Pour faire plaisir aux écolos de Strasbourg j’ai invité à déjeuner une puce et un rat !

 

Cerise sur le gâteau, j’ai oublié de rappeler que les décérébrés écolos-fachos n’ont pas un mot pour condamner l’abattage halal sans étourdissement et se moquent comme de l’an 40 de leurs frères  moutons et boeufs… 

28 Commentaires

  1. Un élu ne sait pas ce qu’est un parasite ni un nuisible pour la bonne raison qu’il en fait partie et il ne va pas se reconnaitre en tant que tel ! En plus ils se reproduisent plus vite que ceux qui bossent et oui eux aussi ils font des petits ils un un nid l’ENA ‘ecole nationale des abrutis ) écolos fachos font partie de ce club de parasites et vivent eux aussi de notre travail ,qui se ressemble s’assemble!!
    Bref les vilains c’est nous qui trouvons qu’ils sont trop nombreux et que nous en avons marre de nourrir toute cette parasitose!!comme le dit mme Merkel c’est quand que vous les petits Français vous aller réformer ce mille-feuille !A la vitesse ou ils se reproduisent ce n’est pas demain la veille.Les chiens ne font pas des chats!!!!!!!!!!!En plus ils arrivent par milliers ,nos prisons débordent !

  2. ces écolos sont complètement brinzingues, tarés.
    Les écolos veulent nous faire vivre avec les rats, macron veut nous faire vivre avec les islamistes ….
    Comme vous le dites, Christine, nous devons crier « au fou » !!!!!
    ces gens sont tarés !!! mais peut-être se sont-ils fait piquer avec le fameux vaccin ?!!!!!

  3. En fait le changement de vocabulaire à l’égard d’animaux nuisibles montre que les décérébrés d’écolos sont aussi des protecteurs de la vermine en plus bien évidemment d’être des protecteurs des islamistes et plus généralement de toutes les racailles maghrébines qui pullulent en France !

  4. La première fois où j’ai lu le mot commensal c’était en lisant les évangiles, lors de la Cène Jesus déjeunait avec ses 12 commensaux. A la lumière de ce que nous disent ces tarés d’escrolos, c’est la preuve que Jesus était un écolo et qu’il dinait avec des rats. J’ai dû rater un épisode ou alors la bière à Strasbourg est trop chargée.

  5. Sacré casse-tête, les « liminaires » étant en général apportés par les nuisibles importés, ça va être dur de faire le tri.
    Je ne savais pas que les cafards faisaient de l’élevage de punaises.

  6. Bonsoir Christine, merci pour cette vidéo très drôle, on aurait pu y mettre un titre « Guess who’s coming to dinner » où des compagnons de table s’invitent et se régalent sur son hôte☺

      • Oui c’est vrai, mais j’avais vu le film il y a très longtemps, qui n’a rien à voir avec le sujet, mais je l’avais trouvé très drôle. , « devine qui vient dîner » thème sur les contradictions de l’esprit humain, avec Spencer Tracy, Sidney Poitier et Katharine Hepburn. 😊

  7. Ils le savent que le rat est porteur de peste et qu’il contamine les hommes par les puces et qu’il est responsable de million de morts.
    Pauvre écolo dingo, qu’elles puces les ont piqué.

  8. Alors finalement, avec les écolos au pouvoir, il sera possible de comparer tel ministre ou député à un singe puisque l’animal a la même dignité que l’Homme ?

    • « Un singe » ? C’est faire bien de l’honneur à un élu.
      « Non, l’homme ne descend pas du singe : c’est un animal bien trop débonnaire », disait Nietzsche.
      Même pas un rat, animal intelligent.
      Au mieux, un reptile venimeux.

  9. Ces écolos sont des exhibitionnistes sans aucune logique. Leur passion est d’être généreux avec l’argent des autres comme tant de ceux de gauche. De plus ils sont des admirateurs de toutes les idéologies autoritaires, l’islam-idéologie en tête.

    N’oublions pas que la politique de développement durable des Nations Unies, introduite en 1992 à Rio de Janeiro et mise en œuvre par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement des Nations Unies, est un copier-coller du développement durable communiste; elle est directement tirée de l’hypocrite chapitre 2, article 18 traitant du développement durable communiste de la Constitution de l’URSS de 1977: « Dans l’intérêt des générations présentes et futures, les mesures nécessaires sont prises en URSS pour protéger et faire un usage scientifique et rationnel de la terre et de ses ressources en minéraux et en eau, ainsi que des règnes végétal et animal, pour préserver la pureté de l’air et de l’eau, assurer la reproduction des richesses naturelles et l’environnement humain. » !!! Ce développement durable des Nations Unies est un outil hypocrite et pervers pour créer un nouvel ordre économique mondial basé sur le socialisme après le renversement du capitalisme, la suppression des démocraties, l’élimination de l’identité nationale, des frontières et de la souveraineté des peuples. Ainsi, tant les objectifs communistes que mondialistes actuels de développement durable et d’environnementalisme n’ont rien à voir avec la protection de l’environnement ou la durabilité. Il s’agit d’une arnaque financière de l’oligarchie pour instaurer une gouvernance mondiale en s’accaparant les ressources de l’humanité, en retirant leurs droits, leur souveraineté et leur liberté aux peuples.

  10. Que les puces d’un millier de chiens galeux infestent le cul des écolos
    et que les bras de ces abrutis deviennent trop courts pour qu‘ils ne puissent jamais se le gratter ….

    • ce n’est pas la solution !!! ils feront des partouses pour se gratter les uns les autres et se reproduiront davantage !!

  11. Donc si je comprends bien, les écolos dingo sont au même niveau que les mouches à merde ! Eh oui il faut penser à tous les animaux. je suggère aux astronomes de nous faire un projet pour déposer tous ces paltoquets sur un astéroïde.
    Par ailleurs, super vidéo. On a bien rigolé. Mais en réalité faut-il en rire ou pleurer ?

  12. Complément : les écolistes les plus virulents sont souvent appelés écoliques frénétiques 😉

    • Après l’écolisme vient le délirium vert, bien plus grave que le délirium dû à l’absorption de liqueur d’absinthe! Après le sapin de Bordeaux, les repas légumes à Lyon, ils vont finir comme les adeptes du Jaïnisme en Inde, ils vont balayer le chemin devant eux pour ne pas écraser les mouches ou autres insectes! La Vertitude conduit à la folie! Je finis en citant Edgar Allan Poe ; « Quand un fou paraît tout à fait raisonnable, il est grandement temps, croyez-moi, de lui passer la camisole! »

  13. L’écolisme, , ou écolodépendance, est l’addiction à  » l’écologie « . 
    .
    L’écolisme se manifeste par des troubles mentaux et des troubles du comportement, ainsi que par une grave perte de contrôle.
    Cette perte de contrôle s’accompagne généralement d’une dépendance et de la nécessité d’augmenter les doses d’  » écologie « pour obtenir le même effet.
    La progression dans le temps est l’une des caractéristiques majeures de cette addiction. 

    ( Les écolistes ne savent généralement pas la différence entre une betterave et une chauve-souris )

    • Pour la désintoxication des écolos, je leur propose un séjour en milieu hostile, la jungle par exemple, au milieu des scorpions, des araignées géantes, des serpents de toutes tailles, sans bouffe, sans eau, on verra après s’ils vénèrent encore les punaises et les rats!

  14. Les Grand-Remplacements se suivent donc en Alsace / Elsass:
    le camp militaire romain « Argentoratum » est devenu « Strassburg », puis, un millénaire et quelques siècles plus tard, la ville libre d’Empire / die freie Reichsstadt est devenue « Strasbourg », et maintenant la ville est semble-t-il sous la coupe des « verts » de toutes obédiences et confessions!
    Quoi qu’il en soit, Jakob Sturm, le grand politicien strasbourgeois de la Renaissance doit se retourner dans sa tombe en voyant ce que sa ville bien-aimée est devenue…

  15. franchement on savait que les écolos étaient tous tarés mais la c’est pire que tout ce que l’on peut imaginer, je préconise pour cette bande d’abrutis la camisole, la cellule capitonnée et la douche glacée!

Les commentaires sont fermés.