Et 5000 manifestants à Vannes (56) contre le Pass Sanitaire

Le télégramme annonce 3000, pour minorer, comme d’habitude…moi je ne crois pas me tromper en annonçant 5000, et peut-être plus.

Il y avait un monde fou, les rues de Vannes débordaient !

C’est un indépendantiste breton, enseignant en école Diwan à Vannes qui a lancé l’appel à manifester.

.

Voir l’article du Télégramme ici :

Une manifestation contre le pass sanitaire a eu lieu ce samedi après-midi 17 juillet, à Vannes, rassemblant 3 000 personnes. Les organisateurs ont été débordés et la police a dû composer pour faire face, notamment, à un groupe tentant de rentrer de force dans la mairie.

Vannes. 3 000 personnes à la manifestation contre le pass sanitaire

Ce samedi 17 juillet, les organisateurs de la manifestation anti pass sanitaire se sont laissé surprendre par le nombre de manifestants. D’abord 700 à l’heure du rassemblement, à 14 h sur l’esplanade du port, ils étaient finalement 3 000 à passer la place Gambetta pour rejoindre la préfecture du Morbihan au cri de « liberté ». 2 300 selon la police. 5 000 selon l’organisateur.

La tête du cortège, mené par Bertrand Deléon qui avait lancé l’appel à manifester, arrivait devant la préfecture quand la fin quittait le port.

« Nous ne nous attendions pas à ce qu’il y ait autant de monde », a indiqué Bertrand Deléon. L’organisateur a souligné que l’appel avait été lancé en dehors de tout mouvement et de toutes associations. « Aujourd’hui, bien sûr, des membres d’associations anti masque et anti vaccins sont présents, mais la majorité des participants sont des citoyens venus spontanément. Cela prouve bien que les gens en ont marre ».

« Macron démission »

Les manifestants, de la région vannetaise mais aussi de Pontivy et de Quimperlé, ont protesté contre les nouvelles mesures annoncées par le gouvernement qu’ils qualifient de « dictature sanitaire ». Ils étaient nombreux à réclamer la « démission de Macron », « la guillotine pour Macron », contestant radicalement l’extension du pass sanitaire. Au-delà, pour beaucoup c’était aussi l’occasion de dénoncer la politique globale d’Emmanuel Macron.

« La santé relève de la liberté de chacun », estime une soignante, soulignant qu’« alors qu’on nous demande d’énormes efforts face à la covid, en même temps le gouvernement ferme des lits dans les hôpitaux ».

Grosse tension à la porte de l’hôtel de ville

Les organisateurs avaient prévu un aller-retour entre le port et la préfecture. Au retour vers le port à 15 h 15, le cortège s’est divisé en deux groupes : l’un arrêtant la manifestation, comme prévu, et l’autre reprenant la rue Thiers pour rejoindre l’hôtel de ville et l’intra-muros.

« On ne voyait pas encore ça à Vannes ! On a été pris de court, ça a été très compliqué pour nous. »

Sur la place de l’hôtel de ville, la tension est montée avec des discours virulents anti gouvernement, anti préfet et anti police. Le groupe, composé de membres des mouvements gilets jaunes et de l’ultra gauche, a voulu forcer les portes de l’hôtel de ville. La police qui ne s’attendait pas un rassemblement d’une telle ampleur a dû se réorganiser à plusieurs reprises, pour faire face aux différentes situations. Des forces antiémeutes ont réussi à mettre fin à la tentative d’intrusion dans la mairie, tandis que la police municipale se redéployait pour tenter de maîtriser la circulation quand des véhicules se retrouvaient dans la manifestation. « On ne voyait pas encore ça à Vannes ! On a été pris de court, ça a été très compliqué pour nous », a indiqué un officier de police.

Les derniers manifestants se sont dispersés à 16 h 30.

À Vannes, 3 000 manifestants et des tensions contre le pass sanitaire [En images]
(Le Télégramme/Stéphanie Le Bail)
À Vannes, 3 000 manifestants et des tensions contre le pass sanitaire [En images]
(Le Télégramme/Stéphanie Le Bail)

https://www.letelegramme.fr/bretagne/a-vannes-une-manifestation-contre-le-pass-sanitaire-rassemblerait-un-millier-de-personnes-17-07-2021-12792307.php

 296 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Quand on entend des médecins dire que les manifestants n’étaient que quelques centaines…

  2. Arrêtons avec ces « gilets jaunes », mouvement complètement détourné par les habituels rouges. C’est du passé.

    Les gens réels sont toujours là, eux, et pas dans une nostalgie stérile et contre-productive.

  3. Je me souviens que lors des débuts des manifs des GJ ,Bfm annonçait des chiffres aussi bizarres que 7214, 142928 C’était précis au manifestant près Alors leurs comptages ils peuvent se les carrer ou je pense

  4. Pour une fois que la Cour Européenne fait quelque chose de bien : l’obligation vaccinale, tout comme un pass sanitaire, est interdit, de même que de créer des discriminations entre vaccinés et non vaccinés :
    ‌http://www.profession-gendarme.com/vaccins-contre-la-covid-19-considerations-ethiques-juridiques-et-pratiques-2/

  5. Super de voir ces manifestations spontanées, mais ça risque de tourner en eau de boudin comme pour les GJ.
    Une autre alternative, la voie légale :
    Le collectif dejavu.legal ouvrira l’action collective en justice ce jeudi,
    inscrivez-vous pour augmenter le nombre, nous en sommes à 138 297, il faudrait atteindre les 250 000,
    FB et Twitter font sauter toutes les infos sur ce collectif, pour empêcher sa diffusion
    https://dejavu.legal/fr

Les commentaires sont fermés.