De saint Thomas d’Aquin au Président  Abdel Fattah al Sissi, ce que nos élus incultes et islamophiles s’interdisent de lire

Islam Textes fondamentaux sur l'Islam Uncategorized Publié le 20 février 2021 - par - 14 commentaires

« Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs ».

Matthieu / 7.15.

 

« Referme ton Coran. Pense et regarde librement le ciel et la terre. »

Omar Khayyam  (1048-1122)

« Mahomet a séduit les peuples par des promesses de voluptés charnelles au désir desquelles pousse la concupiscence de la chair. Lâchant bride à la volupté, il a donné des commandements conformes à ses promesses, auxquels les hommes charnels peuvent obéir facilement. »« En fait de vérités, il nen a avancé que de faciles à saisir par nimporte quel esprit médiocrement ouvert. »…« Dailleurs, ceux qui dès le début crurent en lui ne furent point des sages instruits des sciences divines et humaines, mais des hommes sauvages, habitants des déserts, complètement ignorants de toute science de Dieu, dont le grand nombre laida, par la violence des armes, à imposer sa loi aux autres peuples. »…« Par contre, il a entremêlé les vérités de son enseignement de beaucoup de fables et de doctrines les plus fausses. Il na pas apporté de preuves surnaturelles, les seules à témoigner comme il convient en faveur de linspiration divine, à savoir quand une oeuvre visible qui ne peut être que loeuvre de Dieu prouve que le docteur de vérité est invisiblement inspiré. Il a prétendu au contraire quil était envoyé dans la puissance des armes, preuves qui ne font point défaut aux brigands et aux tyrans. Aucune prophétie divine ne témoigne en sa faveur : bien au contraire, il déforme les enseignements de lAncien et du Nouveau Testament par des récits légendaires, comme cest évident pour qui étudie sa loi. Aussi bien, par une mesure pleine dastuces, il interdit à ses disciples de lire les textes de lAncien et du Nouveau Testament qui pourraient le convaincre de fausseté. »…« Cest donc chose évidente que ceux qui ajoutent foi à sa parole croient à la légère. 

Saint Thomas d’Aquin, né vers 1224/1225 et mort en 1274.
Somme contre les Gentils. chap. 6. 1258- 1265

http://5f62ac0d331f7bef9c4d29cecff1ddd6.shapedate.com/by-saint-thomas-d-aquin-somme-contre-les-gentils.pdf

 

« Quand Mahomet promet aux siens un paradis tapissé, paré d’or et de pierreries, peuplé de garces d’excellente beauté, de vins et de vivres singuliers, leur sens et entendement est entièrement étouffé en leur passion. »

 Michel de Montaigne (1533-1592). Essais.

 

 

« Cette religion monstrueuse a pour toute raison son ignorance, pour toute persuasion sa violence et sa tyrannie, pour tout miracle ses armes, qui font trembler le monde et rétablissent par force lempire de Satan dans tout lunivers. »

 Bossuet  (1627-1704) Panégyrique de Saint Pierre Nolasque.

 

« C’est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée. »

 Montesquieu  (1689-1755) De l’esprit des lois.

 

« Les imams et les muftis de toutes les sectes me paraissent plus faits qu’on ne le croit pour s’entendre ; leur but commun est de subjuguer, par la superstition, la pauvre espèce humaine. »

Jean le Rond D’Alembert Lettre au roi de Prusse. (14 juin 1771)

« Mahomet, simple courtier d’Arabie, sans lettres, sans éducation, et dupe lui-même en partie du fanatisme qu’il inspirait, avait été forcé, pour composer le médiocre et ridicule ouvrage nommé al – koran, d’avoir recours à quelques moines grecs. Or, comment, dans un tel homme, ne pas reconnaître l’ouvrage du hasard qui le place dans le temps et les circonstances où devait s’opérer la révolution à laquelle cet homme hardi ne fit guère que prêter son nom ? »

Claude Adrien Helvétius (1715-1771)

« Mahomet le fanatique, le cruel, le fourbe, et, à la honte des hommes, le grand, qui de garçon marchand devient prophète, législateur et monarque»…« Il est à croire que Mahomet, comme tous les enthousiastes, violemment frappé de ses idées, les débita d’abord de bonne foi, les fortifia par des rêveries, se trompa lui-même en trompant les autres, et appuya enfin, par des fourberies nécessaires, une doctrine qu’il croyait bonne. »… « Les musulmans sont animés de la rage de la malfaisance. Rien n’est plus terrible qu’un peuple qui n’ayant rien à perdre, combat à la fois par esprit de rapine et de religion. »

 Voltaire (1694-1778) Questions sur l’Encyclopédie.

 

« Tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de Mahomet. »

François-René vicomte de Chateaubriand (1768-1848) Mémoires d’Outre-tombe.

Il a aussi dit en 1840: « Détruisez le christianisme et vous aurez l’islam. »

 

« La religion de Mahomet, la plus simple dans ses dogmes, (…) semble condamner à un esclavage éternel, à une incurable stupidité, toute cette vaste portion de la terre où elle a étendu son empire. »

Condorcet (1743-1794) Esquisse d’un tableau historique des progrès de l’esprit humain.

 

« Le coran, ce méchant livre, a suffi pour fonder une grande religion, satisfaire pendant 1200 ans le besoin métaphysique de plusieurs millions dhommes ; il a donné un fondement à leur morale, leur a inspiré un singulier mépris de la mort et un enthousiasme capable daffronter des guerres sanglantes, et dentreprendre les plus vastes conquêtes. Or nous y trouvons la plus triste et la plus pauvre forme du théisme. (…) Je nai pu y découvrir une seule idée un peu profonde. »

Arthur Schopenhauer (1788 -1860)

 

« Lislam, cest la polygamie, la séquestration des femmes, labsence de toute vie publique, un gouvernement tyrannique et ombrageux qui force de cacher sa vie et rejette toutes les affections du cœur du côté de lintérieur de la famille»…« Mahomet a placé dans le coran non seulement des doctrines religieuses mais des maximes politiques et des lois criminelles. »… « Jai beaucoup étudié le coran (…) Je vous avoue que je suis sorti de cette étude avec la conviction quil y avait eu dans le monde, à tout prendre, peu de religions aussi funestes aux hommes que celle de Mahomet. Elle est, à mon sens, la principale cause de la décadence aujourdhui si visible du monde musulman (…) Je la regarde comme une décadence plutôt que comme un progrès. »

 Alexis de Tocqueville (1805-1859) De la démocratie en Amérique.

 

« Si lon préfère la vie à la mort, on doit préférer la civilisation à la barbarie. Lislamisme est le culte le plus immobile et le plus obstiné, il faut bien que les peuples qui le professent périssent s’ils ne changent de culte. »

Alfred de Vigny (1797-1863) Journal d’un poète.

 

« Celui qui prétend être le prophète dAllah devrait avoir des lettres de créances, cest-à-dire la prophétie, les miracles et lintégrité de lensemble de sa vie. Rien de tout cela ne se trouve chez Mahomet, cet homme de pillage et de sang qui prêche sa doctrine à coup de cimeterre, en promenant la mort sur un tiers du globe alors connu. »

Louis Pavy, évêque d’Alger (1805-1866)

 

« As long as there is this book, there will be no peace in the world » « Aussi longtemps que ce livre existera, il n’y aura pas de paix dans le monde. »

Premier ministre anglais William Gladstone (1809-1898)

Déclaration faite au Parlement britannique en brandissant le coran au-dessus de sa tête.

 

« Je demande, au nom de l’humanité, à ce qu’on broie la Pierre-Noire, pour en jeter les cendres au vent, à ce qu’on détruise la Mecque, et que l’on souille la tombe de Mahomet. Ce serait le moyen de démoraliser le Fanatisme. »

Gustave Flaubert (1821-1880) Lettre à Madame Roger des Genettes.

 

On n’est plus chez nous

 

On n’est plus chez nous

Ils nous ramassent tout

Ils s’installent partout

Partout, partout, partout

On n’est plus chez nous

 

Ben moi je peux te dire

Je bosse chez Nestlé

C’est moi qui prépare le Nescafé

Les personnages à qui causer

Y en pas un qui parle français

etc, etc,

 

Cabaret Chaud 7 (1985)

chanson de Iannis Kyriakidis, Albert Vial et Michel Sapin

 

« L’islam est contraire à l’esprit scientifique, hostile au progrès ; il a fait des pays qu’il a conquis un champ fermé à la culture rationnelle de l’esprit. »…« Mahomet nous apparaît comme un homme doux, sensible, fidèle, exempt de haine. »…« Rien de moins ressemblant à cet ambitieux machiavélique et sans cour. »…« Toute sa conduite dément le caractère entreprenant, audacieux, qu’on est convenu de lui attribuer. Il se montre habituellement faible, irrésolu, peu sûr de lui-même. M. Weil va jusqu’à le traiter de poltron ; il est certain qu’en général il avançait timidement et résistait presque toujours à l’entraînement de ceux qui l’accompagnaient. Ses précautions dans les batailles étaient peu dignes d’un prophète. »…« Le plus mauvais état social, à ce point de vue, c’est l’état théocratique, comme l’islamisme et l’ancien Etat pontifical, où le dogme règne directement d’une manière absolue. »…« L’islamisme ne peut exister que comme religion officielle; quand on le réduira à l’état de religion libre et individuelle, il périra. L’islamisme n’est pas seulement une religion d’État, »… « c’est la religion excluant l’État »…« Là est la guerre éternelle, la guerre qui ne cessera que quand le dernier fils d’Ismaël sera mort de misère ou aura été relégué par la terreur au fond du désert. L’Islam est la plus complète négation de l’Europe; l’Islam est le fanatisme. »…« L’Islam est le dédain de la science, la suppression de la société civile; c’est l’épouvantable simplicité de l’esprit sémitique, rétrécissant le cerveau humain, le fermant à toute idée délicate, à tout sentiment fin, à toute recherche rationnelle, pour le mettre en face d’une éternelle tautologie : Dieu est Dieu.» … « Émanciper le musulman de sa religion est le meilleur service quon puisse lui rendre.»

 Joseph Ernest Renan (1823-1892) Histoire générale et système comparé des langues sémitiques. 1855.

 

« Combien sont terribles les malédictions que la foi de Mahomet fait peser sur ses adeptes ! »… « Il y a cette craintive apathie fataliste. Les effets sont évidents dans beaucoup de pays quand on regarde l’agriculture négligée, les méthodes surannées du commerce ou l’insécurité de la propriété qui existent là où les ouailles du prophète règnent ou vivent. »… « Le fait que, dans la loi musulmane, chaque femme doive appartenir à un homme en tant que sa propriété absolue, qu’elle soit enfant, épouse ou concubine, est de nature à retarder l’extinction finale de l’esclavage jusqu’à ce que l’islam ait cessé d’être une grande puissance parmi les hommes. »… « Les musulmans, en tant qu’individus, peuvent montrer des qualités splendides, mais l’emprise de la religion paralyse le développement social de ceux qui la suivent. »… « Lislam est aussi dangereux dans un homme que la rage lest dans un chien. »… « Il n’y a dans le monde aucune force rétrograde plus forte. Loin d’être moribond, l’islam est une foi militante imposant le prosélytisme. Il s’est déjà répandu en Afrique Centrale suscitant l’apparition de guerriers sans peur à chaque étape; et si le christianisme n’était pas entouré des bras forts de la science, science à laquelle il s’est vainement opposé, la civilisation de l’Europe moderne pourrait disparaître, comme a disparu la civilisation de la Rome antique. »

Winston Churchill The River War  Vol. II, p. 248‐250, Longmans, Green, 1899.

 

« Des musulmans peuvent-ils être vraiment Français ? « … « d’une manière générale, non. »… « Dans cette foi le musulman regarde l’islam comme sa vraie patrie et les peuples non-musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants ; s’il est soumis à une nation non-musulmane, c’est une épreuve passagère ; sa foi l’assure qu’il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti ; la sagesse l’engage à subir avec calme son épreuve. »

 

Charles de Foucauld (1858-1916)

 

« Si nous navons pas su faire de ces peuples des Français, alors ils nous chasseront. Le seul moyen quils deviennent Français est quils deviennent chrétiens…mais, dune façon générale, sauf exception, tant quils seront musulmans, ils ne seront pas Français, ils attendront plus ou moins patiemment le jour du medhi, en lequel ils soumettront la France. »… « Des musulmans peuvent-ils être français ? Exceptionnellement, oui. Dune manière générale, non. Plusieurs dogmes fondamentaux musulmans sy opposent. »

 

Charles de Foucauld

Dans une lettre datée de juillet 1916 qu’il adressa  à René Bazin de l’Académie Française, publiée dans le Bulletin du Bureau catholique de presse, n° 5, d’octobre 1917. Le père Charles de Foucauld fut tué par les musulmans en 1917.

 

«Toute l’histoire de lislam nous montre que le fanatisme est une de ses maladies chroniques. La haine du chrétien y existe à l’état endémique ; elle a des recrudescences périodiques, mais aussi des éruptions soudaines, car elle éclate souvent comme un accès de fièvre chaude. Le Turc se plonge alors, avec une sorte de volupté, dans le sang chrétien. Cest bien cette religion de haine qui arme les bras de ces monstres humains. Cest toujours leur cri de rage : «mort au giaour (koufar en turc) , gloire à Mahomet !  qui accompagne ces horribles hécatombes et répond à la voix des muezzins qui, du haut des minarets, ne cessent de crier la neuvième sourate du Coran : Tuez-les ! Tuez-les ! Ce sont des infidèles. »

Monseigneur Felix Charmetant (1885-1921)

En 1916, en plein massacre des chrétiens dans l’empire ottomanet en plein génocide arménien; cité dans le bulletin « Œuvre dOrient » n° 781 quatrième trimestre 2015.

 

«Lislam l’ennemi le plus redoutable et le plus tenace de la civilisation occidentale ».

Joseph Hilaire Pierre René Belloc en 1938,écrivain, historien et parlementaire anglais (1870-1953).

 

« Depuis plus de cinq cents ans, »… « les règles et les théories dun vieux cheikh arabe, et les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé, en Turquie, tous les détails de la loi civile et criminelle. Elles ont réglé la forme de la Constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce quil apprend à l’école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu’à ses pensées les plus intimes. Lislam, cette théologie absurde dun Bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies. » 

(1881-1938),ondateur et premier Président de la République turque.

Cité dans l’ouvrage « Mustapha Kémal ou la mort d’un empire»  de Jacques Benoist – Méchin, éd. Albin Michel, 1954, p. 323.

 

« C’est au nom de Dieu qu’on se battra. Et comment en serait-il autrement, du moment que chaque religion prétend au monopole de la vérité révélée ? C’est ainsi que les religions, chacune prétendant unir tous les hommes, les divisent. Chacune prétend être la seule à posséder la Vérité. La raison est commune à tous les hommes, et s’oppose à la religion, aux religions. »

André Gide (1869-1951)

« La religion d’Hitler est la plus proche qui soit de l’islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à goûter le plaisir. Comme l’islamisme, elle prêche la vertu de l’épée. »

Carl-Gustav Jung (1875-1961)

 

« C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même, avant tout, un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne. Quon ne se raconte pas dhistoire! Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent lintégration ont une cervelle de colibri, même sils sont très savants. Essayez dintégrer de lhuile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout dun moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions lintégration, si tous les Arabes et les Berbères dAlgérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherez-vous de venir sinstaller en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne sappellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées! »

 Général Charles de Gaulle (1890-1970) (Entretien avec Alain Peyrefitte, 5 mars 1959). C’était de Gaulle, tome 1. Alain Peyrefitte. Editions de Fallois/Fayard, 1994.

Pour moi jai, de tous temps, mais aujourdhui plus que jamais, ressenti ce quont en commun les nations qui la peuplent [lEurope]. Toutes étant de même race blanche, de même origine chrétienne, de même manière de vivre, liées entre elles depuis toujours par dinnombrables relations de pensée, dart, de science, de politique, de commerce, il est conforme à leur nature quelles en viennent à former un tout, ayant au milieu du monde son caractère et son organisation.”

 Charles de GaulleMémoires despoir: 1. Le Renouveau, 1958-1962. Plon. 1970.

 

« Si une communauté nest pas acceptée, cest quelle ne donne pas de bons produits, sinon elle est admise sans problème. Si elle se plaint de racisme à son égard, cest parce quelle est porteuse de désordre. Quand elle ne fournit que du bien, tout le monde lui ouvre les bras. Mais il ne faut pas quelle vienne chez nous imposer ses mœurs. »

 Charles de Gaulle, cité dans De Gaulle, mon père.

 

« Cest le grand phénomène de notre époque que la violence de la poussée islamique. Sous-estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de lislam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine.

Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles. A lorigine de la révolution marxiste, on croyait pouvoir endiguer le courant par des solutions partielles. Ni le christianisme, ni les organisations patronales ou ouvrières nont trouvé la réponse. De même aujourdhui, le monde occidental ne semble guère préparé à affronter le problème de lislam.

 En théorie, la solution paraît dailleurs extrêmement difficile. Peut-être serait-elle possible en pratique si, pour nous borner à laspect français de la question, celle-ci était pensée et appliquée par un véritable homme dEtat.

 Les données actuelles du problème portent à croire que des formes variées de dictature musulmane vont s’établir successivement à travers le monde arabe. Quand je dis musulmane je pense moins aux structures religieuses quaux structures temporelles découlant de la doctrine de Mahomet.

 Peut-être des solutions partielles auraient-elles suffi à endiguer le courant de lislam, si elles avaient été appliquées à temps. Actuellement, il est trop tard ! Les «misérables» ont dailleurs peu à perdre. Ils préféreront conserver leur misère à lintérieur dune communauté musulmane. Leur sort sans doute restera inchangé. Nous avons d’eux une conception trop occidentale.

 Aux bienfaits que nous prétendons pouvoir leur apporter, ils préféreront lavenir de leur race.

 LAfrique noire ne restera pas longtemps insensible à ce processus. Tout ce que nous pouvons faire, cest prendre conscience de la gravité du phénomène et tenter den retarder l’évolution.»… »Politiquement, l’unité de l’Europe est une utopie. Il faudrait un ennemi commun pour l’unité politique de l’Europe et le seul ennemi commun qui existe est l’islam. »

 André Malraux (1901-1976)Le 3 juin 1956 dans le journal Time.

 

 

« Cette âme, la France est en train de la perdre, non seulement à cause de la mondialisation, mais aussi, et surtout, à cause de la société à la fois pluri-ethnique et pluri-culturelle que l’on s’acharne avec de fausses idées et de vrais mensonges, à lui imposer. Si cet essai a permis à quelques-uns de mesurer devant quels périls nous nous trouvons placés, il aura déjà atteint son but. »… « Ces pages peuvent apparaître cruelles. Mais elles correspondent à un sentiment très profond. Le moment est venu de traiter énergiquement le problème de l’immigration africaine et notamment musulmane. Si tel n’est pas le cas, la France aura deux visages: celui du cher et vieux pays dont parle le général de Gaulle et celui du campement avancé du tiers monde africain. Si nous désirons voir les choses dégénérer ainsi, il suffit de leur laisser suivre leur cours. Le campement africain toujours plus grand, plus vaste, plus illégal, grignotera d’abord, puis rongera, avant de faire disparaître tout entier le cher vieux pays, dont la défaite sera annoncée du haut des minarets de nos nombreuses mosquées. Nos temps sont assez graves pour ne pas faire appel à de médiocres facilités politiciennes. Nous allons vers des Saint-Barthélémy si l’immigration africaine n’est pas strictement contrôlée, limitée, réduite et expurgée de ses éléments négatifs et dangereux, si un effort d’intégration ne vient pas aussi compléter cette nécessaire répression. Les mesures à prendre sont sévères et il ne faudra pas que le vieux pays frémisse de réprobation chaque fois qu’un charter rapatriera des envahisseurs illégaux. Il faut donc ainsi que ce cher vieux pays restitue à l’Etat sa place normale. Les libéraux l’ont affaibli, les socialistes l’ont détruit. Où sont les grandes tâches dévolues à l’Etat ? La Justice, l’Armée, l’Education nationale, la Sécurité, la Police, notre place en Europe ? En miettes. La France est à l’abandon, est en décomposition à travers le monde. Sa recomposition est dans un retour énergique à l’unité et à la cohérence, et de la Nation et de l’Etat. »

 Michel Poniatowski

Ancien ministre giscardien) dans Que survive la France. Editions du Rocher. 1990.

 

« Notre problème, ce n’est pas les étrangers, c’est qu’il y a overdose. C’est peut-être vrai qu’il n’y a pas plus d’étrangers qu’avant la guerre, mais ce n’est pas les mêmes et ça fait une différence. Il est certain que d’avoir des Espagnols, des Polonais et des Portugais travaillant chez nous, ça pose moins de problèmes que d’avoir des musulmans et des noirs. « … » Comment voulez-vous que le travailleur français qui habite à la Goutte-d’or où je me promenais avec Alain Juppé il y a trois ou quatre jours, qui travaille avec sa femme et qui, ensemble, gagnent environ 15’000 francs, et qui voit sur le palier à côté de son HLM, entassée, une famille avec un père de famille, trois ou quatre épouses, et une vingtaine de gosses, et qui gagne 50’000 francs de prestations sociales, sans naturellement travailler ! Si vous ajoutez à cela le bruit et l’odeur, eh bien le travailleur français sur le palier devient fou. Et il faut le comprendre, si vous y étiez, vous auriez la même réaction. Et ce n’est pas être raciste que de dire cela. Nous n’avons plus les moyens d’honorer le regroupement familial, et il faut enfin ouvrir le grand débat qui s’impose dans notre pays, qui est un vrai débat moral, pour savoir s’il est naturel que les étrangers puissent bénéficier, au même titre que les Français, d’une solidarité nationale à laquelle ils ne participent pas puisqu’ils ne paient pas d’impôt ! »… « Il faut que ceux qui nous gouvernent prennent conscience qu’il y a un problème de l’immigration, et que si l’on ne le traite pas­ et, les socialistes étant ce qu’ils sont, ils ne le traiteront que sous la pression de l’opinion publique, les choses empireront au profit de ceux qui sont les plus extrémistes. »

 Jacques Chirac

Le 19 juin 1991 à Orléans lors d’un souper-débat politique RPR. Malgré de telles simagrées électoralistes, Jacques Chirac fut un homme de gauche militant pour le grand remplacement du peuple français.

 

« Le coran, qui est la loi de l’islam, provoque à la discrimination, à la haine et à la violence. Ne m’attribuez pas ce que je dénonce. Les preuves de cette haine et de cette violence sont légions dans le passé et dans le présent. Tant que les musulmans sont une minorité insignifiante dans un pays chrétien, ils peuvent vivre amicalement parce qu’ils acceptent les lois et les coutumes du pays qui les reçoit. Mais dès qu’ils sont nombreux et organisés, ils deviennent agressifs et veulent imposer leurs lois hostiles à la civilisation européenne. Les exemples abondent .» … « Demain ils seront maires de nos communes et transformeront nos églises en mosquées »… « Me condamner comme raciste parce que je cherche à protéger ma patrie menacée dans son existence et ses traditions chrétiennes, ce serait se servir de la justice pour l’injustice, ce serait la justice au service des bourreaux contre les victimes qui ont tout juste droit de périr en se taisant. Ce serait le comble de l’injustice. »

 Monseigneur Marcel Lefebvre

De la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X d’Icône en Valais.

Déclaration du 12 Mai 1990, suite à des poursuites de la Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme (LICRA),

 

« Jacques Chirac, Bill Clinton et Boris Yeltsin sont au café et une diseuse de bonne aventure leur tend à chacun une feuille en disant : « ici est inscrit lavenir de votre pays ».

Bill Clinton regarde la feuille et lit avec un grand sourire de satisfaction : « les Etats-Unis ouvrent leurs frontières à Cuba, un candidat socialiste est candidat à la présidentielle et il est presque élu, la France ouvre des restaurants Mc Donalds dans toutes ses villes qui ne désemplissent pas, le monde est relié avec des ordinateurs grâce à la technologie américaine ».

Boris Yeltsin regarde ensuite sa feuille et lit avec un grand sourire sur le visage : « La Russie regagne sa Crimée perdue, les Européens oublient limpérialisme russe et déclarent leur amour pour la Russie qui les méprise et travaille à détruire lOTAN, les Démocrates américains font croire au monde que le président Russe aide un président américain à être élu ».

Jacques Chirac prend alors sa feuille et interloqué dit à son voisin : « vous pouvez me dire ce quil y a écrit, je ne comprends pas »

Yeltsin lui répond : « moi non plus je ne comprends pas, cest tout écrit en arabe ».

Christian Larnet

Pour dreuz.info. 2017 Histoire drôle qu’on racontait il y a 20 ans dans un cabaret et qu’on raconterait aujourd’hui en grinçant des dents .

 

« En Russie chacun doit vivre comme des Russes. N’importe quelle minorité, de n’importe où, si elle veut vivre en Russie, marcher et manger en Russie, devrait parler le russe et devrait respecter les lois russes. Si elles préfèrent la loi de la charia et vivre selon les préceptes musulmans alors nous leur conseillons d’aller vivre là où telle est la loi nationale.

 La Russie n’a pas besoin de minorités musulmanes. Les minorités ont besoin de la Russie, nous ne leur accorderons pas de privilèges spéciaux, ni nessaierons de changer nos lois pour les adapter à leurs désirs, peu importe leurs hurlements contre notre prétendue discrimination.

 Nous ne tolérerons pas de manque de respect à notre culture russe.

 Nous devrions savoir tirer les conséquences des suicides de l’Amérique, l’Angleterre, la Hollande et la France, si nous voulons survivre en tant que nation.

Les musulmans reprennent ces pays mais ils ne prendront pas le contrôle de la Russie.

 Les coutumes russes et nos traditions ne sont pas compatibles avec leur manque de culture ou leurs coutumes primitives.

 Lorsque cette honorable assemblée  pense à créer de nouvelles lois, elle doit prendre essentiellement  en considération lintérêt national russe et, considérant que les minorités musulmanes ne sont pas des russes, elle ne doit pas prendre en compte la charia, la loi des musulmans.»

Vladimir Poutine,

Déclaration adressée le 4 août 2013 aux 450 députés de la Douma d’Etat

(chambre basse du parlement russe) au sujet des rapports tendus avec des minorités en Russie.

 

Bird Feeder

 

I bought a bird feeder.  I hung it

On my back porch and filled it

With seed. What a beauty of

A bird feeder it was, as I filled it

Lovingly with seed.

Within a week we had hundreds of birds

Taking advantage of the

Continuous flow of free and

Easily accessible food.

 

But then the birds started

Building nests in the boards

Of the patio, above the table,

And next to the barbecue. 

 

Then came the shit. It was

Everywhere: on the patio tile,

The chairs, the table …

Everywhere!

 

Then some of the birds

Turned mean. They would

Dive bomb me and try to

Peck me even though I had

Fed them out of my own

Pocket.

 

And others birds were

Boisterous and loud. They

Sat on the feeder and

Squawked and screamed at

All hours of the day and night

And demanded that I fill it

When it got low on food.

 

After a while, I couldn’t even

Sit on my own back porch

Anymore. So I took down the

Bird feeder and in three days

The birds were gone. I cleaned

Up their mess and took down

The many nests they had built

All over the patio.

 

Soon, the back yard was like

It used to be ….. Quiet, serene….

And no one demanding their

Rights to a free meal.

 

Now let’s see……

Our government gives out

Free food, subsidized housing,

Free medical care and free

Education, and allows anyone

Born here to be an automatic

Citizen.

 

Then the illegals came by the

Tens of thousands. Suddenly

Our taxes went up to pay for

Free services; small apartments

Are housing 5 families; you

Have to wait 6 hours to be seen

By an emergency room doctor;

Your child’s second grade class is

Behind other schools because

Over half the class doesn’t speak

English.

 

Corn Flakes now come in a

Bilingual box; I have to

‘press one ‘ to hear my bank

Talk to me in English, and

People waving flags other

Than ”ours” are

Squawking and screaming

In the streets, demanding

More rights and free liberties.

 

Just my opinion, but maybe

it’s time for the government

To take down the bird feeder. 

 

If you agree, pass it on; if not,

Just continue cleaning up the shit! 

 Anonyme. 2015

 

Que ma vie devient difficile!

 

Je suis né blanc, ce qui fait de moi un raciste.

Je ne vote pas à gauche, ce qui fait de moi un fasciste.

Je suis hétérosexuel, ce qui fait de moi un homophobe.

Je ne suis pas syndiqué, ce qui fait de moi un traître à la classe ouvrière et un allié du patronat.

Je suis de culture greco-romaine et judéo-chrétienne, ce qui fait de moi un chien d’infidèle.

Je tiens à mon identité, à ma culture, à mes valeurs et vertus, ce qui fait de moi un xénophobe.

J’ai atteint un certain âge et je suis retraité, ce qui fait de moi un vieux con.

Je réfléchis et je n’avale pas tout ce que les médias me dicte, ce qui fait de moi un réactionnaire.

Je minterroge sur les raisons de la politique d’accueil des immigrants, ce qui fait de moi un nazi.

Jaimerais vivre en sécurité et voir les délinquants en prison ou expulsés de mon pays, ce qui fait de moi un membre de la Gestapo.

Je pense que chacun doit être récompensé en fonction de son mérite, ce qui fait de moi un antisocial.

Jai été éduqué à la dure et jen suis reconnaissant à mes parents, ce qui fait de moi un bourreau denfants opposé à leur épanouissement.

Jestime que la défense dun pays est laffaire de tous les citoyens, ce qui fait de moi un militariste.

Jai le goût de leffort et du dépassement de soi, ce qui fait de moi un retardé social.

Bref, je suis né trop tard, ce qui nenlève rien au respect dû à mes parents et ce qui fait de moi un néandertalien.

Et bien malgré tous ces défauts, je suis un bon Suisse et j’en ai marre d’être pris pour un imbécile par tous les médias.

Quelle réputation jai !

Anonyme. 2015

 

« Je nai certainement pas lintention de renchérir sur cette question. Chaque État a le droit de protéger sa population et voir à ses intérêts. Il doit respecter les droits de lhomme bien entendu, mais dans un cadre qui lui permet de préserver ses intérêts nationaux.

 Permettez-moi de vous dire ceci: au lieu de me demander pourquoi ces pays ferment leurs portes, demandez-vous plutôt pourquoi les afghans en Afghanistan ne se préoccupent pas du sort de leur pays. Pourquoi sacharnent-ils depuis quarante ans à sentretuer et à sautodétruire? Cette question se posent également pour dautres pays comme le Pakistan et… l’Égypte aussi. Elle se pose aussi pour la Syrie, lIrak, la Libye, le Yémen et la Somalie. Pourquoi nous nous comportons de cette façon?

 Nous nous déchirons à lintérieur de nos pays et après nous demandons à des États laborieux qui triment nuit et jour, qui sefforcent à conserver leurs acquis, à protéger leur population, à maintenir leur niveau de vie et de développement… Nous leur demandons de partager avec nous le fruit de leur labeur, simplement parce que nous nous disputons entre nous ! Voyons donc ! Remarquez que je ne suis ni pour eux, ni contre eux, jessaie simplement d’être objectif et équitable dans ma façon de voir le problème.

 Nous avons lobligation de nous critiquer nous-mêmes: Est-ce que nous protégeons nos propres États ? Les leaders des États dont je parle (les États musulmans) nont-ils pas lobligation d’être plus équitables, plus respectueux et plus attentionnés à l’égard de leur population ? Et nont-ils pas le devoir de faire des concessions, de se mettre à table et régler leurs problèmes, que ce soit en Afghanistan, en Syrie, en Irak ou en Libye ? Pourquoi ne le font-ils pas ? Tu en veux aux chefs d’États européens, que ce soit en Angleterre, en Allemagne, en Italie ou ailleurs, qui ferment leurs frontières pour protéger le fruit de longues années de labeur et deffort consacrés à édifier une société évoluée ! Nous demandons quils nous ouvrent leurs portes, alors que nous voulons imposer notre culture, bien quelle soit très éloignée de la leur, en particulier dans le domaine du travail et de leffort. Notre éthique du travail est différente de la leur, ils ont une éthique rigoureuse, ils ne saccordent pas de passe-droits ou de laisser-aller dans le domaine du travail ou de la formation. À lopposé nous nous permettons, quelques fois dune manière exagérée, des passe-droits et de la complaisance.

 Tu as lintention dimposer ta culture ? Pour ne blesser personne je dirais ceci: en tant quimmigrant japporte avec moi ma culture égyptienne, je veux tout avoir sans me fatiguer ! Nest-ce pas que cette culture est bien la nôtre ?

 De hauts responsables mont posé cette question: « pourquoi avez-vous autant de main-d’œuvre non productive ? » Je leur réponds que nous avons nos façons de faire et nos habitudes, elles correspondent à ce que nous sommes et nous ne pouvons pas les changer sans causer des heurts et des perturbations.

 Tu veux émigrer avec ta culture, qui pour toi ne peut être remise en question ? Tu veux limposer en prétextant quil sagit dun droit humain ? Non ! Et à propos si tu vas dans un pays qui accepte de taccueillir, tu dois respecter, mais dun respect absolu, ses lois, ses coutumes, ses traditions et sa culture. Mais tu nas pas cette disposition desprit, en fait nous ne sommes pas du tout dans cette disposition desprit, alors il ne faut pas y aller. Tu veux quils touvrent la porte, pour que tu entres et quaprès cela tu leur crées des problèmes ? Non !

 Moi je ne suis pas en train de les défendre, Non par Allah ! Je juge simplement daprès ce que je vois et ce que je comprends des évènements qui se déroulent à ce sujet. Ce nest pas possible, cela fait plus de quarante ans que vous vous entretuez et vous voulez que je vous laisse entrer ? Non ! Vous voulez résoudre vos problèmes ? Résolvez-les dans vos pays. Voilà pourquoi je dis aux égyptiens: « prenez soin de votre pays! » Tel est mon message. Au lieu de demander aux autres de nous ouvrir leurs portes, faisons en sorte que notre terre nous suffise, et en fait elle nous suffit. En Égypte il y a suffisamment de place pour tous les égyptiens; nous devons éviter dentrer en lutte les uns contre les autres et ainsi de tout démolir, faute de quoi les jeunes choisiront de partir vivre ailleurs… Non cest inacceptable !

 Nous devons faire face résolument à nos problèmes, mettre fin à leffusion de sang dans nos pays, faire preuve de lucidité et dintégrité dans nos interactions, favoriser le dialogue et le débat. Je ne suis pas contre l’émigration, ceux qui nous ouvrent la porte je leur dit « Merci votre geste est apprécié ». En ce qui concerne ceux qui nous ferment la porte, « je dis quen cela nous navons de reproches à adresser qu’à nous-mêmes. »

Président égyptien  Abdel Fattah al Sissi,

Réponse  de ce patriote nationaliste convaincu, à la question posée par un jeune Afghan Mohammed Kassim: « Pourquoi les chefs d’États mondiaux ferment-ils leurs portes à limmigration? » (Forum mondial de la  jeunesse.

Charm el Cheikh, novembre 2018.

Traduction par © Hélios d’Alexandrie pour dreuz.info).

 

 

Print Friendly, PDF & Email
14 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
vade mecum
vade mecum
il y a 13 jours

Excellentissime !

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 13 jours

Bonjour ! Bravo et merci pour cette compilations de références.

Un rajout que je conseille dont je conseille le visionnage ; très explicite et plein de logique, qui n’attaque pas les musulmans mais plutôt les force à la réflexion individuelle par une analyse critique de la seule référence islamique qui fait l’islam, à savoir le Coran. Un régal de logique implaccable.

2°).– INSTITUT des LIBERTÉS – Entretien avec Charles Gaves

Majid Oukacha : « Pourquoi j’ai quitté l’Islam ! »

Vieux bidasse
Vieux bidasse
il y a 13 jours

« Un rajout que je conseille dont je conseille le visionnage ; très explicite et plein de logique, qui n’attaque pas les musulmans mais plutôt les force à la réflexion »
Délit Impossible.

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 13 jours
Reply to  Vieux bidasse

Bonjour @Vieux bidasse ;

Oui ; une implacable démonstration de logique imparrable et comme vous le dites : INATTAQUABLE !
Le visionnage de cette vidéo est à conseiller à tous, musulmans et non musulmans pour l’argumentation.

Majid Oukacha est tellement brillant que Charles Gave et la personne qui le seconde dans l’entretien lui ont demandé si il avait été contacté par les politiques et le gouvernement.

Et oui ! Ce ne sont pas les musulmans qui doivent dire ce qui doit être ou ne pas être en matière d’islam en rance mais bien les français, les intellos et les apostats de l’islam qui savent e quoi ils parlent et Majid Oukacha le fait vraiment brillamment.

Majid Oukacha, en voilà un autre qu’il faudrait dans le prochain gouvernement aux côtés de Zemmour, Messiha, Zineb, Hervé Juvin, Bernard Lugan, Charles Gave…

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 13 jours
Reply to  Vieux bidasse

Majid Oukacha est lui aussi menacé de mort et comme Messiha et Marine Le Pen, il n’a pas de protection, mais il continue sa démarche d’analyse critique de l’islam. Il a des retour aussi de la part de non musulmans bien sûr, mais aussi de musulmans qui entame leur réflexion personnelle grâce à cette pédagogie menée par Majid Oukacha.

Pierre Obein
Pierre Obein
il y a 13 jours

Bravo à Dominique Schwander pour ce remarquable travail !
Suggestion: À diffuser au maximum autour de nous

Antiislam
Administrateur
Antiislam
il y a 13 jours

Bonjour,

Remarquable : un très grand merci !!!

Christian Jour
Christian Jour
il y a 13 jours

Mééééééé nos dirigeants qui nous gouvernent sont des psychopathe; Ils veulent plus de multiculturalisme et accueillir d’avantage de migrants, ils ferment les yeux sur les meurtres, les viols, les vols, les agressions quotidienne, etc, etc……
Ce sont des fous, et si ils voulaient détruire notre civilisation et notre culture, ils ne s’y prendraient pas autrement.

FLORIUS
FLORIUS
il y a 13 jours
Reply to  Christian Jour

NON ce ne sont pas des fous ,ils appliquent à la lettre ce qui a été décidé PAR EUX !! Le guide suprême étant (censuré)

Ensuite écoutez ce que dit Alain Wagner quant aux accords signés par tous les Européens dans le cadre de ISESCO .
Recherchez Sur youtube !! En un quart d’heure vous saurez TOUT sur l’invasion et sur les règles et tolérances qu’on accorde aux envahisseurs !

Mia Vossen
Mia Vossen
il y a 13 jours

MERCI!

Jacques Morin
Jacques Morin
il y a 13 jours

Pourquoi de tels avertissements sont-ils restés lettre morte?

juste
juste
il y a 12 jours

Nos ‘zélus’ ne sont pas incultes, ils s’en foutent, ils ne sont élus que grâce au pognon qu’ils savent mettre dans les campagnes électorales et ce pognon il faut bien qu’il vienne de quelque part, et les émirs sont si généreux…

Coronel Polako
Coronel Polako
il y a 12 jours

Un Président digne de ce nom…….un homme qui aime son pays et qui n’a pas besoin de lunettes d’approche pour voir ce qu’il se passe dans SON pays.
Merci pour cette belle et réelle Leçon Monsieur le Maréchal Président.

ARGO
ARGO
il y a 9 jours

Ils n’agissent qu’en fonction du prophète ; le prophète par ici, le prophète par là! Leur type de pensée est moyenâgeux! Le pire, c’est que leurs jeunes, pas tous, s’y mettent aussi !

Lire Aussi