Épargnée par le Covid, l’Afrique noire refuse le « vaccin des Blancs »

 

Les lecteurs d’origine africaine (si, si, il y en a) pourraient-ils nous donner leur ressenti sur la situation en Afrique ?

Alors qu’en Occident, médias et gouvernements viraient paranos-hystériques face au Covid-19, organisant progressivement une véritable dictature sanitaire avec, pour finalité, la vaccination obligatoire, l’Afrique noire semblait toujours épargnée par la folie covidiste.

En gros : peu de contaminations, une faible mortalité et le refus du « vaccin des Blancs » jugé trop cher et inutile face au traitement traditionnel à base… d’hydroxychloroquine (Plaquenil), un médicament pouvant être produit localement (parfois remplacé par un autre antipaludique, l’artémisinine, aux propriétés anticovidiennes mises en valeur par l’Institut malgache de recherches appliquées).

Alors pourquoi, en Afrique, se faire vacciner avec la potion des babtous fragiles terrorisés par un virus bien moins dangereux que les moustiques et autres calamités du continent ?

Pour faire rapide et simple, voici les statistiques de trois pays africains de la zone tropicale : Sénégal, Nigeria et Cameroun. A comparer avec celles de la France.

Sénégal : 16 millions d’habitants, 46 000 cas, 1190 décès et 1,2% de vaccinés

Nigeria : 201 millions d’habitants, 169 000 cas, 2122 décès et 0,7% de vaccinés

Cameroun : 26 millions d’habitants, 81 000 cas, 1324 décès et 0,1% de vaccinés

France : 67 millions d’habitants, 5,8 millions de cas, 111 000 décès et 34,3% de vaccinés

Covid-19: En Afrique de l’Ouest, le vaccin n’est pas le nouveau «magic bullet» [remède miracle]

Alice Desclaux, médecin anthropologue, analyse, pour Vih.org, la perception de l’hydroxychloroquine et celle du vaccin contre le Covid-19 dans quatre pays d’Afrique Francophone. Enthousiasme pour la première, méfiance envers le second, comment expliquer ces représentations dans le contexte actuel de mondialisation de l’information ?

[…]

L’adhésion générale à la chloroquine – « Notre médicament »

Dans les médias des pays où nous avons enquêté, la chloroquine a été unanimement valorisée comme médicament bien connu, familier, sans risque. Elle est présentée comme un traitement populaire, les adultes ayant le souvenir de l’avoir consommée pendant les saisons pluvieuses de leur enfance…

Un médicament politisé

Appréciée comme un remède populaire familial, la chloroquine est aussi présentée dans les médias comme un médicament validé sur le plan scientifique en Afrique […] Le médicament est soutenu au plus haut niveau de l’État dans des pays dont les autorités, confiantes dans un traitement qui apparaît adapté à l’Afrique…

Les discours en ligne (tribunes, articles, commentaires de lecteurs) opposent un médicament bon marché, produit en Afrique et accessible aux Africains sous forme générique, et un médicament sous licence très coûteux que l’OMS a validé sur des bases scientifiques -avant d’émettre des réserves.

De nombreux commentateurs voient dans cette opposition les manœuvres des firmes multinationales pour imposer leurs produits face à un générique qui ne leur rapporte rien, avec l’accord des institutions de santé globale.

La chloroquine est alors présentée par les médecins et les médias comme un médicament africain populaire, critiqué par le Nord pour des effets secondaires qui ne seraient pas observés en Afrique, dans le but d’imposer l’exploitation capitalistique des populations africaines.

Les réticences vis-à-vis du vaccin contre le Covid – Un vaccin du Nord testé en Afrique à l’insu des Africains

Les réseaux sociaux ont surtout contribué à réactiver et renforcer une représentation de la recherche vaccinale comme l’exploitation de «cobayes» […] Des «célébrités» (footballeurs, musiciens…) ont dénoncé le vaccin comme une nouvelle forme d’exploitation, en rappelant au Cameroun l’affaire du Ténofovir.

Les perceptions recueillies dans nos enquêtes montrent que la recherche est considérée essentiellement comme une pratique prédatrice de la part des firmes du Nord, à l’image de la firme Pfizer responsable de la mort d’enfants au Nigéria dans les années 1990 lors d’un essai thérapeutique illégal sur la trovafloxacine, souvent évoqué…

Un vaccin exogène refusé par les populations 

[…] Les motifs de refus comprenaient en premier lieu la peur des effets secondaires cachés par les firmes, puis la perception du vaccin comme l’instrument d’un complot de Bill Gates pour réduire la démographie africaine ou d’une coalition de puissants (Etats, institutions globales) pour asservir les populations et assurer un «nouvel ordre mondial» en utilisant les autorités des pays africains corrompues («coronabusiness»)…

La faiblesse relative (inégalement répartie) de l’épidémie dans les pays ouest-africains, malgré la deuxième vague observée fin 2020-début 2021, justifie cette interprétation d’un vaccin exogène imposé aux populations africaines dans l’intérêt du Nord, dont l’Afrique n’aurait pas forcément besoin, exprimée y compris dans des milieux médicaux informés. 

Un vaccin occidental inéquitable – La polarisation des représentations

[…] En considérant la chloroquine comme un traitement efficace et le vaccin comme dangereux en dépit des conclusions de l’OMS, les opinions publiques affirment la spécificité du continent face à cette pandémie et son indépendance, voire sa souveraineté, face aux organisations supra-nationales en santé globale. 

La chloroquine est devenue «le remède africain qui protège l’Afrique contre le Covid», ancien, connu de tous, bon marché, disponible partout et même associée aux traitements néotraditionnels africains…

A l’opposé, le vaccin contre le Covid, bien que lui aussi très attendu, est devenu dans les représentations d’une partie du public «le vaccin du Nord» introduit par des firmes mobilisées par le profit qui, assistées par leurs relais sous influence (autorités nationales, OMS), veulent l’imposer aux Africains…

https://vih.org/20210202/la-mondialisation-des-informations-et-la-fabrique-des-opinions-sur-les-traitements-du-covid-en-afrique/

.

A la même latitude que le Sénégal, le Cambodge se distingue en Asie par la campagne de vaccination massive effectuée à partir de février-mars 2021.

Le pays a, en effet, « bénéficié » de l’aide internationale et, notamment des vaccins chinois : ainsi, au 8 juillet 2021, 21,4% de la population était totalement vaccinée.

Et là aussi, même topo qu’en Mongolie : le virus n’existait pratiquement pas avant la campagne de vaccination et depuis mars-avril 2021, le nombre de contaminés explose.

Alors qu’un média affirmait que « le nombre de nouveaux cas Covid au Cambodge reste élevé malgré la vaccination qui se poursuit », ne fallait-il pas mieux écrire « le nombre de nouveaux cas Covid au Cambodge reste élevé à cause de la vaccination qui se poursuit » ?

Conclusion : l’Afrique noire souvent moquée par les donneurs de leçons occidentaux a peut-être fait, cette fois-ci, le choix du bon sens en refusant « le vaccin des Blancs ». Mais pour combien de temps ?

 

 333 total views,  1 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. Ce qui me fait marrer quand bien même les Africains ont raison sur le fond, c’est que si le vaccin est un sale médoc de Blanc, la Choro aussi. Je ne sache qu’il existe un seul médicament chimiquement fabriqué ou transformé d’origine africaine.

  2. S’ils pouvaient seulement refuser aussi fort les milliards d’aide que nous engloutissons là bas et les milliards qu’ils bouffent a la CAF ………..

  3. Et pourtant macron vient d’annoncer qu’il allait faire cadeau de millions de vaccins (à nos frais, ça va de soi) aux pays pauvres, donc d’Afrique.
    Pas grave, on compense en faisant payer les tests.

  4. Les Africains ne sont pas dupes.
    Mais nous on nous oblige à un pseudo-vaccin plein de saloperies, et on y va les yeux fermés, confiants que les labos et nos dirigeants sont honnêtes, et surtout qu’ils mettent tout ça en oeuvre pour notre bien.

  5. La propagande vaccinale actuelle sur les chaînes de télé nous montre constamment des piqûres sur les gens et principalement sur des Noirs. Dès que le sujet de la vaccination est abordé, les téléspectateurs sont constamment soumis à la vision de ces gestes vaccinaux qui occultent la moitié de l’écran.
    Voici un document qui étaie les inconvénients des vaccins ARN Messager https://maranathajesusdotnet.files.wordpress.com/2021/02/resume-10_bonnes_raisons_de_refuser_le_vaccin_contre_la_covid-resume_web.pdf de l’éé

  6. Bonjour ,je vais vous donner une info. je suis agent a la célèlere ( CRS) italienne , J’ai exercé 2 mois a Lampedusa dans le cadre de sûreté au centre de tri migrants, et a leurs arrivées les tests PCR sont inévitablement faits ,que je sache aucun cas positif à leur arrivée sur les migrants africains en mai et juin ,la plus part des cas constatés sont décelé dans le cadre du confinement dans les camps. Propagé sur le site et maîtrisé depuis.quant a mon avis sur la vaccination nous nous n’avons pas eu de choix ,il est imposé comme tout autre vaccin .courage a vous tous .

  7. C’est très simple : pas de gros profits à faire pour Big Pharm en Afrique. Trop pauvres.
    Le seul intérêt, vu leur pauvreté, pour Big Pharm est qu’ils peuvent se vendre comme cobayes. Un petit peu d’argent à des dirigeants corrompus si besoin.

    Donc pour le moment, Big Pharm trait les vaches à lait : les pays riches. Ceci fait, peut-être qu’il essaiera de « gratter les fonds de tiroir » et de faire vacciner aussi les pays pauvres.

  8. Ils ont aussi retenu la mauvaise leçon que leur a donné Bill Gates et ses inections tueuses.

    • Exactement, injections pour stériliser jeunes filles et femmes, la polio pour les autres signé BILL GATES, assassin.
      VACCINS a r n spécifiques détruisent nos anticorps naturels.
      Autre assassinat macron.

  9. Macron pousse l’Occident à donner en « cadeau » à l’Afrique des injections expérimentales génétiques Covid et il soutient la construction d’usines à injections Covid en Afrique. En réalité il met le pied dans la porte de l’Afrique pour faire du forcing d’implantation des vaccinations à profit astronomique par BigPharma.

    https://www.lepoint.fr/afrique/coronavirus-macron-veut-transferer-des-vaccins-a-l-afrique-19-02-2021-2414618_3826.php

    https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2021/05/28/lancement-de-linitiative-dappui-a-la-production-de-vaccins-pour-lafrique

    https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/05/05/covid-19-vers-des-profits-records-pour-pfizer-et-moderna_6079190_3234.html
    Les deux entreprises américaines prévoient d’engranger respectivement 26 milliards et 18 milliards de dollars en 2021 grâce à leurs vaccins à ARN message

  10. Je pense que les bons docteurs blancs style le docker porteur de sacs de riz ne vont pas tarder à débarquer avec leurs sacoches pleines de bons vaccins et de seringues et à inonder les dispensaires de leurs produits délétères ! Un vaccin contre un paquet de riz ou de manioc pour séduire les plus pauvres. Pas de raison que nous soyons les seuls à profiter des bienfaits de la civilisation! Un conseil, les Africains, foutez-les à la porte à coups de pied au cul!🧐🧐🧐🧐🧐🧐

  11. Les Africains ont opté pour les soins plutôt que pour les « vaccins ». Résultat : 4 dirigeants africains refusant la « vaccination » sur 5 sont morts ! Etrange, n’est-ce pas ? J’espère que l’Afrique refusera toujours ces injections mortelles et stérilisatrices !

    • Exactement, ils refuseront, ils savent se soigner comme nos ancêtres avec les plantes, et je fais pareil depuis longtemps , voir toujours.

  12. Je crois qu’ici aussi les Noirs se méfient. En effet, tout le monde sait qu’ils sont partout dans les pubs, les films, les micro-trottoirs, les intervieuws, les plateaux télés, etc mais on ne les voit pas pour la piquouze dans les « vaccinodromes ». Pour piquer, là, oui, et c’est courant, les médias ne se privent pas de les montrer comme d’habitude. Bon, c’est une observation personnelle, il se peut que je me trompe mais ce n’est pas un ressenti, c’est un constat.

    • Oui , ils ne faut pas qu’ils soient RACISTES envers nous FRANÇAIS, nous en avons dans nos familles, nos voisins, et tout se passe bien vraiment.

  13. pour ceux qui restent là bas, mon estime remonte…….comme quoi pourquoi faire compliqué quand la simplicité est plus que satisfaisante……..tenez bon !!!!

Les commentaires sont fermés.