Urgent : opposez-vous au transfert en Algérie d’une partie de nos archives nationales.

Amis Résistants, merci de lire avec attention l’appel ci-dessous de  Bernard Chalumeau, président de l’Alliance pour la Souveraineté de la France et de le relayer de toutes les façons possibles. 

Les archives de la France en Algérie font partie de son histoire, elles concernent 132 années de son histoire et sont précieuses à de nombreux titres. Elles constituent notamment l’ensemble des preuves des bienfaits de la colonisation française en Algérie, au niveau économique, sociétal, culturel, sans parler des avancées incroyables de la médecine qui a permis à l’Algérie de rompre avec la mortalité infantile démentielle qui était la sienne, on pourrait cyniquement le regretter en voyant ce qui se passe actuellement, mais c’est ainsi et ces preuves doivent demeurer à l’abri chez nous.

L’Algérie n’existait pas, et n’est devenue un pays qu’avec la France, que grâce à la France. Même Ferhat Abbas, chef du « Gouvernement Provisoire de la République Algérienne » le disait : « La France n’a pas conquis l’Algérie, elle l’a fondée »

L’histoire de la France en Algérie, c’est notre histoire, les documents qui relatent cette histoire doivent rester chez nous, pour les historiens et chercheurs et non partir dans un pays ennemi qui n’en finit pas de dire sa haine de notre pays et des nôtres. Nous ne devons pas faire à nos pionniers, qui ont défriché et créé l’Algérie l’injure suprême de voir détruites, piétinées, brûlées, les archives les concernant, car c’est, soyons-en sûrs, le sort qui leur serait réservé en pays ennemi. Ils n’ont pas respecté leurs tombes, alors, leurs actes de naissance… 

Christine Tasin

.

Appel de Bernard Chalumeau

lI se trouve que la République algérienne réclame à la République française l’ensemble des archives qui se trouvaient sur son territoire et qui ont été rapatriées en Métropole lors de son indépendance.

Considérant qu’il y a là une atteinte profonde à la souveraineté de la France, compte tenu :

  • qu’il s’agit d’une partie de nos archives nationales qui appartiennent à la France qui n’ont rien à faire à l’étranger et que c’est pour cette raison qu’elles ont été rapatriées,
  • que notre Code du Patrimoine désigne nos archives publiques nationales comme un élément de notre patrimoine national,
  • que ces archives publiques sont imprescriptibles et que nul ne peut les détenir sans droit ni titre (Article L 212- 1 de notre Code du Patrimoine)
  • qu’elles « sont destinées à être conservées et versées dans un service public d’archives dans des conditions fixées par décret en Conseil d’Etat »  (Article L 212-4 de notre Code du Patrimoine)
  • qu’elles doivent pouvoir être consultées librement par le peuple français, (Article L 213-1 de notre Code du Patrimoine) ce qui pourrait ne plus être le cas en cas de transfert à la République algérienne,
  • que l’exportation d’archives classées est interdite, (Article L 212-28 de notre Code du Patrimoine), sans préjudice des dispositions relatives à l’exportation temporaire prévue à l’article 111-7.
  • qu’à leur lecture la République algérienne en vienne à réclamer des dédommagements à notre pays qu’il nous faudra couvrir par l’impôt,
  • qu’elles peuvent contenir des informations devant être tenues secrètes regardant l’atteinte à la sécurité de la Nation, à ses intérêts fondamentaux, aux institutions de la République, à l’intégrité du territoire et à la souveraineté de la France, en attente de dé classification,
  • qu’elles peuvent contenir des documents dont la lecture est susceptible de faire renaître des rancœurs pouvant détériorer les rapports entre la République algérienne et la République française,
  • que l’on peut s’interroger sur l’intérêt de cette requête dès lors qu’à priori, les documents numérisés dé classifiés doivent pouvoir être consultés sur le site suivant :
  • https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/cms/content/display.action?uuid=Accueil1RootUuid&onglet=1
  • qu’il est possible que le chef de l’Etat, vienne à passer outre et les transfère,

nous n’estimons pas souhaitable que cette partie de nos archives nationales soit transférée physiquement à la République algérienne.

Aussi, nous prions les destinataires, et notamment les juristes prêts à consolider cette  première approche , et toute personne qui viendrait à partager ce point de vue et à même de l’appuyer, à se mettre en rapport avec notre compatriote Monsieur Georges Clément à l’adresse courriel suivante :  geo.clement@orange.fr , chargé de ce dossier, pour conduite à tenir avec copie à l’émetteur des présentes.

En vous remerciant par avance pour votre participation active à la conservation de notre patrimoine.

Avec nos meilleures salutations et amitiés,

Bernard CHALUMEAU, Président de l’Alliance pour la souveraineté de la France.

 174 total views,  1 views today

image_pdf

31 Commentaires

  1. On devrait transférer chez nous les archives du FLN, en particulier celles concernant le conflit jusqu’en 1962 ; on en apprendrait de belles…

  2. La » Marie-couche-toi-là » risque de se déshabiller et nous aussi par la même occasion, trop heureuse de s’allonger devant les exigences hors normes de l’Algérie

  3. Que tous ces salopards, ennemis de la FRANCE aillent se faire foutre.
    Les algériens nous ont viré d’algérie, qu’ils se démerdent !!!!!
    Nous n’avons plus d’Histoire commune avec les générations actuelles; quant à la période de notre présence là-bas, elle nous appartient.

  4. Et pourquoi il ne donnerai pas à l’Allemagne toutes les archives de 1940 à 1944 ?
    Qu’il leurs donnent les nouvelles générations qui foutent le bordel dans les citées et qui ne respectent rien et aussi en échange l’ Algérie nous reverse le trop perçu des retraites que les familles perçoivent encore alors qu’ils sont morts.

  5. On en apprend une par jour de saloperie que tentent de faire ce gouvernement sous tutelle de l’UE! Il est urgent de retrouver notre souveraineté , c’est une question de vie ou de mort de la France !

  6. Macron et ses prédécesseurs ont fait de la prostituée Marianne la putain de l’Islam

  7. Nos archives sont a nous si les algériens en voulaient ils n’avaient qu’a en faire!
    En plus elles les dérangent alors par pitié ces archives font partie de notre patrimoine national !ce gouvernement fait n’importe quoi par sécurité il faut toutes les scanner et envoyer les copies si l’algérie en veut!POINT

  8. avec en plus un président traître-dhimmi et un collaborationniste tel que Macron
    qui dès qu’il parle a un représentant du gouvernement Algérien
    a son pantalon baissé jusqu’aux chevilles et qui est le lèche-cul du FLN
    c’est mission quasi-impossible et perdu d’avance !

  9. Comme l’avait entonné Roosewelt avant de déclarer la guerre aux nazis, en tant que nation, les Français peuvent être fiers d’avoir un coeur tendre mais ils ne peuvent pas se permettre d’avoir une tête ramollie;  ni à l’égard d’un pays musulman, l’Algérie dans ce cas, ni à l’égard de la Chine. Tant l’Algérie que la Chine cherchent à contrôler leurs citoyens en interdisant littéralement les idées, les comportements et la liberté de s’exprimer; leur vision cynique, antidémocratique, anti-individualiste, antihumaine, totalitaire et corrompue laisse le monde libre avec un seul choix: refuser et se défendre ou se soumettre lâchement. 

    Où est la cyber-force de la France équivalente à celle du Parti Communiste Chinois (PCC), pour protéger les données françaises? Où sont les bataillons français, pour la guerre économique et pour la contre-propagande? L’Etat-nation France a besoin de bataillons de guerriers numériques pour protéger son histoire, ses valeurs, sa souveraineté, ses entreprises et ses infrastructures, cela tout particulièrement contre la quête incessante de l’islam et de la Chine aux mains du PCC qui cherchent, chacun/e à sa manière, de voler et d’intimider, d’influencer et de dominer.

  10. Les algériens réclament aussi, « LA TOUR EIFFEL » !

    Oui ! Oui ! Au motif qu’elle a été construite avec le « métal volé » à l’Algérie.

    Quand est-ce qu’on fait le bilan depuis avant la colonisation de cette zone géographique ? Quand est-ce qu’on fait les comptes de tout ce que la France a versé à ce pays en argent sonnant et trébuchant ? Quand ferons-nous les comptes de tout l’argent « claqué en fronce » pour et à cause de cette « minorité » ?

    Quand, enfin, établira-t-on le constat de l’inimitié des algériens envers la France et se posera la question du bien fondé d’avoir cette population en France ?

  11. Les archives françaises sur l’Algérie n’ont rien à faire en Algérie devenue Algérienne, ce sont des documents qui appartiennent à l’Algérie française et donc à la France.

  12. Une volonté de détruire la France , l’éradiquer , l’humilier …. la livrer aux envahisseurs et ennemies !!! et cela depuis des dizaine d’année , et là , ils ont passé le grand braquet …! dans l’indifférence générale !!!

  13. Soutenez CONCRÈTEMENT l’appel de Bernard Chalumeau :
    IMPRIMER l’article et L’ENVOYER par La Poste à l’ADRESSE POSTALE PUBLIQUE du Président « Micron » que vous trouverez au paragraphe 2 sur la page
    https://formalites-administratives.ooreka.fr/fiche/voir/632053/ecrire-au-president-de-la-republique
    A noter : il n’y a PAS BESOIN de timbrer à condition de NE PAS RAJOUTER le nom du président.
    Pour imprimer facilement l’article, c’est pas compliqué :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche du présent article.
    (ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/hnJJGv )
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 130% et la taille d’image 100%.
    Ceci fait, cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur (ou bien cliquer sur Imprimer, et choisir Destination = Enregistrer au format PDF).
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version PDF de 4 pages, en deux feuilles : la première feuille imprimée recto-verso avec les pages 1 & 2 et la deuxième feuille imprimée recto-verso avec les pages 3 & 4.
    Signer au bas de la dernière page, dans l’espace resté blanc, avec votre prénom et ville (inutile de bêtement donner vos coordonnées complètes à un président collabo…) puis poster.
    Voilà, faire acte CONCRET de résistance, ça commence sans même avoir besoin d’investir un timbre (raison de plus pour ne pas s’en priver).

    • Merci @Laurent P, je transmets vos indications à tous mes amis nés en Afrique du Nord, pour appuyer B.Chalumeau, c’est urgent.

  14. Mon dieu que l’on est devenu con dans ce pays ! et les Turcs ont laissé quoi comme archive ?

  15. Mais jusqu’où ira ce gouvernement traître à la Patrie ? Il va leur lécher le cul pendant combien de temps encore ? Si ces gardiens de la haine contre la France ne sont pas contents, chacun chez soi et tout ira bien ! Personne ne leur demande de nous aimer mais tout le monde meur demande de rentrer chez eux et d’arrêter de nous saouler. La France n’a pas de compte à leur rendre. Qu’ils commencent par rendre l’argent versé aux retraités algériens décédés depuis belle lurette !

  16. Décidemment c’est la trahison de la France à tous les niveaux!

    Honte à ceux qui nous gouvernent!

  17. ces algériens vont continuer à nous em……r jusqu’à quand. >Macron est un traitre à la France. ca va se retourner contre lui. j’espère que notre armée va défendre notre pays contre lui

    • Vous ne vous imaginez pas le nombre de descendants de Felouzes qui sont dans cette armée.
      Regardez le faciès des gardiens des services de sécurité des Hyper, vous aurez un aperçu !

  18. S’opposer avec des paroles , n’aboutit a rien !! les faits sont éloquent depuis 30 ans !! d’autres moyens sont nécessaires ! Il n’ y a pas d’autre solution !

  19. Les Algériens veulent détruire les preuves pour que la France ne puisse pas dire qu’elle a fait l’Algérie. Et nous on accueille ces merdes. Ce dictateur est le pire de toute l’histoire de France. C’est vrai qu’il déteste son peuple au point de vouloir le détruire. Ordure.

    • exact l’Algérie n’a jamais existé c’est les Français qui l’ont créé et cela dérange les lèche babouches!

  20. Le danger REEL c’est de voir nos archives partir en fumée, aeu propre et au figuré ! Il est impossible de faire confiance aux algériens, comme me le disait encore récemment un ami Tunisien, réfugié en France après la chasse à l’homme contre le Président Ben Ali….

  21. Moi ;
    suis pour transfert de tous leurs ressortissants arrivés après 62 et leurs descendances

    • En effet si ils veulent les archives qu’ils récupèrent la totalité les concernant!
      d’ailleurs comme il y a 10 millions d’algériens en France il importe qu’elles restent en France!

  22. L’ordure qui squatte se croit vraiment tout permis.
    Ca se confirme: il ne dort pas, mais ça n’est pas pour travailler mais tout détruire.

Les commentaires sont fermés.