Chez les parents Macron, ce devait  être l’employée de maison qui faisait la loi

Liberté d'expression Publié le 14 juillet 2021 - par - 13 commentaires

UN SOIR EN FRANCE, QUELQUE PART DANS L’HISTOIRE

   Il faisait frisquet ce soir-là, lorsque les Français s’étaient rassemblés dans leurs salons pour écouter la harangue de celui qui tenait leur destin entre ses mains depuis quelques années déjà. La voix était crachotante de haine, sifflante,  comme siffle un serpent avant de vous inoculer son venin. Le couperet était tombé, balayant les dernières illusions d’une partie de la population composée de patriotes. Sans ausweis, interdiction d’aller au restaurant, dans les bars, les salles de spectacle, les cinémas, dans les établissements médicaux, les centres commerciaux, donc de facto d’y faire ses achats alimentaires, interdiction d’aller chez l’opticien ou  le cordonnier et  d’acheter des vêtements dans ces mêmes galeries marchandes,  de prendre l’avion, le train, les cars de transport long trajet. En un mot tout était interdit pour ces réprouvés. Interdit d’aller à l’hôpital, donc  de s’y  faire soigner, d’aller rendre visite à un parent dans une maison de retraite, peut-être même d’aller dans une maison médicale ou chez un dentiste, et  plus de possibilité de se rendre par train ou par le car à un enterrement, plus rien. Et même de travailler si les employeurs du privé en venaient tous  à exiger  la vaccination.
.
   Vous pourriez vous croire revenus au bon temps de l’Occupation, sous la férule d’un Gauleiter dément, quand une partie de la population avait été mise au ban de la société, privée de ses  droits les plus élémentaires, sans cartes de ravitaillement.    Eh bien, non, vous êtes dans la France de 2021. Nous sommes devenus les parias modernes d’une dictature folle. Tout cela pour avoir refusé de se faire vacciner. C’est ce qui s’appelle du  chantage ; un chantage odieux exercé par un dictateur dément qui prend une partie de son peuple pour sa propriété personnelle. Il veut disposer de nos corps comme bon lui semble, envoyant celui-ci à la mort, ou  condamnant celui-là  à l’handicap partiel ou total. Même les autorités américaines reconnaissent que le vaccin Pfizer comporte un risque accru de syndromes Guillain-Barré. Macron et ses sbires, dans un optimisme béat et délirant, ne reconnaissent rien du tout. Si nous sommes victimes de séquelles,  aucun recours. Les laboratoires ont été exonérés de toute responsabilité. Côté État, n’y comptez pas, il vous faudra prouver que le décès d’un de vos proches ou que votre propre handicap est directement induit par le vaccin. Je vous souhaite bon courage, vous n’y parviendrez jamais.
.
   En ce qui concerne le personnel soignant, cet être malfaisant ne l’a pas gâté  non plus. Obligation de se faire vacciner. Sinon, pour ces malheureux, c’est la perte de leur emploi après quelques avertissements, et en premier lieu le non-versement de leurs émoluments et l’interdiction d’exercer leur activité jusqu’à régularisation. Si ce n’est pas aussi du chantage, ça y ressemble foutrement.
.
   J’en veux à mort à tous ces journalistes, méritent-ils ce titre, style Lechypre   ou autres,  qui depuis des semaines matraquent les oreilles de leurs auditeurs en affirmant des contrevérités sur l’innocuité des vaccins, en vociférant des menaces J’en veux aussi  à tous ces médecins,  du généraliste au podologue, de l’épidémiologiste au psychanalyste, qui se fichent totalement de reconnaître que la vaccination comporte des risques pour certains. J’en veux également à tous ces Français collabos qui se réjouissent tous de nous voir soumis à la piquouze salvatrice. Le Maréchal serait fier d’eux. J’en veux aussi à tous ces politiciens  qui adhèrent à la politique du dictateur Macron. Ne vous y fiez pas, pensant que Macron va être réélu, ils se positionnent  en vue d’obtenir le portefeuille d’un ministère quelconque, fût-ce celui des plaques d’égoût et des latrines réunies. Heureusement certains sauvent l’honneur de leur profession, tel Florian Philippot et quelques autres. Ils ne sont   malheureusement pas légion. .
.
   Amis de Résistance Républicaine, je vais conclure par une citation d’Henry de Montherlant : «Les dictateurs naissent dans les maisons où l’on ose pas donner un ordre à la bonne.» Chez les parents Macron, ce devait  être l’employée de maison qui faisait la loi.
Print Friendly, PDF & Email
13 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
didierschneiter@hotmail.fr
il y a 22 jours

Faire référence à Montherlant, pédéraste notoire, plutôt qu’à vous Mauras ou Barres…. Pour en revenir à Macron, sachez que cet envoyé de Sorros, rend des comptes et reçoit ses ordres depuis Bruxelles !

maury
maury
il y a 22 jours

Le moment est venu de résister et pas seulement avec des mots !L’UERSS si chère à micron qu’il rêve de diriger, avait déjà prévu longtemps d’avance,avec notre pognon,des pass sanitaires,mais rien pour prévenir la pandémie Les soignants ne possédaient rien pour se protéger ni d’ailleurs de lits de réa en cas d’urgence ce qui a résulté:des autres pathologies graves et urgentes non traitées d’où les décès qu’on aurait pu éviter
Nous devons réagir ,car en dehors de nous, tout est verrouillé; la majorité détient tous les pouvoirs et s’en sert contre les citoyens ,ça s’appelle dictature mondialiste !Ne nous y trompons pas celui qui se prend pour Jupiter et qui a comme maitre à penser Machiavel suit à la lettre la voix de ses maitres afin de transformer notre Pays en république bananière ,d’ailleurs Idalgo islamo gauchiste et mondialiste défigure la capitale à dessein

r) Amour sacré de la Patrie Conduis, soutiens nos bras vengeurs Liberté, Liberté chérie, Combats avec tes défenseurs ! (bis) Sous nos drapeaux, que la victoire Accoure à tes mâles accents, Que tes ennemis expirants Voient ton triomphe et notre gloire !

Morbleu
Morbleu
il y a 21 jours
Reply to  maury

Je plussoie !! Ce chantage sanitaire est la goutte d eau de trop

GAVIVA
GAVIVA
il y a 21 jours

Ah cette photo, Macron et ses petits poings serrés, on dirait un mouflet en train de CH…R sur le pot.

PASCAL ALEVEK
PASCAL ALEVEK
il y a 21 jours

Je suis triste pour tous ces gens qui se sont vaccinés, incapables de raisonner avec pourtant un maximum d’informations qui sautent aux yeux, ils font confiance alors qu’ils ont tous les éléments qui s’additionnent et qui se complètent pour dire stop, le danger est bien trop grand.

zoé
zoé
il y a 21 jours
Reply to  PASCAL ALEVEK

Moi aussi cela m’attriste mais quand vous essayez d’expliquer aux gens qu’ils n’auraient pas dû se faire vacciner et que je leur donne de bonnes raisons, on me regarde comme si j’étais inconsciente, folle et j’en passe. je leur ai dit « vous penserez plus tard à ce que je vous ai dit » quand la 5 G sera en place, il va y avoir bcp de dégâts. Bref, pourquoi ne pas avoir écouté les médecins n’ayant aucuns intérêts avec les labos pharmaceutiques ? Quand on sait que les assurances ne prendront pas en charges les dégâts collatéraux de la vaccination, quand on vous fait signer une décharge avant de vous inoculer le poison, merde de merde est ce que les gens sont conscients qu’ils se font berner ? Leur naîveté va leur coûter la vie malheureusement.

Baba
Baba
il y a 21 jours
Reply to  PASCAL ALEVEK

Et bien ne soyez pas triste pour eux. Ils n’ont que ce qu’ils méritent. S’ils étaient moins fainéants, ils auraient cherché à savoir. Que nenni, ils préfèrent absorber du tout cuit tout préparé par TF1 Ant2 FR3, BFMe..de, Franceintox et compagnie. Ce sont des bouffeurs de kebab, Des décervelés du trouillomètre à 0. Et en plus, ce sont eux qui vous maudissent et vous souhaitent aux gémonies pour n’avoir pas suivi leur troupeau de connards.
Vous me trouvez dur? J’en ai un dans ma famille qui voulait m’interdire de soins si j’étais malade! Mon propre gendre!!!

G M
G M
il y a 21 jours

Merci pour votre article si biens détaillé, heure n’est plus aux beaux discours mais au combat de libération , Notre Liberté a été lâchement Assassinée par le Dictateur ,ce tirant qui nous prive d’accès à notre fondamentale liberté de soins, boire , manger , j’ai honte et la haine envers la grande majorité de son peuple qui par sa traîtrise et soumission au régime à souille la mémoire de nos résistants héros qui sont morts pour nous léguer cette liberté désormais Assassinée.

Jules Ferry
Jules Ferry
il y a 21 jours

La conclusion met fort justement le doigt sur le profil psychologique de Macron. Toute ma vie j’ai fui ce genre de personnage ambitieux et méprisant. Dès le départ, il ne m’a pas inspiré, comme ça au feeling. Mais lui a en plus un côté inhumain, sans cœur, un vrai méchant sous une gueule d’ange. Et effectivement il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. Quelque chose de cassé chez lui. Ses ordres implacables et sa façon de s’entourer de simplets et de courtisans (Castex qu’on voit plus en chef de bureau de poste qu’en premier ministre par ex. Ou l’atroce Benalla) font effectivement penser à une revanche. Ce qui est certain, c’est qu’il n’aime pas les gens et veut leur faire payer quelque chose qui remonte loin.

Frejusien
frejusien
il y a 21 jours
Reply to  Jules Ferry

c’est peut-être la bonne qui faisait courir son paternel, qui sait ?
voilà pourquoi, il a couru vers les jupes de sa prof

Jules Ferry
Jules Ferry
il y a 21 jours

PS- la citation est géniale pour Macron, pointant la différence entre autoritarisme et autorité. Macron en frustré, j’adore !

jojodumans
jojodumans
il y a 21 jours

Parfaitement, l’image de Montherlant est très juste : la violence inouïe du discours de Macron est un aveu de faiblesse.

Dorylée
Dorylée
il y a 20 jours

 » Pour créer un dictateur, il suffit de donner à un crétin une casquette de chef et un bâton « 

Lire Aussi