« Stop the steal ! » « Arrêtez le vol ! » Comme les Américains nous aussi nous sommes volés par Macron !

Oui, ils ont volé Trump, oui ils ont volé le peuple américain mais nous aussi, nous sommes volés par Macron, dépossédés peu à peu de tout.

C’est la grande épuration. 

On chasse Trump, juste le Président de la première puissance du monde, des réseaux sociaux, et même de banques.

On chasse les pro-Trump des réseaux sociaux…

On chasse les mal-pensants sur les thèses bien cours chez les mondialistes, immigration, islam, vaccination contre le covid, droit des minorités, discrimination positive, racisme et antisémitisme musulman….

.

Mais cela ne suffit pas encore. Dorénavant, les mots d’ordre des patriotes n’auront plus droit de cité sur les réseaux sociaux. 

On se souvient que, pour ne pas fâcher la Traoré, twitter avait supprimé l’émoticône « fourchette » qui rappelait la douceur de son défunt frère qui violait son co-détenu sous la menace d’une fourchette.

https://resistancerepublicaine.com/2020/07/28/twitter-interdit-la-fourchette-de-traore-et-letoile-de-david-des-juifs-demain-la-croix-chretienne/

Eh bien ça continue, et, cette fois, ce sont les phrases de Trump qui sont censurées, et surtout celle qui dénonce la fraude ahurissante dont l’un des meilleurs présidents américains a été victime.

Trump répète volontiers « stop the steal » depuis le 4 novembre… Le slogan est repris sans cesse et partout par ses partisans, évidemment. 3 mots qui résument l’imposture Biden et suffisent à couper le peuple américain en deux parties irréconciliables. 

Et twitter comme Facebook ont déjà choisi. Leur clientèle est du côté de Biden… mais il ne faudrait pas qu’à coups de slogan répété à l’infini ceux qui ne sont pas encore émus commencent à se poser de questions !

Alors la censure est là… Si vous mettez cet article sur Facebook il sera censuré et sans doute que votre compte sera suspendu ou fermé…

.

Joli monde que voilà. Mais finalement, les excès que nous vivons commencent à me donner de l’espoir. Il n’y a aucun exemple en Occident que des dictatures comme celles qui s’installent aient pu durer des siècles. Les peuples finissent toujours par dire non. L’amour de la vie va avec notre civilisation, notre culture. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils s’en prennent tant et si bien à notre école… mais on n’a pas dit notre dernier mot. 

Stop the steal ! Arrêtez le vol !  C’est le mot à répéter en ce moment, à afficher sur nos voitures, sur les panneaux municipaux… OUI, parce que nous aussi nous sommes en train d’être volés ! Volés de notre liberté par la crise Covid, volés de notre identité par l’immigration et l’islamisation, volés de notre richesse par la dette qui enfle, volés de notre indépendance  par Bruxelles et l’imposteur Macron qui offre le peu de souveraineté qui nous reste à Bruxelles.

 

Élections américaines : Facebook bannit l’expression « stop the steal » de son réseau

Après avoir suspendu Donald Trump de manière temporaire, le réseau s’attaque à l’expression favorite du président sortant depuis qu’il a perdu l’élection. Le fameux « stop the steal » cher à ses partisans sera censuré jusqu’à l’investiture de Joe Biden. 

 88 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Dernière Conférence de presse de Mélanie Trump dédiée au Peuple Américain ; utilser, si besoin, la transcription française (annotation – puis l‘icône rouage de paramêtres du player / Sous-titre / Traduction automatique / Français.

    Farewell Message from First Lady Melania Trump – 18 janv. 2021

    https://www.youtube.com/watch?v=4lAyEekQ4xI

    

  2. La censure des GAFA a eu l’avantage de montrer au monde que nous sommes bien dans une société qui s’est pervertie à l’extrême, tout est maintenant ou presque sous la main de l’Etat profond qui tire les ficelles d’une manière ou d’une autre. Le fond des Etats agit de manière sous jacente sans même que le peuple ne puisse se rendre compte de sa perte de contrôle. On nous a volé notre souveraineté, c’est ça le plus grave mais nous continuons de croire que nous sommes libres .

    • A mon sens l’état profond n’existe pas n’a jamais exister. Nous avons toujours eu un système de strates . Dés lors où vous gravissez le premier palier ,vous participez à ce jeu du pouvoir. Prenez l’ouvrier à qui vous donnez un peu de responsabilités il seras le plus zèles défenseur de ce que l’on nomme le deep state. Les meilleurs chefs ont toujours été ceux qui se comportaient en soldat .
      Il n’y a pas d’état profond juste des dominés et des dominants. Franchir le Rubicon pour moi est synonyme d’ouverture de la boite de pandore du despotisme.

    • @Gaviva

      Bonjour,

      Je ne partage pas votre inquiétude. Ne vous laissez pas abuser par les commentaires, images et vidéos généreusement distribués par les ennemis de Trump et de ses partisans.

      Des soldats américains qui dorment à même le sol, à Washington, et non au fin fond de l’Iraq ? L’armée US de 2021 n’est pas capable de fournir quelques centaines de lits de camp à ses soldats alors que leurs bases outremer regorgent de tout le confort possible, sans parler des bases domestiques ? Laissez-moi rire !

      Il s’agit d’une belle mise en scène pour dramatiser volontairement la situation et faire référence aux pires heures de la guerre de Sécession. Il suffit de lire le commentaire de « Réseau international » pour comprendre le message subliminal:

      « La présence de soldats en armes couchant à même le sol est une première depuis 1861, soit au début de la terrible Guerre de Sécession. Certaines de ces images sont choquantes de par leur symbolisme et annoncent de grands bouleversements. »

      Nous assistons à une énorme arnaque de communicants qui font tout pour salir le camp trumpiste. On mobilise des soldats en armes pour montrer le danger. On les fait dormir par terre pour victimiser ces « boys », fils de la Nation, obligés de subir de telles conditions d’hébergement à cause du monstre Trump. On en profite pour annoncer de « grands bouleversements »…lesquels ?

      Bref, je ne suis pas infaillible, mais ma réaction instinctive à la vue de ces photos a été: « c’est bidon ! »

  3. Quand je pense qu’on engraisse à vie ces oies blanches, racailles en col blanc et écharpe tricolore POUR SERVICES NON RENDUS ! Ça me révolte.

  4. C’est un coup d’état, par la force de la part de biden et de la pelosie, du jamais vu. Je ne comprend pas, l’armée aurait dû intervenir, arrêter les fraudes, arrêter l’élection et enfermer ces salopards. Renverser un Président c’est la cour martiale.

    • faut pas trop qu’il ramène sa fraise, ça pourrait lui retomber dessus,
      il y a quelque part, un papa qui n’a pas digéré la mort de sa petite fille de quatre ans

Les commentaires sont fermés.