Astra Zeneca change de nom mais tue toujours ! Thrombose mortelle pour une assistante sociale de 38 ans

Astra Zeneca s’appelle donc  maintenant Vaxzevria…

Prêts à tout pour écluser leur poule aux oeufs d’or, dirait-on ! Voilà que Astra Zeneca change de nom… pour tromper le pékin, pour lui faire croire que la cochonnerie qu’il reçoit n’a pas de rapports avec le vaccin responsable de maladies, morts, effets secondaires en pagaille (ce que des médecins complaisants avec le pouvoir lui feront sans doute croire en affirmant que la composition a changé et que ce serait pour cela que le nom du poison aussi).

Naturellement rien n’a changé, sauf la peur du labo de voir ses parts de marché et ses bénéfices fondre comme neige au soleil… 

France Info et BFM cherchent désespérément à justifier l’affaire en nous expliquant à nous, ignares, que c’est normal, qu’un médicament a toujours plusieurs noms… sauf que le nom public Astra Zeneca est celui donné dès le début et qu’on ne change pas en cours de route une dénomination…

[…]

Plusieurs noms pour un même vaccin

Ce nouveau nom ne change rien à la composition du vaccin. « Vaxzevria est composé d’un autre virus (de la famille des adénovirus) qui a été modifié pour contenir le gène permettant de fabriquer une protéine du Sars-CoV-2 », rappelle l’EMA sur son site. Il « ne contient pas le virus lui-même et ne peut pas causer le Covid-19 ».

Comme le souligne BFMTV, un médicament a en général plusieurs noms : un nom chimique utilisé par les chercheurs (ChAdOx1 nCoV-19, du nom de l’adénovirus pour AstraZeneca), un nom générique attribué par l’OMS pour identifier le médicament à l’international et un nom de marque. Le vaccin de Pfizer-BioNTech s’appelle ainsi Comirnaty sous sa forme commerciale. Le personnel qui vaccine doit en être informé pour ne pas commettre d’erreur, précise la chaîne.

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-le-vaccin-astrazeneca-change-de-nom-commercial-pour-s-appeler-vaxzevria_4353455.html

.

Les effets secondaires, les thromboses, la mort du jeune étudiant nantais, les interdictions de ce vaccin puis à nouveau son autorisation par l’Agence du Médicament, les préconisations qui valsent (interdit aux moins de 65 ans, interdit aux moins de 55 ans…) ne vont pas rassurer le chaland, à mon avis.

Et la dernière en date, une thrombose mortelle à Toulouse… une femme de 38 ans !  Elle était assistante sociale, j’imagine donc qu’elle a fait partie du train des « soignants » à qui l’on a intimé l’ordre de se faire vacciner… Macron assassin ! Véran assassin !

Et les salauds continuent de parler de bénéfices-risques, de parler d’enquête, d’affirmer sans rire que rien ne prouve que la malheureuse serait décédée des suites du vaccin… 

Cette assistante sociale avait été vaccinée juste avant la suspension de l’AstraZeneca mi-mars. Elle ne souffrait pas de problèmes de santé particuliers, selon ces mêmes sources. Les complications sont apparues peu de temps après la vaccination. Elle été hospitalisée au CHU Purpan et plongée dans le coma.

Le 26 mars, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) avait rappelé qu’il existait un risque de thrombose – formation d’un caillot de sang – très rare après l’injection du vaccin AstraZeneca. L’ANSM avait souligné que « le rapport bénéfice/risque du vaccin reste positif, aucun élément n’indique pour l’instant que la vaccination ait provoqué ces troubles. »

Ce cas sera analysé parmi d’autres par l’ANSM et les centres de pharmacovigilance. Il pourra donner lieu à une communication, comme pour d’autres cas, lors d’un point presse hebdomadaire.

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/vaccin-astrazeneca-une-femme-de-38-ans-est-morte-d-une-thrombose-a-toulouse_4353549.html

 

 

20 Commentaires

  1. Je me fais vacciner contre la grippe vis à vis de mon conjoint qui est cardiaque et asthmatique.
    Pour le covid-19, je ne me ferais jamais « empoisonner »!!!

  2. Vu que la population mondiale représente 7,8 milliards d’individus il faudrait que le Vaxzevria soit le seul vaccin utilisé, alors avec seulement 1% d’échec il ferait passer de vie à trépas 78 millions de personnes. Aussi, même si le pourcentage présenté n’était que de l’ordre de 0.05% Il ne faut pas jalouser Messieurs les anglais d’avoir été piqués les premiers.

  3. La balance bénéfice/risque pour cette malheureuse c’était 100 % risque.
    C’est la roulette russe, qui veut tenter sa chance ?

  4. Ah merde !, çà va mal pour les labos et Big Pharma, ils ont de plus en plus de mal à fourguer leur saloperie qu’ils appellent vaccin ! Mais pas d’illusions , ils ont sans doute un  » plan B  » , d’autres fumisteries, escroqueries et saloperies en stock pour le bien de la population bien sûr ! On peut leur faire confiance ! et avec l’appui de quelques technocrates et politicards mondialistes pourris , ils devraient s’en sortir les poches pleines ces fumiers, moyennant quelques morts et handicaps ! Mais que voulez vous ?, on fait pas d’homelette sans casser des oeufs !!

  5. « sauf que le nom public Astra Zeneca est celui donné dès le fébut et qu’on ne change pas en cours de route une dénomination… »
    Un vaccin qui a vu le jour à 8 mois d’une « épidémie » aisément guérie avec de simples médicaments, et qui change de nom à peine mis sur le marché… hum… comme qui dirait « quand il y a un flou il y a un loup ».
    Ils continuent à nous enfumer et des gens que je considère comme intelligents tombent dans le panneau.

  6. Génial !, ils pourront dire aux gens qui refusent le vaccin Astra Zeneca, vous en faites pas nous avons abandonné ce vaccin, aujourd’hui nous utilisons le Vaxzevria, et les gens se laisseront vacciner
    Quelle bande d’escrocs, ça démontre bien que derrière ce vaccin se cache quelque chose d’inavouable
    Nous sommes entourés de gens corrompus, pourris jusqu’à la moelle c’est effrayant
    Merci Christine

  7. Oui ben qu’ils changent le nom ,moi je m’en tape ça ne change rien ,c’est non et même si j’avais mon medecin qui m’engueule parce que je ne veut pas le faire je l’enverrait bouler et on ne connait pas les effets à long terme ,qui dit que même pour les gens vaccinés pas d’effets sur le moment mais dans 1 an ,2 ans et plus il peut peut-être y en avoir alors non merci .

  8. Je vous avez expliquer qu’une amie malgré mes conseils et mes explications c’était fait vacciner. Je viens d’apprendre que son médecin a engueuler sa mère (ce sont ses propres mots) parce qu’elle ne c’était pas faite vacciner. Hallucinant.
    On va ou là.

      • Les médecins ne savent même pas ce qu’ils racontent, ils se contentent de répéter ce qu’on a bien voulu leur dire! Ce sont des VRP des laboratoires! Hélas pour nous, et pour tous ceux qui sont tombés au champ d’horreur de ce vaccin!

  9. Selon certaines sources, la covid19 serait un coronavirus artificiel fabriqué en France par l’INSTITUT Pasteur à partir de coronavirus sars-cov. La covid19 serait le fruit de plusieurs manipulations génétiques effectuées sur une souche de coronavirus sars-cov associée au syndrome respiratoire aigu sévère SRAS, résultant d’un échantillon répertorié sous le numéro 031589, collecté à partir d’un lavage de bronco-alvéolaire de patients infectés par le coronavirus sars-cov, par les scientifiques de l’INSTITUT PASTEUR avant 2003 à l’hôpital français de HANOÏ au Vietnam.
    Le père de la covid19 serait le Docteur Frédéric TANGY. ( de l’INSTITUT PASTEUR)

    • C’est à peu près si je ne m’abuse la thèse du professeur Fourtillan il est sous le coup d’une plainte de Pasteur pour cela. Il faut donc utiliser le conditionnel car rien n’est prouvé pour le moment.

  10. Composition du CHADOX1 NCOV-19 : 4 fragments du VIH1 – Séquences d’ADN du germe de la Malaria – 157 séquences d’ADN et de Proteïnes (dont les cellules de fœtus humains avortés) ( voir brvet US8.243.718.B2) – coronavirus n-cov19 – Nanoparticules décrites dans la patente de Microsoft PCT/US2019/038084 – désinfectants conservateurs : THIMEROSA ouFORMALDEYDE – antibiotiques.

  11. Je connais 2 personnes ayant été vaccinées avec astra zeneca, elles ont eu comme effets secondaires des frissons pendant environ 5 heures, leur laissant supposer qu’elles avaient la grippe.

    • les symptômes d’une infection au covid au début, presque normal pour un vaccin 😉 sauf que ce n’est pas un vaccin !

Les commentaires sont fermés.