Mantes-la-Ville : après l’élève « Pierre », c’est le médecin « Claude » qui s’en va


Dans toutes les banlieues islamisées et même dans les quartiers des petites villes de province à forte densité de diversité, c’est pareil : on constate la fuite des petits « Pierre ». Pourquoi ? On ne sait pas, nos valeureux journalistes d’investigation demeurant peu loquaces sur le sujet. La peur, peut-être, d’employer les mots qui fâchent et de stigmatiser ?

Ainsi, l’autre jour, une « maman » voilée du quartier de la Paillade-Mosson, à Montpellier, se plaignit au président Macron que son fils ne croisât jamais de « Pierre ». En même temps, comme toute les fatmas du coin, elle avait prénommé son fils… Mohamed.

https://resistancerepublicaine.com/2021/05/02/pourquoi-ny-a-t-il-plus-de-pierre-chez-mohamed-et-naima-amadou/

Mais après l’élève « Pierre » qui disparaît des quartiers face à l’invasion de « Mohamed », c’est au tour des derniers toubibs-babtous de partir. Découragés, dégoutés… surtout les « Claude ».

Comme ici, Claude Fossé, 74 ans, médecin aux Merisiers, à Mantes-la-Ville (78).

Pourquoi ? Et bien, là aussi, les vaillants journalistes du Parisien si prompts à dénoncer l’extrême-droite et les heures les plus sombres de l’histoire de l’humanité sont restés muets.

Sans doute désespérés par le racisme, la xénophobie et l’égoïsme des « Pierre » et des « Claude » refusant les joies du multiculturalisme et de la mixité sociale, préférant la monotonie d’un exil dans la campagne berrichonne ou l’ennui d’une retraite en Vendée, au bord de la mer.

 

«Je n’ai plus la force» : écœuré par le saccage de son cabinet, ce médecin de famille de Mantes-la-Ville jette l’éponge

Il exerçait depuis 45 ans au cœur du quartier populaire des Merisiers. Lundi 24 mai au soir, des inconnus ont vandalisé son cabinet. Bouleversé, Claude Fossé, 74 ans, l’un des trois derniers médecins de la cité, a décidé de mettre fin à son activité.

« Tout ça pour rien. Il n’y a rien à voler dans mon cabinet, se désole, ému, le praticien de 74 ans. J’ai découvert ce carnage lundi soir. J’exerce le mardi et je viens la veille pour préparer les lieux. En arrivant, j’ai vu la porte ouverte, le courrier dehors, j’ai tout de suite compris. J’ai ressenti une immense déception. Ils ont même déversé des produits chimiques pour masquer les empreintes ADN. »

À l’intérieur, des débris de verre, partout, jonchent le sol. Une armoire a été renversée, des papiers jetés par terre et la porte du petit réfrigérateur inexplicablement laissée ouverte. La porte d’entrée a été forcée au pied de biche.

Il a posé un mot dessus pour annoncer le transfert provisoire de son activité chez les deux autres médecins voisins. Mais à terme, il n’ira nulle part.

Bouleversé, Claude Fossé envisage d’arrêter définitivement son activité, écoutant enfin ses proches qui lui conseillaient de prendre sa retraite depuis plusieurs années. « Tant pis, je vais prendre du bon temps et penser un peu à moi, explique-t-il. C’est malheureux, mais les gens devront faire sans moi. Je n’ai plus la force. Basta ! »

Ses patients attendront des mois avant de trouver un créneau

Après une carrière bien remplie, le septuagénaire avait réduit son activité ces dernières années, se consacrant essentiellement à une médecine plus administrative. Il délivrait les certificats médicaux pour les conducteurs qui repassaient leur permis de conduire ou pour les professionnels du transport. Il assurait également la médecine du travail pour tous les embauchés de la fonction publique…

Ils attendront trois ou quatre mois avant de trouver un créneau, redoute Claude Fossé. C’est triste pour eux, mais moi, je ne peux plus. »

« Comment voulez-vous attirer des médecins ici ? »

Ce professionnel s’était également investi, ces dernières semaines, dans la vaccination anti-Covid. Il officiait au centre de vaccination de Mantes-la-Jolie. Mais toujours, il revenait dans son petit cabinet de la place des Merisiers, entre les tours et la mosquée

« Claude, c’est un médecin engagé, animé par son métier, confie Patrick Lefoulon, l’un des trois derniers professionnels installés aux Merisiers, qui a accepté de l’héberger. Il est marqué et va certainement partir. Moi aussi, dans peu de temps, quand j’aurai atteint l’âge de la retraite.

Mais après, qui pour nous remplacer ? Comment voulez-vous attirer des médecins ici, avec ce qu’il vient de se passer ? Exercer en quartier populaire est une vocation. Ceux qui ont saccagé son cabinet vont pénaliser des milliers de personnes pour longtemps. »

https://www.leparisien.fr/yvelines-78/je-nai-plus-la-force-ecoeure-par-le-saccage-de-son-cabinet-ce-medecin-de-famille-de-mantes-la-ville-jette-leponge-25-05-2021-D322GCCYZFFKPKWX5A6YUR6A2I.php

 47 total views,  1 views today

image_pdf

21 Commentaires

  1. Que dire ? c’est l’écœurement ,
    il reste quelques médecins courageux qui osent affronter ce monde de racailles pour soigner les malades, mais la mafia muz fait tout pour les virer, alors, tant pis pour les autres.
    D’ailleurs, je conseille aux médecins harcelés dans les banlieues, de partir exercer en milieu rural où les docteurs font grandement défaut

  2. les petits protégés de moussa et du yéti sont à l’oeuvre avec la bénédiction du fossoyeur macron dont l’objectif est la fin de Notre Civilisation ….
    Tant que cette ordure ne sera pas au bout d’une corde les FRANCAIS sont en danger de MORT !!!!!!!

  3. Les limites de la déliquescense judiciaire ayant été dépassées depuis des années, il ne sert plus à rien de s’indigner face à ce nouveau drame qui touche un médecin au courage exemplaire, cet homme pourtant âgé de 74 ans obligé de cesser contre son gré son activité, fait désormais partie des victimes d’un état défaillant depuis 40 années.

    Au risque de chagriner certains intervenants sur cet espace de discussions, j’affirme que la justice ne peut être rendue responsable de l’ultra violence croissante.

    Je reprend la déclaration faite par un responsabel syndical lors de la manif des policiers.

    L’ennemi de la police c’est l’état depuis 40 ans.

    • Oui, tout à fait, le premier responsable de la situation c’est indéniablement l’Etat, ensuite les institutions vont forcément trinquer, c’est obligatoire. Attention, quand je parle de l’Etat, je ne parle pas du gouvernement, il ne faut pas confondre ce qui est souvent pris pour la même chose.

      • Le gouvernement actuel ne fait que payer les pots cassés par 40 ans de déclin.
        Sa seule responsabilité consiste a ne rien faire pour au moins endiguer le phénomène.

        Mais qui est responsable en réalité?
        Tous les présidents élus depuis Giscard D’Estaing, lui n’imaginant pas ce que serait la situation 45 ans plus tard, et Macron devant un fait accompli insoluble.
        Car enfin, qui a part le président détient la décision ultime.

        L’outil majeur employé pour parvenir à ce qui nous frappe aujourd’hui fut la politique de la ville. Nous en sommes en 40 années de cette idéologie dépensière à près de 100 milliards d’euros d’argent dilapidé par les ministres de la ville successifs ne faisant que passer, et laissant derrière eux une ardoise croissante. Le dernier en date ayant considérablement asséché ainsi notre économie est Jean Louis Borloo.

        Pourquoi ces sommes astronomiques: Tout simplement pour acheter une paix sociale directement impactée négativement par une immigration hystérique.
        Les zones ayant bénéficiées de cette débauche de moyens financiers sont d’ailleurs toutes similaires et majoritairement peuplées d’individus issus d’Afrique.

        Notons qu’au yeux de ces politiciens inopérants, la France est dépourvue de campagnes.

        Avec la crise économique amplifiée par la crise sanitaire, le chaos ambiant n’est voué qu’a croitre puisque les caisses sont vides et que c’était le seul moyen de temporiser la violence.

        J’estime que les forces de l’ordres sont en nombre suffisantes, c’est l’utilisation qui en est faite la cause du mal.

        Le problème majeur étant la pauvreté des moyens de la justice, humains et matériels. Je ne crois pas au laxisme de celle ci, certes il y a une tendance mais pas à ce point.

        J’en termine avec un aspect totalement occulté par cette hyper violence non traitée, en effet les procédures civiles et administratives pâtissent cruellement de cette absence, qui je le répète ne relève que du seul fait présidentiel.

        • Oui, je suis d’accord sur l’essentiel sauf que le chef de l’Etat n’est pas l’Etat à lui tout seul, c’est le représentant physique de l’Etat en tant qu’institution comme peut l’être également

        • Mince mon texte s’est édité sans que je ne touche quoi que ce soit mais ce que je voulais dire c’est qu’il existe aussi une responsabilité collective de l’Etat en tant que personne morale de droit public, c’est-à-dire pas seulement la fonction présidentielle mais tout ce qui constitue l’Etat en France : population sur un territoire, justice, police, gendarmerie, armée, administration centrale, constitution, parlement, etc…on parle aussi des fonctions régaliennes de l’Etat.

        • Ne dis pas que la justice n’est pas coupable, le cas le plus emblématique est l’affaire Halimi, mais il y en a des milliers d’autres

  4. La seule solution, envoyer des volontaires de MSF. Avec des « fixeurs » pour assurer leur sécurité, comme dans les autres pays étrangers de m…, les autres « shitholes » exotiques.

  5. Ca ne m’étonne pas du tout ,Apres on s’étonnera que les medecins ne veulent pas s’installer dans les cités quand on voit ce genre de saccage de leurs cabinets ou les agressions .ce n’est hélas pas un cas isolé, quand nous habitions dans une cité, un médecin avait déjà eu les mêmes problèmes à plusieurs reprises et est donc parti aussi ,les racailles ne respectent rien ni personne .après ils viendront pleurer parce qu’il n y a plus de médecins de quartier ,triste pour les gens qui subissent ça et ne peuvent pas déménager.

  6. Tous ces CONNARDS de « diversité » n’ont qu’à boire de la pisse de chameaux, leurs sinistre CONNARD de modèle, le momo, il le leur a bien dit, éh bien, qu’ils appliquent les CONS seils de l’ordure mao-merde !!!

  7. Il faut avoir vécu ces zones à muz pour comprendre ce qu’il ressent, aucun respect pour rien mais après ils vont se plaindre qu’on ne fait rien pour eux et c’est normal, ils détruisent tout du sol jusqu’au plafond, toujours les mêmes et partout les mêmes et on ne veut pas ouvrir les yeux, il fait bien de partir, je serais parti plus tôt si j’avais été à sa place.

  8. Honte à nos dirigeants qui ne s’opposent pas au communautarisme grandissant qui n’est qu’expression ou désir d’envahissement.
    Si leur lâcheté n’est pas stoppée, le peuple de France va le payer de plus en plus chèrement et mortellement.
    C’est pourquoi l’union, pour la proche présidentielle, des Français de coeur et d’esprit de toute origine, pour établir un programme commun salutaire s’impose.
    La présidente du RN s’honorerait en invitant tous les mouvements, partis et personnalités compétentes en tout domaine, à établir le programme de redressement de notre pays qui en a grand besoin en quasi tout point,
    à la suite duquel elle accepterait de présenter sa candidature avec tous les intéressés y ayant participé.
    Il est probable que Marine Le Pen serait alors, par la démonstration de son dévouement désintéressé à la France, sans doute choisie pour présenter moralement sa candidature à la Présidence, afin de concrétiser, avec tous les patriotes, enfin unis, le programme salvateur élaboré en commun.
    Notre pays est divisé par ceux qui le méprisent, veulent soumettre son peuple au pire et ceux qui sont attachés à son identité culturelle, qui peut et doit redevenir un phare de l’Humanité, en se libérant de tous ceux qui s’appliquent à l’éteindre.

  9. Quand les forces armées vont décider d’intervenir…( l’ordre de viendra pas de Freluquet, gériatre à l’Elysee….) elles devront affronter des troupeaux de muzzs déchaînés qui obéissent aux ordres des imams et des trafiquants en chef.
    Il serait judicieux de cerner les repaires de racailles avec quelques milliers de gaillards armés de FRF2 pendant que Gendarmes et policiers perquisitionnent TOUS LES LOCAUX du sous sol aux toitures. Ça évitera beaucoup de victimes parmis les FDO.

    • Bonjour , Contrairement a ce que beaucoup peuvent penser, je ne suis pas si sur que les «  »muzzs » » déchainés fassent long feu face aux forces armées . En effet ,ils ont peut etre des armes mais il faut une certaine expérience pour s’en servir correctement .Ensuite, en face d’eux ils vont trouver l’armée, et l’armée ,ça répond . Enfin ,ils n’ont aucune habitude du bruit des culasses qui claquent et des balles traçantes !

      • Sauf que… pour les « quartiers populaires » l’armée enverra nos soldats d’élite! Ceux recrutés dans les zones de non droit tous plus ou moins islamistes. Je vous dis pas le résultat…

  10. Dire que mon ancien médecin de famille a travaillé jusqu’à quatre-vingt un an, en campagne, dans la tranquillité et le respect de tous. Il a raison de s’en aller! Après, on dira qu’on est racistes!

  11. Les parasites n’auront qu’à se soigner à la pisse de chameau, si ils en trouvent ou alors ils n’auront qu’à se faire soigner au bled et surtout qu’ils y restent.
    Le vivre ensemble avec ces connards est IMPOSSIBLE, la preuve, mééééééé le dictateur poudré voit les chose autrement.

Les commentaires sont fermés.