Des cathos agressés à Paris !

Un blessé lors la manifestation catho par les antifas de service !

J’ai fréquenté les bouffeurs de curés qu’étaient les troskos du PCI, les anti-cathos de la libre pensée…
Toujours dans la critique, dans la dérision parfois cruelle, mais jamais dans la violence…
J’ai eu par le passé quelques acrimonies contre les jésuites de mon éducation, mais jamais le désir d’agresser…
Et puis le temps a passé, et j’ai constaté que les jésuites n’étaient finalement pas plus hypocrites que d’autres, dont les pédagos démagos de l’EN !
Et que dire de l’observation des marigots syndical et politique ? Tous les coups sont permis pour un iota de ce que certains croient être le pouvoir.

Voir que de braves gens, qui, eux, contrairement à d’autres ont une foi pacifique, se faire agresser lors d’une simple commémoration, n’est pas pour me rassurer sur l’état moral de la France !

Article du Figaro.
Par Elisabeth Pierson le 30 mai 2021.

Paris : une procession en mémoire
des martyrs catholiques de la Commune
attaquée par des antifas

À l’appel de cinq paroisses du XXe arrondissement et du diocèse de Paris, des fidèles s’étaient réunis samedi pour commémorer l’exécution de religieux lors de la Commune en mai 1871. Un homme a été hospitalisé.

Samedi boulevard du Ménilmontant, les quelque trois cents fidèles catholiques réunis pour honorer la mémoire de martyrs catholiques de la Commune ont été hués et violemment agressés. Le rassemblement, qui réunissait cinq paroisses de l’est parisien et plusieurs associations diocésaines, devait s’étaler sur 4km jusqu’à la paroisse Notre-Dame des Otages, le lieu même où, il y a 150 ans, 49 «otages», parmi lesquels dix religieux, avaient été fusillés par les fédérés, athéistes militants et anticléricaux. «L’objectif était purement religieux, il n’y avait aucune revendication politique dans notre démarche», explique Monseigneur Denis Jachiet, évêque auxiliaire de Paris. Des familles, des personnes âgées, de jeunes scouts et enfants de chœur, quelques poussettes avec des bébés, «une simple procession familiale et bon enfant», rapporte de son côté l’un des organisateurs au Figaro. Le point de départ avait été fixé au square de la Roquette, lieu de l’exécution de Mgr Georges Darboy, archevêque de Paris, le 24 mai 1871.

À peine la procession entamée, les fidèles commencent à se faire siffler et invectiver par des passants. «C’était d’abord des gens assis aux terrasses, des promeneurs, rien de trop méchant», rapporte l’organisateur. «On est de bonne composition, on a laissé passer». Mais devant le cimetière du Père Lachaise, la tension monte lorsque le cortège rencontre des «manifestants communards», munis de drapeaux rouges, qui tentent de couvrir le chant des fidèles par des slogans menaçants : «Tout le monde déteste les Versaillais ! À mort les fachos !». Des manifestants dont le rassemblement était prévu au même endroit, un peu plus tôt dans l’après-midi. «Une malheureuse conjecture», note Monseigneur Jachiet. L’atmosphère devient rapidement «oppressante», rapportent plusieurs participants au Figaro. «On se serait cru 150 ans en arrière, c’est surréaliste», rapporte l’organisateur.

«Ils voulaient en découdre»

Tandis que la procession persévère, elle est de nouveau interrompue quelques centaines de mètres plus loin, lorsqu’un groupe d’une vingtaine de jeunes cagoulés arrive à son tour. «Ceux-là voulaient clairement en découdre, c’étaient des antifas», précise l’organisateur. «Ils nous ont arraché les bannières des mains, ont mis à terre le drapeau du Souvenir français qu’ils ont piétiné, asséné des coups de poing aux paroissiens», rapporte l’organisateur. «Ils nous jetaient des poubelles, des bouteilles, même des barrières grillagées», raconte l’une des manifestantes. Deux sexagénaires tombent au sol, un fidèle est sérieusement blessé au crâne. Il a été hospitalisé.

Les quelques agents de sécurité prévus par le diocèse et l’Ordre de Malte sont rapidement débordés. À l’avant du cortège, le seul policier envoyé par la préfecture appelle des renforts et tente de s’interposer entre les agresseurs et les fidèles, armé de sa bombe lacrymogène. «Il n’y a jamais de problèmes lors des processions catholiques, ce qui explique sans doute le faible effectif prévu par la préfecture», fait valoir Alexandra Kojvak, paroissienne du quartier.

Les fidèles mettent un terme à la procession et se réfugient dans l’église la plus proche, Notre-Dame de la Croix. «On a attendu en priant, jusqu’à ce que la police nous exfiltre», raconte l’organisateur, qui évoque des enfants et mères de famille «sous le choc».

«Ce qui s’est passé est déplorable», a réagi Karine Dalle, responsable communication du diocèse de Paris auprès du Figaro. Conscient de toucher à un sujet «hautement sensible», et constatant que le programme de la journée avait été relayé sur des comptes et groupes Facebook d’extrême-gauche, le diocèse avait pourtant choisi de renforcer la sécurité de la marche. «Mais on ne s’attendait pas à une telle réaction, pour une procession purement religieuse», estime-t-elleprécisant qu’une plainte sous X va être déposée. Déjà quelques jours auparavant, la basilique de Montmartre, perçue pour certains comme une atteinte au souvenir des victimes de la Commune, avait fait l’objet d’une une intrusion des partisans de cette page de l’histoire qui soulève encore les passions.

Ne pas s’étonner de la haine que diffuse certains mouvements !
Et dans la presse, à part le Figaro, La Croix, Valeurs actuelles… vous avez vu quelque chose ?

20 Commentaires

  1. Les lamentations ne servent à rien !
    Ce qu’il faut c’est une riposte musclée envers ces vermines antifas qui sont issues pour la plupart de la haute bourgeoisie !

  2. Non, je n’ai rien vu.
    Depuis hier, il y a pléthore d’information sur le militaire violent parti armé, se cacher dans la forêt ,
    et surtout sur l’altercation entre un muz et un livreur noir,
    le muz lui a filé un coup de poing et a insulté la femme noire au balcon .
    Rien sur les antifas blessant grièvement de pauvres cathos en procession pacifique,
    Du moment que ça ne concerne que les blancs, et surtout, si l’extrême gauche est fautive, on écrase l’info, rien à dévoiler, pas intéressant

  3. Soyez surtout émus par l’agression d’un pauvre livreur noir migré en France pour travaillé dur , honteusement tabassé par le raciste momo , suite aux propos de agresseur le député taché en bon soumis a déposé plainte pour négrophobie, courage amis patrioted cet étincelle mets le feu au pays , le bienfaisant conflit civil entre communauté colorées va commencer…regarder sur le web et vous constaterez que Africa corps prépare acte final……..

  4. La France de Macron, c’est comme l’Amérique de Biden…

  5. Tiens tiens, devinez pourquoi notre tolérance recule depuis quelques années ?
    Adieu Voltaire,veaux, vaches, cochons, couvées…
    Soeur Anne voit la route qui poudroie !

  6. Ce sont les brebis de Mélenchon, du PC, du PS, tous les gauchos abrutis par des années de bourrages de crâne, et ce sont des amis des islamistes, des terroristes!

  7. Et le préfet leboche il fait quoi ? lui si prompt à faire massacré les Gilets Jaunes . Les gauchistes laïcards seront égorgés halal par leur potes mohometans et ils seront dans les premiers à passer allah casserole.

  8. Bonjour,

    Peut-on sortir des affrontements stupides ?

    Peut-on avoir de l’admiration rétrospective, à la fois, pour Mgr Darboy et pour Louise Michel ?

  9. Cette antiFrance est toujours à l’oeuvre ! Toujours les mêmes : des islamogauchistes dégénérés qui veulent masquer les crimes de leurs prédécesseurs ! La Commune, si elle comptait en son sein quelques véritables patriotes (comme Rossel), regroupait un troupeau de dégénérés dont certains étaient vendus aux Prussiens ! La répression fut terrible et malheureusement, il y eût des innocents dans le lot…

  10. ces politicards ne vont pas tarder à déchanter car le peuple se réveille de plus en plus.

  11. En Pologne, de telles milices auraient été pulverisées. Les polaks sont restés très croyants. En revanche silence total en ce qui concerne d’autres religions.

  12. Ces antifas , en plus d’être cons, n’ont rien dans le froc ! Ils n’iront pas agresser les muzz pendant les prières de rues par exemple ! et non …. parce qu’ils savent bien que là , c’est coup de couteau dans le bide et les flics qui interviennent tout de suite et en force sous l’ordre des autorités mondialistes anti Française ! Cà joue les durs quand il n’y a aucun risque , quel courage ! Finalement ce ne sont que des petites fiottes qui font dans leur froc quand il y a du répondant en face !! Cà pourrait bien leur arriver d’ici peu de s’en prendre plein la gueule ! histoire de leur rendre la monnaie de leur pièce , l’effet boomerang !!

  13. silence totale des médias tant sur les ondes, la télé et la presse écrite, le contraire ils auraient crié au scandale

  14. Des « communistes » m’avaient loué un studio, qu’ils devaient refaire et ils se sont comportés comme de véritables ordures. Ceci pour dire que ces staliniens de merde, très, très bronzés sont les pires des collabos.

  15. Salopards d’extrème gauche, et bien sur la police n’est pas là. Ils le veulent leur vivre ensemble avec la pire secte de tous les temps. Mééééééé pour ça il faut combattre le christianisme. J’ai bien entendu ils gueulent à mort les fachos, mais ce sont eux les salopards de fachos. Une révolution vite.

  16. Le pire : on insulte, on discrimine les catholiques pour ce que DES catholiques ont fait il y a 500 ans; tandis qu’on exonère les musulmans pour les horreurs que certains d’entre eux
    font aujourd’hui.

  17. c’est de ces bâtards que nous aurons le plus a nous méfier ils sont blanc dehors et noirs dedans il n’en font pas tant quand ce sont les racaille qui défilent ,ils sont de la même veine ,c’est aux vieux qu’ils s’en prennent !

  18. Ceux là même qui agressent et bientôt tuer les cathos , ne font rien contre les hordes arabes et musulmanes avec le drapeau algérien et palestiniens.
    Bientôt et j’en ai peur tout ça finira par un bain de sang.
    La Seine sera rouge de sang.
    La guerre civile approche à grands pas.
    Mais les merdias aux ordres n’en ont sûrement pas Parker.

Les commentaires sont fermés.