Raoult dénonce l’introduction des variants par les ports : les étrangers circulent et nous on n’a pas droit à 10 km !

covid 19 Publié le 2 mai 2021 - par - 18 commentaires

Ils attendent quoi pour vraiment fermer les ports, les frontières, les aéroports, pour mettre en quarantaine longue ceux qui arriveraient quand même ? Si vraiment ils ont si peur du variant indien ?

Nous,  ça fait un mois et demi qu’on n’a pas le droit de faire 10 km, pas le droit de voir amis et famille le soir… mais un marin indien peut sans aucun problème arriver à Marseille et faire le tour du port pour trouver du travail, contaminant ainsi des dizaines de personnes… C’est ce qui serait arrivé au marin indien dont l’IHU évoque l’histoire ci-dessous. Il a été testé positif avant de monter dans l’avion en Inde… et si les pompiers de la sécurité sociale n’avaient pas fait quelques contrôles aléatoires il n’aurait pas été détecte et aurait contaminé hardi tiens bon… Pur hasard. Il y en a combien qui viennent d’Inde, d’Afrique, du Moyen Orient, en avion ou en bateau, en Europe, et qui, contaminés, passent à travers les mailles du filet ?????

Et ça ne va pas s’arrêter puisque l’UE et la Belgique ont envoyé l’inutile Remdesivir en Inde, histoire de créer encore et toujours plus de nouveaux variants…

Pire encore, dans les ports, selon Raoult et son équipe, tous les variants se retrouvent, se mélangent, dansent la sarabande et créent encore de nouveaux variants ! Le variant dit indien contient donc des acides aminés du variant brésilien, du variant sud-africain, voire du variant californien…

Résultat des courses : ces variants sont les plus susceptibles de générer des épidémies et de résister aux anticorps générés par la vaccination…

Tout ça pour ça !!!

Entendons-nous bien, je ne suis pas en train de demander toujours plus d’interdictions, de fermetures, de contrôles. Je dénonce le deux poids deux mesures qui consiste à mettre en prison les Français mais à permettre aux autres d’entrer comme ils veulent chez nous.

Pour moi, la solution est de laisser le virus circuler, vivre sa vie, qui est de mourir bel et bien avec le temps, en demandant aux gens fragiles de prendre des précautions s’ils le veulent et en soignant précocement avec l’hydroxychloroquine, à l’Azythromycine, à l’Ivermectine, au Zinc, à la vitamine D etc afin d’éviter les cas graves, les seuls qui posent vraiment problème avec la Covid 19.

.

Variante SARS-CoV-2 de l’Inde à Marseille: le rôle toujours actif des ports dans l‘introduction d’épidémies
Bernard LA SCOLA 1,2 * , Pierre-Edouard FOURNIER 1,2 , Philippe COLSON 1,2 , Alexandre LACOSTE 3 , Didier RAOULT 1,2 Aix-Marseille Univ, IRD, APHM, MEPHI, Marseille, France  Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée Infection, Marseille, France.
 Bataillon des marins pompiers de Marseille, Marseille, France
* Auteur correspondant: Pr Bernard LA SCOLA
.
Infection IHU Méditerranée, 19-21 Boulevard Jean Moulin, 13005 Marseille, France.
Un variant récent du SRAS-CoV-2 nommée B.1.617 s’est récemment étendu à plusieurs pays d’Inde (Cherian et al., 2021). Les mutations trouvées dans le variant indien dans son les pics sont identifiés comme E484Q, L452R, E154K et P681R. Ils impliquent l’acide aminé 484 qui
est modifié dans la variante sud-africaine B.1.351 et dans la variante brésilienne P1. Une autre mutation, L452R, a déjà été détectée dans un variant californien. C’est donc l’association dans une seul variant de ces mutations censées réduire la reconnaissance par les anticorps et l’impact
sur l’attachement au récepteur ACE2 qui a conduit cette souche à être classée comme un variant  à l’OMS en raison d’un fort potentiel à provoquer des épidémies et à échapper aux anticorps, en particulier ceux générés par la vaccination (Starr et al., 2021; Zhou et al., 2021).
.

Le cas que nous rapportons ici est celui d’un marin indien venant à Marseille pour embarquer sur un navire en tant que membre d’équipage qui illustre le rôle des ports comme celui de Marseille dans l’histoire de l’introduction d’épidémies. Ce patient de Goa, Inde, embarqué à l’aéroport de New Delhi est passé par l’aéroport d’Amsterdam et a atterri à l’aéroport de Marseille le 26 avril 2021. Testé ARS-CoV-2-négatif 72 heures avant l’embarquement, il a été détecté positif lorsqu’il a quitté le avion par un test d’antigène réalisé par les pompiers de la sécurité civile. Le patient était mis en quarantaine dans un hôtel de la ville. Un nouvel écouvillon nasopharyngé a été réalisé pour la confirmation du diagnostic et l’isolement du virus le 27 avril et envoyé à notre institut (Amrane et al., 2020). 

 

La qRT-PCR était positive à Ct 17 et le séquençage direct (Colson et al., 2021) a confirmé le « Variant indien » de cette souche. La séquence génomique a été déposée dans GISAID(N ° XXXXX). Le 28 avril, des CPE caractéristiques ont été observés en culture (figure 1a) et la souche sous-cultivée pour une analyse de séroneutralisation ultérieure sur les sérums de patients locaux porteurs d’anticorps (vaccinés et convalescents).

 

Ce cas illustre parfaitement le rôle joué par des ports comme Marseille dans l’entrée de épidémies d’origine lointaine. En effet, depuis 2000 ans ce port fait face à l’arrivée d’agents d’épidémie, en particulier peste, choléra, fièvre jaune. L’histoire de ces épidémies et les stratégies mises en place pour les combattre, y compris la création de notre institut, ont été récemment revues(Barbieri et al., 2021). Depuis de nombreuses années, les équipages de la marine marchande sont principalement venus des pays à faibles coûts de main-d’œuvre, en particulier le sous-continent indien, et le cas de ce marin continue d’illustrer cette caractéristique historique par le fait qu’il s’agit d’une zone de mélange des populations. Cela pose également la question du manque de contrôle réel sur les transferts de personnes des zones où circulent des variantes préoccupantes.

 

Ce patient avait déjà été testé l’embarquement et a pu transiter sans contrôle vers Marseille où, heureusement, la sécurité civile vérifie le plus de voyageurs possible mais sans être exhaustif. Il est très probable que des situations similaires se produiront, illustrant l’extrême difficulté de contrôler l’introduction de nouvelles variantes épidémiques dans des pays ou des régions qui sont traditionnellement des zones de transit. Il est cependant essentiel d’assurer une détection efficace de ces cas, en particulier pour l’équipage membres destinés, comme ce fut le cas avec ce marin, à embarquer sur des navires de croisière pour éviter une répétition de l’épisode Diamond Princess (Yamagishi et al., 2020).

Source en anglais, traduction google retouchée par C.Tasin.

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notifier de
guest
18 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Christian Jour
Christian Jour
il y a 7 jours

Tout ça c’est voulu. Plus il y a de cas, plus ils confinent, plus ils musellent les français et comme ça ils peuvent vacciner d’avantage, pour faire encore plus de fric. Les labos se font les couilles en or et macron peut tranquillement détruire la France. Tout ça est programmé, tout ça est voulu par l’UE.

Titus333
Titus333
il y a 7 jours
Reply to  Christian Jour

Cet article n’en est qu’une preuve de plus, ça paraît évident.. La volonté de tous ces traîtres est bien de clairsemer nos rangs.. Là où ils se sont plantés, c’est de ne pas avoir trouvé un virus plus mortel.. Probablement de peur d’être eux-mêmes atteints..

Vieux bidasse
Vieux bidasse
il y a 7 jours
Reply to  Titus333

Parce que vous trouvez qu’ils ne sont pas déjà suffisamment atteints?

calvo
calvo
il y a 7 jours

J’en arrive à me poser la question:
Ne sont-ils pas tellement certains de leur nullité qu’ils font tout pour dégoûter l’autochtone…

Daudet
Daudet
il y a 7 jours

On avait l’immigration tout court, maintenant on a l’immigration virale mais comme Les gauchiasses LREM adore l’immigration, ils laissent faire celle-ci! Merci Macruche!🇫🇷🇫🇷🇫🇷🇫🇷

Dominique
Dominique
il y a 6 jours

Arrêtez de nous bassiner avec l’Inde.
Ils se reproduisent comme des rats.

Paul ter Gheist
Paul ter Gheist
il y a 6 jours

Je vois aussi des gens qui ne peuvent pas s’éloigner de chez eux et chaque soir la télé montre des matches de foot avec plein d’Africains dans toutes les équipes occidentales, (donc pas en Europe orientale, et en Afrique tous les joueurs sont noirs, en Chine tous les joueurs sont jaunes). Et ce ne sont pas des matches Courbevoie contre Asnières, non c’est Bayern contre Arsenal, Marseille contre Liverpool et tous les soirs quasi, avec des joueurs majoritairement noirs ou arabesques, vous imaginez le brassage ?! Sans compter les ligues machin ou les euro bidules avec brassage de joueurs qui « retournent dans leurs équipes le matche terminé » donc dans leurs pays respectifs etc. Et il faut un « pass » pour aller à Vierzon….

Eric
Eric
il y a 6 jours

Bonjour vous raller , envers la télé 📺. Pourquoi pas faire comme moi , vous la jeter par la fenêtre. Moins de stress. De plus économie de 135 euros par an. Que vous ne donnez pas à l ETA , c’est voleurs.

jojo
jojo
il y a 6 jours

pourquoi vouloir que Macron ferme les ports, les frontières et autres….. les étrangers qui débarquent et se baladent avec leurs covids, sont ses meilleurs alliés pour le muselage des français……

Ani Ae
Ani Ae
il y a 6 jours

Ils veulent nous contrôler , pas nous protéger. Leur dictature s’instaure à partir de dangers extérieurs et de fausses mesures de protection, apparemment subséquentes, mais qui sont en fait leurs objectifs réels : vaccins, passeports, contrôle total de l’humanité, et puis transhumanisme …

Guillou
Guillou
il y a 6 jours

Vous pouvez vous informer sur https://blanche-hermine.com entre autochtones

hello
hello
il y a 6 jours

après l’interdiction des traitements, le trafic à tout va des voyageurs sur notre sol sans précaution aucune, pendant que l’on reste enfermés avec amende à la clé, constitue le deuxième scandale de l’état dans le traitement de la pandémie : des pans entiers d’une génération ont disparu du fait de cette gestion calamiteuse mais voulue pour atteindre les buts que l’etat s’est fixés, notamment celui de la vaccination de masse avec des produits au stade expérimental

Marcel G. ( Vercors)
Marcel G. ( Vercors)
il y a 6 jours

Bonjour Mr Raoult est un grand Professeur ,que j’admire et je respecte ,mais il ne comprend pas que nos dirigeants gèrent admirablement cette crise sanitaire , le covid fréquente que certains lieux , a certaines heures ,et surtout il voyage que sur certains axes routiers et surtout ils respecte nos frontières , prenons exemple ,notre élite gouvernementale la compris dès le début ,et la grande majorité des Français heureux vont réélire ce Président qui a sauvé la France .

Vent d'Est, Vent d'Ouest
Vent d'Est, Vent d'Ouest
il y a 5 jours

@ Marcel G. (Vercors)
Si fait, le Pr. Raoult le sait pertinemment, il ne veut tout simplement que s’attacher à la cause scientifique, soit par convictions éthiques personnelles, ceci étant tout à son honneur, soit il préfère ne pas s’attirer des poursuites juficiaires pour diffamation en faisant des remarques à caractère politique, soit les deux.
Quoiqu’il en soit je le soutiens.

gigobleu
gigobleu
il y a 6 jours

Du temps du bon sens, les candidats à l’immigration aux USA devaient d’abord débarquer sur l’île d’Ellis Island et y subir une visite médicale approfondie avant de pouvoir éventuellement débarquer aux States. Et pour les infectés c’était retour à la case départ. De plus, il n’y a pas que le covid qui représente une menace. Il y a, entre autres, la tuberculose, la méningite, les maladies tropicales. Sans parler du Sida qui fait toujours des ravages en Afrique.

Jeanne 78
Jeanne 78
il y a 5 jours

Ce scandale, parmi les autres scandales, dure depuis mars 2020. La libre circulation des individus venant de pays européens ou pas a été permise dès le début de la pandémie, malgré les exemples de contamination en résultant. Quand on nous dit que le variant anglais, bah on l’a identifié depuis le mois de septembre, mais on a attendu qu’il soit bien installé en France pour prendre des mesures, donc couvre-feu à rallonge, puis confinement. C’est une honte, un pur scandale. J’espère qu’il y aura un jour une justice, un tribunal du peuple, pour punir ces assassins comme il se doit.

Dany Barthouil
Dany Barthouil
il y a 5 jours

Le problème est que les tests sont tjrs faits avec le PCR, faux positif à 90%… comment vraiment contrôler ?….

LANGLOIS
LANGLOIS
il y a 5 jours

cela arrangerait bien le fossoyeur de la FRANCE de reconfiner tous ces poltrons de FRANCAIS pour les élections !!!! tous les collabos se précipiteraient pour revoter pour cette ordure … il faut qu’il achève sa destruction de notre Pays en menant tous les FRANCAIS à l’abattoir ….

Lire Aussi