Une étude israélienne démontre que la Covid 19 est moins dangereuse que les vaccins

covid 19 Publié le 22 mai 2021 - par - 10 commentaires
Une récente étude israélienne confirme ce que je pressentais : mieux vaut « faire sa Covid 19 » que de se faire vacciner.
Résumé de l’article 
La protection contre le Coronavirus SARS-CoV-2 des patients ayant déjà fait une Covid-19 est similaire à celle de la protection vaccinale BNT162b2: une expérience nationale de trois mois en Israël

 

La pénurie mondiale de vaccins contre l’infection par le SRAS-CoV-2 alors que la pandémie est toujours incontrôlée conduit de nombreux États au dilemme de vacciner ou non des personnes précédemment infectées.
Comprendre le niveau de protection de l’infection antérieure par rapport à celui de la vaccination est essentiel pour l’élaboration des politiques sanitaires. Nous analysons une base de données individuelles mise à jour de l’ensemble de la population d’Israël pour évaluer l’efficacité de la protection de l’infection antérieure et de la vaccination dans la prévention d’une infection ultérieure par le SRAS-CoV-2, l’hospitalisation avec COVID-19, une maladie grave et le décès dû au COVID- 19.
La vaccination a été très efficace avec une efficacité globale estimée pour une infection documentée de 92,8% (IC: [92,6, 93,0]); hospitalisation 94 · 2% (IC: [93 · 6, 94 · 7]); maladie grave 94 · 4% (IC: [93 · 6, 95 · 0]); et décès 93,7% (IC: [92,5, 94,7]).
De même est très bon le niveau global estimé de protection pour une infection antérieure par le SRAS-CoV-2 pour une infection documentée est de 94 · 8% (IC: [94 · 4, 95 · 1]); hospitalisation 94 · 1% (IC: [91 · 9, 95 · 7]); et maladie grave 96 · 4% (IC: [92 · 5, 98 · 3]).
Nos résultats remettent en question la nécessité de vacciner des individus précédemment infectés.
 
Pour moi la Covid-19 est moins dangereuse que les vaccins! 
Print Friendly, PDF & Email
10 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
vieux bidasse
vieux bidasse
il y a 4 mois

En attendant, anciennement chez nous, c’est Publicité totale… et Macron et sa tribu dégénérée font la fête.
Ils veulent nous faire crever, les remplaçants sont déjà prêts.

Joël
Joël
il y a 4 mois

Surtout quand, en plus, on en rajoute pour surfer sur la peur et le confinement « pour rien ».

Covid-19 : le nombre de cas et le taux d’incidence surestimés depuis plusieurs mois en France

https://francais.rt.com/france/86968-covid-19-nombre-cas-taux-incidence-surestime-depuis-plusieurs-mois-france

Et aussi le fait d’avoir « priorisé » le covid au détriment des autres maladies :

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la surmortalité due au Covid-19 serait deux à trois fois plus élevée que les décès attribués au virus, soit 6 à 8 millions de morts dans le monde. Un écart en partie dû à un défaut de soin d’autres maladies.

https://francais.rt.com/international/86960-surmortalite-causee-par-covid-serait-au-moins-deux-fois-plus-elevee-que-les-deces-officiels

Adalbert le Grand
Adalbert le Grand
il y a 4 mois
Reply to  Joël

Cette surmortalité de 8 millions me paraît douteuse : il n’y a pas eu plus de morts l’an dernier dans le monde que les années précédentes – environ 57 millions.

8 millions, ça se verrait.

Cela remet aussi en cause les 1.8 millions de la covid. Où sont-ils passés?

vade mecum
vade mecum
il y a 4 mois

Très franchement, je reste dubitatif. Question simple : covid 19 combien de mort Vs vaccination. C’est peut être vrai pour certaines populations mais de là à en tirer des conclusions formelles pour tous !!!!!. Moi qui suis greffé, je sais que c’est directe la morgue si j’attrape le Covid 19. CQFD

Adalbert le Grand
Adalbert le Grand
il y a 4 mois

La conclusion ne tient pas la route.

Ce que dit l’étude, c’est qu’il n’y a aucun bénéfice à vacciner les personnes ayant précédemment contracté la covid.

Dit autrement, avoir eu la covid (et en avoir réchappé) équivaut à avoir été vacciné.

Mais cela ne dit rien sur la dangerosité comparée de la covid (lors d’une primo-infection) et du vaccin.

____

En revanche, la simple analyse des taux de mortalité par tranches d’âge et par segments de population (en particulier ceux atteints d’une ALD) montre que la covid est parfaitement bénigne pour 99,9% des personnes de moins de 45 ans, ou de moins de 65 voire 80 ans sans comorbidité.

Dès lors le bénéfice d’une vaccination pour ces catégories est plus que douteux.

Le coût économique même d’une campagne de vaccination générale – au bas mot 7 milliards, voire 20 ou plus (tout frais compris, vaccin + ressources humaines et matérielles déployées, traitement administratif, etc. – au moins 100€ par personne et plus probablement 200 à 300) pose la question de son opportunité.

Et ce d’autant plus qu’il n’y a aucune garantie d’efficacité à moyen-long terme.

De même qu’on peut se poser la question sur le nombre de vies réellement « sauvées » (nonobstant le sens douteux de ce concept de « vie sauvée ») après 110000 décès, ou plus exactement de décès repoussés et le coût faramineux des mesures prises et les dégâts pour les « survivants » et les générations futures… ou sans futur.

Adalbert le Grand
Adalbert le Grand
il y a 4 mois

le concept de « vie sauvée » n’a pas de contenu précis mesurable, c’est une formule littéraire : ce n’est pas la même chose de permettre à une personne de vivre 6 mois de plus ou 20 ans de plus. Ce qu’il faudrait décompter c’est le nombre d’années de vie préservées, et le mettre en regard des années de vies perdues pour les autres à cause du confinement – ceux plongés dans la pauvreté, dont on sait qu’elle diminue dramatiquement la durée de vie, ceux sortis des études, privés de formation ce qui va impacter toute leur vie future, sans parler des suicides, etc.

___

Illustration : supposons que l’on ait permis à 300000 personnes de vivre 40 mois de plus : cela fait un million d’années de vie sauvées.

Mais pendant ce temps on a fait perdre 1 mois de vie au reste de la population, 67millions : soit 5.6 millions d’années de vies!

On a donc perdu 4.6 millions d’années de vie. Drôle de façon de « sauver des vies ».

Et mes hypothèses sont ultra-favorables! En réalité, on peut très bien n’avoir fait gagner qu’un an de vie ou moins à 100000 personnes et fait perdre 1 an ou nettement plus à tout le reste – ce qui selon moi est bien plus proche de la réalité. Là le bilan serait – est probablement – totalement désastreux et lamentable, catastrophique même.

On le saura dans quelques années, quand les démographes auront les chiffres et pourront mesurer l’impact. Je vous prédis que ça va faire très mal pour les confineurs fous.

Dominique
Dominique
il y a 4 mois

Vous avez plus que raison. Ici en Suisse, comme contribuable je suis déçu que le Conseil fédéral responsable des finances fédérales suive aveuglément le « grand » guérisseur-sauveteur Berset et sa doctrinaire Sommaruga quand on sait que bientôt la Suisse endettée aura dépensé 100 milliards pour lutter contre cette virose et 1 million pour chaque vie prolongée d’un an parce que sauvée de cette Covid-19. En Suisse en automne 2021, selon le Professeur Konstantin Beck dans son livre Corona in der Schweiz nous avions déjà dépensé 625’000 CHF par année de vie gagnée, ce qui n’a plus rien à voir avec les montants utilisés actuellement dans d’autres domaines; dans le système de santé suisse, par exemple, lors de la négociation des prix des médicaments, des coûts maximum de 100’000 à 200’000 francs par année de vie ont été pris en considération comme référence. Tout patriote contribuable doit donc conclure que les mesures contre la COVID-19 ont largement dépassé la volonté de payer du peuple suisse. Nos élus ont oublié que la vie comporte toujours des risques tant pour un individu que pour la société; il n’existe pas de vie en sécurité absolue. Seule la mort est certaine.

PASCAL ALEVEK
PASCAL ALEVEK
il y a 4 mois

C’est ce que je pense aussi et le gouvernement le sait mais il a choisi cette solution pour de nombreuses raisons dont celle de la finance.

Baba
Baba
il y a 4 mois
Reply to  PASCAL ALEVEK

Pourriez-vous développer cette fameuse raison de la finance?

Pour ce que j’en sais, le « Club de Rome » exposait trois solutions pour changer radicalement de société dans les pays dits, riches.
I) Le grand remplacement.
II) Une pandémie mondiale.
III) Une guerre mondiale concernant principalement les pays dits, riches.

Last edited il y a 4 mois by Armand Lanlignel
Argo
Argo
il y a 4 mois

J’espère que les soldats de Tsahal ne sont pas vaccinés, sinon c’est la défense d’Israël qui va disparaître! Ils devraient vacciner Gaza en masse !

Lire Aussi