Candidat en 2024, Trump le fera contre Facebook et Instagram qui censurent tous ses propos !

International Trump Publié le 2 avril 2021 - par - 14 commentaires

Trump avait déjà laissé entendre moult fois qu’il serait candidat en 2024 :

https://www.leprogres.fr/politique/2021/03/01/vers-une-nouvelle-candidature-de-donald-trump-en-2024

Mais cette fois c’est sûr. Il vient de le confirmer dans un entretien réalisé par sa belle-fille, entretien immédiatement censuré et interdit de toute reproduction sur les réseaux sociaux !

Combien de temps encore les Américains vont-ils accepter cette dictature, cette interdiction de la liberté d’expression pourtant constitutionnelle chez eux ? Aberrant… Effrayant…  Le moins qu’ils puissent faire serait de publier par millions les propos de Trump, on verrait si Facebook persiste… mais les propriétaires des réseaux sociaux sont tellement sûrs de leur léthargie qu’il osent tout. 

Désormais, Trump n’apparaîtra plus sur Facebook et Instagram : Les plateformes interdisent l’interview de l’ex-président avec sa belle-fille Lara, où il signale qu’il sera candidat à la présidence en 2024.

-Facebook et Instagram ont retiré le clip parce qu’il “montrait Trump en train de parler” et la “voix de Donald Trump”.

-Les interviews téléphoniques de Trump par d’autres réseaux sont encore sur le réseau social.

-Il s’agit de la première interview de Donald Trump devant une caméra depuis qu’il a quitté la Maison-Blanche en janvier.

-Il a été banni de Twitter, Facebook et Instagram depuis l’émeute du 6 janvier au Capitole.

-Désormais, Facebook dit interdire tout contenu “avec la voix” du président Trump.

-Lara avait prévu de mettre la vidéo en ligne à 21 h 30 ; à 21 h 26, son équipe a reçu un courriel de Facebook.

-Ce courriel l’avertissait que la vidéo serait supprimée si elle la mettait en ligne ; à 21 h 51, la vidéo a été retirée.

-Les critiques disent que c’est un pas de trop et que cela rapproche les États-Unis de la censure ; Lara a dit “nous sommes un peu plus proche de 1984 d’Orwell”.

[…]

Dans leur courriel, les employés de Facebook ont déclaré que “tout contenu publié avec la voix du président Trump n’est actuellement pas autorisé sur nos plateformes (y compris les nouvelles publications avec le président Trump qui parle) et sera supprimé”.

Cette directive s’applique à tous les comptes et pages de sa campagne, y compris l’équipe Trump, les autres moyens de messagerie de la campagne sur nos plateformes et ses anciens représentants.

[…]

Daily Mail

https://www.fdesouche.com/2021/04/01/la-voix-du-president-trump-nest-actuellement-pas-autorisee-sur-nos-plateformes-facebook-efface-desormais-totalement-trump-instagram-suit/

On sait que Trump a compris la manoeuvre et qu’il n’est pas homme à se coucher devant l’obstacle. Il est donc en train de créer SON réseau social… ça risque d’intéresser ces centaines de millions d’hommes libres ! 

La rumeur enflait depuis maintenant plusieurs semaines, et l’information est désormais confirmée : Donald Trump va créer son propre réseau social. C’est Jason Miller, un proche de l’ancien président, qui l’a annoncé ce dimanche lors d’une interview accordée à la chaîne Fox News.

Interrogé sur la communication actuelle du républicain depuis qu’il a été banni de la plupart des plateformes, le conseiller est tout d’abord resté assez évasif, se contentant de dire que « ses communiqués de presse et ses déclarations sont plus que jamais commentés sur Twitter ».

Il a alors ajouté :

Je pense que nous allons le voir revenir sur les réseaux sociaux dans probablement deux ou trois mois avec sa propre plateforme. Et cela devrait être une formule gagnante, et complètement redéfinir le jeu. Tout le monde va attendre et regarder pour voir ce que propose exactement Donald Trump.

Jason Miller a par ailleurs affirmé que des réunions ont déjà eu lieu à ce sujet à Mar-a-Lago, la villa du milliardaire en Floride. Sans en dire plus, Il se dit persuadé que ce nouveau site devrait attirer « des millions et des millions, des dizaines de millions d’utilisateurs ».

D’importantes difficultés sont à prévoir

Ces annonces ne sont finalement pas si surprenantes. On sait en effet que l’ancien président et son entourage réfléchissent à différentes options pour lui permettre de retrouver sa place centrale de trublion du jeu politique américain sur internet.

D’autres pistes avaient auparavant été envisagées, telles que la possibilité de voir le leader du GOP (Grand Old Party) s’inscrire sur des réseaux sociaux conservateurs tels que Gab et Parler. Pour des raisons différentes, ces options n’ont finalement pas été retenues.

La création d’une nouvelle plateforme n’a toutefois rien d’évident. On ignore pour l’heure si Donald Trump va s’associer à une entreprise technologique ou embaucher ses propres équipes. Plusieurs écueils seront également difficiles à surmonter, à commencer par la monétisation. Il sera en effet difficile de convaincre des annonceurs d’associer leur image à un projet qui pourrait rapidement devenir sulfureux.

La modération sera un autre aspect à observer. Les plateformes très tolérantes en matière de liberté d’expression sont en effet souvent rapidement débordées par leurs éléments les plus extrémistes. Dès lors, le couperet peut tomber très vite et un réseau social comme Parler a par exemple été banni de l’App Store et du Play Store, puis mis hors ligne par Amazon Web Service, en seulement quelques heures.

Donald Trump va-t-il se marginaliser ou créer une plateforme d’un nouveau genre ?

Cette initiative sera en tout cas intéressante à suivre car inédite. Se rapprochera-t-elle plus de Twitter, de Facebook, ou de YouTube, voire d’un mélange des trois ? On sait aussi que l’ancien président reste très attaché à la télévision, dès lors pourquoi ne pas imaginer une sorte d’hybride entre un réseau social et des diffusions d’émissions en direct en format Twitch ?

Quel que soit son choix, le risque est bien pour lui de se retrouver marginalisé par rapport aux grandes plateformes et de ne plus parler qu’à son propre camp. Dans le meilleur des cas, il pourrait aussi créer une véritable alternative conservatrice aux géants du web qui serait à même de séduire des internautes venus du monde entier.

Depuis plusieurs années, les républicains s’affairent à créer leurs propres réseaux sociaux. C’est justement le cas de Mike Lindell, le PDG de de MyPillow, une société de fabrication d’oreillers américaine, qui est surtout connu pour un soutien indéfectible à Donald Trump. Il a confirmé la sortie imminente de son site qui sera un croisement entre YouTube et Twitter.

https://www.presse-citron.net/cest-confirme-donald-trump-va-creer-son-propre-reseau-social/

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notifier de
guest
14 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
DE LINARES
DE LINARES
il y a 9 jours

vivement ce nouveau site que l’on puisse sortir de la dictature de facedebouc et autres !!

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 8 jours
Reply to  DE LINARES

Je ne suis pas aussi important que lui !!! mais je suis interdit sur fesse bouc régulièrement !! ils n’aiment pas les vérités et la liberté d’expression ……………. je suis bloqué depuis début mars pour un mois !!

Juju
Juju
il y a 8 jours

Quittez Facebook pour sanctionner sa politique de censure qu’on ne changera pas. Il ne peut être fait plus grand mal au politiquement correct qui nous est imposer par cet outil nuisible. Soutenez aussi les réseaux sociaux alternatifs offrant une plus grande liberté d’expression et d’opinion pour les aider à emerger

Sugarhawk
Sugarhawk
il y a 9 jours

D’ici là, Il aura beaucoup de monde sur ses réseaux sociaux ! Là, la liberté de parole sera respectée !

Jack
Jack
il y a 8 jours

Le Président Trump, oui c’est ainsi que je le nomme, vient de lancer son propre site sur la toile à 45office.com. Juste un début. Il a aussi annoncé à sa belle fille, Laura Trump, lors de leur entretien, qu’il entendait faire un rally prochainement. Quant à 2024, il a seulement dit « peut-être ». Il veut d’abord faire tout son possible pour regagner la majorité aux deux chambres aux élections partielles l’an prochain. Sans cette majorité, gagner en 2024 ne lui serait pas très utile. Si ces rallies ont autant de succès qu’auparavant, c’est gagné car les mécontents, y compris parmi ceux qui ont stupidement voté Biden, sont de plus en plus nombreux, tant l’équipe Biden-Nancy,Schumer est une catastrophe et un terrible danger, y compris au plan international.

Conan
Conan
il y a 8 jours
Reply to  Jack

Bonjour Jack
Effectivement, sans majorité ce serait s’engager dans un casse-pipe inutile…
Les milliardaires possédant ces tuyaux de communication peuvent toujours se gausser du totalitarisme chinois ou russe, ils en font autant. C’est révoltant !

Bouillot
Bouillot
il y a 8 jours

Soutien a Trump. On devrait créer nos propres plate forme en France pour ne plus dépendre de face de bouc de merde

Pascal JUNG-LEDOUX
Pascal JUNG-LEDOUX
il y a 1 jour
Reply to  Bouillot

Bonjour.
Comment faire???
Je serai un participant de première heure!!!

18136393_295312474228389_313712608_n.jpg
Juju
Juju
il y a 8 jours

Si les 74 millions d’américains ayant voté pour Trump quittaient massivement Face-de-bouc, ça sera un coup déjà très dure pour Zuckermerde, surtout pour son chiffre d’affaire. Ils auraient d’ailleurs déjà dut le faire quand Trump a été censuré par ces réseaux sociaux ne reconnaissant pas le 1er amendement de la constitution américaine et employant des méthodes dignes d’un régime totalitaire

Pascal JUNG-LEDOUX
Pascal JUNG-LEDOUX
il y a 8 jours

facebook???
De la m…!!!

Argo
Argo
il y a 8 jours

Et Tweeter?

Pascal JUNG-LEDOUX
Pascal JUNG-LEDOUX
il y a 1 jour
Reply to  Argo

Visiblement, je suis bloqué.
Et comme je suis « pas trop doué » avec internet et très direct pour ce que je pense, c’est la censure.

contento
contento
il y a 7 jours

Rien que pour emm….der ses ennemis et bien que n’étant pas Américain, je suis prêt à adhérer à toute initiative lancée par Monsieur Trump…
J’espère que cette décision va être diffusée dans le monde entier et que je ne
serai pas le seul à le soutenir….
Rien que pour ennnnnuyer ses ennemis.
Car, en fait, ce qui m’importe le plus personnellement, c’est surtout l’avenir
de MA France chérie…

Pascal JUNG-LEDOUX
Pascal JUNG-LEDOUX
il y a 1 jour

Monsieur TRUMP, il ne s’est jamais vautré dans la passerelle de l’avion présidentiel comme le vieux con de biden, le macron « made in USA »…

593369_68016409.jpg

Lire Aussi