Avec le principe de précaution, ils ont inventé la fabrique d’eunuques

dictature sanitaire Histoire Publié le 22 février 2021 - par - 36 commentaires


Si, comme moi, vous recevez dans votre boîte mail des courriers humoristiques, peut-être avez-vous hérité de messages sur le thème « C’était mieux avant » illustré par quelques dessins humoristiques.
Pêle-mêle on y redécouvre avec délices que, dans notre enfance, on faisait du vélo sans casque, on escaladait les murs et on grimpait sur les arbres. Si on tombait, on se blessait, mais c’était l’apprentissage de la vie. Les voitures n’avaient pas de ceinture de sécurité et les produits de sécurité pas de couvercles inviolables.
Mais on a quand même survécu…

Je passe sur le fait que l’on fumait sans être culpabilisés, que le bus s’arrêtait dans chaque village devant le bistrot et que le chauffeur y expédiait un verre de blanc l’attendant sur le comptoir, prêt à être sifflé cul sec (les alcootests n’existaient pas et le délit d’alcoolémie apparu en 1970 était à 1.20g/litre de sang). Les limitations de vitesse étaient inconnues et je me souviens parfaitement de la fureur homérique de mon grand-père quand la première limitation est apparue en juillet 1973 (100 km/h sur route).
Sans nul doute, si Pépé avait encore été de ce jour, il aurait succombé d’apoplexie à la mise en place du 80 k/h par Édouard Philippe.

Que suis-je en train de vous dire ?
Non, je ne vous incite pas à fumer quotidiennement deux paquets de clopes sans filtre (En existe-t-il encore ?) ni à conduire bourrés à 150 km/h.

Je suis seulement en train de vous expliquer que pour des raisons apparemment éminemment respectables on a depuis cinquante ans restreint petit à petit toute liberté individuelle, systématiquement, progressivement mais avec une constance et un acharnement redoutables.

Prise individuellement, chaque mesure est rationnellement incontestable, étayée par des rapports longs comme le bras.
Prises en bloc, elles concourent à transformer l’individu en robot sans aucun discernement, sans degré de liberté, étouffé par un carcan de textes, lois et règlements lui interdisant absolument toute prise de risque, pour lui comme pour les autres.
C’est l’illustration de l’enfer pavé de bonnes intentions.

Le principe de précaution est érigé en dogme absolu, au point d’avoir été d’ailleurs écrit dans la Constitution par ce crétin de Chirac.

Le tout est complété par une propagande infantilisante (manger/bouger, il faut manger 5 fruits et légumes par jour, évitez de manger trop gras trop sucré trop salé etc.).
L’apothéose, nous la vivons avec la dictature sanitaire actuelle et la mantra des gestes barrière rabâchée en permanence à la radio, à la télé, dans les journaux, les halls de gare d’aéroports, les affichettes, les panneaux d’info des autoroutes.

Nous vivons maternés fermement par un État-nounou qui dispense généreusement assistanat et infantilisation.

Par conséquent, plus aucune prise de risque n’est acceptable et tout individu qui se rebelle ne peut être qu’un dangereux irresponsable qu’il convient de mettre au pas.

J’enrage quotidiennement de voir comment désormais seuls les gens « responsables » sont respectés. Pour être considéré aujourd’hui, il faut être capable d’emmerder son prochain sous prétexte de devenir son sauveur.

Voici quelques exemples de ces nouveaux Jésus Christ de pacotille :

– Le maire de mon village a fait installer un panneau « Baignade Interdite » à un endroit magnifique de la rivière. Dans ce bassin naturel alimenté par une cascade, où lui-même ainsi que tous ses aïeux depuis le Néolithique ont appris à nager on n’a désormais plus le droit de se baigner. Je n’ai pas caché ma fureur mais il m’a dit, un peu gêné tout de même, : « Raoul, tu sais on est obligés, sinon on est responsable en cas de noyade ».
– Lors d’une réunion de parents d’élèves et d’instituteurs pour préparer la dernière kermesse des écoles, la dictature sanitaire a encore frappé. Auparavant chaque parent d’élève apportait un gâteau qui était vendu à la part pour alimenter la cagnotte de la coopérative scolaire. Une bécasse néo-rurale a prétendu que c’était désormais contraire au règlement : il y avait risque d’intoxication alimentaire. Elle a exigé et obtenu que les pâtisseries soient achetées chez des professionnels.
– Pour la kermesse des pompiers du village, lors d’une réunion préparatoire un crétin a fait remarquer qu’il serait prudent d’avoir un extincteur à côté du barbecue pour les merguez. Un des organisateurs a rigolé bien fort en disant que depuis des décennies on s’en était passé et que ces conneries ça suffisait. Il a été désavoué dans un silence gêné, « parce qu’on ne sait jamais ».

Je suppose que ces quelques exemples vous suffiront et que vous réaliserez avoir assisté aussi à ce genre de situation où pour paraître intelligent il se trouve toujours un imbécile pour proposer une mesure contraignante au nom du « principe de précaution ». Et où l’imbécile l’emporte à tous les coups.

Quand j’étais gamin, je me souviens d’avoir entendu un automobiliste se vanter : « J’ai fait Paris-Dijon en moins de 1 heure 30 ! ». Résultat : il rencontrait à tout le moins un vif succès, voire suscitait le désir d’améliorer le record. Aujourd’hui si je roule à 31 km/h dans une zone limitée à 30, je suis un « délinquant ».

Mon propos n’est pas de vous inciter à devenir des chauffards. Il est uniquement de vous permettre comprendre comment, insidieusement, on a reformaté les individus en leur faisant peur de tout.
Toute prise de risque est désormais dangereuse, intolérable, inacceptable.
Tout individu prenant des risques pour lui ou pour les autres est un irresponsable.

Infantilisation et principe de précaution sont les deux mamelles de la peur.

Nous avons inconsciemment fabriqué une génération d’émasculés.

Et ce n’est que le début. Le rythme s’accélère.

Au risque de vous choquer, ami lecteur, je pense clairement et j’affirme haut et fort que les blessures ou morts provoquées par des attitudes irresponsables sont hautement préférables à la fabrication d’un monde d’individus ternes, sans relief, bref de robots décérébrés ayant peur de leur ombre. L’émergence d’une société d’eunuques gouvernée par la peur est comme je l’écrivais récemment à l’origine de la chute de notre civilisation.

Il est effectivement possible que dans le bassin naturel de la rivière, depuis le Néolithique un gamin au moins s’y soit noyé. Et alors ? Ses parents auraient dû le surveiller.

Épargner quelques vies pour entraîner une civilisation dans l’abîme ?

Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Je n’en suis pas sûr. À vous de juger … si vous en êtes encore capable malgré le lavage de cerveau de la propagande des technocrates qui nous gouvernent.


Print Friendly, PDF & Email
36 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vent d'Est, Vent d'Ouest
Vent d'Est, Vent d'Ouest
il y a 11 jours

Nous sommes au moins deux à penser pareillement.

Christian Delamart
Christian Delamart
il y a 11 jours

Il y a longtemps que je dis et répéte que depuis les cinq derniers gouvernements, plus on avance dans le temps, plus ils veulent se la péter en léchant les bottes des oligarques, des mondialistes, et sèment le désordre et la dictature en France.

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 11 jours

bien plus de
deux, je n’en doute pas !

MORET
MORET
il y a 10 jours

Avec moi nous sommes trois,mais je suppute qu’en réalité nous sommes des milliers voire des millions !

Vent d'Est, Vent d'Ouest
Vent d'Est, Vent d'Ouest
il y a 11 jours

@ Raoul Girodet
Un petit bémol, toutefois : ils nous infantilisent par la répression, la plupart de nous ne suivons les règles davantage parce que qu’ils portent atteinte à nos portefeuilles, non aucunement nécessairement par peur viscérale et primaire de l’autorité.
Quant à certaines situations il faut reconnaître que des gens deviennent de plus en plus procéduriers, quand bien même la faute incombe aux victimes qui s’étaient montrées imprudentes, et dans l’exemple que vous citez je peux comprendre la décision du maire au sujet de l’affiche concernant l’interdiction de la baignade en rivière.
Autrefois, la majorité des gens avait plus de recul et de discernement, ne portait pas plainte ni n’intentait de procès pour un oui ou pour un non.

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 11 jours

je voulais en mettre une tartine ,mais tu as un peu résumé et c’est très bien ! « le portefeuille !  » la moindre attaque le moindre recourt ,le moindre pas dans la vie !! avocatts,notaires,police ,gendarmes, le portefeuille, et ce sont toujours eux qui gagnent !

Frejusien
frejusien
il y a 9 jours

ok, mais dans l’exemple du maire , il y a la législation qui entre en jeu.
Il est absurde de faire porter au maire, toute la responsabilité de ce qui arrive sur sa commune
Il pourrait mettre par exemple, le panneau « baignade non surveillée, toute responsabilité de la commune est exclue »

Baribal
Baribal
il y a 11 jours

Girodet

Bonjour,

Je partage votre constat à 100 %. On peut y ajouter le téléphone portable sans lequel plus personne ne peut se déplacer de peur de ne pas être joignable à tout moment, de peur de ne pouvoir être secouru, de peur de ne pas être dépanné dans les 5 minutes.

J’ai 59 ans et ma jeunesse s’est passée sans toutes ces normes et objets supposés nous protéger. Cela ne m’a pas empêché d’avoir une vie plutôt aventurière et sportive. Mes parents m’ont surveillé quand j’étais gamin, ils m’ont expliqué la prudence, mais sans aucune paranoïa sécuritaire, et j’ai pu chercher mes limites physiques et intellectuelles sans entraves. J’ai voyagé sac au dos ou à moto sans but précis, découvrant des régions françaises et des pays en improvisant totalement sur place, et ce furent des moments inoubliables.

Les générations futures sont élevées pour être timorées donc soumises et assistées. Je suis sidéré par leur manque de prise de risque, leur volonté de toujours vivre dans un confort douillet, bien loin de ce que la nature et la vie peut réserver. En cas de cataclysme (guerre ou catastrophe naturelle), je ne donne pas cher de leur peau.

pier
pier
il y a 11 jours

je vais ajouter , depuis toujours l ‘on buvait l ‘eau des fontaines dans les villages
maintenant il y a des pancartes NON POTABLE
le restaurant du village 480 h a cuisiné du sanglier et des champignons ramassés dans les environs ..pendant 50 ans ..
le proprio est mort à 75 ans derrière son bar
je m ‘étonnais que les successeurs ne proposaient plus de sanglier dans ses plats . Le village c ‘est 50 chasseurs et s’il n ‘y a plus de lapins , ils abattent plus de 200 sangliers à l ‘année ( et ce n ‘est pas assez , vu les dégâts occasionnés aux cultures par ces cochons sauvages )
Et bien non soit disant impossible de proposer du sanglier pour des questions sanitaires , il faut passer par je ne sait plus quoi comme fournisseur agréé sanitairement , enfin la merde de Mac Do , c ‘est surement meilleur !
je retrouve la réponse
Bar Restaurant Le Sanglier
La viande, pour l’hygiène – cours obligatoire quand on tient un restaurant- doit passer par un organisme qui indique bien des données, péremption … etc. et qui nous interdit, de ce fait, de prendre des sangliers que nous donneraient les chasseurs ou qui les commercialiseraient sans passer par un laboratoire recommandé !
j ‘ai mal à ma FRANCE ( encore )

napoleonkom
napoleonkom
il y a 11 jours

Mon père, qui a 87 ans, est depuis sa jeunesse en rogne contre un certain Christian Gérondeau. Il me répète souvent que c’est ce (ici un mot que je ne peux écrire)-là qui a inventé les limitations de vitesse sur les routes et qu’il a d’abord testé ce système sur les pistes en Algérie avant de l’appliquer à la métropole.
Est-ce vrai et est-ce le même Christian Gérondeau que celui qui comme Don Quichotte se battait contre les moulins à vent, c’est à dire les éoliennes? (Il me semble qu’à une époque il présidait justement la Sécurité Routière).

Antiislam
Administrateur
Antiislam
il y a 11 jours
Reply to  napoleonkom

Bonjour,

Oui, c’est le même.

C’est l’inventeur de « Bison futé » …

Aaron
Aaron
il y a 10 jours
Reply to  Antiislam

Effectivement; l’un des plus beaux c…..que la Terre ait porté.

Dominique
Dominique
il y a 11 jours

Comme enfant j’ai eu surtout une bien plus grande liberté, on prenait mieux ses responsabilités et il n’y avait pas plus d’accidents chez les enfants..

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 11 jours
Reply to  Dominique

et ce n’était en aucun cas la faute du Maire,du maitre,voir du curé ou du bedeau !!!

julie
julie
il y a 11 jours

Oui, je sui d’accord. Mais s’il y a infantilisation d’un côté, n’oublions pas qu’il y a refus de responsabilité de l’autre. L’Etat infantilise des adultes qui ne veulent pas le devenir (rémanence de mai 68 ? Des gens qui veulent tous les droits sans les devoirs). Un adulte doit assumer chaque décision qu’il prend et endosser la responsabilité, ce que ne peut pas faire un enfant, qui est influençable et immature. L’Etat maintient les gens dans cet état d’immaturité pour garder la mainmise sur tout. Et comme les gens y trouve un certain confort, pas étonnant qu’ils ne se bougent pas plus.

Melita
Melita
il y a 11 jours

tout à fait d’accord avec vous !
SAUF pour les merguez ! Chez nous merguez FINI !
Il existe des saucisses pimentées au piment d’Espelette absolument délicieuses !

Christophe L
Christophe L
il y a 11 jours
Reply to  Melita

Tout à fait Melita, la chistora bien meilleure que la guezz muzz, étant basco-bearnais j’ai été nourris à la garbure, pâté aux morilles, taloa et autres mets du pays basque !

Frejusien
frejusien
il y a 9 jours
Reply to  Raoul Girodet

sans oublier les chipolatas, ou simplement les saucisses aux herbes

Lolotte de Modigliani
Lolotte de Modigliani
il y a 11 jours

Eh oui ! Ce principe de précaution est insupportable !
Avec mon mari, nous en sommes victimes.
Nous avons acquis un terrain avec certificat d’urbanisme dans le département du Cher pour y construire notre habitation à notre retraite.
La Loire traverse ce village et les normes ont donc changé. Nous n’avons donc plus le droit de construire, le PLU ayant été revu. Nous avions reformulé une nouvelle demande de CU en 2015, refusée. Et la communauté de communes nous a dit l’été dernier qu’en 2015 le maire n’aurait pas dû la refuser, le PLU à cette date nous était favorable !
Donc nous avons le sentiment d’avoir été piégés. Ce terrain est situé dans le village avec des constructions devant, derrière, à gauche, à droite et je précise que notre voisine de gauche est décédée et j’imagine que malgré ce PLU sa maison sera vendue.
La France actuelle dans toute son horreur !
J’en profite pour lancer un appel (je jette une bouteille à la mer) pour nous aider à résoudre ce problème, peut-être faire pression auprès des autorités compétentes ! Merci infiniment.

Folavoine
Folavoine
il y a 11 jours

Bonjour,
J’ai exactement le même problème. Maison achetée avec 2 terrains constructibles et le 3ème (2000m2) prévu constructible par le PLU à venir.
Village de 495 Hab. mairie tenue par les viticulteurs, notre terrain recalé pour faire passer les vignes des agriculteurs en constructible (alors qu’elles sont à 400m du village).
Notre maison et terrain sont dans le village, entourés de maisons et terrains tous constructibles.
Mais…. nous ne sommes pas du pays (je suis née à 35kms de là !) nous subissons les magouilles des viticulteurs placés à la mairie.
Cela semble incroyable : nous avons reçu,(8 ans après l’achat de notre maison à un viticulteur âgé de 82 ans) un courrier des impôts disant que nos taxes ne correspondaient pas à la maison que nous habitions.
Entre temps notre vendeur était mort.
C’est le décès d’un homme et de son fils qui a permis de découvrir le pot aux roses.
Mon vendeur et sa famille habitaient en 1940 la maison des 2 hommes DCD en 2011.
En 1943 mon vendeur et sa famille ont construit la maison où j’habite et on revendu l’autre en 1962.
Depuis 1943 ils ont payé les impôts locaux comme s’ils habitaient dans l’ancienne maison qu’ils avaient vendue !!!
Malgré notre bonne foi, les impôts nous ont collé 650€ de redressement sur les 2 années précédentes.
La mairie du village n’était au courant de rien, n’avait rien vu depuis 60 ans !!!!!

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 11 jours
Reply to  Folavoine

Qu’est ce qu’un village ???? ………………. une petite france avec ses macron et autres salopards élus souvent grace aux promesses et aux mensonges et qui a la fin favorisent leur proches ou ceux qui en savent trop pour leur refuser des passes droit .

PASCAL LEVEQUE
PASCAL LEVEQUE
il y a 11 jours

On est loin du interdire d’interdire de 68, c’est devenu le contraire, nous sommes maintenant dans des prisons, ce qu’on appelle l’assignation à résidence, triste sort du pays de la liberté qui doit en plus supporter l’islamisation.

Michèle
Michèle
il y a 11 jours

Tous les pouvoirs cherchent à étendre leur pouvoir, c’est dans la nature des choses et des gens (le bon sauvage?)
Par contre, le Peuple, que fait-il, si non revendiquer 0.05% de rallonge?
Bon, pour ceux qui gagnent peu, passe encore, mais, pour les autres, tous les autres?

Si demain matin, nous sortons, tous, sans masque serpillière, à l’heure qui nous convient et que nous restions dehors, jusqu’à l’heure qui nous convient, rassemblés en nombre qui nous convient, si on serre chaleureusement les mains des copains et si on embrasse les filles, quel est le con qui pourra dire quoi que ce soit?
CHICHE?

A demain, donc !!!!!
Gérard

Notre civilisation, c’est l’histoire de l »ennuque décapité: elle est sans queue ni tête.

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 11 jours
Reply to  Michèle

pour que cela fonctionne mieux , tous déguisés en racaille « accent et conneries en plus « 

Machinchose
Machinchose
il y a 11 jours

Machinchose
 il y a 5 heures

QUELLE CURIEUSE COINCIDENCE
on parle de l’ affiche rouge, juste trois heures aprés moi
xxxxxxxx
 Répondre
comment image
Machinchose
 il y a 16 heures
21 fevrier 1944
execution des 23 patriotes resistants de l’ affiche rouge, du groupe Manoukian
ils furent 17 juifs, etrangers d’ europes centrale
in mémoriam
xxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
et pour le deuxième fois en moins de 4 jours aprés le Laurent..(on me plagie )
a ceux en manque d’ imagination au point d’ oublier l’ anniversaire de ce crime du 21 fevrier, je signale que je vends des billets semblables, ça évitera de les chouraver et de créer du bazar entre fidèles de RR

Christine Tasin
Administrateur
Christine Tasin
il y a 11 jours
Reply to  Machinchose

Ne te mets pas martel en tête… je n’ai pas vu ton commentaire mais je suis tombée sur celui de Claude quand j’ai mis les articles sur les réseaux sociaux, il avait juste mis le lien de l’article..c’est moi qui ai transformé en article, je n’avais pas pensé que c’était en effet l’anniversaire.. Si j’avais vu ton commentaire avant c’est le tien que j’aurais transformé… Pas de parano, ami les choses viennent comme elles viennent.. l’essentiel est que RR ait parlé de cette date historique !Par ailleurs on ne fait pas la course pour savoir qui signe un article, je publie les articles qu’on m’envoie, qui sont mis en forme ça me prend déjà beaucoup de temps de les mettre en ligne, relire, corriger, vérifier éventuellement les infos, mettre des liens… transformer un commentaire en article c’est encore plus de travail, je préfère que cela arrive tout fait, bien écrit, bien orthographié, parce que parfois les commentaires c’est une horreur je mets 10 fois plus de temps à réécrire que si j’écrivais moi-même… donc encore une fois les commentaires donnent souvent plein d’infos, merci à tous, on peut s’en inspirer pour écrire un article, mais une nouvelle n’est pas un article, même si parfois le commentaire est suffisamment développé pour être transformé en article. Mais ça me demande trop de boulot.

Jean-Paul Bourdin
Jean-Paul Bourdin
il y a 11 jours

On est pas tous décérébrés, Raoul, et donc entièrement d’accord avec vous. Et vos exemples, je pourrais en trouver mille autres. Et moi qui suis un gars mince et pas spécialement balèze, je vois des gros barbus (c’est la mode) bien costauds qui sont de véritables fiottes.

Paul-Emic
Paul-Emic
il y a 11 jours

on nous a appliqué le principe de la grenouille dans la marmite d’eau froide

jojo
jojo
il y a 10 jours

bon sang de bon sang, il y en a encore qui pense………….
sans doute un cancre qui devait dormir pendant la lobotomisation………

Flupke
Flupke
il y a 10 jours

Dans le parc près de chez moi, il y avait une belle pente qui, lorsqu’il neigeait, faisait la joie des enfants sur leurs traineaux… Depuis, c’est fini. Clotûre, buissons et enclos d’animaux. Les pauvres petits ne risquent plus de se faire mal. Ces décideurs ont-ils été un jour enfants ??

Marie-Claude RAFFERMI
Marie-Claude RAFFERMI
il y a 10 jours

Dans les années 60/70/80, on roulait vite avec des véhicules dont les freins, l’équilibrage et la sécurité n’étaient pas aussi performants que ceux d’aujourd’hui.
Le gouvernement prend ses décisions en fonction d’une minorité d’irresponsables qui prend un malin plaisir à prendre des risques incontrôlés. Il n’y a jamais eu autant de personnes conduisant sans permis et assurance, et la peur de la confiscation du véhicule n’a aucune prise sur eux car ils sont souvent au volant de voitures volées ou de location.

bm77
bm77
il y a 10 jours

Vous ne savez pas combien vous avez raison. Et pendant que l’on pondait toute ses mesures contraignantes et infatilisantes au possible qui ont petit à petit grignoté notre liberté tout cela soit disant pour notre bien, et bien on a organisé et appliqué notre remplacement !! Et bien oui , des moutons de panurge aussi consentants ne pouvaient qu’être condamnés à être colonisés!

LANGLOIS
LANGLOIS
il y a 10 jours

Infantilisation et principe de précaution sont les deux mamelles de la peur.
Tout est dit dans cette phrase
il faut aussi regretter que la population est devenue docile se regroupant par lâches, poltrons et collabos
Nouvelle génération à plaindre avec lavage de cerveau assurée par la propagande macroniste …..

Frejusien
frejusien
il y a 9 jours

C’est bien de rappeler tout ça, toute cette liberté que les soixante-huitards nous ont enlevée.
Au final, ces jeunes de l’époque se sont révoltés pour avoir plus de liberté, et ce sont eux qui ont peu à peu construit la prison d’interdictions diverses et variées assorties d’amendes de plus en plus élevées qui nous rend prisonniers dans notre pays, dans notre ville, voire parfois dans notre maison.
La jeunesse actuelle trouve tout cela normal.

A-t-on réellement diminué le nombre de morts sur les routes, le nombre de morts par alcoolisme, le nombre de morts par usage du tabac? et de combien ?
Nous vivons dans un univers rétréci, où les jeunes sont obligés de se réfugier dans les jeux vidéos, de plus en plus violents, car le monde réel est un amas de panneaux d’interdictions où il ne fait plus bon vivre.

Et si on supprimait le terme même d’amende, ça nous libèrerait d’un coup, on pourrait donner un coup de pied pour remonter à la surface, et respirer l’air de la liberté retrouvée

ARGO
ARGO
il y a 5 jours

La peur est le meilleur moyen d’asservir et de gouverner les peuples!

Lire Aussi