659 millions d’euros pour le vélo plutôt que des lits d’hôpitaux

Illustration : à gauche, Barbara Pompili, à la tête d’un ministère l’Environnement au budget en continuelle hausse (9% des dépenses de l’État)

.

On me dira que la comparaison est osée, la création d’un « lit d’hôpital » ne représentant pas le même coût qu’une prime-vélo individuelle de 50€.

Sauf qu’en période de saturation des hôpitaux, due notamment aux 103 000 lits supprimés de 1998 à 2018, il est paradoxal de voir l’État octroyer, entre mai 2020 et mars 2021, 109 millions d’euros à la réparation de vieux vélos.

Une mesurette écologique censée favoriser l’usage de la bicyclette et… lutter contre le réchauffement climatique.

Un sympathique « coup de pouce vélo » ayant, certes, profité aux réparateurs mais aussi aux fabricants de pièces détachées… asiatiques. Victime de son succès et devant son coût, le « coup de pouce vélo » prenait fin hier, mercredi, sans savoir s’il avait contribué à sauver la planète ou à creuser le déficit budgétaire de l’État.

Pire… alors que l’on a encore supprimé 3400 lits d’hôpitaux en 2019, et que rien n’a changé en 2020, l’État a réussi à débloquer 550 millions en 2018-2020 pour… les pistes cyclables. 659 millions au total pour le vélo : pas mal pour un État « en faillite » (dixit Fillon).

Finalement, le choix du gouvernement Macron et des crânes d’œuf de Bercy paraît évident : le « quoiqu’il en coûte » écologique semble l’emporter sur le « quoiqu’il en coûte » sanitaire.

La fin du « coup de pouce vélo » : la prime qui a permis de financer 1,9 million de réparations de vélos s’arrête mercredi

« Ça fait ressortir beaucoup de vieux vélos français qui étaient dans les caves parisiennes », indique Slimane Djadane, co-gérant depuis trois ans de Villovélo, un petit magasin de vente et de réparation dans le 18e arrondissement de Paris.

Lancé en mai 2020, le dispositif « coup de pouce vélo » prend fin mercredi 31 mars. Il prévoyait notamment une aide de l’État de 50 euros pour réparer son vélo, et a permis de financer 1,9 million de réparations au total selon le ministère de la Transition écologique.

La mesure a aussi évidemment profité aux réparateurs, dont l’activité est en plein essor…

Tout cela suppose un bon approvisionnement en pièces, c’est un peu le nerf de la guerre. Mais comme la production se fait à 90% en Asie, les délais de livraison ont explosé depuis la crise sanitaire

Quant à la fin du « coup de pouce » de 50 euros, Slimane Djadane l’appréhende forcément un peu, lui qui a rempli 500 formulaires de demandes en moins d’un an…

Au total, 1 387 368 Français ont bénéficié de cette aide, chez 4 371 réparateurs différents, pour un montant total de près de 109 millions d’euros, selon les chiffres de la Fédération française des usagers de bicyclette (FUB).

https://www.francetvinfo.fr/economie/la-fin-du-coup-de-pouce-velo-la-prime-qui-a-permis-de-financer-1-9-million-de-reparations-de-velos-s-arrete-mercredi_4353293.html

.

Plus de pistes sécurisées

La France a actuellement 46 804 de kilomètres de pistes cyclables et voies vertes.

Pour étendre son réseau, 350 M€ sur 7 ans ont été débloqués en 2018 pour accompagner les collectivités territoriales à développer leurs infrastructures cyclables. En 2020,  200 millions supplémentaires du plan France Relance ont été ajoutés pour augmenter le ruban cyclable en France.

https://www.gouvernement.fr/velo-ca-roule-pour-les-francais

A Paris, Anne Hidalgo souhaite 100% des rues cyclables en 2024

.

Le Covid-19 n’arrête pas la suppression de lits d’hôpitaux

Le gouvernement et les Agences régionales de santé françaises entreprennent depuis plusieurs années une démarche de suppressions de lits d’hôpitaux. La crise sanitaire provoquée par le Covid-19 aurait dû, normalement, inverser cette tendance ou, du moins, l’arrêter pour quelques mois.

Dans les faits, la capacité d’accueil des établissements de santé en France continue de dégringoler.

Des réductions de lits confirmées jusqu’en 2022

[…] L’hôpital psychiatrique du Rouvray s’attend par ailleurs à la fermeture de 80 lits à l’horizon 2022. Le CHU de Besançon prévoit d’en supprimer 28 prochainement. Ces opérations de dégraissage se font en accord avec les autorités sanitaires et les Agences régionales de santé concernées. Au moins 13 établissements subiront des réductions de leur capacité d’hospitalisation dans les années à venir.

https://www.lecomparateurassurance.com/103386-actualites-assurance-sante/covid-19-arrete-pas-suppression-lits-hopitaux

Ici, des agents hospitaliers face à la suppression de lits et d’un service entier à l’hôpital de Lisieux (Politis)

 262 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. ouais….mais pendant ce temps, les français pédalent (certes dans la choucroûte), mais ils pédalent………..vers le repos éternel, ouais…..mais vaccinés……à bicyclette..

  2. « …Ici, des agents hospitaliers face à la suppression de lits et d’un service entier à l’hôpital de Lisieux… » Oui, bien sûr mais ils peuvent aller au boulot avec un vieux vélo réparé ! Ils n’en n’ont jamais assez…

  3. A Paris en vélos
    On voit passer les bobos
    A vélo dans Paris
    On voit passer Pompili

  4. Velo remis en etat par le contribuable Combien partirons au bled de l ouverture des frontieres

  5. Ce ménage à trois coûte cher aux contribuables et les malades sont méprisés parce que eux et leurs familles n’ont pas le courage de se révolter.

  6. Bonjour merci pour votre article ,qui en dit beaucoup sur la débâcle financière de notre pays, oui pendant que nos hôpitaux et soignants sont aux bords du précipice faute de moyens , on dilapide argent des contribuables pour des minables assistanas et investissement ,en dernier ignoble don pour la mosquée de Strasbourg .des millions euros qui font défaut aux urgences sanitaires de notre pays.

  7. Lorsque les soignants auxquels notre président a demandé hier encore de faire un effort??? viendront présenter l’addition de leur travail qui a seul permis d’éviter (jusqu’à présent) une hécatombe, l’administration hospitalière étant réduite depuis des décennies à l’état végétatif, on pourra en paiement leur proposer la location à prix préférentiel des vélos ayant bénéficié de la fameuse prime, dont ont aura pris soin d’ôter la selle pour les sensibiliser aux futures mesures de restriction budgétaire qui vont les concerner.
    D’autant qu’il est plus que vital pour notre système de santé, de décupler les fonds alloués à l’aide médicale d’état où autre mesure de ce genre participant à la prospérité de notre nation, n’en déplaise à la fachospère.

  8. Combien de connards qui se prétendent écolos ne savent même pas à quoi sert une rustine ?
    Une rustine ça coûte pas 50 € mais le truc qui leur fait horreur, c’est qu’il faut se salir les mains.
    Quand on ne sait même pas réparer son vélo, on va à pied.

  9. On pédale vraiment dans la choucroute! Aucune allusion avec la mochequée de Strasbourg!

  10. Pompili doit coucher avec Macron pour obtenir autant de bienveillance ! Elle obtient ce qu’elle veut et change Macron de sa vieille maman de substitution !

    • Ils envisagent d’acquérir un tandem présidentiel, les selles seront remplacées par des accessoires dérivés de la célèbre industrie Marc DORCEL.

  11. Ben, ils continuent leur plan machiavélique pour détruire la France et SON peuple.

    • Je ne vois pas en quoi le fait de créer des pistes cyclables détruit la France????

Les commentaires sont fermés.