Hidalgo mobilise 15 personnes, police municipale, nationale, un jardin… pour chouchouter les drogués 

Hidalgo mobilise 15 personnes, police municipale et nationale  et un jardin pour chouchouter les drogués…

Tout commence par la faute de Darmanin : les toxicos occupent depuis des mois la place Stalingrad, qui est devenue infréquentable  évidemment, à tel point que des mécontents ont fini par balancer des mortiers sur les amateurs de crack. Comme d’habitude, rien n’est fait pour protéger les honnêtes gens en fichant dehors les dégénérés, et seule la menace de violence oblige un Darmanin à les mettre dehors….

Evidemment, Hidalgo court à leur secours immédiatement : pauvres petits chéris toxicos, pauvres petits amours abandonnés par la vilaine police,  ils ne peuvent pas consommer chez eux (quand ils en ont un), ce serait tristounet, sans les bagarres, les discussions de drogués, les chiens, les interpellations des non drogués se bouchant le nez près des cargos…

Alors la dingo a décidé de réquisitionner de 21 h à 1 h une partie du jardin d’Eole(quid du couvre-feu, au fait, que ce soit à Stalingrad ou à Eole ? ) pour accueillir les tarés. Le temps de faire baisser la pression… Tu parles ! Une solution provisoire qui deviendra pérenne, forcément… puisqu’ils n’ont pas le courage d’interdire la consommation de drogue et d’embarquer les drogués. Pendant ce temps ils interdisent les terrasses aux fumeurs et même nombre de squares parisiens !!!! Cherchez l’erreur. Mais chez les socialauds et autres macronistes on hait le Français fumeur, qu’il faut rééduquer, et on adore le dégénéré qui se drogue.

Mais il ne s’agit pas d’abandonner les dégénérés à leur pauvre sort. 8 agents de sécurité privée (payés par la Mairie, bien sûr, pendant que les nôtres crèvent la bouche ouverte) les surveilleront et  « une équipe médico-sociale de 3 ou 4 personnes attendra les « usagers ». Objectif : les « conseiller », les « soigner » et « prendre en charge tout problème lié à la prise de drogue et ses conséquences médicales, psychologiques et sociales ». Car, depuis le début de l’année, 2 décès, 1 homicide, 6 malaises dont 3 cardiaques sont à déplorer parmi cette population fragile.

https://www.leparisien.fr/paris-75/paris-comment-la-ville-compte-gerer-les-toxicomanes-au-jardin-deole-18-05-2021-TOXLDL2R6VBBNLVUAKEZOOLWKU.php

Moi je n’ai pas de coeur. Franchement, que les drogués qui sont de toutes façons perdus et pour eux-mêmes et pour l’humanité, qui ont si peu de volonté qu’ils prennent plaisir à se foutre en l’air crèvent, j’en ai rien à foutre.  Au contraire, moins il y en aura, moins ils seront un poids voire un danger pour les autres puisque, si l’on en croit la Mairie, bagarres et homicides ne sont pas rares !

Que de moyens utilisés pour cette « population »… On comprend pourquoi parfois  la police trop occupée par ailleurs manque de personnel pour faire son boulot et protéger les honnêtes gens. Même la police déjà débordée va  donc devoir aussi mobiliser une partie de ses effectifs pour protéger les dégénérés  amateurs de crack :

La police municipale surveillera pour sa part l’intérieur du jardin et ses alentours, où patrouilleront aussi ceux de la nationale afin de « prévenir toute installation (de consommateurs) en pied d’immeuble pendant l’ouverture nocturne mais également après la fermeture ». Une fois celle-ci survenue, l’objectif est que les consommateurs rentrent dormir, soit dans les hébergements mis à disposition dans le cadre du plan crack, soit à leurs domiciles pour ceux qui en disposent d’un.

.

Le plus drôle ? Drôle à pleurer, c’est que la Mairie dit sans rire ne pas vouloir « sacrifier le jardin d’Eole ».« Il n’est pas question de sacrifier le jardin d’Eole. Nous sanctuarisons son usage familial sur les deux-tiers de sa superficie. Et nous sécurisons ses abords. »

Or, quand on discute avec des Parisiens, que disent-ils ? Le jardin d’Eole ? Il est déjà tellement mal famé la journée que plus aucun parent ne permet à ses enfants d’y mettre les pieds !

Par ailleurs la Mairie cherche une salle dite « de consommation » (on ne rit pas) : Une salle de repos doit très prochainement voir le jour à Bonne-Nouvelle. La question d’une nouvelle salle de consommation se pose, reconnaît Anne Souyris. Enfin, un lieu où pourraient se rassembler les consommateurs sans gêner les habitants devrait être trouvé.

Pendant ce temps, nos SDF crèvent la bouche ouverte dans la rue…

Voilà un exemple de plus de la dégénérescence de Paris, de la France…

 

Paris : comment la Ville compte gérer les toxicomanes au jardin d’Eole

Face à la volonté de Gérald Darmanin de déloger les consommateurs de crack de la place Stalingrand, la mairie a décidé de leur ouvrir ce parc afin qu’ils n’aillent gâcher le quotidien d’autres riverains. Une expérimentation qui doit prendre fin avant cet été et des solutions plus pérennes.

Une solution « temporaire » mais nécessaire pour « soulager la pression ». Après que Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, a décidé lundi de déloger les consommateurs de crack de la place de la Bataille-de-Stalingrad (XIXe) où ils ont leurs habitudes, ainsi que dans les alentours, la Ville de Paris a décidé de leur ouvrir le jardin voisin d’Eole la nuit, de 21 heures à 1 heure.

« L’objectif est d’éviter que le problème ne fasse que se déporter de quelques centaines de mètres », précise ce mardi Emmanuel Grégoire, premier adjoint d’Anne Hidalgo. Le « problème », ce sont ces tensions qui ont éclaté ces derniers jours dans le quartier, lorsque les « crackeurs », gâchant la vie des riverains, ont été pris pour cible par des tirs de mortier.

Une zone «à distance des habitations»

Dans un courrier adressé lundi au préfet de police et signé avec Anne Souyris et Nicolas Nordman, adjoints à la santé et à la sécurité, le bras droit de la maire (PS) de Paris décrit les modalités de ce dispositif. Peu avant 21 heures, les agents de sécurité de la Ville inciteront les consommateurs à se rendre à Eole, où une zone délimitée leur sera dédiée, dans la partie nord-ouest du jardin, « la plus à distance des habitations ».

Dans ce lieu surveillé par 8 agents au minimum de sécurité privée, une équipe médico-sociale de 3 ou 4 personnes attendra les « usagers ». Objectif : les « conseiller », les « soigner » et « prendre en charge tout problème lié à la prise de drogue et ses conséquences médicales, psychologiques et sociales ». Car, depuis le début de l’année, 2 décès, 1 homicide, 6 malaises dont 3 cardiaques sont à déplorer parmi cette population fragile.



La police municipale surveillera pour sa part l’intérieur du jardin et ses alentours, où patrouilleront aussi ceux de la nationale afin de « prévenir toute installation (de consommateurs) en pied d’immeuble pendant l’ouverture nocturne mais également après la fermeture ». Une fois celle-ci survenue, l’objectif est que les consommateurs rentrent dormir, soit dans les hébergements mis à disposition dans le cadre du plan crack, soit à leurs domiciles pour ceux qui en disposent d’un.

«Il n’est pas question de sacrifier le jardin d’Eole»

Un bilan devrait très vite être tiré de cette expérimentation, dont les contours sont discutés depuis février, selon une source proche du dossier. « Si besoin, nous reverrons les horaires d’ouverture », annonce ce mardi Emmanuel Grégoire.

A ceux qui voient dans cette mesure l’offrande d’un espace public aux consommateurs, l’élu veut faire passer un message : « Il n’est pas question de sacrifier le jardin d’Eole. Nous sanctuarisons son usage familial sur les deux-tiers de sa superficie. Et nous sécurisons ses abords. »

Ce dispositif, mis en place jusqu’à l’été, et pas au-delà, promet Emmanuel Grégoire, est le prélude à de nouvelles mesures qui seront annoncées dans quelques semaines. Une salle de repos doit très prochainement voir le jour à Bonne-Nouvelle. La question d’une nouvelle salle de consommation se pose, reconnaît Anne Souyris. Enfin, un lieu où pourraient se rassembler les consommateurs sans gêner les habitants devrait être trouvé.

https://www.leparisien.fr/paris-75/paris-comment-la-ville-compte-gerer-les-toxicomanes-au-jardin-deole-18-05-2021-TOXLDL2R6VBBNLVUAKEZOOLWKU.php

 83 total views,  2 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. L’idalgo/dingo a pourri Paris. Cette salope doit être envoyée en asile; elle a transformé Paris en bidonville immonde.
    Cette garce est à la solde des islamistes…..

  2. Dans ce pays Au lieu d’interner un respectable professeur , et des opposants a régimes , on ferait biens d’interner avec soins obligatoire ces nuisibles résidus drogués , puis pour la plus part les renvoyer chez eux ,et , qu’il s’estiment heureux qu’on ne les expulse avant ces soins.

  3. Paris…. selon des infos qui nous sont parvenues, elle serait Maire de ce coin perdu, et héberge de nombreux incapables dévastateurs du reste du pays. Il suffit de voir du côté de l’Elysée …

  4. Une salle de repos et un jardin pour les drogués ben voyons et pourquoi pas les installer au Ritz et dans les jardins du luxembourg aussi ,personne ne les oblige à se droguer ,je t’en foutrais ,faut pas pousser ,elle ferait mieux la dingo de les envoyer se faire désintoxiquer .

  5. Les Parisiens n’ont pas à se plaindre , ils ont élu cette femme pour son programme , ils auront jusqu’à la fin de sont mandat, l’ancestral Paris a disparu pour laisser place à une poubelle ethnique où tous les sous développés résidus y sont versés , le moment venu un tri sélectif devra être instauré

  6. Pte de bagnolet,ancien quartier ouvrierque j adorais découvrir à cet égard,cptt gangrene ,J ai la nausée des que je sors,c’est une honte ,une abjection visuelle.Ttes ces énormes truies qui gueulent,qui sont plus chez elles que moi et qui st prêtes à me hurler « on est chez nous »Ayant vecu déjà pas mal d ennuis,je la boucle désormais car j aurais sur le dos le nouveau maire complice,et SURTOUT HELAS LES VIEUX FRANCHOUILLARDS INCULTES,ET LEUR « VIVRE ENSEMBLE « .Pour finir,les rats,ce sont eux qui les attirent :poubelles par la fenêtre,mepris absolu des poubelles.Donc je m apprete a accueillir les Crakos,plein d espaces verts pr eux Moi qui allais partout le soir,c’est cuit.Je vomis l hystero Hidalgo et consorts et tous.Je n ai plus confiance en personne

  7. 💥 Sans vouloir tourner le fer dans la plaie, les Parisiens ont quand même votés pour la réélection de la Reine gocho-bobo pro-migrants et écolo dingo! Ils ont la politicienne qu’ils méritent . Notre Capitale autrefois si belle et accueillante est devenue le repère des racailles, des drogués, des malfrats et des illégaux en attentes de devenir des parasites à la charge de notre état trop généreux ! Paris est salle, crasseuse et insecure! La criminalité atteint des records mais pour la Princesse des Tuileries, l’important c’est les drogués, les sans-papiers et la racaille qui brisent la quiétude de notre ville des Lumières devenue triste et terne! Honte à Hidalgo la dingo! Et dire qu’elle va être l’hôte des Olympiques ! Quel cauchemar! 🇫🇷

  8. ne jamais demander à une « folle », gauchiste de surcroit,d’être intelligente…..puisque d’autres fous aussi dangereux,la secondent si bien…….et on enferme Fourtillan……..

  9. « salle de consommation » : c’est hallucinant de dégénérescence et une allégeance sans pareille à la toxicomanie ! au lieu d’expulser manu militari les drogués et dealers immigrés, et mettre les autres dans des camps de rééducation – quelle municipalité de décérébrés

  10. Vu sa gestion de Paris on est sur d’une chose : gagner ses postes avec ses fesses n’est pas une assurance des compétences !

  11. Changer le président

    Le 9 mai 2016, Rodrigo Duterte est élu 16e président des Philippines, grâce à une notoriété acquise via une politique non conventionnelle, et la déclaration d’une violente guerre contre la drogue, fléau rependu dans le pays. Le 30 septembre 2016, il déclare : « Hitler a massacré trois millions de Juifs…Il y a trois millions de toxicomanes. Je serais heureux de les massacrer »1. Le président a alors plongé les Philippines dans un cauchemar de massacres sanglants. On recense depuis son élection, plus d’un million de capitulations de vendeurs et consommateurs de drogue, 4000 arrestations, et 6000 morts2.

  12. Ne pleure pas sœur Anne, bientôt tes potes vont légaliser le cannabis et puis après, pourquoi pas les drogues dures? Par contre les malheureux fumeurs sont traqués comme jamais, alors qu’ils payent des impôts sur leurs paquets de clopes! Tes petits chouchous vont pouvoir se shooter au grand jour! Plus besoin de se cacher! Par contre, à force d’emmerder les riverains, ils vont finir par se faire fumer!

  13. Parlons nous du même pays et de sa capitale ?
    A 200 km, en pleine Champagne, c’était encore un paradis de tranquilite jusqu’à quelques semaines.
    Un bédouin habillé en jihadiste vient de s’installer dans le village à 4km du mien. Des macaques cagoules vêtus de noir se sont introduits chez des personnes âgées dans mon village de 134 habitants.
    Le calibre 12 est maintenant chargé près de ma tête de lit et il est prêt à  » discuter » avec les intrus..

Les commentaires sont fermés.