qui était supposé apporter la paix, la concorde, n’a fait que fracturer son peuple, depuis qu’il est au pouvoir.
Pourvu qu’en 2022, il ne fasse pas un coup d’Etat, car il doit sûrement y penser.
C’est un homme qui n’a aucun scrupules.

Lire Aussi