Les Gauchistes et la race : de la négation à l’obsession

Les dégénérés Racisme Publié le 10 février 2021 - par - 17 commentaires

Au début des années 70, mon père m’avait offet un livre de réflexion d’un mathématicien américain sur son métier.

Il y avait ce passage qui m’avait frappé et que je résume.

« Considérez un jeune Chinois qui a été adopté à sa naissance par un ménage américain. Eh bien, ce jeune quand il sera adulte aura des traits physiques chinois, mais  ses émotions, ses réflexes intellectuels seront ceux d’un Américain« .

Cette position intellectuelle était celle qui prévalait à l’époque en Occident.

C’était la position  de l’universalisme issue tant  du christianisme (Saint Paul)  que des Lumières (Diderot, d’Alembert).

A part quelques courants politiques marginaux « racialistes » païens,  comme la « Nouvelle Droite », elle  était très largement partagée.

Il  existe, certes,  des déterminismes biologiques mais les déterminismes culturels sont prédominants.

La notion de race était éliminée du débat.

Et encore il y a quelques années, la quasi-totalité de la société, la Gauche en tête,  refusait la notion de « race », et les débats sur la race,  que l’on abandonnait à l’Extrême-Droite (honnie) de l’époque.

C’était le temps du « les races n’existent pas » qu’on pouvait lire, au premier chef, dans toutes  les publications gauchistes.

Et puis …

Et puis, il y a  seulement quelques années par une mutation, un renversement à peine croyable pour ceux qui s’intéressent à l’histoire des idées , l’Extrême-Gauche a placé la race au centre de ses préoccupations.

On voit même un Plenel qui, il y a quelques années encore,  interdisait la discussion  sur la notion de race, retweeter  un texte où les Gauchistes universitaires se plaignent que la notion de race ait été interdite de recherche depuis les années 60 !!

 

Eh, grosse truffe de Plenel : si on ne parlait pas race à l’Université, c’est bien parce que, tes copains gauchistes et toi , vous interdisiez d’en parler  car « les races n’existent pas » (sic) , en accord, d’ailleurs, avec le reste de la société !

Oui, vous avez bien lu : les Gauchistes  qui pourchassaient ceux qui parlaient de race, les taxant de fascisme, se plaignent maintenant que l’on ne parle  pas de race, depuis 60 ans, en France dans les Universités.

Ces Gauchistes, dont Plenel est le type accompli, sont des fous furieux.

Le Gauchisme est vraiment une maladie mentale.

Print Friendly, PDF & Email
17 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
bouillot marie ange
bouillot marie ange
il y a 23 jours

ces gauchos nient l’évidence même. quelle bande d’enfoirés.

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 23 jours

Bruxelles, capitale de l’UE, première capitale européenne MAJORITAIIREMENT MUSULMANE

BobbyFR94
BobbyFR94
il y a 22 jours

Marcher sur des oeufs, il faut toujours voir les « avantages » d’une situation quelle qu’elle soit, telle celle que tu donnes :-)))

En effet, tout le monde va pouvoir « voir » ce qui se passe quand les muzzs sont majoritaires, et ça, ce n’est surement dans  » 20 ans  » que l’on va constater  » l’enrichissement muzz  » …

Et comme en plus, c’est la « capital » de l’UE, ça va leur faire tout drôle à tous ces pourris qui n’ont pas été élus, de voir, comment leurs « protégés » vont les traiter…

Nous n’aurons pas à tous les pendre, ils vont tous « perdre la tête » au sens premier de cette expression-là :-)))

julie
julie
il y a 23 jours

J’avais un camarade, en BTS, d’origine asiatique. Pour rigoler, il disait qu’il avait créé son son site web : « www.rouleaudeprintemps.com ». Et il avait éclaté de rire avec la pub pour un traiteur chinois (un livreur se faisait kidnapper dans une voiture). Et ses parents lui avaient donné un prénom français puisqu’il était né en France, à la différence de ses aînés.

UN GAULOIS
UN GAULOIS
il y a 23 jours

« Ces Gauchistes, dont Plenel est le type accompli, sont des fous furieux. »

La gauche, avec sa pensée perverse, a fait beaucoup de mal à l’humanité pensant au contraire faire le bien.
S’intéresser seulement à l’individu en négligeant le groupe donc la société est néfaste et on en voit aujourd’hui toutes les séquelles.

Victoire de Tourtour
Victoire de Tourtour
il y a 23 jours
Reply to  UN GAULOIS

« …pensant au contraire faire le bien… »
Discutable.

Sugarhawk
Sugarhawk
il y a 23 jours

J’ai eu le plaisir de rencontrer Aimé CESAIRE, homme érudit et philosophe, qui lors d’un débat dans la salle de notre Mairie à dit, je cite : » Ce n’est pas en niant la négritude que nous la ferons disparaître ! » A la suite de quoi, je le cite :  » Si nous existons sous la forme de différentes races, ce n’est pas pour rien. Il nous reste à apprendre de la tolérance, par exemple, pour permettre à l’homme d’évoluer et de se rapprocher de la perfection en actes comme en pensée. » Un homme qui a essayé de transmettre ses valeurs dans la plus grande simplicité.

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 23 jours

L’Italie de Renzi et Di Maio, fricote avec l’Arabie Saoudite et tient un « Dialogue stratégique » en vue de consolider les rapports entre les deux pays.
Alors que la déclaration de Renzi en 2015 faisait l’éloge de la « nouvelle Renaissance » de l’Arabie Saoudite.
La visite du ministre des Affaires étrangères, Di Maio, effectuée le 10 janvier 2021 exaltait « le constant renforcement des relations d’amitié et de coopération » et a signé avec le ministre des Affaires étrangères saoudien, un mémorandum d’entente sur le « dialogue stratégique » entre l’Italie et l’Arabie saoudite.

Le nouvel accord lie encore plus l’Italie à une monarchie absolue, dans laquelle le souverain détient le pouvoir politique et économique, législatif, exécutif et judiciaire.

L’accord sur le « dialogue stratégique » consolide les liens du complexe militaro-industriel italien avec l’Arabie saoudite, un des plus grands acquéreurs d’armes.

La société Leonardo, la plus grande industrie guerrière italienne, assiste l’Arabie saoudite dans l’utilisation d’armes de destruction massive

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 23 jours

pourquoi l’arabie saoudite n’a que des émigrés blancs et des esclaves africains ????

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 23 jours

Bonjour @vatinel-bernard ;

-« Pourquoi l’Arabie Saoudite n’a que des émigrés blancs et des esclaves africains ???? »-

Oui, on n’en parle pas de cet esclavage afro moderne ; on n’en parle pas no plus du NEOM paradis des riches et oligarques blancs surtout. Tiens donc et pourquoi ?

En 2015, quand tatie Merckel a vouvert tout grand les portes de l’UE et de tous les pays membres à l’immigration arabe et afro exclusivement musulmane sous de faux prétextes, l’Arabi Saoudite, le qatar aussi avaient rétorqué aux rumeurs de mécontentement des peuples européens frappés de plein fouet par cette politique génocidaire en disant : « que non, qu’ils ne pouvaient accueillir ces populations parce qu’elles étaient pauvres et ne pourraient subvenir à leurs bessoins ». Incroyable mais pourtant vrai.

l’ONU, L’UE, les accords de Schengen, le pacte de Marrachech les maillons de submersion des pays occidentaux, de main mise sur les pays en développement en vue d’un gouvernement mondial et globaliste d’une oligarchie apatride, universaliste dans ses propres intérêts.

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 23 jours

L’Italie, pays de l’UE ; Bruxelles capitale d’un pays de l’UE, première capitale européenne à majorité musulmane ; l’Allemagne chef de l’UE voit d’un bon oeil l’entrée de la Turquie dans l’UE…

La France pays de l’UE, l’un de leader de l’UE, pro-imigrationiste, pro-pacte de Marrakech, pro-islam.

Notre avenir demain si l’UE ne tombe pas en miettes ?!

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 23 jours

C’est curieux ; « il n’y aurait pas de races » dans le genre ou espèce humaine. Non !

Pourtant, tous les jours les afros mènent une lutte sans merci pour la suprématie de la négritude en revendiquant bien « les droits, les spécificités de leur race » au point qu’on assiste plutôt à une « guerre », non à une lutte, pour la suprématie mondiale noire.

Peut on en déduire que cette guerre est pour une race unique, l’afro, et que le but est d’en terminer avec la « race blanche ».

Qu’en pensent les asiatiques ? ; si les afros sont nombreux ils ont encore du boulot pour anéantir les « races asiatiques »

En ce qui concerne l’extermination de la « race blanche », on voit bien que tout est fait pour permettre son extinction en Europe et en occident. Encore un exemple, celui des adeptes de la non procréation pour x raisons parmi la population blanche, autochtone qui plus est, et surtout. Cette volonté de ne pas procréer et de mentaliser les masses populaires à cette idéologie, ne serait-elle pas en fin de compte, l’un des maillons du grand remplacement, du métissage, de la mort programmée de la race blanche ? Allez savoir si dans la tête de ceux qui détiennent les pouvoirs, la stratégie politique de l’infertilité des blancs n’est pas déjà à l’oeuvre par certaines idéologies nocives comportementale génocidaires ; ou par la consommation, ou par les sciences médicales et génétiques.

Qui a fait le choix de la domination raciale afro et pour quelles raisons ?

Est-ce bien démocratique d’avoir planifié et imposé cette idéologie et cette politique ?

PASCAL LEVEQUE
PASCAL LEVEQUE
il y a 23 jours

Je suis entièrement d’accord, ce sont les déterminismes culturels qui sont prédominants, la race, elle n’intervient qu’au second plan, le gros problème aujourd’hui c’est qu’on veut libérer les nouveaux arrivants de cette obligation d’intégration et d’assimilation.

Pierre Sellin
Pierre Sellin
il y a 23 jours

Merci pour cet article, en effet pouvoir parler de race est un immense changement.
A mon sens c’est formidable que la gauche racialiste parle de race noire, comme cela les blancs sont de nouveau autorisés à parler de race blanche. Ceux qui ont gagné la guerre en 1945 veulent faire disparaitre la race blanche du continent européen par métissage, ils ne s’en cachent même pas, leur idée est simple : aucun Hitler ne reviendra au pouvoir en Europe si la race blanche disparait. C’est pour cela qu’ils ont interdit tout débat sur la race blanche. Le droit des blancs à vivre dans un pays de race blanche est bafoué, alors que l’Europe a eu une remarquable stabilité ethnique depuis plus de 20 000 ans. Mais cela ne dérange pas nos élites.
Quatre petits points sur les races, que je trouve intéressants :
1) La science dit que les races existent.
Eva-Maria Geigl (Institut Jacques-Monod) souligne que « la paléogénomique n’en est qu’à ses débuts. On va certainement s’apercevoir que la diversité génétique est beaucoup plus importante qu’on le pense, tant entre les espèces humaines qu’à l’intérieur de celles-ci ». C’est à dire que l’on va s’éloigner de plus en plus de la thèse de la source unique, en montrant que l’on observe des branches indépendantes (autre nom des races), mais l’avenir le dira. L’avenir le dira si Eva-Maria Geigl continue à recevoir des budgets pour ses recherches. A noter que Laurent Alexandre a déclaré que même si la science montrait que les races existent, il fallait continuer à dire qu’elles n’existent pas : celui-là n’en rate pas une !
2) Louis XVI avait interdit toute immigration de personne non blanche.
Louis XVI, en 1777, promulgue sa « Déclaration pour la police des Noirs, interdisant à tous d’amener dans notre royaume aucun Noir, mulâtre ou autres gens de couleur, de l’un ou l’autre sexe, et de les y retenir à leur service ». La République, et Napoléon, ont abrogé cela, et personne ne l’a rétabli après, ce qui est bien dommage.
3) L’immigration forcée des progressistes ressemble beaucoup à la collectivisation forcée des bolcheviques. Aujourd’hui les progressistes veulent faire taire ceux qui refusent une société multiraciale. Du temps du bolchevisme en Russie, l’obstacle principal était le peuple russe. En 1930 Staline (qui n’avait une seule goutte de sang russe) déclarait que le chauvinisme russe représentait le principal danger pour la question nationale. A l’époque dire « Je suis Russe » était perçu comme provocateur et contre-révolutionnaire (et cela pouvait valoir une condamnation à mort). Aujourd’hui dans la France immigrationniste, l’obstacle principal est le peuple des Français de souche, qui ne veulent pas perdre leur identité, qui ne veulent pas disparaitre en silence. Dire « Je suis Français de souche », ou « Je suis Breton de race » est perçu comme raciste et anti-républicain.
4) Au XIXème siècle, et dans la première partie du XXème, tout le monde, à droite comme à gauche, parlait de races. Notre grand psycho-sociologue Gustave Le Bon en parle très bien. Pour résumer ce qu’il dit : on appelle race un groupe de gens qui ont vécu ensemble pendant des dizaines de siècles. Chaque race a sa structure mentale spécifique, qui se reflète dans la religion : race -> psychologie -> religion. A l’époque (1890) on colonise à tout va et on parle beaucoup des races des colonisés. Quelques citations de Gustave Le Bon, qui est essentialiste comme Eric Zemmour :
– Nous n’avons pas à nous préoccuper ici des origines de ces races. Qu’elles aient été formées par la nature ou par l’histoire, il n’importe. Ce qui nous intéresse, ce sont leurs caractères tels qu’un long passé les a formés. Maintenus pendant des siècles par les mêmes conditions d’existence et accumulés par l’hérédité, ces caractères ont fini par acquérir une grande fixité.
– Il n’a jamais été donné jusqu’ici à un peuple de changer sa constitution mentale, pour adopter celle d’un autre peuple. Il est aussi difficile de changer les qualité ou les défauts d’un peuple que d’obliger un vertébré de se dépouiller de ses vertèbres. -> Gustave Le Bon dit tout simplement que l’universalisme n’existe pas.
– La fraternité entre races différentes n’est possible que jusqu’au jour où elles ne se connaissent pas. De ce jour, plus elles se connaissent, plus elles marchent vers une antipathie chaque jour plus marquée.
– Il est impossible de rien comprendre à l’histoire si on n’a pas toujours présent à l’esprit que des races différentes ne sauraient ni sentir, ni penser, ni agir de la même facon, ni par conséquent se comprendre.
– La psychologie montre que, derrière les institutions, les croyances, les arts, les bouleversements politiques de chaque peuple, se trouvent certains caractères moraux et
intellectuels dont son évolution dérive. Une race possède une constitution mentale aussi fixe que sa constitution physique. Cet agrégat de caractères psychologiques communs constitue ce que l’on appelle le caractère national.

Anne Lauwaert
Anne Lauwaert
il y a 22 jours

il faut lire le livre écrit par David Reich (spécialiste de l’ADN dans les os préhistoiques ) qui affirme non seulement la différence des races mais aussi des sexes… olala pas correct du tout…

Dorylée
Dorylée
il y a 22 jours

Ces gauchiasses sont arrivées à un tel niveau qu’on remarque plus leur connerie que leur couleur. Ainsi on dit  » un con de gauchiste  » et jamais un gauchiste blanc…

Mona
Mona
il y a 21 jours

Vous n’avez rien compris.
Le gauchiste ,à force de réfléchir ,à tout de même inventé l’eau tiède en mélangeant de la froide à de la chaude ! Superbe !
Après cet exploit il se consacre à faire pareil avec les différentes races humaines présentes sur terre depuis leurs origines afin d’obtenir un amalgame de sa conception ideo-pas-logique de borné.
Conclusion : terminé la diversité.
Il ne reste que son amalgame.
Résultat dans sa tête, pas de race.
Mais en réalité,+ de racisme parce que le naturel revient au galop.
Vrai ou faux ?

Lire Aussi