L’histoire de l’abbaye Notre-Dame des Gardes en 3 minutes chrono !

Adresses gourmandes Histoire de France Publié le 17 juin 2021 - par - 1 commentaire

L’abbaye des Gardes, située en Anjou  © Abbaye Notre-Dame des Gardes

Bienvenue dans le Pays de la Loire, et plus précisément à Chemillé-en-Anjou, où s’est écrite l’histoire de l’abbaye de Gardes depuis déjà plus de deux cents ans ! Ce sont des moniales trappistines qui occupent l’abbaye aujourd’hui, et qui vivent selon la règle de saint Benoît : “Ora et Labora”. En plus, elles fabriquent des confitures aux nombreux parfums, très réputées dans le milieu monastique. Allez c’est parti, Divine Box vous raconte tout sur l’abbaye des Gardes : son histoire, sa communauté, et son artisanat !

 

L’histoire de l’abbaye des Gardes jusqu’à aujourd’hui

 

Nous sommes en 1605, sur le lieu des Gardes, lorsque quelques ermites de Saint-Augustin s’installent sur place. C’est le début de la vie monastique dans ce lieu ! Ceux-ci vont alors rapidement construire un couvent, qui va fortement rayonner à tel point qu’il donnera naissance au bourg des Gardes ! Mais les ermites n’auront malheureusement que deux siècles de vie paisible, puisque très vite la Révolution détruit l’abbaye. Snif snif ! Les bâtiments sont alors dévastés, et les moines doivent se disperser, comme c’est le cas pour de nombreuses abbayes en France à cette époque-là. La plupart des frères et sœurs français vont d’ailleurs se réfugier en Suisse ou même en Russie, sous la direction Dom Augustin de Lestrange.

 

En 1818, celui-ci devient abbé du monastère de la Trappe de Soligny. À ce moment, il « rapatrie » progressivement des moines et des moniales à travers la France. C’est à ce moment-là qu’il va confier l’ancien couvent des ermites des Gardes à une dizaine de sœurs. Et hop, voilà que naît l’abbaye Notre-Dame des Gardes qu’on connaît aujourd’hui !

 

La communauté va très rapidement s’agrandir, et ce sont plus d’une centaine de sœurs qui vivent sur place au XIXe siècle. On peut dire que le lieu a véritablement repris vie après les ravages de la Révolution ! Mais, tout n’est pas tout rose pour la communauté… En effet, les lois anticléricales sont de plus en plus oppressantes et le monastère est saisi en 1904. Mais heureusement, un bienfaiteur rachète les biens et les terrains de l’abbaye en 1906 ! La communauté peut donc revenir, la vie monastique reprend sans encombre, et de ce rayonnement naîtra le monastère de la Paix de Dieu à Cabanoule en 1970.

Les moniales en plein office © Ouest-France

 

 

La communauté de nos jours

 

Aujourd’hui, l’abbaye des Gardes compte 27 trappistines. Et celles-ci vivent selon la fameuse règle de saint Benoît “Ora et Labora”, qui signifie “Prière et Travail”. Leurs journées sont donc rythmées par les offices et le travail manuel. Côté prière, elles ont sept offices par jour, et le premier est à 4h15, avec la messe quotidienne bien sûr. Côté travail, elles produisent artisanalement toute une gamme de confitures et de pâtes de fruits ! Mais ce n’est pas tout : elles s’occupent aussi d’une soixantaine de vaches à viande !

La chapelle de l’abbaye des Gardes © Divine Box

 

 

Au fait, c’est quoi la spécialité des sœurs ?

 

L’abbaye des Gardes est bien connue pour ses confitures ! Les moniales les font directement à l’abbaye et cela depuis plus de soixante-dix ans ! Et oui héhé, elles sont de vraies pros maintenant. D’ailleurs, tout est fait de manière 100% naturelle :

  • elles épluchent elles-mêmes les fruits à la main
  • la cuisson est faite en marmite comme à l’ancienne (cela prend 2 heures minimum de cuisson)
  • elles n’ajoutent aucun autre ingrédient (colorant, arômes…) en dehors des fruits et du sucre

 

Bref, des confitures vraies, simples et bonnes, comme on les aime ! D’ailleurs, les sœurs ont obtenu en 2020 une médaille d’or au concours agricole de Paris pour leur confiture d’oranges, ce qui prouve leur talent et leur effort pour produire ces supers confitures !

 

Enfin, elles vendent aussi d’autres produits, mais ceux-ci restent un peu plus rares, et sont en exclusivité au magasin : des pâtes de fruits pur fruits, des gâteaux, et de la confiture de poire ! Alors si vous allez à l’abbaye, n’oubliez pas de faire un tour à la boutique de l’abbaye pour trouver ces pépites !

Les sœurs font des confitures et proposent plus de 23 parfums ! © Divine Box

 

 

Et pour se rendre à l’abbaye des Gardes ?

 

Fidèles à l’hospitalité bénédictine, les sœurs accueillent toutes les personnes qui désirent partager leur vie de prière et de silence ! Elles ont l’habitude d’accueillir les personnes qui cherchent à faire un petit point sur leur vie, ou qui ont besoin de réfléchir avant de prendre une grande décision ou encore de se retrouver seul à seul avec Dieu. Si vous voulez faire une retraite en couple, c’est aussi possible à l’abbaye ! Voici leur adresse : abbaye des Gardes, 1 Rue du Monastère, 49120 Chemillé-en-Anjou. Et en plus, vous pourrez retrouver sur place à la boutique les délicieuses confitures… !

 

Sinon, vous pouvez aussi cliquer ici pour acheter en ligne les confitures de l’abbaye Notre-Dame des Gardes (vous serez redirigés vers la boutique monastique en ligne de Divine Box)

 

Print Friendly, PDF & Email
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Argo
Argo
il y a 4 mois

Merci pour ce beau voyage! Les produits conventuels sont des produits de qualité, loins de l’industrialisation de notre alimentation! 👍👍👍👍👍

Lire Aussi