Réponse à monsieur Onfray qui veut nous vacciner à l’insu de notre plein gré !

EN RÉPONSE À MONSIEUR ONFRAY

DÉDIÉ À RÉSISTANCE RÉPUBLICAINE À SES DIRIGEANTS ET À TOUS, AVEC TOUTE MON AMITIÉ PATRIOTIQUE!

Monsieur Onfray,

Vous m’avez fort diverti lors de votre lettre ouverte à Macron. Il y avait quelque chose de Voltairien, même de Swiftien dans le ton de votre missive. J’en ai bien ri.
Comme vous j’ai été abreuvé aux mamelles de la philosophie, en passant de Thalès à Platon et de leurs successeurs, des penseurs du moyen-âge à ceux du siècle dit des Lumières, jusqu’à aujourd’hui. La liste en serait trop longue.
Jusqu’à il y a vingt ans, je considérais que la philosophie avait cessé d’exister le jour où elle avait trouvé la science sur son chemin, science plus apte à apporter des réponses aux questions que nous nous posons.
J’ai finalement changé d’opinion quand j’ai constaté que la science sans conscience était capable du pire. J’ai estimé que les philosophes pouvaient être cette conscience. Pour certains, je me suis trompé.
Je constate finalement que vous n’êtes pas sorti de la caverne, décrite par Platon dans le mythe du même nom. Vous voyez s’agiter des ombres que vous prenez pour la réalité.
John Stuart Mill a dit que la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. Je suis bien d’accord là-dessus.
Vous n’êtes pas sans ignorer que les vaccins présentent une dangerosité certaine pour le vacciné, et même des risques mortels. Personne ne peut dire s’il sera victime ou non d’effets secondaires. Et vouloir nous obliger à nous faire inoculer un produit qui nous enverra ad patres ou pas, ou qui nous laissera handicapé ou pas, n’est-ce pas là une atteinte grave à la liberté de chacun? Et je n »évoque pas les effets à long terme. Dès qu’il y a coercition, il y a là une atteinte aux libertés individuelles. Libertés déjà bien restreintes avec la mise en place du confinement.
Quant au passeport sanitaire, il y là-aussi une atteinte à nos libertés. Bientôt, nous serons refoulés par les coiffeurs, les restaurateurs, les cinémas, et une foule d’autres commerces ou services. Il y a là une tentative de coercition pour nous obliger à subir une vaccination que nous ne souhaitons pas. Le choix de la vaccination doit être un choix individuel et non collectif.
Mettre sur le même plan l’alcoolique qui prend le volant en roulant, pardonnez-moi l’expression, à tombeau ouvert, avec une personne réfractaire au vaccin, je n’aurais pas osé le faire. D’ailleurs ce comportement routier est sanctionné par la loi. Les personnes réticentes au vaccin n’ont pas le désir de nuire à leurs semblables, mais ne désirent pas non plus se nuire à eux-mêmes.

ET CECI EST NOTRE LIBERTÉ!

11 Commentaires

  1. Quelques neurones ont été grillés durant la covid ?
    Ce n’est plus un philosophe, c’est un macronien soumis

    • Oui, on se demande vraiment, ce qui a pu lui arriver … grande déception et grande tristesse. Cent actions de résistance balayées par une seule trahison. Lamentable.

  2. De quel droit m. onfray vous permettez-vous vouloir atteindre mon intégrité physique, de me disqualifier en ma qualité d’être humain en m’interdisant de décider et de penser par moi-même de ce qu’il adviendra de ma propre santé, de me faire un procès d’intention, d’insulter mon intelligence en m’infantilisant, bien qu’un autre s’en est chargé et s’en charge encore auprès des quelque 68 millions d’habitants en France, y compris les hommes de ses armées, en résumé en me faisant un procès d’intention sur tous les plans.
    De que droit légitime, vous ou un autre, vous érigez-vous en censeur et en décideur sur NOS vies ? Détiendrez-vous, vous et vos semblables, la vérité absolue sur toutes choses et nous imposer celle-ci ? J’en doute.

  3. Drôle de philosophe à l’instar de Raphael Enthoven Les deux font la paire
    De plus Onfray est un hypocondriaque

  4. la maladie lui aurait t’elle ôté toute réflexion sensée et objective sur ce pseudo vaccin qui est tout sauf une garantie d’immunité ? la population devient le cobaye de laboratoires peu scrupuleux qui saisissent l’opportunité de la pandémie pour tester leur « produit miracle » élaboré en 6 mois sans tous les essais cliniques : du pur scandale

  5. Comprends pas. La philo nous inviterait justement à remettre les certitudes télévisuelles et toutes les coronadingueries en question. Une barrière psychologique peut-être ? Car Onfray sait être bon

  6. Tres bien dit !… Avant de me faire inoculer un produit génique aux conséquences totalement inconnues à moyen et long terme j’ai droit en tant qu’humain à réfléchir, à m’informer. L’obligation d’injection d’un produit qui n’a actuellement encore rien démontré n’est qu’un viol. Viol de mon corps et de ma conscience. Alors l’opinion de l’ usine à mots Michel Onfray  m’importe peu….Tout comme Freud qu’il rejette tant il projette ses angoisses et son état physique comme valeur universelle.. 

  7. Merci Argo de l’avoir ´´ mouché ´ ´ pour nous réfractaires aux thérapies géniques !

Les commentaires sont fermés.