Soixante ans déjà – Lettre à un soldat tombé en Algérie

Guerre Histoire Publié le 20 mai 2021 - par - 20 commentaires

 

DÉDIÉ AUX ADMINISTRATEURS DE RÉSISTANCE RÉPUBLICAINE, AVEC TOUTE MON AMITIÉ ET MON ADMIRATION POUR LEUR COMBAT QUOTIDIEN, AUX AUTEURS ET COMMENTATEURS.

SOIXANTE ANS DÉJÀ.

LETTRE À UN SOLDAT TOMBÉ EN ALGÉRIE.

Oui soixante ans déjà, le temps passe vite.
Je ne t’ai pas oublié.
J’étais alors un enfant. Je t’admirais ; pour ta force, ta joie de vivre, ton sourire empreint de franchise, ton regard clair.
Tu avais toujours un mot gentil pour moi, toujours attentionné.
Tu étais pour moi un modèle, celui que je voulais devenir.
Tu jouais au rugby, je t’admirais aussi pour ça.
Mais la guerre est passée par là.
Tu es parti pour l’Algérie, mon père aussi.
Je ne savais pas ce qu’était cette Algérie, juste un nom sur une carte.
Toi, tu n’es pas revenu.
Tu es tombé dans une embuscade. On t’a retrouvé plus tard, gisant dans une cabane.
Méconnaissable, torturé au delà de l’imaginable.
Quand la nouvelle est tombée, ça a été terrible. Ta mère a failli en mourir. Et moi, je me suis caché pour pleurer. Et puis, j’ai eu peur pour mon père.
Je me souviens du jour de tes funérailles. Il faisait un temps un peu comme aujourd’hui. Éclaircies et averses.
Je revois le petit cimetière, avec des flaques de pluie, des rayons de soleil. J’entends encore le discours du président des anciens combattants, des paroles que le vent emportait au loin. Le drapeau qui enveloppait ton cercueil, et ceux qui claquaient sous les bourrasques. Et puis aussi la messe, juste avant, avec toutes ces femmes voilées de noir qui pleuraient. Toutes de la famille.
J’entends encore la sonnerie aux morts, ces notes lugubres qui montaient vers le ciel.
Ta mère sanglotait, ton père pleurait aussi. Qui peut comprendre la douleur d’une mère et le chagrin d’un père ?
Soixante ans ont passé.
Tu reviendrais aujourd’hui, tu serais bien surpris. Certains veulent demander pardon aux assassins d’hier, et on critique le rôle de l’Armée dans ce conflit. Les ressortissants de ce pays arpentent nos trottoirs, et je ne serais pas étonné qu’un jour, au train où vont les choses, un régiment algérien défile le quatorze juillet sur nos Champs- Élysées, avec quelques membres du FLN dans les tribunes officielles, la veulerie de nos dirigeants n’ayant pas de limites. Tu n’a pas pu donner le meilleur de toi-même, tu es parti avant d’avoir tout dit. Comme a dit si justement Montherlant  » Ce sont les mots qu’ils n’ont pas dits qui font les morts si lourds dans leur cercueil. »


Tu vois, cher cousin, sans vouloir t’offenser, parfois, je me demande si tu n’es pas mort pour rien quand on voit ce gâchis! Je ne t’oublierai jamais! Et je ne pardonnerai jamais à ces criminels!

Print Friendly, PDF & Email
20 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
vieux bidasse
vieux bidasse
il y a 2 mois

Et du temps du sinistre de l’inférieur, nos jeunes étaient enterrés la nuit en cachette de la population. Des morts pour rien, vu qu’il faut recommencer.
Pourtant, il avait été le premier a envoyer les appelés… d’abord en « maintien de l’ordre » puis en « rétablissement de l’ordre ».

Paco
Paco
il y a 2 mois

Très belle lettre Argo. Je t’en remercie.

François des Groux
Administrateur
François des Groux
il y a 2 mois

Très bel hommage Argo. Merci.

Mary
Mary
il y a 2 mois

Merci pour cette lettre tellement émouvante, cela me rappelle les récits que notre père ancien combattant nous faisait lorsqu’il était en Algérie. Lorsqu’on revient vivant de cette guerre, on en garde des cicatrices invisibles à vie.

Moktar
Moktar
il y a 2 mois

L’armée algérienne a déjà défilé sur les Champs pour un 14 juillet (de mémoire 2014 sous mandat de l’homme au scooter).
Mais bien avant, en 2004, sous mandat Chirac , pour le 60ème anniversaire du débarquement en Méditerrannée, Chirac invite « en invité d’honneur l’Algérie », ainsi la marine algérienne défile de Toulon à St-Trop.
Des gardes côtes français encadraient les bâtiments algériens et empêchaient toute embarcation de s’approcher trop près des navires.
C’est vrai quel gâchis. Qu’il repose désormais en paix.

Argo
Argo
il y a 2 mois
Reply to  Moktar

J’avais vérifié, ils n’étaient que trois, plusieurs associations, le FN de l’époque, les anciens rapatriés étaient montés au créneau, d’où diminution des effectifs. Hollande est un collabo et un traître à la patrie. Mais le régiment entier, ça va bien arriver un jour. Amitiés républicaines!

Henri
Henri
il y a 2 mois
Reply to  Argo

Et Micron serait bien capable de l’initier !

la moutarde me monte au nez et LARM me fait gerber
la moutarde me monte au nez et LARM me fait gerber
il y a 2 mois

Emouvant témoignage.
Et oui, morts pour rien.
La France y a laissé 20.000 jeunes qu’on a oublié, qu’on n’honore jamais, pire qu’un président, honte à lui, déshonore souvent.
Sans oublier les blessés et ceux qui sont revenus traumatisés
Morts pour rien parce que nous avons finalement donné un territoire que nous avions créé, avec le sahara de surcroit.
Morts pour rien parce que nous avons perdu le territoire mais pas ses habitants qui nous occupent aujourd’hui.
Morts pour rien, parce que cette guerre n’est pas terminée et qu’ils continuent de nous la faire ici, chez nous, sans que nous nous défendions, bien au contraire.
Nous leur avons donné un pays qui ne leur appartenait pas et nous sommes en train de leur abandonner la France.
Alors, à quoi bon tous ces morts?
S’il y en a qui auraient le droit de nous déconstruire, ce serait bien eux.

Henri
Henri
il y a 2 mois

Effectivement, bien triste bilan auquel j’abonde !

GAULOIS EN COLERE
GAULOIS EN COLERE
il y a 2 mois

plus près de 30.000 que de 20.000

HELENE
HELENE
il y a 2 mois

Je suis Française d’Algérie et je voulais rajouter à votre texte que les P.N. honorent tous les soldats ayants combattus en Algérie , Tunisie Maroc , Tous les 05 Décembre , toutes les associations P.N. se rendent devant les Monuments aux Morts pour honorer ces hommes qui sont venus les défendre. Tous les 05 Décembre je me rend toute seule devant le monument aux Morts avec un message accroché à mon bouquet , pour que ma commune sache bien que je suis venue pour honorer ces soldats et que , nous, nous n’oublions pas . Personne encore ne s’est décidé à me rejoindre . Je voulais vous assurer que nous ne les oubliions pas .Mes grands oncles , neufs au total dont trois ,Morts pour la France près de Verdun ,en 14/18 et en 43/45 , 170 000 hommes sont partis d’Algérie défendre la France , parmi eux ,mon Papa et tous ses cousins , Ils ont fait la Campagne d’Italie , campagne de France , Campagne d’Allemagne . Ils ont passé eux aussi deux ans de leur vie . Certains ont eus la chance de ne rien avoir d’autres sont revenus blessés et d’autres en sont morts .Nous étions de plusieurs nationalités , moi même d’origine Française, Espagnole et Allemande , mais tous sous le drapeau de la France .L’Algérie c’était la France , en trois départements , et je ne pense pas , comme vous le dites que tous ces hommes valeureux soient morts pour rien et je continuerai à les honorer . C’est mon devoir! Amicalement HELENE

Christine Tasin
Administrateur
Christine Tasin
il y a 1 mois
Reply to  HELENE

Merci Hélène pour ce témoignage et ce travail de mémoire, bravo ! Avec vous !

Michel Lapaix
Michel Lapaix
il y a 2 mois

Même histoire dans ma famille.
Mon oncle est tombé en 1959 dans un attentat en Algérie, il servait la gendarmerie française, après avoir servi l’armée en Indochine (croix de guerre).
2 petits orphelins ne s’en remettront jamais tout à fait, l’un est devenu colonel dans le même service que lui. Moi, j’admire la bravoure de celui ci. Je fais mémoire de tous les esclaves libérés en 1832 à Alger, par ailleurs, quand je pense à lui. Mon père , son frère cadet, a écrit un livre en sa mémoire, sa famille peut être fière pour des générations et des générations….
L’Algérie est devenu ce pays, depuis le 8eme siècle, un pays maudit à cause de la destruction de sa chrétienté, et la mise en place de l’ isslam satan, sans guère de doute.

GAULOIS EN COLERE
GAULOIS EN COLERE
il y a 2 mois

Très beau texte. J’ai honte quand je vois des rues, des places et des squares baptisés 19 mars 1962. Les ordures gauchistes de la FNACA commémorent le 19 mars en oubliant qu’après cette date plus de 500 Soldats Français furent enlever par les djihadistes du FN et je considère cela comme une infamie et une insulte envers ceux tombé en algérie. Pour anecdote, après l’affaire du Mouadjène (29 avril 1958) où le Capitaine Serge BEAUMONT et 32 de ses Parachutistes furent massacrés par les fellouzes, le Colonel BUCHOUD (chef de Corps du 9ème RCP) avait demander à ce que le nom Souk-Arras soit inscrit sur la Drapeau du Régiment mais la réponse fût négative et suit à cette réponse il a dit « Il n’y a pas deux façon de mourir pour un jeune Français, celle de Verdun et celle du Mouadjène. »
Respects et Honneur pour ceux tombé en algérie.

Elisheva Rochefort
Elisheva Rochefort
il y a 2 mois

Vous avez su trouver les mots pour nous parler de lui, de votre cousin. Merci de nous montrer son visage et de nous dire qu’il vous habitera toujours. Il nous manque a nous aussi ainsi que tous les valeureux qui avaient tant a vivre et a donner encore a leurs proches, aux francais,a la France , a l humanisme universel.

François des Groux
Administrateur
François des Groux
il y a 2 mois

Bonsoir @Elisheva

Ce visage n’est pas celui du cousin d’Argo. Nous avons choisi d’illustrer ce texte avec la photo du sergent Jean Vilalta, du 2e régiment d’Infanterie coloniale, tombé en juillet 1956 à l’âge de 22 ans. Il a fallu 4 ans (4 ANS !) de négociations avec l’Algérie pour rapatrier ses restes et lui donner une sépulture. Il reste 300-400 dépouilles de soldats français qui ne seront sans doute jamais rendues. Et des ministres français viennent à Alger rendre hommage aux combattants du FLN tandis qu’un maire français construit un monument aux « résistants » FLN.

https://www.rtbf.be/info/monde/detail_jean-vilalta-soldat-francais-inhume-en-france-60-ans-apres-sa-mort-en-algerie?id=9676758

Gerard
Gerard
il y a 2 mois

Allez, Argo,
Les temps sont durs, mais de tels témoignages devraient servir à réveiller les jeunes.
J’ai le plaisir et l’honneur de militer avec des jeunes, des étudiants, et nous ne lâcherons rien. Pendant la seconde guerre, combien y avait-il de résistants? Certains journalistes consciencieux en évaluent 2%.
Alors, l’histoire est faite par les gens qui agissent, pas par les poissons morts qui nagent dans le courant.
Ces jeunes sont courageux et respectueux des anciens. Mon seul regret est peut-être d’en être un, d’ancien, mais bon, même s’il faut s’attendre à mourir les armes à la main, la vie ne vaut que si elle est vécue. Ce n’est pas la quantité, mais la qualité qui compte.

Encore merci pour ce témoignage,
Courage à toutes et à tous,
Salutations Patriotiques,
Honneur et Patrie,

Gérard

Conan
Conan
il y a 2 mois
Reply to  Gerard

<<Nous n’avons pas seulement des armes, mais le diable marche avec nous !..Ah ah ah ah !.. >>
Ah, je revois ces petits gars rejoignant, en chantant, la base para de Blida, leurs pas cadencés soulevant la poussière, sous un soleil ardent…Pratiquement 80% d’appelés, mais devenus de vrais battants dans une guerre qui n’avait rien d’une partie de plaisir, si loin des êtres aimés…
Hommage à ces 30.000 disparus et pensées émues à leurs proches.

Bigeard à la parade.jpg
Gladius
Gladius
il y a 2 mois

Temoignage émouvant, digne. En un mot admirable.

Mais également très triste dans sa finalité. Car une mort pour rien il y a 60 ans et pour rien pour aujourd’hui et pour l’avenir proche.

Frejusien
frejusien
il y a 2 mois

Très triste ….Des plaies qui ne se referment pas…

Il me semble que ceux qui veulent une réconciliation, pensent agir comme avec l’Allemagne pour effacer le contentieux de guerre.
Ces idiots n’ont pas vu la différence qu’il peut y avoir entre un Allemand et un Algérien.
La situation est totalement différente, l’Algérie veut une revanche et veut poursuivre la guerre sur notre sol,
L’Algérie pense avoir gagné en 1962, et continue sur sa lancée,
Les idiots la laisse avancer et gagner du terrain

Lire Aussi