Aux sources du nationalisme anti-ottoman : polyphonies et musique bulgares

Musique Publié le 10 juillet 2021 - par - 13 commentaires

 

Les nomades bulgares, venus jadis des steppes pontiques, s’installèrent d’abord en Ukraine puis, au VIIe siècle dans le bassin du Danube, le long de la mer Noire, dans l’ancien territoire des Thraces. Au IXe siècle, ils se convertirent au christianisme orthodoxe et fondèrent un empire longtemps rival des Byzantins, à la frontière également de celui des Francs. Souvent en guerre avec Constantinople, c’est pourtant l’armée bulgare qui sauva l’Occident de l’invasion arabe lors du second siège de Constantinople (717).

Mais l’Empire bulgare se désagrégea au XIVe siècle pour tomber définitivement sous la coupe des Ottomans en 1396, avec, pour destin, la dhimmitude ou la conversion.

Les Martyres Bulgares (Constantin Makovski)

Le Massacre de Batak – 1876 (Antoni Piotrowski)

Grâce au mouvement et à la guérilla nationalistes, la Bulgarie se libéra du joug ottoman en 1878, après 500 ans d’occupation et de colonisation féroces (que les gauchistes français et « indigénistes » se gardent bien d’évoquer). Du coup, sa musique conserve des tonalités plus « orientales » que ses voisines roumaine ou ukrainienne. Il existe, d’ailleurs, une forte minorité turque (700 000 soit 9% de la population).

Contrairement à la France où l’on n’ose plus pavoiser aux couleurs tricolores, la fierté nationale se cultive et se revendique, notamment à travers la musique (comme souvent en pays slave orthodoxe).

Les extraits présentés ici mettent en avant les symboles du pays : roses, cerisiers, koukeri (hommes masqués et revêtus de peaux rappelant le carnaval basque), musiciens et danseurs en costumes traditionnels, patrimoine religieux, paysages somptueux et multiples allusions aux héros de la libération comme Khristo Botev. Sur des airs de gadoulka, de tambura, de dadouk et de gaida, avec, contre le colon ottoman et malgré 44 années de communisme, un christianisme chevillé au corps.

Bien sûr, comme dans nombreux pays de religion orthodoxe, les chants polyphoniques et liturgiques font partie intégrante de la tradition musicale bulgare. Moi l’agnostique, je ne peux rester insensible à ces voix et je me reconnais pleinement dans cette culture chrétienne commune.

Богородице Дево / Bogoroditse Devo

.

Кавал свири – Kaval sviri

Малка Мома – Malka Moma

.

La musique électronique de DJ89 heurtera peut-être les oreilles de nos anciens mais leurs vidéos permettent de survoler les paysages bulgares dont la chaine balkanique, le Moussala (2925m) et les emblématiques 7 lacs de Rila ou bien les vallées à rosiers ou à cerisiers.

 ЛИБЕ ЛЕ – LIBE LE

МАРИ МАРИЙКО – MARI MARIIKO

.

La Bulgarie comporte également une importante minorité rom (5% de la population). Ederlezi, chantée lors de la Saint-Georges, est un classique de la musique tzigane des Balkans. On la retrouve dans le film de Kusturica, Le Temps des Gitans. J’ai choisi ici un chœur hollandais : après une longue introduction, les voix s’envolent à partir de 2’24’’

.

Sur cette vidéo amateur, on peut voir des hommes et des femmes visiblement heureux de danser ensemble sur un air bulgare, main dans la main, chose maintenant difficile à imaginer dans la Turquie mahométane d’Erdogan…

Selon L’Express, il paraît qu’une mystérieuse « Fraternité blanche universelle » se réunit dans les montagnes de Rila…

Print Friendly, PDF & Email
13 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Argo
Argo
il y a 3 mois

Amis François, merci de ce morceau d’histoire. J’aime la musique polyphonique, je suis un amateur de chant grégorien. En plus de la musique classique. Je possède plusieurs cd de chants grégoriens. Lors de période de stress, ça a un incroyable effet apaisant. Les chants de l’extase d’Hildegarde de Bingen, aussi. Merci pour ce moment musical et historique. Je suis à chaque fois étonné de la résistance à l’islam de ces pays, alors que nous, nous baissons les bras!

templier
templier
il y a 3 mois

bonsoir FRANCOIS DES GROUX…
les montagnes de RILA se trouvent en bulgarie…ce sont les plus hautes de ce pays!son sommet me semble t il se situe aux environs des 3000m…
OMRAAM MIKHAEL AIVANHNOV guide et maitre spirituel chrétien envoyé en france vers la fin des années 1930,par son maitre PETER DEUNOV a fondé LA FRATERNITE BLANCHE UNIVERSELLE…
au début des années 1950.le maitre OMRAAM s installe sur fréjus ou il enseignera la spiritualité chrétienne jusqu a sa mort en février 1986….
je suis impregné des enseignements du maitre meme si je ne suis pas tous les jours si moraliste que ca!!!
je n ai jamais vu physiquement le maitre mais j ai lu l ensemble de son oeuvre…l ensemble de son enseignement sur plus de quarante ans…
des videos du maitre que j ai pu visionner.
https://www.bing.com/videos/search?q=omraam+mikha%c3%abl+a%c3%afvanhov&qpvt=omraam+mikha%c3%abl+a%c3%afvanhov&FORM=VDRE
pour moi,c est LA REFERENCE SPIRITUELLE….
mon premier livre acheté sur le thème de L HARMONIE….le choc! c est merveilleux!!!!..editions PROSVETA….
AU FINAL J AI TOUT LU…
j en profite ici pour lui rendre hommage….
bonne soirée!

Jules Ferry
Jules Ferry
il y a 3 mois

Belle découverte musicale, historique, géographique !
Dès le titre on est conquis : les ennemis de nos ennemis sont nos amis !

Antiislam
Administrateur
Antiislam
il y a 3 mois

Bonjour,

Merci pour cet article.

Frejusien
frejusien
il y a 3 mois

ça ressemble beaucoup aux chants traditionnels hongrois

Mauve
Mauve
il y a 3 mois

Merci pour les informations historiques, les images et les vidéos.
En montrant les ravages des envahisseurs ottomans, nom qui parfois masque la crue vérité: les musulmans, sur les femmes chrétiennes saisies même avec leurs enfants, tuées et violées, je voyais les femmes bulgares d’aujourd’hui portant leurs mêmes visages.

Richard Mil
Richard Mil
il y a 3 mois

Bien noté les relents Roland (piano électro) de DJ89.
 
Alors voilà du contempo en provenance de Hongrie quasi voisine. « Nouvelle Phénomène » est un groupe hongrois au label français pour raisons mercatiques.
 
Alfred de Musset : Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse.

https://www.youtube.com/watch?v=gbF45zMZsM4 texte bilingue F-GB
 
L’islam a plus de chances de s’exporter vers le cosmos (pourquoi pas via le mondialiste Richard Branson?) que vers la Hongrie ! Avec ou sans Orban, le tarif est le même :-))

Boronlub
Boronlub
il y a 3 mois

Superbe article ! Merci beaucoup.
Ça redonne courage et espoir.

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 3 mois

Je viens de découvrir ton article présent du 10 juillet sur la musique polyphonique bulgare. Désolé de te donner mon impression que maintenant, mais les enfants sont à la maison et quelques petits soucis personnels….

Ton magnifique article est un véritable havre de paix. Les vidéos musicales que tu y as intégrées, sont splendides, et ont provoqué en moi un véritable apaisement. Tes choix sont superbes car ils sont musicalement magnifiques et variés.

De plus, tu nous fais un rapide historique de la Bulgarie et son empire dans l’histoire qui, outre qu’étant passionnant, m’a appris beaucoup de choses que j’ignorais et pourtant si importantes. Également le lien que tu fais entre l’histoire de ce pays et son expression musicale et folklorique est bien trouvé et judicieux.

Comme tu le cites toi-même, l’islam depuis toujours et encore aujourd’hui n’a toujours que détruit et provoqué souffrances et drames. Comme tu le dis également, il est toujours très curieux que nos bandes de malades mentaux islamo-gauchistes à qui les Français donnent le pouvoir depuis 50 ans, oublient bizarrement et à la vitesse grand V toutes les horreurs de l’islam partout là où il est allé, et particulièrement en Bulgarie. Il est toujours aussi très curieux que ces islamo-gauchistes qui ne jurent que par l’islam, qui ne cessent de nous expliquer l’extraordinaire religion d’amour qu’est l’islam, qui nous ventent le bonheur que représente l’islam, n’aillent pas, dans un des 52 pays musulmans.

Je mourrais sans jamais avoir compris pourquoi un pays libre et démocratique que le nôtre (sauf depuis quelques jours où la dictature s’est officiellement installée) a tout fait pour virer sous le joug de l’immigration la plus sanglante possible et l’installation d’une dictature. Tout cela dans une écrasante majorité de français qui l’accepte et qui en sont même très heureux.

Je savais que je mourrais sans avoir résolu toute une série de questions existentialistes. Je ne pensais pas que je mourrais sans avoir résolu des questions de bon sens et de liberté volontairement abandonnées par un peuple.

Mon ami François, mille félicitations pour cet article très bien rédigé, bien documenté, avec une iconographie superbe, des choix vidéos astucieux, et un rappel historique instructif.

Lire Aussi