Israël : 60% des patients Covid dans un état grave sont des vaccinés !

International Publié le 31 juillet 2021 - par - 10 commentaires

Le rebond de contaminations delta en Israël et en Grande Bretagne fait éclater de façon retentissante l’imposture du vaccin qui, contrairement à ce que répètent ad nauseam Macron, Véran, Castex et toute la clique ne protège ni des formes graves ni des contaminations… 90% des Israéliens de plus de 50 ans nouvellement infectés sont vaccinés… Les Israéliens ont malgré tout le culot d’affirmer que s’il y a moins de formes graves ce serait à cause de la vaccination, or, tous les analystes, tous les épidémiologistes dans le monde ont déjà montré et démontré que le delta était un gentil variant, bien peu menaçant… sauf, forcément, pour les gens avec comorbidités.

De plus en plus de pays interdisent leur entrée aux Israéliens pourtant majoritairement vaccinés… et Bennett multiplie les tests… pour sa population majoritairement vaccinée !!! Des autistes !

Bien que nombre de lieux et d’évènements soient réservés aux vaccinés ou titulaires d’un test négatif, le masque y est obligatoire !!!! Comme il est obligatoire dans les commerces, centres commerciaux…

Et la liste des pays interdits aux Israéliens ou dont les ressortissants sont interdits d’entrer en Israël s’allonge…

Quel est l’intérêt alors d’imposer la vaccination ?

Il n’empêche que, en Israël comme chez nous, ils « accusent » les enfants d’être des vecteurs de la maladie, bien que la moitié des jeunes Israéliens aient été vaccinés, tout en convenant que eux seraient à l’abri des formes graves…  quand je parle de complot mondial pour toucher nos enfants, je crois que je n’ai pas tort.

.

A faire circuler et à envoyer aux députés, à Matignon, Véran et toute la clique mais surtout aux medias. Il faut que le scandale sorte avant que nos pauvres gosses soient sacrifiés sur l’autel de Pfizer.

.

L’article ci-dessous, traduction google, est un article de la presse officielle qui reprend les paroles mêmes de Bennett le premier Ministre…

L’efficacité du vaccin Pfizer contre la variante Delta est « plus faible » que ce que les responsables de la santé avaient espéré, a déclaré vendredi le Premier ministre Naftali Bennett, alors que plus de 1 000 personnes ont été testées positives pour le coronavirus et que davantage de pays ont été ajoutés à la liste des endroits où les Israéliens seront interdits de voyager.
« Nous ne savons pas exactement dans quelle mesure le vaccin aide, mais c’est nettement moins« , a déclaré Bennett.
Le Premier ministre a tenu une réunion de hauts responsables de la santé et de ministres pour discuter des prochaines étapes de la gestion du virus à la lumière des chiffres en Israël et de ce que Bennett a décrit comme « la mutation Delta qui bondit en avant dans le monde, y compris dans les pays vaccinés comme la Grande-Bretagne , Israël et les États-Unis.
Il a déclaré qu’en « Grande-Bretagne, ces derniers jours, nous avons constaté une augmentation du nombre d’enfants hospitalisés quotidiennement. C’est une évolution dont nous sommes conscients ; nous le traitons de manière rationnelle et responsable.
Avec plus de 5,7 millions d’Israéliens ayant reçu au moins une injection de vaccin Pfizer, le pays continue de faire pression pour que les citoyens – en particulier les adolescents – sortent et se fassent vacciner.
Le plus grand nombre de cas de coronavirus en près de quatre mois a été diagnostiqué vendredi – 1 118 personnes, selon le rapport de samedi soir du ministère de la Santé. Parmi les personnes dépistées, 1,58 % ont été testées positives. Le taux de reproduction (R), le nombre de personnes qu’une personne malade infecte, s’élevait à 1,37 – ce qui signifie que Covid-19 se propage à nouveau.
Parmi les personnes testées positives se trouvait un conseiller du ministre des Affaires religieuses Matan Kahana. Ils n’avaient pas été ensemble depuis le 12 juillet, alors on lui a dit qu’il n’avait pas besoin de s’isoler. Néanmoins, le ministre et ses collaborateurs ont été invités à passer un test de coronavirus.
Alors que le pic des cas quotidiens se poursuit, l’augmentation de la morbidité grave a augmenté de manière plus limitée. Parmi les personnes infectées, quelque 58 étaient dans un état grave, selon le ministère – une augmentation de six personnes au cours du week-end.
En avril, avec environ 6 500 cas actifs comme maintenant, il y avait 370 patients dans des conditions graves.
L’explication probable est que parmi les porteurs actuels du virus, environ 2 000 sont des écoliers, et la moitié d’entre eux ont été complètement vaccinés. Il est très peu probable que les deux groupes développent des formes sévères de la maladie, même si cela arrive occasionnellement.
À l’heure actuelle, environ 60% des patients dans des conditions graves ont été vaccinés. De plus, selon des chercheurs de l’Université hébraïque qui conseillent le gouvernement, environ 90 % des personnes nouvellement infectées de plus de 50 ans sont complètement   vaccinées .
Le « pourcentage de cas qui deviennent gravement malades est maintenant de 1,6%, contre 4% à un stade similaire de la troisième vague lorsqu’il n’y avait pas de vaccins », le professeur Eran Segal, biologiste informatique à l’Institut des sciences Weizmann qui conseille le cabinet du coronavirus, a tweeté vendredi.
Il a déclaré que même si le nombre de cas continue d’augmenter, « il faudra beaucoup plus de cas que lors de la troisième vague pour atteindre un nombre tout aussi élevé de patients gravement malades dans les hôpitaux. Cela contribuera de manière significative à l’immunité au niveau de la population. »
Les chercheurs de l’Université hébraïque ont prédit samedi que plus de 100 cas graves étaient attendus d’ici la première quinzaine d’août.
Les ministres se sont réunis pendant plusieurs heures vendredi, ne terminant leur réunion que peu de temps avant le Chabbat, et se sont mis d’accord sur plusieurs principes, dont le premier était de s’assurer qu’Israël maintienne un inventaire continu de vaccins et que les efforts de vaccination soient intensifiés.
Selon Segal, seulement 4 000 personnes environ ont été vaccinées la semaine dernière – pas assez pour aider Israël à revenir vers l’immunité collective.
Le gouvernement a également déclaré qu’il évaluerait la nécessité d’une troisième injection de vaccin, au moins pour les personnes âgées.
Ensuite, les ministres ont déclaré qu’ils mettraient l’accent sur le déploiement de tests rapides à domicile dès la semaine prochaine. Bennett a déclaré qu’il souhaitait que ces tests et d’autres tests rapides soient accessibles à tous pour permettre à la vie de continuer pendant la pandémie.
DE PLUS, les ministres ont convenu de se préparer à faire appliquer le Happy Badge »,  qui donne accès aux mariages et événements similaires avec plus de 100 invités uniquement à ceux qui sont vaccinés, guéris ou titulaires d’un récent test de coronavirus négatif.
Le système s’applique aux rassemblements intérieurs où de la nourriture et des boissons sont servies et où les gens se mêlent ou se tiennent debout, comme danser lors de mariages ou de concerts. Bien qu’il n’y ait pas de plafond pour les participants, les gens seront tenus de porter des masques.
Les établissements qui ne respectent pas les règles seront passibles d’une amende de 5 000 shekels.
Plusieurs hauts responsables de la santé font pression pour que le gouvernement ramène le Green Pass dans les deux prochaines semaines pour tous les rassemblements de plus de 100 personnes, y compris dans les restaurants. Le cabinet des coronavirus devrait discuter de l’idée cette semaine et des initiés ont déclaré qu’ils l’accepteraient probablement.
Déjà dimanche, une équipe de 1 600 inspecteurs municipaux sera chargée de veiller à ce que le public porte des masques, principalement dans les centres commerciaux et les grandes épiceries. L’amende pour ne pas porter de masque dans les espaces publics fermés est de 500 NIS.
Une autre action autorisée lors de la réunion est qu’une équipe conjointe dirigée par les ministères de la Santé et des Transports examinera les politiques à l’aéroport Ben Gourion – et les autorités compétentes commenceront les préparatifs des grands jours saints et de l’ouverture de l’année scolaire dans l’ombre. de coronavirus.
Enfin, les ministres ont également convenu que tout le personnel embauché par les hôpitaux pour aider pendant la crise des coronavirus resterait employé jusqu’à l’adoption d’un budget de l’État. Cela comprend quelque 600 médecins et 1 600 infirmières.
La semaine dernière, des milliers de membres du personnel administratif et de soutien de 30 centres médicaux à travers le pays se sont mis en grève pour quelque 200 postes qui ont également été embauchés pendant la pandémie et étaient menacés d’annulation.
La grève s’est terminée jeudi et tous les employés ont accepté de retourner au travail après qu’un accord a été négocié entre le ministre de la Santé Nitzan Horowitz et le syndicat Histadrut, qui a également déclaré que jusqu’à ce qu’un budget de l’État soit formulé, tous les employés qui ont été embauchés au cours de la La pandémie de COVID-19 resterait dans leurs emplois.
Les médecins, les infirmières et le personnel de soutien qui ont été embauchés pour aider les hôpitaux pendant la crise devaient perdre leur emploi à la fin du mois.
En outre, il a été convenu jeudi que le président de la Histadrut, Arnon Bar-David, discuterait d’une augmentation de salaire pour ces travailleurs avec le ministère des Finances.
LA RÉUNION est intervenue peu de temps après que le ministère de la Santé a annoncé son intention d’ajouter l’Espagne et le Kirghizistan à la liste des pays interdits, et la Grande-Bretagne, Chypre, la Turquie, la Géorgie, l’Ouganda, le Myanmar, les Fidji, le Panama, le Cambodge, le Kenya et le Libéria à la liste des pays rouges. pays à partir du vendredi 23 juillet – ce qui signifie que si les Israéliens se rendent dans ces endroits, ils devront être isolés à leur retour pendant sept à 14 jours.
Les autres pays pour lesquels il existe déjà un avertissement de voyage sévère sont les Émirats arabes unis, les Seychelles, l’Équateur, l’Éthiopie, la Bolivie, le Guatemala, le Honduras, le Zimbabwe, la Zambie, la Namibie, le Paraguay, le Chili, la Colombie, le Costa Rica et la Tunisie.
D’autres pays devraient également être ajoutés prochainement, notamment la Thaïlande, la Grèce et les Pays-Bas, selon les informations des médias israéliens.
La liste des pays interdits comprend l’Argentine, le Brésil, l’Inde, le Mexique, la Russie et la Biélorussie. Il est interdit aux Israéliens de visiter ces pays à moins qu’ils n’obtiennent l’autorisation d’un comité gouvernemental spécial des exceptions.
Le gouvernement devrait approuver la nouvelle liste de pays cette semaine.
« Le gouvernement continuera de surveiller tous les développements et de se réunir fréquemment pour en discuter et planifier les prochaines étapes à l’avance », a conclu Bennett, « afin que le public comprenne où nous allons et ce que nous faisons, sans incidents, sans panique. – et surtout, avec une planification préalable, pour anticiper l’avenir.
Print Friendly, PDF & Email
10 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
GAVIVA
GAVIVA
il y a 1 mois

Ceux qui aiment se faire piquer vont y avoir droit, devoir même, encore, et encore, et encore…
Et encore! Ils ne sont pas plus protégés, c’est le comble.
https://twitter.com/autrement_votre/status/1420978149920227334

Phil
Phil
il y a 1 mois

Pauvres cons.

Franz
Franz
il y a 1 mois
Reply to  Phil

+ 1

GAVIVA
GAVIVA
il y a 1 mois
Reply to  Phil

Ils me font penser à ces abrutis de vegan, eux aussi cueillent les fruits de leur stupidité et de leur suivisme. Avec une bonne dose de propagande par dessus! C’est tout à fait comparable.
Si vous n’avez pas peur de vous couper l’appétit ou connaissez quelqu’un voulant se lancer dans ce délire servez-vous.
https://www.youtube.com/watch?v=EFF30jfTubU

Christian Jour
Christian Jour
il y a 1 mois

Non seulement les vaccins sont inefficace, ils ne protègent pas du tout mais en plus ils détruisent vos anticorps. donc une personne vacciné est une personne qui sera malade car affaibli parce qu’elle n’aura plus d’anticorps.

PASCAL ALEVEK
PASCAL ALEVEK
il y a 1 mois
Reply to  Christian Jour

Oui, les anticorps spécifiques plus gros inhibent les anticorps naturels qui ne peuvent plus agir et ceci tant qu’ils restent dans l’organisme.

Machinchose
Machinchose
il y a 1 mois

tout l’ alphabet grec va y passer

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

comment image
Julien Bahloul

@julienbahloul
·
30 juil.

A partir de dimanche #Israel deviendra le 1er pays au monde à administrer une 3e dose du #vaccin contre le #covid à tous les plus de 60 ans, afin de stopper la hausse des cas graves.
La décision s’est basée sur des études montrant une baisse des anticorps après 5 mois.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

avec tous ces variants on finira par croire que ce vit russe est arrivé a pied de la Chine

melanie dumontel
melanie dumontel
il y a 1 mois

Suite au SRAS-cov1, il y a eu de nombreuses tentatives infructueuses pour développer un vaccin, à chaque fois les animaux cobayes généraient effectivement des anticorps mais mourraient en masse dès que confrontés à un virus sauvage. C’est le fameux problème des anticorps facilitateurs. Les vaccins actuels ont été créés en un temps record, certains se vantent d’avoir créé leur vaccin en quelques jours. Comment Moderna, Pfizer, Astrazeneca et Johnson ont ils réussi à résoudre ce problème aussi opportunément. Comment vérifier que ce problème n’existe plus. Ce serait vraiment la grosse hécatombe si dans quelques mois ou années les milliards de vaccinés meurent en masse si les anticorps de la souche initiale facilitent l’infection d’un nouveau variant sans compter les désordres immunitaires à venir. Les rapports de validation des vaccins ne sont pas disponibles même pour les médecins, il faut faire confiance aux vendeurs des labos qui seront exonérés de toute responsabilité. Soyez certains que les labos américains travaillent sur la piquouse miracle à 100000$ pour traiter les désordres immunitaires créés par la technologie miracle ARN messager que l’on s’efforce d’injecter à la population, business is business, ceux qui pourront payer survivront, pour les autres ce sera l’hécatombe.

Jojo
Jojo
il y a 1 mois

Qui n a pas son 3ème…..4eme…..5eme…..soit disant vaccin…..

jeanlg75
jeanlg75
il y a 1 mois

Jamais j’aurai cru que l’etat Juif Israël ne respecterait pas le « code de Nuremberg » qui interdit aux États de faire des expériences médicales sans en informer les « cobayes » et sans leurs consentements éclairés.

Lire Aussi