UDC : moins de cadeaux financiers à l’étranger, plus de moyens pour aider la population suisse

Vu l’importance de la dette, n’est-ce pas encore plus impératif en France?

Communiqué de presse

UDC Suisse,  16 avril 2021

 

Moins de cadeaux financiers à l’étranger – plus de moyens pour aider la population suisse

De plus en plus d’argent public – donc de l’argent durement gagné par les Suissesses et les Suisses – est dépensé à l’étranger alors que la crise économique impacte durement la population suisse. L’argent des contribuables doit d’abord être engagé ici, en Suisse, pour venir en aide à celles et ceux qui souffrent de la crise. L’UDC appelle donc à une réorientation de la coopération internationale.

La Suisse donne des milliards à l’étranger. Pendant la crise Covid-19, la majorité de centre-gauche au Parlement a même augmenté les dépenses de l’aide au développement. À partir de 2021, un montant annuel record de 2’800 millions de francs suisses sera injecté dans ladite  Coopération internationale (CI) alors que les problèmes dans notre pays sont importants. Le fait est que ce montant augmente continuellement à cause d’un mécanisme astucieux que l’on pourrait nommer « taxe ONU ». Cette taxe lie le montant des dépenses dédié à l’aide au développement au total des revenus de la population suisse.  Comme ce revenu total augmente avec les performances économiques, les contribuables suisses dépensent de plus en plus d’argent pour l’aide au développement à l’étranger.

Les mesures prises par la Confédération pour lutter contre la pandémie de coronavirus ont coûté jusqu’à présent au moins 38 milliards de francs aux contribuables suisses. Des branches économiques entières ont dû fermer leurs portes, et des milliers de salariés et d’indépendants se retrouvent ruinés. À la fin du mois de mars, 157’968 personnes étaient inscrites au chômage. Par rapport au même mois de l’année dernière, cela représente une augmentation de 22’344 personnes ou un total de +16,5%. En janvier, 399’667 personnes et 47’460 entreprises ont été touchées par le chômage partiel. La comparaison avec le même mois de l’année dernière montre clairement l’ampleur de la situation : En janvier 2020, seules 3’717 personnes dans 178 entreprises étaient en chômage partiel. Cela correspond à une augmentation supérieure à un facteur 100.

Malgré les milliards versés à l’étranger, le flux d’immigrés économiques ne s’arrête pas

Dans le même temps, la pression augmente sur notre système de protection sociale car, malgré les milliards versés à l’étranger pour l’aide au développement, des dizaines de milliers de personnes immigrent en Europe et en Suisse pour bénéficier de notre générosité sociale. Le pacte de l’ONU sur les migrations renforce encore plus cette situation, car il introduit de fait une libre circulation quasi mondiale des personnes pour les immigrés économiques. C’est pourquoi l’UDC combat ce pacte migratoire, qui est dangereux pour notre pays, et demande une réorientation de la coopération internationale. Lisez notre position et nos revendications ici.

L’UDC a remporté ses premiers succès dans la lutte contre ce pacte migratoire : grâce à notre mise sous pression, la commission du Conseil des Etats a décidé hier de suspendre le pacte. « Mais cela ne signifie pas que le danger est écarté », rappelle Yves Nidegger, conseiller national genevois, dans l’émission « UDC proche de vous ». « La majorité de centre-gauche du Conseil fédéral et du Parlement aimerait signer le pacte immédiatement. C’est pourquoi nous devons continuer à nous

 

 149 total views,  2 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Plus on leur verse d’argent, plus ils s’imaginent que la tirelire est inépuisable, et ils viennent se fournir à la source

  2. Pourquoi la France, l’Europe, l’Occident devrait compenser la mauvaise gestion de tous ces pays sous-développés qui gèrent très mal leurs démographies, leurs ressources et tout le reste ? Ils savent très bien ce qu’il faut faire mais ils ne font rien, ils attendent d’être dans la difficulté et après ils viennent pleurnicher pour qu’on les aide. Ensuite, ils viennent dans nos pays demander l’asile et là que font-ils, ils veulent être traités de la même manière que des Occidentaux mais tout en essayant de nous imposer le mode de vie de leur pays qui est à l’origine de leurs problèmes, c’est ça le comble. Au lieu d’aider ces gens qui ne le méritent pas, nous ferions mieux de nous occuper de nos propres problèmes qui sont nombreux et qui devraient être prioritaires.

  3. « FRANK » : La nouvelle plateforme de médias sociaux de Mike Lindell (Ami de TRUMP) sera en service dès le 19 avril 2021. Des dizaines de millions d’utilisateurs prévus pour l’ouverture.
    Ce sera un melange des autres QU’IL FAUT VIRER. Les autres.

    https://youtu.be/KiRGCY24d1k

    RAPPEL : le Président TRUMP lancera ses plateformes de réseaux sociaux à l’été 2021.
    Des dizaines de millions d’abonnés sont attendus.
    VIRONS LES GAFAM et BIG TECH.
    https://odysee.com/@Carrefoursdumonde:0/trump-aura-bient%C3%B4t-son-r%C3%A9seau-social:8.

  4. La France, une tirelire sans fin, les Français, de bonnes poires!😭😭😭😭😭

    • svp, faire la différence entre une bonne poire,et un connard…….on peut être bonne poire par compassion,par naïveté, mais connard, c’est par inculture, idéologie ,ou folie……..merci

      • Les bonnes poires, heureuses de se faire entuber et qui en redemandent, et qui m’énervent autant que les connards!

    • @ Argo
      L’épisode des Gilets Jaunes démontre que les Français qui se lèvent tôt pour aller bosser ne se considèrent pas comme des poires – car cela relèvera du consentement – mais des citrons que des salopards bien dans leurs pantoufles pressurent sans pitié pour leur propre bénéfice et pour celui d’aussi inutiles qu’eux et étrangers de surcroît.
      Non, nous ne sommes pas heureux, nous subissons à cause des connards dont certains sont, je le crois volontiers, aussi des poires parce-que volontaires et plaçant mal leur compassion. Mais si vous ne savez pas faire un distinguo, ceci vous appartient.

      • VEVO, bonne rectification !
        les citrons en ont archi marre d’être pressés jusqu’au zeste

Les commentaires sont fermés.