Pourquoi « Pierre » ne viendra plus chez « Mohamed » (et Naïma Amadou)

 

On se rappelle de cette femme voilée interpellant Emmanuel Macron sur le manque de mixité dans son quartier de la Paillade-Mosson à Montpellier. Un quartier de 22 000 habitants classé « zone sensible », « zone de sécurité prioritaire », « quartier de reconquête républicaine » et « territoire prioritaire » avec 47% de chômage et où 1 habitant sur 2 vit sous le seuil de pauvreté.

Le président écoutait religieusement Naïma Amadou – c’est son nom – au pied de sa tour-HLM, un « ancien point de deal ». Naïma Amadou et son fils Mohamed sont « des gens très instruits et lisent beaucoup dans les médiathèques » (Closer).

« J’ai connu l’école de la République avec une grande mixité que je ne retrouve plus malheureusement maintenant et c’est vraiment dommage. Les gens ne mettent plus leurs enfants dans le même quartier. Monsieur le président, j’ai mon fils qui a 8 ans, il m’a demandé si le prénom Pierre existait vraiment ou si c’était vraiment que dans les livres tellement qu’il y a un manque de mixité dans le quartier. C’est vraiment grave quoi ».

[Puis une autre « maman », noire, parla d’insécurité au président qui acquiesça, les yeux embués de chagrin (mais quand ce sont des militaires qui en parlent, le gouvernement pique une crise)]

« L’insécurité, c’est un symptôme de quelque chose qui ne va pas et là, on veut changer d’image et cela veut dire décloisonner la Mosson, l’ouvrir et la réaménager ».

Conclusion de ces « mamans de quartier » : les Français blancs « de souche », en fuyant nos cités et en refusant la mixité sociale, sont racistes et islamophobes et on veut encore plus de sous.

Marlène Schiappa, qui n’a évidemment jamais habité à la Mosson, à Trappes ou au Mirail, sauta sur l’occasion pour reprendre le refrain du vivre-ensemble et exalter le besoin de « se mélanger et se rencontrer » (BFMTV). Honte aux parents de « Pierre » qui n’a jamais rencontré ce si doux, gentil, intelligent et fraternel « Mohammed » !

Peu importe que ces « mamans de quartiers » soient sincères ou pas mais il y a des évidences qui sautent à l’esprit et aux yeux.

D’abord que « Pierre » disparaît progressivement de façon inversement proportionnelle à « Mohamed ». Ainsi, en 2019 le prénom Pierre a été donné 506 fois pour les garçons contre 2571 fois pour le prénom Mohamed. Peut-être à cause de l’invasion migratoire, de la démographie et de l’islamisation de la société dont Naïma et Mohamed Amadou sont le reflet. Non ?

Puisque Naïma et Mohamed sont « très instruits », ils devraient savoir que pour rencontrer « Pierre », il suffit de sortir de son ghetto ethnique et religieux à la rencontre des indigènes du pays. Et puis peut-être, comme lorsqu’on découvre une peuplade inconnue et que l’on veut vivre avec les autochtones, essayer de manger comme eux, de s’habiller comme eux, de vivre COMME eux et de ne pas se comporter en colons conquérants (c’est très mal, paraît-il, le colonialisme).

A 3km de la Mosson, au village de Grabels, entre la pharmacie Pierre Boissier, l’agence immobilière Lamblin Jean-Pierre et l’école publique Pierre Soulages, vivent plein de « Pierre ». Il suffisait simplement de chercher et de trouver.

Malheureusement, les « Pierre » de ce village n’ont pas la chance de recevoir autant d’aides, d’équipements, de subsides et d’argent public que les « Mohamed » de la Mosson. Mais, contrairement aux banlieues, « Pierre », ne cassera rien.

En 2019 a été lancé le projet de rénovation ANRU Mosson-Cévennes dont le coût global est estimé à 1 milliard d’euros.  Mais, au vu des émeutes quotidiennes les soirs de ramadan, sans doute n’est-ce pas encore assez pour tous les « Mohamed » de cette France des « Pierre » affreusement raciste, xénophobe et repliée sur elle-même (mais qui paie avec ses impôts la rénovation dispendieuse et inutile de ces quartiers).

En 1997, le sud de La Mosson, actuel quartier de la Paillade, bénéficia du statut de zone franche urbaine pour aider à créer des emplois.

Dans le cadre du projet de rénovation urbaine, les cinq tours qui composent la cité des Tritons sont progressivement démolies…

Dans les rêves des architectes de l’ANRU-Mosson-Cévennes…

 

Aujourd’hui, des négociations sont en cours avec l’ANRU dans le cadre du projet de rénovation urbaine, et qui prévoit notamment :

  • 451 démolitions de logements (dont 134 issus d’un immeuble en copropriété privée : la Tour Catalogne) ;
  • 451 reconstructions de logements sociaux ;
  • 687 résidentialisations ;
  • la transformation du Mail en promenade aménagée d’espaces publics et verts ;
  • la transformation de l’avenue de l’Europe en boulevard urbain valorisant ;
  • le développement d’équipements publics en frange extérieure au quartier ;
  • la restructuration des commerces de proximité ;
  • La construction de 430 logements privés en frange extérieure au quartier (secteur Blayac)

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Mosson_(quartier)

Ensuite, s’il n’y a plus de « Pierre » à la Mosson ou ailleurs, cela signifie que la violence et les trafic inhérents à ces quartiers sont le fait de… « Mohamed ». Et que, logiquement, les parents de « Pierre » qui tiennent plus que tout à leur enfant n’auront aucune envie de vivre chez ou à côté de « Mohamed », sous peine de se faire voler, violer, agresser ou trucider.

D’ailleurs, d’autres « Mohamed » commencent à fuir les « Mohamed » de la cité de Mohamed…

[…] Après quasiment 10 ans au pied de la tour d’Assas, au cœur du quartier, le laboratoire de biologie médicale d’Abdelkader El Marraki va déménager. Après la dernière fusillade en novembre, la présence policière a été renforcée. Les dealers se sont un peu déplacés mais depuis, c’est un marché aux puces sauvage qui a pris de l’ampleur, juste devant le labo. 

Les saletés et les empoignades, « ce n’est plus possible. La dernière fois, des voitures ont été vandalisées, brûlées. Donc au jour le jour on n’est pas à l’aise. J’essaie de recruter, mais ce n’est pas possible, personne ne veut venir travailler ici. J’ai même des vigiles pour protéger. Mais j’estime que quand on sort, on n’a plus la sécurité«  (France Bleu)

Alors, chère madame Naïma Amadou et son fils Mohamed, la « face de craie », le « camembert » ou le « babtou fragile » ayant vécu à Trappes et pas prêt d’y revenir, père de « Pierre », « Pierre » et « Pierrette », vous salue bien.

.

Enfin, pour ceux qui en ont le courage, il suffit de visionner et d’écouter les vidéos de rappeurs en vue vomissant leurs borborygmes scandés pour, vraiment, vous dégoûter de rencontrer « Mohamed ».

(Précisons au passage que Macron, la gauche et les écolos qui apprécient tant la « diversité » restent muets face à l’apologie du fric, de la drogue et des armes sur fond de motocross pétaradantes et de grosses bagnoles bien polluantes)

 

32 Commentaires

  1. La preuve la plus irréfutable qu’après 3 générations, les islamopithèques n’ont pas la plus infime intention de s' »intégrer » chez nous: JAMAIS ils ne donnent de prénoms Français ou Européens à leurs enfants! Jamais!…

  2. Précision d’importance : il y a beaucoup plus de « Mohamed » que le nombre de 2571 que vous donnez. Plus de 10000, je crois.

    En effet, l’INSEE donne un nombre de porteurs pour chaque variante orthographique possible.

    Or, outre Mohamed, vous avez Mohammed, Mohamad, Mohammad, Mohamadou, Muhamed, Muhamet, Muhammed, Muhamad, Muhammad, Mahmoud, Mahmud, Mahmut (je ne sais pas s’il écrase les prouts), Mamadou, Mammadou, Mahmadou (versions africaines), Mehmed, Mehmet, Memet (versions turques), Mohmed, etc, etc, etc.

    Sans parler des versions composée, Mohamed-Ali (j’en connais un, et il n’est pas boxeur), Mohamed-Yassine, Mohammed-Adam, Mehmet-Ali, etc etc.

    ___

    Si vous voulez vous faire peur, c’est ici : https://www.insee.fr/fr/statistiques/fichier/2540004/nat2019_csv.zip

    Vous verrez qu’il n’y a pas que Mohamed… Yacine, Médine, Mokhtar… (le fameux scootériste)

  3. « …Marlène Schiappa… exalter le besoin de « se mélanger et se rencontrer » … » Eh bien, vas-y Marlène, mélange-toi. Offre toi un bel appart’ dans une barre du Mirail ou à Trappes. Donne l’exemple comme ces vieux artistes ringards qui se font piquer pour nous motiver. Vas-y Marlène ! Rencontre et mélange !

  4. a propos des prénoms, revoir encore et encore un excellent petit film marrant ou l’actrice Balasko expliquait au détour d’un marché de banlieue pourquoi elle avait prénommé son fils mohamed . c’était il y a une quarantaine d’années . tiré des albums « tranches de vie  » de lauzier . Prémonitoire . Il m’en reste quelques mais on ne les trouve plus . Jamais réédités ? peut etre chez les bouquinistes . cela vaut le coup d’investir quelques euros .
    Ensuite , » le camp des saints » de Raspail puis les Larteguy des années 70 pour La Tribune des généraux .

  5. Pourquoi nous infliger des vidéos de dégénérés qui ânonnent des insultes et croient chanter, alors qu’ils font simplement du bruit ?

  6. Pour moi, cette « rencontre » entre le macron et le porte-manteaux ambulant n’est qu’une mise en scène !!

    En effet :
    Pas d’accent « wesh wesh », une façon de parler qui ne correspond pas du tout aux sous-développés du bulbe habituels ou habituelles …
    alors qu’on ne voit pas du tout la tronche du porte-manteau en question…

    Ca pue la mise en scène, ça !!

    Mais on finira par l’apprendre, il va y avoir une fuite, tôt ou tard !!!

    Et pour agresser mes oreilles, les borborygmes « exotiques », non merci !!!

  7. Selon ce que suggère la photo l’interview a lieu peu avant où après l’allaitement.

  8. Première chose, elle aurait déjà pu enlever son voile, cela aurait déjà été un petit pas vers la mixité, elle aurait pu aussi appeler son fils Pierre et certainement beaucoup d’autres choses aussi auxquels elle ne pense pas mais veut-elle seulement y réfléchir, je ne pense pas, elle ne fait aucun effort pour s’intégrer mais demande aux français de le faire, voilà la vérité, tout est dans le comportement et elle participe elle-même à la dégradation de son environnement qu’elle en soit consciente ou pas ?

  9. Ce n’est pas une guerre civile vers laquelle nous allons inéluctablement, mais une guerre de religion.
    La guerre c’est tuer où être tué.

    « Nous sommes en guerre » Emmanuel MACRON, 16 mars 2020.

  10. Toujours leur vivre ensemble ,mais est ce qu’un jour on nous à demandé notre avis à savoir si on était d’accord, c’est la même chose que les squatteurs qui s’installent dans les maisons de gens sans leur demander leur avis .On nous dit que ce sont des chances pour la France ,en quoi ?moi je pense plutôt que ce sont plutôt des ruines pour la France qui détruisent,agressent,violent ,tuent ,des gens comme ça on en veut pas CHEZ NOUS .

  11. N’oubliez pas que mohamed n’est pas chez LUI mais chez NOUS. Il l’oublie un peu trop

  12. La faute à qui si il n’y a plus de Pierre. Ça, fait 40 ans que nos gouvernements s’acharnent à remplacer Pierre par mohamed. Et c’est toi macron le triste guignol qui hante les couloirs de l’Élisée qui s’acharne à faire rentrer toujours plus de mohamed, qui déculture notre pays pour la remplacer par la sous culture rétrograde, moyenâgeuse et criminelle, adepte de la souffrance, l’islam. Qu’est ce qui ne tourne pas rond chez toi hé grand malade.

  13. le vivre ensemble est un concept immigrationniste-mondialiste-maçonnique
    c’est comme cette laïcité ou chaque jour qui passe l’islam la bafoue et l’humilie
    au nom justement de l’islam et de Allah !
    un vivre-ensemble sans Français remplacé par l’islam du vivre qu’entre musulmans

  14. Vous vous fourvoyez; Mohamed parlait de pierres pour la lapidation.
    Plus sérieusement je pense que c’est une sorte de takia, un enfumage de plus…Et qu’ils n’ont aucuns scrupules pour nous remplacer, nous anéantir.
    Non voilée elle aurait été crédible, mais là…

  15. Je trouve dans les propos de Marlène Schiappa, comme un relent d’obsession sexuelle, se mélanger, quelle drôle d’idée, obsession qui a guidé la rédaction de ses ouvrages licencieux, et encore je suis poli. Non, merci, le mélange, ça me donne envie de vomir!

  16. Merci, madame, mais le cefran, le Gaulois et face de craie que je suis n’a pas envie de venir habiter à Babel- Oued sur Seine ou autres lieux ! Ayant été chassé de chez lui par vos comportements, il n’a pas envie de rééditer l’expérience ! Le suicide n’est pas une valeur chrétienne ! Et Pierre qui se fait agresser n’amasse pas mousse! 🇫🇷🇫🇷🇫🇷🇫🇷🇫🇷

  17. On ne voit rien de sa tronche à naîma, par contre, l’affichage de sa « laiterie », pas très halal.

  18. Bonjour Mes fils Pierre et Bernard n’irons jamais dans une école avec un momo , j’ai la chance d’avoir trouvé une vrais institution catholique ou la sélection est stricte ,macron n’est pas le seul coupable de cette situation ,tous ces minables prédécesseur ont participé a ignoble invasion de la France .inutile dans dire plus je serais censuré.

    • Patience…….Une fois les Patriotes Gaulois et autres faces de craie bien de chez nous au pouvoir, les macaques vont apprendre à nager en eau salée et là….. Mixité obligatoire.!

  19. Et puis cette femme, qui se dit instruite, aurait pu commencer par appeler son fils Pierre… on en revient au scandale du prénom avec Zemmour et la pouf « corinne » alias haptasou SY. Demandez aux socialos de 1983 pourquoi ils ont supprimé cette obligation du prénom français : il y aurait plein de Pierre et moins de Mohamed de nos jours

    • Surtout pas elle se serait faite tabasser par ses colégionnaires !
      c’est cela la turpitude l’islam nous rendre responsable de leurs décisions !
      car c’est de notre faute nous ne voulons pas nous soumettre et nous les fuyons!
      Cela ne peut pas étre la leur car c’est nous qui vivons dans le péché et ne respectons pas la charia!
      Voila Mr le président pour qu’ils s’assimilent il faut oublier nos valeurs et accepter les leurs car maintenant ils sont assez nombreux pour les refuser !Donc moralité nous ne sommes plus chez nous Avec mme Merkel vous avez créé de fait le grand califat d’occitanie grace a cette invasion de Muzz qui appliquent le coran!Nous dominer par le nombre!

  20. je lis 47 % de chômage >>> veuillent ils vraiment bosser ? et qui voudrait embaucher des gens qui vont créer des problèmes ( foulard et bienautres choses plus graves
    1 habitant sur 2 sous le seuil de pauvreté >>> et avec le fric de la drogue ont beaucoup de revenus que bien des blancs qui se lèvent le matin pour aller au travail …. et qui ne touchent pas les nombreuses aides contrairement aux colonisateurs

  21. Quand il n’y a plus de « Pierre » sur un territoire de France, ce dernier est à reconquérir pour le reconstruire, en le libérant de ceux qui ont tout fait pour l’en chasser et qui veulent imposer une culture qui dicnvient à notre pays.

Les commentaires sont fermés.