« maKron m’a tuer »

Billets d'humour et d'humeur Macron Publié le 17 juillet 2021 - par - 11 commentaires

Pour se soigner, bientôt, ça sera peau de zob !

Nombreux seront ceux qui auront lâché le job…

Et plus un soin d’effectué.

Partout c’est « maKron m’a tuer »…

Ce maKron, quel virus, quel putain de microbe…

PACO. En même temps

16/07/2021.

 

Print Friendly, PDF & Email
11 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Argo
Argo
il y a 2 mois

Ami Paco, tu m’as tuer! En cinq lignes! Malgré le sérieux du sujet j’ai failli en crever de rire! Merci de ce billet! Ça m’a regonflé pour la journée! Macron, pire que le covid, il fallait oser! 😂😂😂😂😂😂😂

Bouillot
Bouillot
il y a 2 mois

Revolution pour les virer ces baltringues

calvo
calvo
il y a 2 mois

Sauf que lui, bien protégé, ne risque pas d’aller rendre compte chez ses coquins de la justesse.

Christian Jour
Christian Jour
il y a 2 mois

Le seul virus en France s’appelle macron.

Baba
Baba
il y a 2 mois
Reply to  Christian Jour

Ce n’est pas le seul, mais c’est indiscutablement le plus dangereux.

wee
wee
il y a 2 mois

Bravo Paco ! excellent !

wee
wee
il y a 2 mois

géniale formule d’un nouveau variant : « Ce maKron, quel virus, quel putain de microbe… »

Baba
Baba
il y a 2 mois

La conclusion est dite: L’hôpital publique est en train de crever.
Maaaaaaais, c’est justement ce pour quoi la bande à macron est là. Fermer les hôpitaux pour le plus grand bonheur des cliniques privées subventionnées… et trois fois plus chères que le publique.
Dans la région Belfort/Montbéliard, les deux hôpitaux ont été remplacés par un seul grand hôpital médian avec la disparition inaudible de plus de 400 lits et, bien sûr, du personnel attaché à ces lits.
Ces 400 lits ont vite été réinstallés dans les deux cliniques privées qui se sont érigées l’une à coté du dit hôpital, l’autre sur le territoire de Montbéliard.
Ceci dit, le beau Sarko avait bien savonné la planche pour enclencher toutes ces disparitions de service publique. On ne compte plus les dizaines de milliers de lits que ce fossoyeur d’hôpitaux a ainsi balancé à la trappe. La encore, avec tout le personnel indispensable, lequel fut remplacé par une kyrielle d’administratifs nuisibles et improductifs.

Dorylée
Dorylée
il y a 2 mois

Les cliniques privées ont du décaler toutes les opérations non urgentes pour garder les places en réa pour les débordements covid de l’hôpital public. Cela a duré un an et les cliniques n’ont pas aperçu l’ombre d’un seul patient alors que l’Hôpital public était sur saturé. C’est de la gestion administrative macronienne. Un abruti est arrivé aux commandes et il conduit comme…..un abruti.

calvo
calvo
il y a 2 mois

Photo:
Le pays du Foutoir après le passage de macrocescu?

Lire Aussi