J’adore quand les donneurs de leçons comme Yseult, à plus forte raison racialistes, se ridiculisent !


Yseult, reine de l’inclusion et de l’antiracisme.
(normal de la part de ceux que nous « accueillons » et qui nous le rendent si bien pour nous rééduquer)

 

Comme cela est de mode, les marques de luxe veulent se monter ouvertes, intégratrices, progressistes, cancel culture en somme. Avec Assa Traoré s’affichant en Louboutin qui en a fait une des 200 personnalités qui relaient sa campagneRokhaya Diallo en Valentino et Louboutin au festival de Cannes, ainsi l’Oréal Paris a fait d’Yseult son ambassadrice internationale… De façon générale, ces soudaines collaborations provoquent l’ébullition des réseaux sociaux, les remarques les plus acerbes émanent de certains qui se sentent pour le moins déçus de leurs égéries !

Je me garderai bien de formuler un quelconque avis artistique, certains l’apprécient et a-t-elle un  certain talent, ce n’est pas le sujet, par contre l’usage qu’elle en fait…
Yseult s’est illustrée il y a peu par une vive diatribe avec la presse, dont le Monde (ce qui n’est pas pour déplaire, en somme Le Monde et ses journaleux pris à leur propre jeu) ! L’article du Monde (réservé aux abonnés, cependant le début donne l’ambiance réelle ou prétendue* de cet apéro avec Yseult) !
* : je n’étais pas petite souris !

La Dépêche du Midi titre : La chanteuse Yseult nous offre une leçon de journalisme et accuse le Monde de vouloir lui « nuire ». En somme, normal si j’ose dire là aussi, les journalistes se serrent les coudes…
L’article se termine avec un extrait d’une sorte de droit de réponse définissant ses règles face aux journalistes « J’ai envie de tout geler et, à l’avenir, si je dois prendre la parole pour passer un message important à mon public ou à l’univers, je choisirai le média, le ou la journaliste, et j’aurais mes droits de regard. » Je vous laisse le soin d’avoir votre opinion, un volontaire excès exigeant que les journalistes soient à ses pieds, ou carrément une ambition messianique !
Pour avoir un compte rendu « néo-people » présentant les positions des deux partis : https://ancre-magazine.com/yseult-peut-elle-controler-la-presse/ . A la lecture d’un extrait de Nylon France, on comprend le choix d’Yseult de ce médium pour poursuivre Le Monde de sa ire !
==> Je crains que cette Yseult ne me rabiboche avec certains journaleux !

Tout ce qui précède n’est qu’un préambule bien que la suite soit brève !

Voilà Yseult au concert des Vieilles charrues de Carhaix, Europe 1 en fait l’éloge !

Avec Le Télégramme (de Brest), c’est un autre (coup de) tabac (breton), il y a du vent dans les voiles !
La prétention d’Yseult ne passe pas ! Vieilles Charrues : quand Yseult se la joue diva.
Et surtout, « en cauda venenum » -la vengeance là est un plat tout chaud- de glisser en rappel qu’elle a commencé son concert par un « Bonsoir La Rochelle ! ». Le Télégramme a cependant la courtoisie de signaler quelques lignes avant qu’elle s’est excusée de sa bévue en fin de prestation !

Une artiste affirmée, prétentieuse, sûr d’elle comme elle se présente sur touts les aspects de ses relatons publiques, après au moins 8 ans de carrière, peut-elle se permettre ce genre de bêtise ?

Une chose est sûre, déjà elle n’aime pas la France pour lui devoir quelque chose ce qu’elle a formulé par dans un vibrant « ça me casse les couilles » en direction des non-racisés (et sûrement genrés si je peux extrapoler le sens de la formule) comme l’a explicité François des Groux !

A ne pas en douter, nous vivons une époque FORMIDABLE !

 136 total views,  1 views today

image_pdf

24 Commentaires

  1.  » Bonsoir La Rochelle !  » Elle se croyait avec Macron sur l’île de Guyane. C’est l’élite de la nouvelle france (sans majuscule, c’est réservé aux noms propres). Il paraît qu’au classement PISA, nous allons bientôt égaler les Papous de Nouvelle-Guinée…

  2. Ca lui casse les c….,elle aurait du mal puisque c’est une femme apparement, faudrait déjà qu’elle en aie à moins que ….les apparences sonts parfois trompeuses .

  3. Si elle met des Louboutin, c’est une preuve de qualité et de résistance du matériau . Ces talons-aiguille sont-ils en tungstène ?

  4. C’est un restant du Torrey-canyon, de l’amoco cadiz et de l’érika réunis cet étron .

  5. Quelle horreur cette bonne-femme … vraiment pas appétissante … de quoi aller se cloitrer dans un monastère …. avec une jolie nonne !!… PAUVRE FRANCE DOUX PAYS DE MON ENFANCE !

  6. Bon , j ‘ai perdu qqs instants à ouvrir ce texte ,
    je n ‘y ai rien compris
    je ne connais pas ce monstre noir ( en plus moi je suis branché petite asiatique ) qui doit descendre de king kong
    bye

  7. Je ne sais pas si Robinson Crusoé après des années d’abstinence sexuelle aurai décidé de monter là dessus….? Moi pas….!

  8. Yseult, représente tout ce que je déteste chez les Africains, elle a réussi à me dégouter de la seule chose qu’elle sait faire, chanter, je boycotte au maximum.

  9. Cette grosse vache bourgeoise qui joue les gauchistes est la même racaille que les Traoré ! Elle ne vaut pas grand chose et tente d’exister à travers les médias, le racisme, ne se prend pas pour une merde. Et pourtant …

  10. pour la  » parité  » au poids et a la connerie, elle vaut bien trois ou quatre blanches

  11. Ce n’est plus « Vieilles Charrues », c’est « Grosse Moissonneuse » qu’il faut appeler ce festival.
    Mort de rire !

    • Un machin comme ça en Bretagne, c’est à vomir. J’espère qu’ils ont installé une scène en béton armé! Sinon, c’est la cata, elle va passer à travers! On entendra le tremblement de terre jusqu’en pays bigouden!

  12. Qui est cette horreur? Si Tristan avait connu cette Yseult-là, il l’aurait laissé pourrir en enfer!

Les commentaires sont fermés.