Pendant ce temps, les vaccinés meurent plus du Covid que les non vaccinés en Angleterre…

A handout photograph released by the UK Parliament shows Britain’s Prime Minister Boris Johnson attending Prime Minister’s Questions (PMQs) at the House of Commons, in central London on February 10, 2021. (Photo by JESSICA TAYLOR / various sources / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE – NO USE FOR ENTERTAINMENT, SATIRICAL, ADVERTISING PURPOSES – MANDATORY CREDIT  » AFP PHOTO / Jessica Taylor /UK Parliament »

Et c’est un rapport officiel de la « Santé publique anglaise » qui le dit…On y apprend que les personnes âgées, même vaccinées, sont toujours plus exposées et fragiles que les non vaccinés plus jeunes… nous, il y a longtemps qu’on le sait. Mais leurs chiffres démontrent que, contrairement à ce que veulent nous faire accroire Castex-Macron, bien qu’une très large majorité d’Anglais soit vaccinée, cela ne développe pas l’immunité collective et ne protège pas les gens fragiles… C.Q.F.D.

 

Covid : l’incroyable aveu de Santé Publique Angleterre : “les personnes vaccinées meurent plus que les non-vaccinées”

Un rapport de Public Health England (Santé Publique Angleterre) cité par le média Scitechdaily.com révèle qu’il y a plus de morts chez les personnes vaccinées que chez les non-vaccinées

Un rapport qui ne va pas plaire aux autorités sanitaires qui sont presque sûres à 99% que le vaccin reste la seule arme pour s’immuniser contre le Covid-19. Pourtant, dans les faits, (en tout cas pour ce qui concerne l’Angleterre), les experts ont noté qu’il y a plus de personnes vaccinées qui meurent de Covid que de non-vaccinés, comme l’ont révélé plusieurs médias ces dernières heures, dont Scitechdaily.com qui cite un rapport du Santé Public Angleterre.

D’après le rapport cité par le média en question, sur les 257 personnes qui sont mortes de Covid entre le 1er février et le 21 juin, 163 avaient déjà reçu au moins une dose du vaccin, ce qui représente environ 63,4%. La même information a été relayée ce 15 juillet par le média TheConversation.com.

“Les personnes âgées, même vaccinées, sont toujours exposées”

Après avoir eu connaissance de ce rapport qui déjoue tous les pronostics, le média a tendu son micro à Kit Yates présenté comme maître de conférence en biologie mathématique à l’université de Bath. Pour ce dernier, étant donné qu’aucun vaccin n’est efficace à 100%, il est évident que les personnes vaccinées, notamment les plus âgées, soient les plus exposées.

Pour TheConversation.com, tout est donc question d’âge. Ainsi, selon le média, une personne âgée de 70 ans et vaccinée est toujours plus exposée qu’une personne de 35 ans non vaccinée. “Compte tenu de ces données, il n’est donc pas surprenant qu’il y ait plus de morts chez les personnes vaccinées que les chez les non-vaccinées”, souligne l’article.

Pour lire le rapport de Santé Publique Angleterre cité dans l’article, cliquez : Gov.UK

Cet article est écrit par Cheikh DIENG, auteur du livre : “Covid-19 : le monde d’après sera une dictature”. Vous pouvez acheter ce livre en cliquant sur les liens suivants : Covid-19, Covid-19

https://lecourrier-du-soir.com/covid-lincroyable-revelation-de-sante-publique-angleterre-les-personnes-vaccinees-meurent-plus-que-les-non-vaccinees/

 472 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. C’est une statistique assez perturbante dont se nourrissent les antivax : entre le 1er février et le 21 juin 2021 en Angleterre, il y a eu davantage de morts de la Covid-19 parmi les personnes vaccinées et testées positives au variant Delta que parmi les personnes non vaccinées, atteste un rapport du gouvernement. Plus exactement, sur les 257 décès, 45 personnes avaient reçu une dose, 118 avaient reçu deux doses, et 92 n’avaient reçu aucune injection. La conclusion hâtive qu’il pourrait être tiré de ces statistiques est que le vaccin n’est pas efficace, voire dangereux.

    Les personnes âgées disproportionnellement touchées

    Mais, c’est précisément là qu’il faut se méfier des chiffres. Car vacciné ou pas, les morts se comptent toujours principalement parmi les plus âgés : les plus de 50 ans représentent en effet 90 % des décès. « Une personne de 70 ans est 32 fois plus susceptible de mourir de la Covid-19 qu’un jeune de 35 ans », atteste Christian Yates, chercheur à l’université de Bath, au Royaume-Uni. Or, aucun vaccin n’est efficace à 100 %. Ce qui signifie qu’une personne âgée de 70 ans et vaccinée est toujours plus à risque de mourir de la Covid-19 qu’un jeune de 35 ans non vacciné. C’est relativement facile à comprendre : « Imaginez que tout le monde soit entièrement vacciné. Malgré l’excellente efficacité des vaccins, certaines personnes continueront malgré tout de mourir, explique Christian Yates. On aura alors 100 % de personnes vaccinées parmi les décès. Mais cela ne signifie pas que les vaccins ne sont pas efficaces ! »

    Répartition des décès liés à la Covid-19 en France. © C.D, Futura, d’après Santé publique France
    Répartition des décès liés à la Covid-19 en France. © C.D, Futura, d’après Santé publique France
    Vaccin : une réduction du risque d’hospitalisation de 87 %

    Selon l’étude française Epi-Phare, les vaccins réduisent de 87 % le risque de forme grave de la Covid-19 chez les personnes de plus de 75 ans. En d’autres termes, le risque est réduit d’un facteur 9. Or, on voit que cette réduction est loin de compenser l’augmentation de 32 fois le risque de décès liée à l’âge. De plus, l’efficacité des vaccins contre le risque d’hospitalisation diminue un peu avec l’âge : elle est de 91 % chez les 75-84 ans et de 81 % chez les 85 ans et plus. « En supposant que le risque d’infection soit le même chez les personnes âgées et les personnes jeunes, il faut donc s’attendre à voir toujours plus de patients âgés de plus de 70 ans et doublement vaccinés mourir de la Covid-19 que de 35 ans non vaccinés », conclut Christian Yates.

    Vacciner encore plus les publics à risque

    Que conclure de tout cela ? Premièrement, la stratégie consistant à vacciner en priorité les personnes âgées a été la bonne : sans cela, le nombre de décès aurait été encore plus important. Deuxièmement, il est plus que jamais nécessaire d’augmenter encore la couverture vaccinale chez les personnes vulnérables. Au 15 juillet en France, 85 % des plus de 65 ans avaient reçu au moins une dose de vaccin et seuls 79 % étaient entièrement vaccinés. Enfin, les plus jeunes ne doivent pas non plus se sentir naturellement protégés. Même si leur risque de mourir de Covid-19 est moindre que chez leurs aînés, leur risque d’infection est bien plus élevé (du fait notamment des interactions sociales) et la Covid-19 peut entraîner des effets très handicapants à long terme.

  2. On va se rendre compte que ce faux vaccin fragilise les vaccinés,
    bravo les labos !

  3. La déclinaison d’un variant d’un variant…etc..d’un virus est au fur et à mesure de plus en plus contagieuse mais également de plus en plus inoffensive ! La nature est bien faite, ces virus atténués permettent au système de défense de notre organisme de constamment se remettre à jour et de renforcer ainsi nos immunités naturelles. Alors comment ne pas suspecter que la souche mère Covid 19 (la seule à priori dangereuse) ne soit pas à dessein réintroduite pour laisser croire à presque tous à la virulence du pourtant inoffensif et nécessaire variant delta ?

  4. Des méthodes mafieuses internationales :

    Le président mexicain pointe la pression des laboratoires

    Expliquant qu’il s’en remettrait aux recommandations des organismes de santé internationaux avant d’envisager une campagne de vaccination pour les mineurs, Andrés Manuel Lopez Obrador a évoqué la pression exercée par les laboratoires à ce sujet.

    

  5. https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/07/01/est-il-vrai-qu-en-angleterre-les-vaccines-meurent-davantage-du-variant-delta_6086566_4355770.html
    Déjà « Le Monde » à trouvé la parade qui consiste à dire qu’on meurt quand même moins du virus avec le pseudo antivirus. Il ne faut pas mal interpréter! Le nombre important de morts vaccinés est dû au fait que les vaccinés sont plus nombreux que les non vaccinés en England. Le variant tomberait donc plus sur du vacciné, d’où égarement facile des anti-vaccinations.

  6. les vaccinés meurent plus du Covid que les non vaccinés en Angleterre… Alors qu’attend-on pour publier publier le rapport officiel de la « Santé publique anglaise » en France!!! Si la chose est vraie Cette information vérifiée devrait clouer le claque-merde de foutriquet, et permettre à Philippo une victoire totale.

  7. Pas étonnant, tout le monde sait qu’on ne vaccine pas en pleine période d’épidémie. Voir ce qu’en dit le Professeur Raoult !
    Les vaccinés vont être soumis à moins de règles de sécurité que les non vaccinés.
    Les non vaccinés doivent protester contre les risques que vont leur faire courir les vaccinés !

  8. Bin oui ce soi-disant vaccin ne protège pas vu que les vaccinés peuvent attraper le covid et le transmettre (et c’est la parole divine de nos grands savants dont Véran), on se demande donc à quoi peut servir l’injection d’une mixture expérimentale à part enrichir les labo pharmaceutique et toute la bande de corrompus qui en sont complices

  9. Vous avez compris qu’on vaccine les vieux pour qu’ils crèvent de cette Covid-19 si ce n’est du « vaccin » et qu’on ait plus de retraite à leur payer

  10. Une personne à la manif m’a dit que son voisin est paralysé d’un côté après sa 2ème injection et des récits comme ça il y en a énormément.

    • Exact, je connais personnellement une personne restée paralysée 10 jours sur tout le côté gauche après 2 doses de Pfizer. Son médecin l’a prévenu qu’un rappel éventuel par 3ème dose pourrait avoir des conséquences encore plus catastrophiques.

Les commentaires sont fermés.