France Info met en valeur les salauds de Français moyens qui veulent que tous les Français soient vaccinés

On ne se demandera pas pourquoi le servile France Info donne largement la parole aux imbéciles, aux traîtres, aux salauds, n’ayons pas peur des mots. Le caniche de Macron sait qu’il aura des su-sucre s’il lève bien la patte où et quand il le faut pour salir les Français et la France.

.

Le titre de l’article est plus qu’explicite…

Mercredi, ils resteront confinés : « On ne retournera pas au cinéma tant que tout le monde ne sera pas vacciné »

Moi, en lisant cela, je jubile : tant mieux, moins il y aura de cons au cinéma et sur les terrasses de café, moins il y aura de vaccinés dehors, et moins il y aura de risque que ces salopards, en respirant, fassent naître de nouveaux variants qui pourraient, eux, devenir dangereux pour les nôtres… 

Mais évidemment pas une remarque de ce genre pour le journaleux pisse-copie !

Au contraire, il en rajoute à la pelle, ayant choisi avec soin les témoins : des tarés, des coincés, des gens qui ont oublié que la vie c’est la joie, c’est la liberté, c’est prendre le risque d’avoir un accident, d’attraper le tétanos ou un rhume… des incultes qui ne connaissent sans doute pas la petite merveille de Boris Vian, l’Arrache-Coeur, avec le personnage de Clémentine, mère abusive qui a tellement peur qu’il n’arrive quelque chose  à ses triplés  qu’elle fait abattre l’arbre du jardin, morte de peur qu’ils n’y montent et ne tombent et elle finit par leur faire construire… une cage de verre au centre de la maison d’où ils ne peuvent pas sortir… Des milliers, des millions de Clémentine nous entourent, nous menacent…

Voilà comment ces petites infirmières bien placées pourtant pour voir clair, comment ces petits instits (mon Dieu, ils sont instits ! On confie nos gosses à de tels tarés !) voient la vie. Narcissiques, névrosés… c’est la cible par excellence des campagnes de vaccination, de confinement, d’interdictions, de mondialisation… de Macron-Ceaucescu. 

Et France Info qui a lancé un appel à témoignage ne publie que ceux des vaccinateurs fous tétanisés, comme par hasard ! 

.

J’ai peur de cette cohue, j’ai peur qu’on n’ait tiré aucune leçon de l’an dernier. »Catherine, infirmière nantaise, n’ira pas boire un verre en terrasse mercredi 19 mai, date de la nouvelle étape du déconfinement.

Alors que de nombreux commerçants préparent la réouverture des établissements après plusieurs mois de restrictions, des consommateurs inquiets de la situation sanitaire préfèrent jouer la prudence. A l’image de Catherine, vous avez été plus de 200 à répondre à l’appel à témoignages de franceinfo pour expliquer les raisons de votre choix.

Beaucoup s’inquiètent surtout d’une réouverture interprétée comme la fin totale des restrictions sanitaires. Certes, des mesures demeurent en place : des jauges sont prévues pour limiter le nombre de personnes présentes et s’assurer de la distanciation physique. Mais plus d’un craint un relâchement de la population dans ces lieux de brassage et une reprise de l’épidémie dès l’été.

« Les protocoles ne seront pas respectés »

Des comportements observés dans certains pays où les restrictions ont été levées sont parfois cités en exemple. Frédérique, qui vit dans le Doubs, raconte ainsi avoir constaté des dérives de l’autre côté de la frontière, en Suisse : « Il y avait la possibilité d’être en terrasse, mais on a renoncé à s’y rendre, tant il y avait du monde. Tous ne portaient pas le masque, et les distances n’étaient pas respectées. Ça ne me rassure pas sur la tournure des événements ici », avertit la gestionnaire administrative de 64 ans.

Professeur des écoles en Normandie, Stéphane se veut très pointilleux. Avec son épouse, Céline, et leurs enfants, pas question de se retrouver au milieu d’un trop grand nombre de personnes. « On ne retournera pas au cinéma tant que tout le monde ne sera pas vacciné. Avec un pass sanitaire, on l’aurait fait. Mais cette situation est dure à vivre, nos enfants pâtissent de nos choix. » Depuis un an, plus de soirées pyjama avec les copains ou d’anniversaires fêtés entre amis. Stéphane et Céline limitent au maximum leurs fréquentations, pour ne pas faire circuler le virus.

L’enseignant de 44 ans se dit « heurté par le comportement de certains » qui « retirent leur masque dès qu’ils le peuvent, sans se préoccuper des autres ». « Nous aussi, on en a marre. J’aimerais bien retourner au cinéma ou dans un bar. Mais je sais que les protocoles ne seront pas respectés », se désole-t-il.

« On a peur de se contaminer »

« Je comprends les restaurateurs qui ont envie de reprendre, mais ce n’est pas ma priorité », complète Catherine. « Il y a des activités qui, au départ, vont me faire un peu peur, en présence d’autant de monde. Je ne serai pas totalement rassurée, même en étant vaccinée. »

« C’est trop tôt selon moi. Il faut attendre au moins jusqu’à l’été. »

Catherine, infirmière

franceinfo

Valentin, 20 ans, pâtissier dans la station de ski de Val-Thorens (Savoie) va lui aussi rester prudent. « Avec mes amis, on a peur de se contaminer, on va reprendre le travail début juin, ce n’est pas le moment d’attraper le Covid », confie-t-il à franceinfo. Pas encore prioritaire pour la vaccination, même si elle est ouverte à tous dans les centres où il y a des doses en surnombre, il souhaite également préserver ses proches. « Avec le vaccin, j’aurais osé beaucoup plus. »

Pour certains, ce sont même des mesures strictes, proches de celles décidées en mars 2020, qui restent d’actualité. Alain, 70 ans, et son épouse s’occupent au quotidien de leur fils de 43 ans, atteint d’un lourd handicap neuromusculaire. Ils vivent confinés depuis le début de la crise sanitaire dans leur pavillon de Seine-et-Marne et ne sortent que pour faire les courses, « privilégiant le drive ».

Malgré le vaccin, ils craignent d’être tout de même affaiblis s’ils contractent le virus : « Nous prendrions le risque de ne pas être en capacité de nous occuper de notre fils, en plus de le contaminer », explique Alain. Les infirmières et aides-soignantes qui se déplacent chez eux chaque jour ont été nombreuses à souffrir du Covid-19, une difficulté supplémentaire pour le couple. « Ça a été une charge, on a dû les remplacer auprès de notre fils, c’était très lourd. »

Rester dans son cocon

Pour d’autres Français, les restrictions ont été l’occasion de prendre du temps pour eux, bien loin de la foule. Dès lors, ils entendent en faire de même après la réouverture des restaurants, cinémas et autres musées. « J’ai pris plaisir à me retrouver chez moi, dans mon petit univers, en consacrant plus de temps à mes activités habituelles, comme la lecture ou les balades en plein air », assume Céleste, 54 ans.

Du côté des étudiants, la période des examens approche et cette réouverture des terrasses n’intervient pas au meilleur moment : « Je n’accorde aucune importance au fait d’y aller le jour J. Je préfère me concentrer sur mes examens », assume Fleur, étudiante strasbourgeoise de 21 ans. Plutôt introvertie, elle attendra d’en avoir terminé avec son année de licence pour s’offrir une séance de cinéma ou un café en plein air. « Ce n’est l’affaire que de quelques jours ou semaines », relativise-t-elle.

Pour autant, plusieurs personnes interrogées par franceinfo comptent bien avoir une vie sociale… chez elles. « On va recevoir nos enfants pendant leurs congés. Mais on fera attention, on portera le masque en dehors des repas, on gardera nos distances », assure Frédérique. Même programme chez Stéphane, qui a été vacciné. Il n’hésitera pas à faire tomber le masque pour recevoir « en extérieur » des « amis eux aussi vaccinés ». Plutôt que de retrouver les commerces et les bars, Catherine espère avant tout pouvoir se débarrasser le plus vite possible des restrictions sanitaires pour se réunir avec ses proches « sans distanciation et sans masque ».

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/deconfinement/temoignages-mercredi-ils-resteront-confines-on-ne-retournera-pas-au-cinema-tant-que-tout-le-monde-ne-sera-pas-vaccine_4618711.html

 220 total views,  1 views today

image_pdf

30 Commentaires

  1. Plus CONS que tous ces collabos, tu meurs !!!
    ces lâches, ces poltrons, ces couards muselés en redemandent ….
    ces tarés sont en complet état de psychose.
    Après la muselière, la piqûre de la mort, ils n’ont plus qu’a baisser le froc devant les sauvages/islamistes/ASSASSINS !!!!

  2. Qu’ils restent chez eux ! On sera sûr d’avoir une place dans notre cinéma de campagne, dans notre petit restau habituel et à notre bistrot préféré.

  3. Ben moi je ne serai pas con de me faire infiltrer dans le corps ce que les soi disant intelligents appellent un vaccin.
    Je ne me ferai jamais vacciner avec de la merde !!!

    • Merci quelle est l’origine de la capture d’écran ?

  4. Objectifs de la semaine:
    -se précipiter pour acheter tous les livres d’histoire lorsqu’il est encore temps.
    -se précipiter pour investir massivement dans les actions de Big Pharma dont le cours est en train d’exploser. Il y a au moins des profits à réaliser grâce aux salauds de la vaccination qui prennent le déguisement de la vertu.
    -dès qu’on me traite de complotiste, inviter aimablement à une lecture de Bachelard ainsi que du discours de la servitude volontaire de la Boétie ; ils sont notre guide !

  5. toujours aussi peu de vaccinés au gouvnerment 3 ministres sur 30 soit 10%
    pourtant ils ne peuvent plus inovquer les passe-droits. Alors pourquoi n’y vont ils pas ????

  6. Qu’est ce qu’il y a comme cons sur cette pauvre terre ! Des moutons ! Des décérébrés ! Et après il faut attendre 2022 pour dégager macron ! C’est maintenant qu’il faut le sortir et arrêter toute cette folie Covid !

  7. Sur ces radios de Service Public, jamais au grand jamais, il n’est donné la parole aux anti-vaccin. Evidemment, jamais non plus n’est invité un médecin ou prof de médecine « controversé », baptisé ainsi par ces fripouilles de journalistes !

  8. La seule preuve de l’efficacité d’un vaccin consiste à mesurer les anticorps quelques semaines après la vaccination pour savoir si oui ou non le vacciné est protége. Cela passe par un test sérologique fiable à 100%.
    Une foiis n’est pas coutume Faisons comme le Président Macron :
    Il s’est fait faire un test serologique après avoir eu le covid.
    Comme il a des anticorps il a dit lors d’une de ses interviews qu’il n’a pas besoin de se faire vacciner.

    Conclusion
    Demandons alors aux vaccinés de passer un test serologique pour savoir si le vaccin est efficace ?
    Comme par exemple on demande aux femmes enceinte de passer un test sérologique pour suivre le taux d’anticorps concernant la rubéole
    c’est peut être trop demander aux vaccinés ?
    Cela nous ramène en 1666, date de publication du  » Médecin malgré lui  » Molière qui fait une critique de la médecine mais aussi de la crédulité des patients. …

  9. … Là, on nous parle du « syndrome de la cabane »… C’est d’un manque de poésie ! Même si au sens propre comme au figuré, cela s’y prête… Pourquoi pas le « syndrome de l’ermite » ? – Comme aurait pu le souligner Pagnol (même si c’est pas très républicain, à chacun son tour.) … Chez-moi, il y a seulement et simplement deux options concernant l’apparition du Coronavirus… Ou la zoonose ou l’échappée belle d’un laboratoire (de Wuhan). – Le hic « indiciel », c’est l’apparition « porteuse » du encore rare Mucormycose en Inde (Champignon noir) en son sein, vous dirait le palynologiste amateur, organisme « parasitaire » persistant, résiduel d’au moins un milliard d’années qui a certainement la faculté de dormance relativement longue, comme ses semblables qu’on ramasse le dimanche en forêt et qui répondent plus ou moins en masse, en fonction du climat (choc thermique) à la même période de l’année universellement… « La trompette de la mort »… Tututu ! Réveil, genre « retour vers le futur »! … : – Me dis-je que le duel versus le vaccin se fera sur l’idée de durée (chronicité) est/sera inéquitable… Alors pour moi, ce sera : Le « syndrome de pandore », pour le côté mythologique^^, métaphysique ? … Ah ha ah ha ah ! … Ce vaccin n’est pas au point, j’en ai la conviction personnelle. Mon petit doigt ! … – Style envahisseur. Au plaisir.

  10. Mais putain. Le Covid, ce n’est pas Ebola ni un autre virus style Resident Evil qui transforme en mort vivant. Retrouvez vos esprits.

  11. Cela démontre une fois de plus que dans notre société mais pas seulement la nôtre un grand pourcentage de gens ne sont pas capables de s’informer et de se faire leur propre idée de la situation pour ensuite adopter un comportement responsable et adulte. Ces gens ne sont pas pour autant au bas de la hiérarchie sociale, pas du tout, il y a des enseignants, des médecins, des responsables administratifs, des avocats, des restaurateurs et bien sûr beaucoup d’employés et d’ouvriers, donc il y a de tout. Je m’aperçois qu’ils n’ont rien compris en discutant avec eux car ils ne font que répéter les messages qui sont donnés à la TV mais il n’y a pas de réflexion et de connaissances sur la maladie. Ces gens ne se sont pas donné la peine de capitaliser des informations de différentes sources pour les analyser et en faire une ligne de conduite, ce qui fait qu’ils sont perdus.

  12. Et si on obligeait les vaccinés à se faire tester pour voir où en est leur immunité contre le virus et quelle est la quantité d’anticorps produits avec la vaccination ? Personnellement, quitte à concevoir de faire le cobaye, c’est cela qui m’intéresserait si j’étais vaccinée …..

    • @ Rochefortaise
      En voilà une idée qu’elle est bonne ! 😉

  13. J’ai été démarché, si je peux employer ce terme, par sms sur mon portable pour être vacciné, ainsi que mon épouse! A plusieurs reprises! Je les ai appelés, pour leur dire 1) que nous avions fait un syndrome de Guillain Barré tous les deux suite au vaccin antigrippal 2) que si la vaccination devenait obligatoire, elle ne se ferait qu’en présence de notre avocat ou d’un huissier de justice pour constater la violation de nos droits 3) que nous ne signerions aucune décharge! Je ne reçois plus de SMS depuis ce jour.

    • Nous, y nous ont pas démarchés, juste deux lettres de rappel (il vaut mieux une lettre qu’une piquouse!) bof, j’ai paumé ma vieille carte mortelle, je n’ai pas de toubib de surveillance. Je cultive mon jardin et je dis zut à tous les gogos, bobos, zozos, etc. …
      Y zont ka y passer, ça fera du large, merde, à la fin !!!!
      Gérard

  14. Ce sont les vaccinés qui nous contamineront.
    Et ils ne veulent rien entendre.

  15. J ai un couple d amis qui se vantent que lors du premier confinement…ils sont restés 60 jours sans sortir !…J ai objecté que les personnes qui leurs faisaient les courses risquaient elles aussi d attraper le virus…et que rester 60 jours sans sortir…je préférerais me tirer une balle dans la tête !!!…Ils en ont conclu…que j étais une inconsciente !!!…Avec ces gens là…il ne peut pas y avoir de discussion !…Je les plains car ils n ont pas de vie !…

    • @ Barbier
      Ça me rappelle le raisonnement des immigrationnistes : bien chez les autres mais pas eux. Ou comme les Verts Pastèques : vivre dans un 10 m2 pour une personne chez les autres mais pas pour eux. On peut continuer comme ça longtemps, il y a plein d’exemples. Pour vos amis si les autres attapent le covid parce qu’ils leur font les courses, eh ben, c’est la faute à pas de chance ! Les égoïstes ce ne sont pas ceux auxquels ils pensent, mais je suppose que vous êtes du même avis que moi.

  16. La FRANCE est un ramassis de connards et les merdias le savent bien !
    Si on veut s’en sortir, faudra se bouger le cul et arrêter de bouffer du TF1 , la 2 , la 3 , BFM , france info etc…. et toute la série des merdias à la solde de Macron , Soros , Gates et cie ! Et surtout STOP BLACK , STOP ISLAM !!!!!!!! CA DEBORDE !!!!!!!!!!!!!!

  17. Ma caisse de retraite, par un mail, sous forme d’enquête me demande de remplir un questionnaire pour connaître comment je vis la crise sanitaire. Puis, après quelques questions d’usage anodines, arrive, mine de rien, tsointsoin, LA question clé :
    Êtes-vous vacciné(e) ; oui / non
    Pensez-vous vous faire vacciner : oui / non
    Bien entendu, je n’y ai pas répondu, tout refermé et mis le message à la poubelle.

    Voilà comment « ils » nous piègent. Salauds !

  18. Si on soumettait la population à 1 million de tests d’intelligence par jour, on aurait des spikes d’abrutis asymptomatiques et des clusters de crétins partout.
    Et même des cas d’abrutissement long !
    https://pbs.twimg.com/media/E1fipLKXEAIUHAC?format=jpg&name=medium
    Ça donne envie de voyager , non?
    C’est pas un vol Air Liberté…
    Attali l’a dit ils iront d’eux mêmes à l’abattoir.
    Ah les cons !!!
    Ce monde est formidable !!!

  19. Mensonge et manipulation ET délation.
    Elle n’est pas belle la vie sous l’empire macron le pire président de l’histoire et dictateur, et de ses salopards qui gravissent autour de lui comme des mouche à merde.
    Un jour je posais, une question à mon grand père, j’étais jeune et pourtant j’avais la tête sur les épaules. Je lui dis, « pépé comment c’est possible qu’un sale type comme hitler avait autant d’adeptes pour l’aider dans la destruction de l’Europe et le meurtre de autant de personnes et surtout de juifs. Il me répond « plus c’est pourris et plus il y a de mouche à merde ».

  20. « Moi, en lisant cela, je jubile : tant mieux, moins il y aura de cons au cinéma et sur les terrasses de café, moins il y aura de vaccinés dehors, et moins il y aura de risque que ces salopards, en respirant, fassent naître de nouveaux variants qui pourraient, eux, devenir dangereux pour les nôtres… »

    C’est exactement ce que je pense. Que ces cons restent chez eux et laissent tranquilles les Français qui aiment la liberté et la vie sociale.

    L’exemple de  » L’Arrache-Coeur » est parfait pour illustrer les névroses dont certains sont atteints. Au lieu de se faire vacciner contre le covid, ces zombies feraient mieux d’aller consulter un psy !

    • Tout à fait d’accord avec vous !
      Une partie non négligeable de bobos français sont complètement décérébrés,en conséquence ils peuvent rester cloîtrés,il y aura ainsi plus de place et d’air pour les français qui veulent simplement vivre libre !

Les commentaires sont fermés.