En quoi les Français ont-ils confiance aujourd’hui ?

Le 12 mars dernier est sorti le dernier rapport du CEVIPOF.  Le Centre de Recherches Politiques de l’École Sciences Po a publié son rapport d’enquête dont le thème était « « En quoi les Français ont-ils confiance aujourd’hui? – Le Baromètre de la confiance politique ». «

Bien que beaucoup de résultats ne soient guère surprenants, il est intéressant d’en analyser les points saillants.

D’abord, pour les institutions : c’est au conseil municipal que les gens font le plus confiance (64%) et au sommet de l’État qu’ils font le moins confiance ( 38% pour l’Assemblée, 37% pour l’institution présidentielle et 35% pour le gouvernement).

C’est très intéressant : plus les élus sont proches, plus ils sont plébiscités. C’est également normal : l’élu qu’on a sous les yeux est plus sensible aux problèmes de ses électeurs qu’il connaît, et se sent plus surveillé par ceux-ci, ce qui le rend plus vertueux.

Quelle magnifique leçon en tirer au moment où on veut transférer le pouvoir à l’Europe ou pire à un gouvernement mondial.
L’expérience montre que plus les élus sont loin des électeurs, moins ils en connaissent les besoins et plus ils sont victimes de la corruption sous la pression des lobbies.
Un gouvernement mondial aboutirait inéluctablement à l’émergence d’une oligarchie autiste et corrompue.

Venons-en à la perception que les Français ont de la politique :


Extraordinaire !
Ceci s’explique par la perception que les hommes politiques ont des problèmes des Français : 80% des électeurs pensent qu’ils s’en foutent.

Enfin, il est intéressant de voir comment évolue dans le temps l’intérêt que le Français porte à la politique :



Et pourquoi ?



En conclusion des tableaux précédents, la situation apparaît comme étant des plus sombres.

Les Français ont enfin compris que, depuis des lustres, leurs dirigeants se soucient d’eux comme d’une guigne et que la motivation principale des élus n’est que leur propre intérêt.

Dernier exemple en date : en pleine crise du Covid, au moment où la France souffre tant, les députés n’ont rien trouvé de mieux que d’augmenter l’enveloppe de leurs frais de mandat (https://www.capital.fr/economie-politique/lincomprehensible-augmentation-de-lenveloppe-de-frais-des-deputes-1392496)


Les Français ont également compris que les hommes politiques sont plus dans la communication et la posture que dans l’action. La plus belle confirmation vient du gouvernement actuel. Déjà une longue lignée de ses prédécesseurs parlaient plus qu’il n’agissaient.

Mais aujourd’hui, sous Macron, c’est devenu un système : 100% de com’ et  0% d’action.

Il en est ainsi de la lutte contre l’islamisme (qui se souvient encore des déclarations fracassantes après la mort de Samuel Paty ?).

Même chose que l’affirmation de faire régner l’ordre dans les zones de non-droit comme l’affirmait mâlement Castaner :
Castaner dévoile son plan à l’intérieur : « Reconquérir mètre carré par mètre carré la souveraineté républicaine »

Idem pour la reconquête de notre indépendance industrielle annoncée à grand fracas par Macron qui voulait notamment produire à nouveau les masques en France :
« C’est un engagement exceptionnel que nous soutenons. Le jour d’après ne ressemblera pas aux jours d’avant. Nous devons rebâtir notre souveraineté nationale et européenne. Nous avons commencé avant crise et vous m’avez souvent entendu vous en parler. »
Bilan : L’an passé, la France a importé 32 milliards de masques et n’en a produit que 5.2 milliards… (https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/30-milliards-de-masques-importes-1287991)

Les preuves sont là, accablantes : ils causent, ils causent et ne branlent rien.

De plus, les grandes préoccupations des Français sont délibérément ignorées et soigneusement occultées :






Ceci me laisse penser que les prochaines échéances électorales vont voir se renforcer encore le camp des abstentionnistes. Les gens qui réfléchissent encore un peu se rendent compte qu’ils sont manipulés et rejoignent le camp des pêcheurs à la ligne.

Pour aller voter, il ne reste presque plus que des crétins déjantés motivés par des idéologies foireuses, comme les écologistes. Le scénario d’un fou à la tête de l’État n’est donc plus à écarter.
L’exemple des maires de Bordeaux et de Lyon interdit en effet d’en exclure l’hypothèse.

♦Peut-on rêver qu’un sauveur providentiel saura surgir pour nous épargner le cauchemar absolu d’un remake de 2017 ?
♦A-t-on le droit de rêver qu’il saura mobiliser en masse le premier parti de France : les abstentionnistes ?
♦Est-il permis d’espérer qu’une fois au pouvoir il dispose d’une majorité pour mettre en œuvre réellement ses promesses ?
♦Oserait-on croire en sus qu’il parviendra à mettre à genou tous les habituels nuisibles entravant son action : administration, corporatistes, syndicats et autres lobbies ?

Il faut vraiment des tonnes d’optimisme…

12 Commentaires

  1. Samuel Paty?
    N’vais-je pas prédit que quinze jours après il serait effacé.
    Toutefois, vous remarquerez que l’orchestre des gouvernementeurs poursuit ses « Couacs »
    Même pas foutus d’accorder leurs instruments menteurs: Uniquement capables de verbaliser les serfs.

  2. Pour rester optimiste il faut se regrouper pour lutter pour le « TOUT SAUF macron »
    Il faut virer et punir cette ordure qui a conduit la FRANCE à l’abîme !!!
    Vive la FRANCE libérée !!!!

    • Je voterai pour le seul qui est contre l’Europe qui nous détruit inexorablement et veut que l’on vende nos bijoux de famille et notre technologie!Le peuple a dit NON qu »il s’en souvienne !
      Arrétons de lécher les babouches a Merkel qui construit le grand Califat d’Occident par cette invasion de Muzz!J’aie nommé Florian Philllipot!Le seul qui a les pieds sur terre et qui n’a de compte a rendre a personne!personne ne payera sa campagne présidentielle sauf les Patriotes!Il est libre Florian et c’est le seul qui fera le ménage!

  3. En tout cas l’homme providentiel ne sera pas Xavier Bertrand qui vient de se présenter candidat au présidentielles , la version LR de Hollande! Un gros mou prêt à toutes les concessions et les magouilles avec les communautés, et certaines religions surtout la RATP !

  4. Une confiance totale en mes armes de chasse, elles sont toutes en bon état de marche, je sais qu’elles me trahieront pas !!!

  5. A mon modeste avis : Celle ou celui qui prendra le pouvoir devra déclarer l’état d’urgence il aura un mois pour bloquer le financement de tous les parasites anti France , trois mois pour réorienter la politique générale de la France , six mois pour quitter l’ Europe et refaire des bonnes alliances sur des bases équilibrées . Ensuite il devra remettre nos balances en positives ou au minimum a zéro il est inconcevable de rester dans une telle vulnérabilité économique , il lui faudra en priorité réarmer industriellement notre pays ! Sortie de là si ce n’est pas fait il sera trop tard en face ils vont se regrouper et lui pourrir la vie jusque la démission , garder un œil même deux sur le patronat et les banques . Un seul objectif nettoyer les écuries et aller très vite et ne rien lâcher face au grèves la seule réponse leurs couper les vives quelque soit l’intensité du bordel , actuellement la France n’a besoin que d’une mains de fer et il est plus que temps , si on n’en est pas capable on reste couché ! Voila plus de quarante ans que nous votons pour des fossoyeurs il faut arrêter ce cirque avant que le pays soit complètement disparu , alors messieurs les 1 – 2 a 5% jouez l’intérêt du pays ne jouez plus la dispersion . Le peuple en 1985 a voté non a l’ Europe , la voix du peuple est supérieur a tout ! il n’y a donc aucun problème a revenir sur ses pas lorsque l’intérêt du pays l’exige !

  6. La courbe de l’intérêt des Français pour la politique est l’inverse de la courbe de l’intérêt des Français pour les résultats sportifs! Petite citation : « En démocratie, la politique est l’art de faire croire au peuple qu’il gouverne. » Louis Latzarus.

  7. Je ne suis pas un « fan » de Marine Le Pen mais elle va faire un carton avec son referendum sur l’immigration

    • Cher Édmond, je partage à la fois votre avis vis à vis de MLP et votre analyse sur le référendum.
      Je dois avouer que sa dernière prestation télévisée l’a grandement réhaussée dans mon estime. Et si elle tient la route jusqu’au bout, tout est permis.
      Cependant, une présidentielle n’est pas un 100 mètres, mais un marathon et j’ai bien peur qu’elle ne s’essouffle un peu vite.
      Et n’oublions pas la machine de guerre des médias qui se mettra en branle de nouveau pour la casser et propulser son opposant, quel qu’il soit…
      Enfin, même à supposer qu’elle l’emporte et qu’elle ait une majorité à l’Assemblée, quid des sempiternels
      fouteurs de merde confits dans une idéologie gauchiste? Ils sont bien capables de paralyser la France.

      • Raoul, pour répondre à votre dernière phrase, si effectivement elle passe en 2022, tous les partis opposants ( droite/ gauche et autres satellites gauchiasses) se ligueront pour susciter révolte afin de justifier le fameux slogan  » avec elle ( le RN) se sera la chaos ». Slogan dèjà employé en 2017 !
        D’ailleurs, vous devez vous souvenir du temps de Grhollande, Walls avait même dit:  » que tous les moyens devaient être employés pour barrer la route au RN et même, jusqu’à invalider son élection au cas où elle l’emporterait.

Les commentaires sont fermés.