Un musulman appliquant à la lettre le Coran peut-il être un bon Suisse, un bon Français, un bon Européen, etc ?

Poser les bonnes questions sur l’islam et réagir…
 
En espérant que ces textes contribueront à ce que que ceux qui craignent l’islam-idéologie deviennent plus vaillants et combatifs et que les idiots utiles qui croient à  l’islam de France et autres narratifs angéliques sortent de leur  lâcheté et de leur déni face à l’islam.

Un musulman qui met la charia avant la loi des hommes peut-il être un bon Suisse, un bon Français, un bon Européen, etc ?

Tant que nous continuerons à tolérer les revendications des musulmans, à tolérer leur intolérance et leurs violences, à les accueillir chez nous et à leur accorder bien trop facilement la nationalité, rien ne changera et les musulmans ne sassimileront pas en Europe, nous coloniserons et tant d’entre eux admirant avec ferveur et impatience le contenu du coran, les hadiths et leur messager Mahomet, feront de sauvages actes terroristes, violeront les femmes, les petites filles et les petits garçons etc. Qu’attendons nous pour parachuter de retour chez eux tous ces pratiquants de islam-idéologie? Malheureusement tant de gens ont la mauvaise habitude de ne rien voir venir et de rester dans le déni face à l’islam !

.

Voici une liste des questions prenantes et fondamentales que chacun devrait se poser à propos des immigrants musulmans qui mettent la charia avant la République.

Un homme qui se dit musulman d’abord peut-il être un bon Suisse, un bon Français, un bon Européen, etc?

  • Théologiquement: non, parce que son allégeance est à son seul Dieu
  • Religieusement: non, parce que son Dieu Allah ne tolère que l’ersatz de religion musulmane et aucun autre Dieu que Allah.
  • Idéologiquement: non, parce que son Dieu Allah ne tolère aucune autre idéologie politique que l’islam-idéologie.
  • Spirituellement: non, parce que, dans notre culture judéo-chrétienne, Dieu est un père bon, qui aime et pardonne, alors que Allah est dur, vindicatif, menace de l’enfer, punit, exige de tuer les mécréants, de tuer les apostats, venge et promet un enchanteur paradis pornographique.
  • Socialement: non, parce que son allégeance à l’islam lui interdit de se lier d’amitié avec des chrétiens, des juifs, des athées et tout non-musulman, qui sont tous, selon l’islam-idéologie, des mécréants.
  • Psychologiquement: non, parce que, pour croire ou souscrire à ce qui est écrit et prescrit impérativement dans le coran, les plus de un million et demi de hadiths de Mahomet et dans d’autres textes « sacro-saints» de l’islam-idéologie, ne faut-il pas être soit un individu bien dérangé ou un psychopathe, soit avoir peur de se faire égorger à la halal tout en souffrant en plus d’une anxiété sexuelle masculine des plus graves?
  • Politiquement: non, parce que le bon musulman pratiquant doit se soumettre à ses guides doctrinaires musulmans qui lui enseignent l’extermination des juifs, l’annihilation d’Israël, l’élimination des chrétiens et des athées, la destruction du grand Satan que sont les USA, la destruction de toute démocratie directe ou représentative.
  • Intellectuellement: non, parce que, selon son Coran et ses doctrinaires, le musulman pratiquant ne peut pas accepter nos constitutions démocratiques, se soumettre à elles, à nos lois et à nos droits de l’homme, ni même jouer aux échecs.
  • Moralement: non, parce qu’il y a divergences entre nos valeurs judéo-chrétiennes et greco-romaines, notre graduation des erreurs, nos impiétés et nos péchés et ceux de l’
  • Philosophiquement: non, parce que islam-bunker, Mahomet et coran interdisent la liberté de religion, la liberté conscience, la liberté d’expression, la liberté de penser, la liberté de rire et même la liberté de rêver.
  • Verbalement: non, parce que le bon musulman pratique l’art oratoire dissimulatoire et trompeur musulman ou taqiya et a de toutes autres définitions que nous de nombreux termes fondamentaux importants.
  • Géographiquement: non, parce que son allégeance est à la Mecque, vers laquelle le bon musulman doit se tourner plusieurs fois par jour pour prier, pratiquer l’abattage rituel, etc.
  • Démocratiquement: non, parce que islam-bunker et démocratie directe ou représentative ne peuvent pas coexister. Un gouvernement musulman est soit dictatorial, soit théocratique, soit autocratique et toujours « divinisé ».
  • Quant à la vie de famille: non, parce que le musulman pratiquant peut posséder les quatre épouses autorisées par ce dépravé de Mahomet, dont des fillettes, les battre quand elles lui désobéissent, épouse souvent une cousine du premier degré et que le mariage et les droits des femmes musulmanes sont à l’opposé du mariage aristotélicien et des droits occidentaux des femmes.
  • Quant au milieu du travail et au milieu scolaire: non, parce que son allégeance à l’islam l’empêche de se soumettre à une supérieure de sexe féminin et à des non-musulmans et l’oblige à pratiquer ses suppliques, ramadan, abattage halal, autres rituels et coraneries contraignants et à porter ses étendards-uniformes.
  • Quant à nos lois: non, parce que son allégeance est aux cinq piliers contraignants de l’islam, au coran, à la charia, aux hadiths, aux fatwas, au prosélytisme, au djihad musulman soft et hard, à l’infériorité des femmes, aux différentes classes de justiciables en islam, etc.
  • Quant à notre nation: non, parce que le musulman pratiquant, lorsqu’il est immigré, tient à être reconnu d’abord comme musulman; il fait partie d’abord de sa nation l’oumma supranationaliste ou de sa tribu musulmane qui se veulent être ou devenir une tribu ou une nation à l’intérieur notre nation, puis la remplacer. Pour les Européens, leur nation vient en premier, puis l’Europe; les Européens se perçoivent tout d’abord comme Espagnols, Suisses ou Polonais. Partout dans le monde, chaque peuple, chaque canton, chaque province, ont leur caractère; ils réagissent selon leurs tempérament.

De plus, vu l’évolution de la société depuis le cardinal de Richelieu (1585-1642) pour qui la loyauté nationale du citoyen devait prévaloir clairement sur les loyautés religieuses quelles qu’elles soient, les Suisses et tant d’autres Occidentaux préfèrent leur pays à ceux qui partagent leur foi.

  • Plusieurs sondages ont montré que pour les musulmans soumis à la lettre du Coran  accueillis en Europe, l’islam vient en premier puis seulement vient le pays de leur shopping migratoire. Ces musulmans préfèrent les pays qui partagent leur islam-idéologie et tiennent à propager leur islam-idéologie à leur pays d’accueil en Occident afin de le transformer. Pour eux les règles de leur islam-idéologie sont toujours supérieures aux règles de la communauté politique réelle de leur pays d’accueil, ce qu’illustre la victimisation et le terrorisme idéologique musulman. A part quelques exceptions, les Européens n’ont pas d’attachement affectif ou émotionnel envers l’UE, ils acceptent l’UE pour des considérations utilitaristes et parce qu’ils sont manipulés. Les musulmans pratiquants, eux, n’ont pas d’attachement affectif ou émotionnel pour leur pays d’accueil ou l’Europe; ils acceptent un pays européen pour des considérations utilitaristes et égoïstes, pour en profiter y militer et le transformer. 
  • Voilà pourquoi un musulman pratiquant et la majorité des extra-européens avec une double nationalité sont soumis à deux systèmes juridiques et à deux systèmes de devoirs, ce qui entraîne des contradictions, des conflits et leurs insupportables conséquences pour les autochtones et les immigrants choisis et assimilés. Dalil Boubakeur a affirmé dans son « Traité moderne de théologie islamique » aux éditions Maisonneuve et Larose en 2003: « La nationalité musulmane est une supranationalité, essentiellement morale et indivisible, fondée sur l’accord des âmes et des cœurs. Elle est au-dessus de toutes les nationalités fondées sur la race, la langue, la politique, l’intérêt, les données de l’histoire ou de la géographie. » Bien que très claire, la prise de position de ce musulman, qui se dit « moderne» dans le titre de son traité et disciple de l’oxymoron  du dit Islam de France, n’est toujours pas comprise par la majorité des dirigeants de l’Europe. Pire, selon les photos de presse, lors de l’investiture du Président islamo-collabo François Hollande, le 16 mai 2012, ce haut dignitaire de l’oumma musulmane en France était à la gauche de ce Président de gauche. C’est ce Recteur Dalil Boubakeur qui affirma que « seul Allah pardonne les erreurs humaines », ce qui n’est pas une citation du coran mais une manipulation. En France neuf milliardaires mondialistes se partagent quasiment toute la presse française, laquelle a publié cette photo, illustration du déni des autorités françaises face à l’islam-idéologie militante. Le seul pôle du dit islam de France serait-il la mosquée de Paris, liée à l’État algérien, via son Recteur Dalil Boubakeur? Un réformiste soufi qui compose avec peine avec toutes les tendances légales de l’islam-idéologie en France parce qu’il désapprouverait l’islam politique tout en rêvant comme tant d’autres fervents doctrinaires musulmans d’être nommé un jour Grand Mufti de France. Un peu mieux intégré que Dalil Boubakeur serait le recteur de la Grande Mosquée de Paris, à Rome, l’imam Abdellah Redouane. Il incarne le dit Islam consulaire financé surtout par les pays du Maghreb. Il prend ses distances de l’activisme des Frères musulmans et de leur sponsors qataris. Il milite pour un islam spirituel adapté à l’Italie, un culte et une foi qui devraient se tenir en dehors de la politique. Il affirme militer pour un pacte citoyen avec un islam transparent et le respect de la Constitution italienne ; dans chaque mosquée, le nom de l’imam qui officie devrait être spécifié, les prières peuvent être dites en arabe mais le prêche doit être prononcé en italien, les financements nationaux et étrangers doivent être rendus publique, etc.

Par conséquent, tant que les musulmans pratiquants à la lettre ne Réformeront pas leur islam-idéologie, ce qui, compte tenu des réponses ci-dessus, est indispensable dans nos démocraties occidentales, nous devons tous nous méfier de l’islam, parce que nombre de ceux  que nous avons fait l’erreur d’accueillir ne peuvent évidemment pas être à la fois de bons et fervents musulmans et de bons citoyens patriotes de Suisse, de France, d’Espagne, d’Allemagne, de Pologne, de Russie, des USA, de Chine, etc.

De plus pour l’avenir de nos démocraties, il est très dangereux de donner le droit de vote à ces musulmans, d’autant plus que les pays musulmans ne nous le donnent pas et de les engager dans nos armées et nos administrations. Réciprocité. Réciprocité. Réciprocité. Il est évident qu’il n’y a aucune raison de leur accorder notre nationalité plus facilement que les musulmans ne nous l’accordent en Arabie Saoudite ou au Quatar.

 191 total views,  1 views today

image_pdf

27 Commentaires

  1. Je souhaite simplifier ce débat :
    Un musulman peut-il être un Suisse, un Français, un Européen, etc ?
    Réponse : NON !
    Fin du débat.

  2. Tout les gens sensés sont d’accord pour dire que l’islam est incompatible avec nos lois républicaines et notre civilisation!tout les musulmans sensés ne fréquentent plus la mosquée!Rattrapper 1500 ans de retard a cause de l’islam cela ne se fait pas d’un cop de baguette magique!

  3. ces gens là, les islamistes doivent vivre en afrique et nous n’avons RIEN à tolérer d’eux.
    le « vivre ensemble » est IMPOSSIBLE …..
    ils ont de l’espace pour se prosterner devant allah; mais pas en EUROPE !!!!

  4. Absolument pas car pour lui la loi du coran est plus forte que la loi de la république alors rentre chez toi !

  5. Si il y a bien des gens qui n’ont pas leur place en France ce sont les » bons musulmans » qui appliquent à la lettre le coran, puisque ce que c’est leur code civil , qui s’applique partout où ils ont mis le pied et cela peut être la France comme la Suède ou l’Inde et il s’impose aux lois des pays concernés. Une fois pour toute la seule patrie qu’ils reconnaissent est l’oumma, la patrie de tout bons musulmans, et le code civil impose les bonnes pratiques de gré ou de force :  » la charia » !!! Il n’y a qu’à voir ce qu’est devenue Trappes !
    Quand les Français vont commencer ne serait-ce qu’à comprendre la façon de fonctionner d’un bon musulman , ils comprendront dans quelle m…de on s’est mis depuis 40 ans !
    Nos dirigeants successifs se sont bien garder de nous en informer et au contraire nous ont laissé croire que les musulmans étaient des catholiques comme les autres !!!

  6. Mais tout à fait, nos collabos au pouvoir ont répondu oui à toutes les questions, et ils pourront appliquer l’instruction du livre fondateur de leur secte : nous égorger !!! Pignoufs va !

  7. Ceux qui ne connaissent pas les musulmans doivent lire quelques pages du coran, tout est dit, la haine et le rejet de tout ce qui n’est pas musulman et celui qui pratique de manière formelle n’a pas d’autre choix que de nous tuer.

  8. Un musulman qui respecte à la lettre le coran ne peut pas s’intégrer dans notre pays, ni dans aucun pays européen. Nos dirigeants sont dans le déni. Fermez les yeux et pas de vague. Ce qui se passe avec le prof qui est menacé de mort à Trappes est ignoble. Le coupable c’est lui selon les dirigeants de ce pays. Alors qu’il est sous protection policière ; pour rien ? Samuel Paty est mort pour rien lui aussi ? Et les fanatiques qui ont contribué à son assassinat quelle peine leur a été réservée ? Comme par hasard on en entend plus parler. Sont ils expulsés ? Le seront ils à l’issue de leur sentence ? Personnellement j’accorde plus de crédit à ce que dit ce prof, par expérience, que le discours idéologique jamais suivi d’applications concrètes des responsables politiques. Relisez le livre sorti lors de l’affaire Boulin dans les années 80 qui est toujours d’actualité. « Ces malades qui nous gouvernent ».

    • C’est au nom de leur coran que Samuel Paty a été tué dans des conditions horribles pour bien marquer les esprits à la façon daesh!!
      C’est autant la manière que le geste qui compte ! Ils envoient un message sanglant au Français auxquels des tas de bons musulmans ont applaudi !!!
      Des dizaines de milliers de message ‘hommage à l’assassin par les réseaux sociaux c’est une cinquième colonne qui se révèle, là!!

  9. Il faut raison savoir garder ! Les musulmans qui suivent le Coran initial ne posent aucun problème et condamnent unanimement les exactions commises par ceux qui gangrène leur religion avec une instrumentalisation de haine du Coran. Le Coran des Islamistes n’a rien à voir avec le Coran réel. Bien sur, il est difficile de ne pas faire l’amalgame avec ce qu’il se passe au quotidien. Une grosse partie des jeunes musulman sont élevés dans la haine de l’autre. Il ne connaissent pas la Vraie version du Coran. La preuve : ils se saoulent, fument du shit ou autres opiacées, ne travaillent pas et commettent des actes répréhensibles. Il faudrait bannir au moins cinq générations de musulmans pour retrouver le calme. Très difficile !

    • Un peu contradictoires vos propos…

      Quelle est la différence entre le Coran « initial » et le Coran « dévoyé » des islamistes puisque ces islamistes suivent au plus près le Coran « initial »…

    • Non !

      L’islam est une immense escroquerie inventée par un vulgaire chamelier assoiffé d’argent, de pouvoir, de dépravation sexuelle et de sang.

      Depuis 1 400 ans, chaque jour, des êtres sont frappés, décapités, crucifiés, lapidés, amputés, massacrés, réduits en esclavage, conformément à ce qu’ordonne le ‘ coran initial ‘ .

      TOUT est à jeter dans cette maudite secte qui doit être éradiquée.

      • Le vulgaire chamelier est lui-même une invention. Les études modernes historiques (dates d’apparition de certaines expressions particulières) et les études sur la structure des textes (chaque auteur a ses expressions personnelles, c’est comme le timbre de la voix) confirment que la rédaction du coran s’est étalée sur plusieurs siècles et qu’elle a été faite par plusieurs dizaines d’auteurs. Nous sommes au Moyen Orient, pays des contes merveilleux genre conte des mille et une nuits. Les imaginations sont très fertiles.

    • Coran initial ? coran des Islamistes ? Coran réel ?
      C’est quoi cette blague ?
      Il n’y a qu’un seul et unique coran, le coran des musulmans.
      Raison pour laquelle vous ne donnez aucun lien internet qui permettrait de lire votre soi-disant « coran initial » pas plus que de lien vers le « coran des Islamistes » ou le « Coran réel ».
      Il suffit d’ailleurs de chercher « coran initial » sur un moteur de recherche pour s’apercevoir qu’il est absolument impossible de télécharger un quelconque « coran initial ».
      Alors ils font comment vos « bons musulmans » pour suivre les préceptes d’un texte… qui n’existe pas ?!

      • Sauf que les chiites et les sunnites n’ont pas le même coran !
        La réelle différence est l’épaisseur du « Mien Kampf » de Momo !

    • On trouve, dans les pays musulmans, comme partout, des gens qui sont des pourris et des salauds, on trouve des cons aussi, bien sûr, mais on trouve aussi des gens qui sont plutôt pacifiques et qui ne feraient pas de mal à autrui.
      C’est sans doute à ceux-là que vous pensez. Ceux-là ils se disent musulmans, en effet, puisqu’ils sont dans leur pays, dans leur ‘culture’, mais en réalité, ils ne connaissent rien à leur religion, et pour commencer ils ne parlent même pas l’arabe, et ne peuvent donc pas lire le coran. Ils croient au ‘bon Dieu’, un peu comme les chrétiens, un bon dieu miséricordieux. ils sont plutôt fatalistes et acceptent les malheurs de la vie comme étant la volonté de dieu. Et tant pis s’il y a des injustices flagrantes, ils ne réfléchissent pas, ils acceptent.
      Ces personnes ne suivent pas un ‘coran initial’, ils ont simplement ‘picoré’, à la carte, deux ou trois trucs pacifiques, et se disent, rassurés, que c’est beau l’islam ! Mais … cepaçalislam ! L’islam c’est la charia ! L’islam, c’est pas ‘à la carte’, l’islam c’est ‘le menu complet’, genre ‘pension complète’, tout compris. Mais ça ils ne le savent pas, ils ne connaissent même pas la vie et les actes de leur soi-disant prophète.
      Mais des gens comme ça, il y en a de moins en moins, car les autres musulmans se chargent, depuis des décennies, de les remettre dans le vrai islam, et le retour au vrai islam progresse, hélas. Ceux qui l’ont compris et qui restent des personnes pacifiques, ils quittent l’islam, enfin, ils devraient …

    • Ne dites dites n ‘ importe quoi .Il dénaturent pas le coran,ils ne font que l ‘ appliquer comme au temps de mohamet le criminel sanguinaire pédophilie, violeur et assassin. Vous me faites vraiment rire .C’ est pas sur Résistance Républicaine que vous allez pouvoir nous berner avec le gentil islam de lumière déformé par les《 gentils 》islamistes qui n’ ont rien compris de cette religion de paix et d’amour. L’islam est un fléau, un cancer et vous en êtes les métastases de cette maladie.

  10. La question a été posée en 1916, il y a donc plus d’un siècle, une époque où il n’y avait aucun problème avec les musulmans en France métropolitaine car il n’y avait aucun musulman en France métropolitaine.
    On ne peut donc pas taxer la réponse d’islamophobe…
    Celui qui pose la question, et qui y répond, ne peut pas non plus être taxé de racisme car il habitait en pays musulman et il y est resté toute sa vie en connaissant les risques, et il y mort, tué par des musulmans.
    MAIS SURTOUT ce qui valide totalement sa réponse c’est qu’il y fait une prédiction, et que cette prédiction s’est en tous points réalisée, validant de fait la totalité du raisonnement fondant sa réponse.

    Sa question était :
    Des musulmans peuvent-ils être vraiment français ?

    Sa réponse :
    Exceptionnellement, oui. De manière générale, non.

    Découvrez son nom, et sa prédiction, à la source :
    https://www.infocatho.fr/des-musulmans-peuvent-ils-etre-vraiment-francais-exceptionnellement-oui-dune-maniere-generale-non-charles-de-foucauld/

    • Vous avez entièrement raison Charles de Foucauld a été un des premiers à se poser les bonnes questions. Mais déjà Saint Thomas D’Aquin aussi et entre ce dernier au début du XIII ème siècle et Foucauld, à mon humble connaissance de médecin et de non historien, j’en connais une vingtaine qui se sont posés les bonnes questions au sujet de l’islam-idéologie, tous à des époques où la liberté d’expression était plus respectée que actuellement en France

  11. prenez une merde !! enrobez la de chocolat croquez dedans et revenez me dire si ça à le gout de chocolat !!

Les commentaires sont fermés.