Jean-Michel Jarre dans une Notre-Dame de Paris intacte mais virtuelle pour commencer 2021…

Histoire Musique Publié le 23 janvier 2021 - par - 18 commentaires

Toujours à la pointe de la technique, tant visuelle que sonore, le père français de la musique électronique a eu la lumineuse idée d’offrir un concert virtuel d’une heure dans une Notre-Dame de Paris intacte, onirique, magique, électrique…

Voici un extrait

La video de l’ensemble du concert sur YouTube est privée, je n’ai que ces liens Facebook, en espérant qu’au moins l’un d’entre eux marchera…

https://www.facebook.com/BFMTV/videos/1631591107033186

https://www.facebook.com/watch/live/?v=1631591107033186&ref=watch_permalink

https://fb.watch/3aTm_piM5l/

.

Effet de communication ? Peut-être. La vidéo est postée sur Youtube par un compte qui serait celui de la ville de Paris…

Mais au moins, cette démarche témoigne d’un attachement à l’édifice de la part de l’artiste et plus de 200 000 personnes ont suivi ce concert.

Il n’est pas interdit d’en profiter !

D’autant que beaucoup s’accordent à saluer le renouveau de Jean-Michel Jarre ces dernières années après des disques jugés parfois comme des témoins de l’épuisement de son talent.

Je partage complètement leur avis et suis subjugué par son ensemble magnifique de deux albums « Electronica » de 2015 et 2016 ainsi que par son plus exotique « Equinoxe infinity » de 2018, un pur dépaysement sonore.

Exotique sans mélanine, non, plutôt l’exotisme d’une autre planète ou d’une île, l’île de Pâques, qui a inspiré l’image associée à cette nouvelle symphonie électronique. Et Jean-Michel Jarre ressuscita…

Alors, bien sûr, certains aiment la musique électronique, d’autres non. Je partage l’opinion selon laquelle la musique classique et la musique électronique sont faites pour se rencontrer !

https://www.greenroom.fr/69358-non-la-musique-classique-et-lelectro-ne-sont-pas-incompatibles/

D’aucuns disent que Mozart en 2021 aurait fait de la musique électronique et ils ont raison à mon avis. Il n’est donc pas choquant de voir de la musique électronique dans un édifice religieux, fût-il virtuel puisque c’est tout ce qui reste à notre portée pour recréer Notre-Dame de Paris et en faire un lieu de vie, d’éblouissement tant sonore que visuel, ce qui a toujours été recherché pour les édifices chrétiens avec l’art du vitrail et la place naturelle qui y fut de tous temps celle de la musique, du chant aussi.

Jean-Michel Jarre est un Mozart de l’électro. Son talent n’est pas moindre que celui de son père Maurice Jarre, qui eut la bassesse de déshériter un fils dont il était sans doute conscient qu’il était plus novateur et créatif que lui.

Son « Equinoxe infinity » est un joyau parfaitement construit, à écouter avec un bon casque sur les oreilles dans son salon un soir de couvre-feu ou de confinement pour oublier ces tarés qui nous pourrissent la vie.

 

Ses albums « Electronica » de 2015 et 2016 sont aussi à découvrir, ils sont une ouverture du septuagénaire notamment vers de jeunes talents ou d’autres ténors de la musique électronique…

Print Friendly, PDF & Email
18 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 1 mois

Merci ;

Très beau, très émouvant. Merci !

Mon seul regret, tout à fait perso les flash lumière à cadence rapide (pas que je ne trouve pas çà joli, simplement parce que je ne les supporte pas d’un point de vue médical on va dire) ; je ne sais pas si tous ces flux lumineux changeant à un rythme élevé incessant n’occassionent pas des crises épileptiques, des convulsions.

Ceci dit, voici quelques extraits de tracks avec image fixe et surtout parce que ce qui m’a le plus frappée c’est l’armée de requins qui souhaitent s’engraisser.

Jiji
Jiji
il y a 1 mois

Notre-Dame, c’est la beauté pure, Jean-Michel Jarre a adapté la musique sacrée qu’il a créée à notre époque pour montrer que Notre-Dame traverse les siècles, belle, éternelle magique, immuable et les êtres humains qui viendront après nous la verront telle que nous la voyons. L’humain créée la beauté pour la transmettre aux humains qui vivront après lui. Gardons-la précieusement elle est le joyau de Paris, capitale éternelle.

bouillot marie anges
bouillot marie anges
il y a 1 mois

bravo JMJ pour votre talent.

Laurent P
Laurent P
il y a 1 mois

Faites savoir CONCRÈTEMENT à Jean-Michel JARRE que vous partagez pleinement l’opinion exprimée
par Maxime à son sujet (et celui de sa musique) dans cet article :
IMPRIMER l’article et l’ENVOYER par La Poste à l’ADRESSE POSTALE PUBLIQUE de Jean-Michel JARRE que vous trouverez sur la page
https://www.societe.com/societe/sci-bed-390447704.html
Pour imprimer facilement l’article, c’est pas compliqué :
Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche du présent article.
(ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/sd5nwT )
Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 110% et la taille d’image 75%.
Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version PDF de 3 pages, en deux feuilles : la première feuille imprimée recto-verso avec les pages 1 & 2 et la deuxième feuille imprimée recto seulement avec la page 3.
Sur la page 4 restée blanche vous pouvez optionnellement écrire un message personnel de votre crû.
Signer au bas de la troisième page, dans l’espace resté blanc, avec votre prénom et ville (inutile de donner vos coordonnées complètes, on ne sait jamais…) puis poster.
Voilà, faire savoir à un musicien que vous appréciez sa musique ça commence en investissant un timbre.

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 1 mois

Quand on pense que les sauvages d’envahisseurs, cherchent a détruire ce patrimoine de la chrétienté !!! ……………je suis athée mais je sais combien les pauvres gens ont étés exploités, asservis par une religion (la même que « notre gouvernement » celle du pognon ,du narcissisme, de l’exploitation du peuple !!) pour l’édification de ces merveilles !! protégeons les encore des siècles .

Frejusien
frejusien
il y a 1 mois

je ne crois pas, je pense qu’ils l’ont fait parce qu’ils avaient la foi, c’est pour cela que c’est si beau et irréalisable aujourd’hui, cela les rend d’autant plus précieux car ils sont le témoignage d’une autre humanité , celle qui nous a précédés

Aujourd’hui on construit des cubes de béton et on est satisfait, pourvu que ce soit fonctionnel, mais on a aussi la prétention de faire croire que c’est beau,

Laurent P
Laurent P
il y a 1 mois

Vous pouvez écouter les 48 min. 35 sec. du concert complet, sur
https://www.youtube.com/watch?v=S7syRgHM_Uc&ab_channel=Gamusino69
Le début n’est pas le concert mais une présentation et c’est muet.
C’est quand vous entendez « now you can join the concert » qu’il faut cliquer sur le petit symbole de lecture en bas à droite (avant « l’engrenage ») pour « rejoindre le concert ».

Beate
Beate
il y a 1 mois

Désolée mais NON. Je n’apprécie pas sa musique, que je trouve fatigante. Il m’a toujours donné le sentiment d’avoir un complexe évident qu’il tente de cacher en faisant des shows mégalomanes. Oui, la musique de son père Maurice est meilleure.
Aussi, en tant que chrétienne, je considère Notre-Dame comme une maison de Dieu où les chrétiens partagent leur foi et se souviennent de la souffrance, de la mort et de la résurrection du Christ. Par conséquent, ce genre de spectacle est très irrespectueux de la Passion du Christ.
Donc, Notre Dame (même virtuelle) est le lieu de la musique sacrée, pas de ce mauvais cirque. (J’aime le cirque, mais le vrai et sous un chapiteau.)
Encore une fois, je suis désolée, mais je n’aime vraiment pas ça.

Maxime
Maxime
il y a 1 mois
Reply to  Beate

Bonjour Béate, vous n’avez pas être désolée, je trouve votre avis intéressant. C’est un plaisir de vous relire d’ailleurs.

Anne-Marie G
Anne-Marie G
il y a 1 mois
Reply to  Beate

Je n’osais pas faire part de mon total manque d’admiration pour JMJ. Pas plus que de sa transformation de N-D, même sous une forme virtuelle en salle de spectacle. Je me trompe peut-être mais je trouve que cela sonne comme de la variété et même parfois de la musique qui de danse en boîte de nuit. Par contre, certaines musiques, notamment de film, d’Ennio Morricone, comme celle de Mission pourraient selon moi trouver place dans les églises tant l’aspiration mystique y est présente.
Ceci dit, je ne suis pas une connaisseur de ce type de musique bien que dans ma jeunesse j’appréciais fort les musiques dites planantes. Précisément, je ne trouve pas la musique de JMJ planante du tout. Et comme vous, j’apprécie par contre son père qui a écrit beaucoup de musiques de films qui m’ont marquée notamment je crois celle de la route des Indes, à moins que ce soit Chaleur et poussière.

Maxime
Maxime
il y a 1 mois
Reply to  Anne-Marie G

Jean-Michel Jarre ne prétend pas faire de « musique planante » comme celle du groupe Air qu’on mettrait pendant une séance de relaxation. Sa musique me semble être un hommage à l’énergie contenue dans l’univers et sa dimension cosmique se prête bien, à mes yeux, à une présence dans un édifice chrétien. Béate a une approche janséniste de sa religion. Pour ma part, ce que j’aime dans une cathédrale, c’est aussi ses excès, l’apparat, l’or, la grandeur qui expriment le divin.
Cela m’inspire bien davantage que la passion du Christ pantelant, même si cette figure est riche de signification et de vérité. Mais si l’on s’arrête à ce symbole, on n’avance plus et on ne peut pas se complaire dans la valorisation permanente de la souffrance, cela donne naissance à une civilisation masochiste et explique que bien des chrétiens actuellement, suivant le pape François, ouvre les vannes de la destruction de notre cadre de vie, de notre qualité de vie au quotidien, de notre droit au bonheur, la grandeur, la dignité, la luxuriance…
Vous n’êtes peut-être pas réceptives l’une et l’autre au mouvement de sa musique, peut-être ne la connaissez-vous pas bien non plus, l’objectif de mon article était aussi de dépoussiérer un peu ce qu’on croit savoir de lui.

Anne-Marie G
Anne-Marie G
il y a 1 mois
Reply to  Maxime

La passion du Christ pantelant ne m’inspire pas mais m’intrigue et m’interpelle aussi, surtout à notre époque où la passion de la vérité de positive risque de tourner en « passion pantelante » comme au temps de Galilée !
Je pense qu’il n’y a de positif que par rapport à du négatif, que nous ne pouvons être heureux que sur fond négatif, et que la grandeur dont vous parlez n’existe que sur fond de tragique. Les cathédrales ont été construits en des temps de grande misère, de labeur qui nécessitaient pour être supportés de la foi grandiose dont elles témoignent. Aujourd’hui, nous ne sommes plus capables de telles réalisations, nous n’avons plus aucune foi, plus aucune transcendance laquelle seule peut donner la force et l’enthousiasme de se dépasser, ce que certains assimilent à du masochisme ou de passion illusoire.
Tel est mon point de vue : sans grandeur, qui implique de valeur transcendante à l’humain, la vie humaine est plate, le bonheur est plat, consistant en une simple alternance de frustration/satisfaction et cela jusqu’à la mort.
Je sais que Nietsche a dénoncé « les idoles »et les religions comme étant des illusions, mais il n’a pas dit comment faire pour échapper à la platitude du bonheur purement physique ou pulsionnel. Qu’il a rejeté me semble-t-il. Je ne suis pas une disciple de Nietszche, je pense même que ses disciples contemporains l’ont interprété d’une façon qui l’aurait révulsé, l’homme se piquant d’une certaine aristocratie de l’esprit, sans idolâtrer la notion !
Quant à l’énergie cosmique qu’exprime la musique de JMJ, il me semble que l’énergie en général, qu’elle soit humaine ou autre, procède de la Nature et donc in fine du cosmos.
Si vous signifiez par là être relié au cosmos, je peux comprendre, il me semble que Jung parlait à ce sujet de « sentiment océanique », sentiment qui longtemps m’a tenu lieu d’ersatz de grandeur et transcendance.

Julie
Julie
il y a 1 mois

J’aime beaucoup JMJ. Mes morceaux préférés sont tirés de Chronologie (le 4 est mon préféré). Mais il y en a d’autres que j’aime bien.

Frejusien
frejusien
il y a 1 mois

Moi non plus, j’aime pas trop, ça me fatigue également par le côté répétitif, et les flash me font penser à certains téléfilms où le réalisateur s’imagine créer du suspense et provoquer de l’adrénaline,
c’est une question de goût

Jim
Jim
il y a 1 mois

La prochaine étape, c’est quoi ? Dans les vraies pierres, dans le réel ? En tant que catholique je suis très peiné et aussi en colère de voir ça. Comme Béate, je dis qu’une église est faite pour prier, pour adorer Dieu. Mais ce n’est pas un lieu de spectacle. Pour moi, il s’agit là d’une opération de désacralisation, une de plus, et ça me crève le cœur.
Si je chantais des cantiques dans une école virtuellement reconstituée, l’une de ces nombreuses écoles de la République qui ont été incendiées, dirait-on que « cette démarche témoigne d’un attachement à l’édifice de la part [du croyant] » ? Ou dans le Palais Bourbon virtuel ou dans celui de l’Elysée (qui eux n’ont pas pris feu) ?

Maxime
Maxime
il y a 1 mois
Reply to  Jim

Libre à vous de penser ainsi, mais si les monuments chrétiens entretenus avec de l’argent public n’ont qu’une fonction religieuse, alors on peut douter que ce financement public doive perdurer en République laïque…
Voulez-vous aussi interdire aux touristes de visiter ces édifices ?
Beaucoup de ceux qui se rendaient à Notre-Dame ne le faisaient pas pour prier mais pour visiter…

Jim
Jim
il y a 1 mois
Reply to  Maxime

Les monuments chrétiens sont entretenus avec de l’argent public… sur le papier. Dans la réalité, les travaux ne sont guère entrepris, les édifices se dégradent, ce qui conduit dans les cas extrêmes à la démolition. La République ne respecte donc pas la règle de financement et d’entretien qu’elle a pourtant elle-même fixée, après avoir volé les biens de l’Eglise.
Et puis les chrétiens n’étant pas exonérés d’impôts, l’argent public est constitué aussi de leur contribution.
Par ailleurs, qui paie commande, dites-vous. Alors, au bon vouloir des gouvernants et selon l’air du temps, les églises seraient utilisées comme salles de shoot, les châteaux comme lupanars, etc. Belle société !
Quant aux touristes, l’accroissement du manque de savoir-vivre pousse à se poser des questions sur les conditions d’accueil.

Bruno Jarczyk
Bruno Jarczyk
il y a 1 mois

La métamorphose de Notre Dame…En discothèque,j’avoue que la réalisation virtuelle peut être attractive pour qui n’est pas authentiquement chrétien c’est à dire respectueux de la piété sincère exprimée par les fidèles de toutes les époques pour Marie,mère du Christ,et pour ses concepteurs et bâtisseurs inspirés.Cette  »prestation » des temps modernes puise ,elle, son inspiration dans un ailleurs qui ne peut être le mien et qui ne saurait être celui de tout authentique chrétien et même de tout être humain honnête respectueux de la dimension spirituelle c’est à dire propre au génie humain ,et ce,depuis des millénaires ;le Père de tous les Dieux ,Jupiter y eut aussi sa demeure.Nul démesure ne s’exprime en ces lieux…Ils sont saints pour les croyants comme pour les autres, respectueux du génie humain dans ce qu’il peut offrir de meilleur aux générations futures.Ce… »concert » …Cette chose, démesurément visuelle et sonore est bien dans l’air du Temps. À l’heure où il faudrait faire effort de spiritualité, même laïque ,voilà ce que  » l’esprit de notre époque » est capable d’exprimer : un puéril etourdissement des sens et un sombre engourdissement de la pensée pour les âmes humaines spirituellement déssechees

Lire Aussi