C’était un petit bistro, c’était la France…

Conflit de civilisation Histoire Identité française Publié le 13 mai 2021 - par - 8 commentaires

PETIT POÈME DÉDIÉ À MES AMIS DE RÉSISTANCE RÉPUBLICAINE, ET À TOUS CEUX QUI LUTTENT ET QUI ESPÈRENT!

C’ÉTAIT UN PETIT BISTROT. C’ÉTAIT LA FRANCE!

C’était un tout petit bistrot,
Au fond d’une rue pas passante.
Les clients n’étaient pas de trop,
La patronne était plaisante.

Il s’appelait À La Civette,
On venait faire son loto,
On y mangeait des cacahuètes
Tout en buvant son apéro.

Le matin c’était l’expresso,
Pour les courageux le blanc sec,
Et puis on courait au boulot,
En ce temps-là c’était des mecs!

Le patron n’était jamais là,
Il bossait toute la semaine,
Il allait pointer chez Simca,
Il ne plaignait jamais sa peine!

Les clients se nommaient Victor
Antoine, Émile ou Jean,
Et tous ne roulaient pas sur l’or,
C’était ça la France d’antan!

Un beau jour ils sont arrivés,
Hypocrites et cauteleux,
Ils ont fait fuir tout le quartier
Vers de lointaines banlieues.

Le petit bistrot a changé,
Devenu un bar à chicha,
La patronne est remplacée
Par un dénommé Mustapha.

Avant c’était quelques plombiers,
Des boulangers, des commerçants,
Des ouvriers, des retraités,
Pas le profil des remplaçants.

Des gens qui rôdent la journée,
Femmes qui traînent la savate,
Et que font les autorités?
Elles sont muettes comme carpes.

Ils veulent tous vouloir changer
Nos coutumes, nos lois, nos arts,
Pour pouvoir mieux nous contrôler,
Ils veulent gommer notre histoire.

Où est-il mon pays d’antan,
Où on vivait bien entre nous,
C’est devenu bon an mal an,
Une vraie histoire de fou.

C’était un tout petit café,
La patronne c’était Fanfan,
Les clients Émile ou Jean,
Ce n’était que de l’amitié.

Print Friendly, PDF & Email
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Cayssials. Jacques
Cayssials. Jacques
il y a 1 mois

Bravo on. A tous connu ça
Si la France est devenue ce qu elle est c’est la faute à’nos politique de tordu, ils s’en foutent de la France eux.
Mais j’espère que tot ou tard ils le paieront très cher.

Jules Ferry
Jules Ferry
il y a 1 mois

Et l’œuf dur de comptoir ! Par 6 dressés en rond sur un présentoir autour d’une salière. Avec un ballon de rouge…

pikachu
pikachu
il y a 1 mois


A corriger : « ils veulent tous nous voir changer », il me semble.

Et merci pour ce poème qui me rappelle les parties de manille de Pagnol, ou les parties de belote de Chabrol (« les fantômes du chapelier »).

Argo
Argo
il y a 1 mois
Reply to  pikachu

Je l’ai fait sciemment! C’est un polyptote, je sais ça surprend. Amitiés patriotiques!

GAULOIS EN COLERE
GAULOIS EN COLERE
il y a 1 mois

Très beau texte.

Frejusien
frejusien
il y a 1 mois

Merci Argo ! quelle nostalgie dans ce poème !

Gillic
Gillic
il y a 1 mois

Bravo pour ce petit poème !!En effet, 40 années de salopards au pouvoir ont suffi pour tué tout espoir de revenir à ces belles années !!!

Jim Lebrun
Jim Lebrun
il y a 1 mois

Tout est trop tard, les musulmans contrôlent tout, car ils composent ensemble une force collective ultra puissante, en priant le sol où tout le monde a ses pieds, justement pour prendre le contrôle du sol qu’ils prient. Ils n’ont aucune liberté de penser, si ce n’est qu’être soumis depuis 1600 ans à suivre la volonté de leur dictateur qu’ils prient, qui lui n’a qu’une volonté, celle de conquérir le monde entier, c’est à dire le sol que tout le monde foule, celui où leur esprit en a pris le pouvoir….

C’est pourquoi, tout est trop tard, il faudrait interdire leur culte pour ne pas leur échapper.. ils transforment les sociétés du monde entier de cette manière…. l’emprise sur tous vient du sol chargé de l’esprit collectif par les prière des musuls à leur conquérant, présent partout par ce biais sur Terre…

C’est la triste réalité

Lire Aussi