Allan Bloom annonçait, dans un livre de 1987, la dictature « woke »…

L’article de Christine sur la destruction des Humanités m’a remis en mémoire ma lecture du livre d’Allan Bloom, « l’âme désarmée ».

https://resistancerepublicaine.com/2021/07/02/etats-unis-latin-et-grec-sont-racistes-on-les-supprime-donc-des-etudes-de-lettres-classiques/

Ce livre date de 1987 et toute la dictature « woke » actuelle y était prédite.

Le livre a été traduit en français, il y a seulement deux ou trois ans.

 

Allan Bloom était un grand amoureux des études gréco-latines.

Ma lecture est un peu ancienne, mais je voudrais seulement restituer la schéma de cette destruction selon lui.

1)Certaines minorités américaines, furieuses de leurs  très mauvais résultats dans le secondaire,  hurlaient au « racisme ».

Il fut donc décidé de pratiquer la sacro-sainte « discrimination positive ».

2)Hélas, parvenus à l’université, l’échec de ces étudiants au rabais fut massif.

3)Restait à trouver une issue pour sortir de cette situation. La première solution qui émergea fut la création des « culturals studies ».

En gros, des études bidons où ces minorités se regardaient le nombril dans des études spécialement créées à leur intention, de tendance « sociologisante ».

4) 35 ans après la solution est plus  radicale: il s’agit de DETRUIRE purement et simplement les Humanités.

Mais pas seulement, les sociologues sont totalement ivres de leur pauvre science et entendent détruire aussi bien les « mathématiques blanches » (sic) que la « physique blanche » (sic).

[Ceci nous rappelle la situation en Allemagne hitlérienne où deux physiciens expérimentateurs entreprirent de détruire toute la physique moderne, « science juive » (sic)  (théorie de la Relativité, mécanique quantique), parce qu’ils ne la comprenaient tout simplement pas.]

Cette situation commence à gangrener la France, où les sociologues, dans le sillage de Bourdieu, sont pris d’une hubrys comparable qui les conduit à détruire tout ce qui n’est pas la sociologie.

On pensera à des sociologues fanatisés comme Eric Fassin ou Geoffroy de Lagasnerie.

Eux sont les chefs.

Parmi leurs  troupes se trouvent des millions de musulmans « français »,  installés désormais en France, qui depuis 1400 ans (Poitiers : 732) font effort pour détruire et asservir  la civilisation : l’Europe, la France en tête …

Je pense qu’une des premières mesures à prendre par un pouvoir patriote est de cesser d’envoyer en stage aux Etats-Unis tous les étudiants français.

Des professeurs qui les voient revenir en France décrivent des zombies au cerveau lavé.

Sartre écrivait dans les années 50 que « l’Amérique a la rage » : c’était faux à son époque , ce sont les Staliniens d’URSS qui avaient la rage.

Mais en 2021, oui, l’Amérique des campus a la rage et il faut couper avec ces campus …

 234 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. On a un monde occidental ravagé par la culpabilité. Méchant Blanc. Culpabilité d’ailleurs entretenu très largement pas les élites culturelles, médiatiques, et politiques.
    Les programmes scolaires c’est une catastrophe. On a des élites qui veulent faire payer, au petit peuple, les erreurs ou les excès du passé.
    Quand on entend Aphatie dire que la France a exterminé les Algériens, finalement il répète à sa manière ce que dit Macron.
    Il est tellement courtisan ce Aphatie, mais des comme lui il y en a plein.
    Il est très bien payé aussi, comme tout ces gens qui viennent régulièrement parler à la TV, les Zeribi, et Cie.
    Il y a l’argent aussi derrière tout ça.
    Des salaires complètement disproportionnés, par rapport au niveau culturel.
    Tout ces gens, c’est la bouche du gouvernement.

  2. Il suffit de regarder le prof Kevin Bossuet, sur twitter, (très courageux d’ailleurs), qui dit que le niveau est plus que simplement effondré, qu’il n’y a juste plus de niveau du tout.
    Sans parler des cours d’histoire de France, où tout ce qui est français est dénigré.
    Les gauchos-progressistes, ex-soixante huitards, ont cassé le modèle Blanc.
    Après il ne faut pas s’étonner qu’un autre modèle s’installe à la place.
    Partout, c’est méchant Blanc, gentil Noir, gentil Arabe.
    La génération Mai 68, a tout cassé.

  3. Il y a des visionnaires…
    Merci pour cet article très intéressant et original !

  4. Peu apres Bloom il y a eu le « Bell Curve » pour normaliser les incompetences de certains individus. Je ne veux pas parler de race parce que je n’y crois pas.
    Quand on lit les travaux d’un certain Thomas Sowell dont j’ai deja parle ici, quand on voit la clarte du juge de la court supreme US Clarence Thomas, ou la vision d’une Candice Owens (journaliste US, on ne peut parler de race.
    La dessus je pourrais ajouter George Washington Carver (ingenieur chimiste), on peut aussi parler de courage comme Tuskeegee airman (pilotes de chasse de l’armee US 44/45)
    Ce que l’on voit aujourd’hui dans les universites, dans les ecoles ne datent pas d’aujourd’hui. C’est tout le plan de Antonio Gramsci et de l’ecole de Frankfurt. Mais il ne faut pas oublier que c’est en Europe que tout a commencer. Le travail de Gramsci etait deja visible dans les ecoles francaises des les annees 50 (epoque ou je vivais en France avant mon depart pour les States).
    D’un autre cote quand on voit l’immaturite, la mauvaise foi et souvent meme le mensonge flagrant d’un Franz Fanon qui a ecrit « Les Damnes de la Terre », lui qui avait tout recu de cette colonisation, il ne faut plus s’etonner.
    Non le woke culture n’a pas commence aux USA, elle etait deja bien implante en Europe.

  5. Effectivement ce livre a été édité chez Julliard en français en 1987, date à laquelle j’ai lu cet ouvrage. La préface, qui avertit de l’importance du livre, a été écrite par le prix Nobel de littérature Saul Bellow. C’est un livre primordial qui nous fait comprendre le cheminement de la déconstruction voulue par Foucault, Bourdieu et consorts. Au début des années 80, moi, le petit employé de banque qui avait juste un BEPC acquis dans un grand collège de la République, j’avais du mal à comprendre pourquoi j’étais plus instruit que ceux qui avaient fait des études universitaires. En 1987, lorsque je lus ce livre, je compris soudainement l’appauvrissement de la culture générale dans nos collèges et lycées. Quand je me souviens de mes humbles études, je travaillai tous les soirs jusqu’à minuit pour faire mes devoirs et apprendre par coeur mes cours d’histoire, de géographie, de littérature, de naturalisme etc… Mes parents me disaient que je travaillais très dur et que ce serait encore pire en seconde. Je vous remercie de ce rappel.

    • @Ilan s.

      Pour ma part, je suis comme le général de Gaulle, je crois en la culture générale plus que dans les diplômes. Il y a des gens incroyablement instruits sans avoir le Bac ou un diplôme universitaire. Ce qui compte en fait, ce sont les expériences de la vie, la curiosité, l’appétit de lire et d’apprendre.

      Le problème de l’élite universitaire et intellectuelle, c’est qu’elle est complètement déconnectée de la réalité et ne fait que répéter son mantra idéologique complètement abscons.

      Dans les années 60-70, elle expliquait que le bonheur viendrait du communisme. Et depuis que le communisme a foiré généralement partout, elle nous explique que la vérité sort de la cancel culture, du woke, de l’islamo-indigénisme et de toutes les fadaises sociologiques à la mode.

      Cela foirera, évidemment, comme le communisme, peut-être après des guerres et des millions de morts. Pas grave : l’élite gauchiste replongera dans une nouvelle connerie genre l’islamo-écologisme ou le néoféminisme cosmoplanétaire.

      Merci à Antiislam pour cet article.

  6. Ce n’est pas aux Etats Unis qu’il faut envoyer les Français, mais plutôt en Russie, ou en Asie comme Singapour ou en Corée du Sud.

  7. Les élites intellectuelles françaises à part de rares exceptions, exceptions qui se retrouvent chez les patriotes, sont islamisées et africanisees jusqu’au trognon! Une Saint-Barthelemy des patriotes et des Français même collabos n’est pas à exclure! Voilà où mènera le Woking !

  8. Il est certain que la chute de niveau dans la culture générale est un drame en France et permet à tout charlatan du savoir d’imposer une contre culture. C’est flagrant chez certains musulmans qui vous donnent des explications complètement délirantes et vous certifient que c’est vous qui êtes ignorant si vous leur apportez la contradiction et preuves.

Les commentaires sont fermés.