Modélisme : des locos du Führer à celles du Duce, des rêves de dictateurs !

Histoire Modélisme Publié le 29 mars 2021 - par - 9 commentaires

Pour le modéliste collectionneur, s’il y a bien un sujet difficile à approfondir c’est celui des moyens de transport privilégiés par nos anciens dictateurs Adolf Hitler et Benito Mussolini. Plusieurs raisons à cela et nous en pointerons ici quelques-unes. Lorsque l’on cherche sur la toile des renseignements sur le sujet on se heurte immédiatement à une sorte de censure historique. Or je ne sais pas vous mais moi j’aime découvrir ce que l’on s’obstine à vouloir nous cacher pour toutes sortes de sombres raisons.

Ainsi, par exemple, pour soulever un coin du voile, j’ai voulu en savoir plus récemment sur les origines historiques qui ont abouti à la création de l’Union Européenne. Et j’ai appris que les deux premiers personnages qui ont imaginé l’élargissement de celle-ci furent précisément le Führer nazi et le Duce fasciste. Et ils ont convenu ensemble de confier les plans de son élaboration à un haut fonctionnaire du IIIème Reich, officier serviteur de la Werhmacht durant la WW2, un personnage nommé Walter Hallstein, un Allemand qui deviendra par la suite le premier Président de la CEE … Mais ceci est une autre ombre de l’Histoire … Notez toutefois que l’UE est toujours à traction allemande  aujourd’hui …

Cet épisode nous aide à mieux comprendre toutefois les raisons de la chape de plomb qui subsiste sur certains aspects des heures sombres de notre histoire qui restent volontairement confinés dans l’obscurité qui règne « sous le tapis » …

Pour revenir au sujet que nous désirons aborder ce jour, à savoir les moyens de transport privilégiés par nos dictateurs du passé, nous nous limiterons à évoquer quelques locomotives qui étaient forcément, pour des raisons de prestige, parmi les meilleures qu’avaient à offrir l’industrie allemande et italienne de cette époque. Dans le domaine de l’automobile que nous n’aborderons pas ici aujourd’hui, Mercedes avait les faveurs du Führer et Alfa Roméo celles du Duce.

A la fin de la guerre, ces locomotives ont encore servi de longues années sur les réseaux allemands et italiens jusque dans les années soixante, voire plus pour certaines d’entre elles, en particulier les locomotives électriques qui vous serons présentées ci-après. Ceci est une autre explication des raisons pour lesquelles les gouvernements d’après guerre ne souhaitaient pas évoquer le passé de ces excellentes machines car elles représentaient encore ce qu’ils avaient de meilleur en attendant de reconstruire leur industrie pour créer du neuf.

Du côté des fabricants allemands de trains miniatures aussi, la honte de leur passé nazi (en particulier Märklin) les poussait à se faire oublier à tout prix. C’est ainsi que Märklin, jusqu’à très récemment encore s’est fait un devoir de faire oublier son histoire en décorant pratiquement tout son matériel allemand du sigle des chemins de fer de l’Allemagne Fédérale, soit la DB alors que l’écrasante majorité de sa production de locos (surtout les vapeurs mais pas seulement …) a surtout été utilisée sous le IIIème Reich par la Deutsche Reichsbahn DRG. Et des lois européennes (tiens tiens) interdisent toujours la reproduction de la swastika (croix gammée) sur des jouets ou modèles réduits. Au prétexte que celle-ci risquerait de heurter la sensibilité de nos petits chéris. Alors qu’en fait, il s’agit d’occulter volontairement de la mémoire certaines vérités qui gênent et fâchent. N’oublions jamais toutefois qu’une demi vérité restera toujours un mensonge …

Ceci dit, depuis quelques années, Märklin et les autres fabricants allemands osent enfin timidement reproduire la réalité historique d’autant plus que les acteurs des heures indignes de notre histoire ont pratiquement tous disparu. Personnellement je m’en réjouis car j’ai toujours détesté l’hypocrisie historique et préfère de loin affronter la vérité. Mettre un pansement sur une infection ne sert à rien, il est indispensable de désinfecter celle-ci même si cela fait mal. Il s’agit d’un mal pour un bien. 75 ans après la fin de la seconde guerre mondiale, il serait peut-être temps que l’UE lève cette stupide interdiction qui n’a plus aucune autre raison d’être que d’occulter l’histoire au détriment de la vérité.

LES LOCOS DU FÜHRER

En juin 1940, Hitler, victorieux des armées françaises s’est rendu à Paris dans un train de prestige tracté par cette locomotive carénée :

Pour rejoindre son nid d’Aigle de Berchtesgaden en Autriche, le Führer empruntait souvent cette célèbre machine P8, particulièrement fiable et bien adaptée au parcours sinueux qui conduisait vers le repaire du loup. Cette machine s’est rendue célèbre car elle fut utilisée par de nombreux pays tels la France, la Belgique, l’Autriche, la Hollande et l’Italie entre autres.

Ci-dessous la P8, modèle réduit Liliput :

Pour ses déplacements rapides et de prestige, le Führer privilégiait cette puissante locomotive électrique E19 présentée au salon de Paris de 1938. Ces locomotives furent pendant de longues années successives au conflit mondial, les plus puissantes machines du réseau allemand. Si la firme Märklin a bien reproduit l’aigle impérial, elle s’est bien gardée de reproduire la swastika située sous celui-ci se contentant  de reproduire une vague croix.

Ci-dessous la E19 Märklin

Lors de la rencontre au Brenner des deux dictateurs le 18 mars 1940, le train d’Hitler était tracté  par cette locomotive électrique alors flambante neuve que vous pouvez découvrir par la vidéo de l’époque ci-dessous :

La E94 Märklin :

 

Enfin, pour ses déplacements au front durant la guerre, le train blindé du Führer fut parfois tracté par cette splendide et très rapide locomotive à vapeur. Celle-ci était capable d’assurer une vitesse de 160km/h (qui n’a probablement jamais été réalisée en service actif) :

La BR 05, modèle réduit Liliput :

 

 

 LES LOCOS DU DUCE

La loco électrique E626 apparue en 1927 a constitué pendant un bon demi siècle un fer de lance des chemins de fer italiens. Puissante (pour l’époque), versatile et fiable elle était particulièrement appréciée du Duce.

La E626, modèle réduit produit par Rivarossi en 1946 :

 Le Duce, pour ses déplacements intérieurs appréciait aussi beaucoup les autorails appelés en italien « littorine ». Les autorails, pratiques, sont aussi une invention italienne vite imitée par les français et les allemands.

La « littorina » , modèle réduit Rivarossi de la fin des années quarante :

Enfin, l’Italie aussi a eu droit à sa puissante et impressionnante machine électrique que fut la E428. Celle-ci assura encore longtemps après la guerre le service des trains rapides de grandes lignes.

Tous les modèles qui vous sont présentés ici ont encore servi pendant de longues années après la fin de la guerre les réseaux de chemin de fer allemands et italien. Raison pour laquelle il est particulièrement difficile au chercheur et à l’historien de parvenir à retrouver des indications de leur service durant ces années sombres.

En effet, pendant longtemps encore, toutes ces machines ont été ce que ces réseaux avaient à offrir de meilleur. Il fallait donc s’efforcer d’occulter leur passé peu glorieux.

Il a fallu de longues heures de recherches à l’Oncle John pour pouvoir vous apporter ce modeste aperçu d’une tranche d’histoire méconnue.

Il vous remercie de votre aimable attention.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
9 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 6 mois

Excellent rappel de l’Histoire, celle que les islamogauchistes veulent effacer car ils se sentent investis de refaire l’Histoire à leurs manières, leurs idéologies.
Passionnantes maquettes et explications techniques, comme d’hab…
Merci Oncle John.

Argo
Argo
il y a 6 mois
Reply to  Cachou

Au début les dictateurs sont des locomotives, à la fin ça devient des modèles réduits!

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 6 mois
Reply to  Argo

Excellent !

Christine Tasin
Administrateur
Christine Tasin
il y a 6 mois

J’adore ! C’est fou ce que le modélisme nous apprend ! J’ignorais totalement le rôle des locomotives de Hitler et Mussolini. UN immense merci à toi Oncle John

durandurand
durandurand
il y a 6 mois

Bonjour Oncle John , merci pour ce rappel historique pour la mémoire , encore merci pour votre partage .

Foisil
Foisil
il y a 6 mois

Et le führer de Corée du Nord ne se déplace qu’en train très spécial….bunker à roulettes…

Victoire de Tourtour
Victoire de Tourtour
il y a 6 mois

Magnifique. Et passionnant.

MORET
MORET
il y a 6 mois

Merci à vous Oncle John pour la qualité de votre travail de recherche historique,c’est très intéressant !

Lire Aussi