Peu d’Arabo-musulmans s’intéressent à la danse classique, à la musique classique… la faute à qui ?

Conflit de civilisation Identité française Islam Publié le 8 janvier 2021 - par - 31 commentaires

Illustration : Est-ce qu’il faut avoir honte ou se sentir coupable d’être soi-même ? Je ne crois pas, non !

Bon maintenant, j’aimerais que l’on m’explique : »c’est quoi la diversité ». C’est quoi le délire de certains gauchistes et de ceux qui ont réussi comme ce Ibrahim Maalouf voulant à tout prix une pseudo diversité ? Pour ma part, cela ne veut rien dire, même pire c’est d’une mesquinerie sans nom car ces injonctions font fi des réalités les plus élémentaires !

https://resistancerepublicaine.com/2021/01/02/le-facho-ibrahim-mazouf-veut-plus-de-diversite-ethnique-dans-lorchestre-philharmonique-quil-aille-vivre-a-beyrouth/

Ce discours est fatigant, usant car il enferme toujours les gens dans leur supposée communauté, leur supposée appartenance. C’est ainsi d’ailleurs que de nombreuses personnes issues d’Afrique du Nord se retrouvent, à présent, en otage dans leur communauté d’origine et empêchées de s’intégrer complètement dans la communauté nationale. Les gens souhaitant vivre simplement comme tout bon citoyen français sont assimilés à des traîtres, des lèche-culs, des fayots et j’en passe. Cela est le signe qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond au royaume de France. Cela veut aussi dire qu’il y a un élément infranchissable qui différencie et l’on sait ce que c’est. C’est un mot qui s’écrit en cinq lettres. I.S.L.A.M.

Sinon pourquoi il ne serait pas possible de se sentir comme les autres, se sentir faisant partie du collectif français. La couleur, le faciès est-ce si important ? N’est-ce pas plutôt les valeurs nous réunissant qui importent ? C’est comme cela que je conçois les choses. Voyez Jean Messiha, se sentant Français à part entière, raillé, ramené toujours à ses origines. Par qui ? Pas par les Français de souche ! Non par les hypocrites accusant la France de racisme, de discrimination. Le plus bel exemple ! Sieur Bellatar, soit dit en passant qui réussit en France. En aurait-il été ainsi au royaume du Maroc ? Rien n’est moins sûr !

Et c’est toujours pareil ! Qui critique ceux qui se fondent dans les valeurs de la France, ceux qui affirment leur amour de notre si beau pays ? A votre avis ? Ce sont les adeptes du concept de diversité, de racialisme, d’indigénisme…et personne d’autre !

Il est temps de dire, Stop ! Basta !

Que l’on arrête de nous bassiner avec « il n’y a pas assez de diversité ». C’est une ineptie de croire ou de nous faire croire que cette pseudo diversité doit être visible, doit être de force de partout, quand une bonne part de celle-ci ne se sent pas concernée le moins du monde.

C’est une aberration de toujours ramener à l’origine des gens plutôt qu’à leur valeur, professionnelle, artistique, humaine. Je me fiche comme de ma première chemise d’où vient la personne que j’ai en face de moi, ce qui m’intéresse c’est le respect mutuel partagé, les valeurs et principes humains nous unissant, nous permettant une relation de qualité. Moi j’ai envie d’être sur la même longueur d’onde avec les gens fréquentés, et force est de constater que ça n’arrive pas souvent avec les disciples du chamelier. Il y a un mur d’incompréhension insurmontable sans oublier le fossé incommensurable entre nos valeurs respectives. Vais-je donc rechercher cette diversité dans ma vie de tous les jours ? Va-t-elle être présente de fait ? Non ! Puisque mes centres d’intérêt sont tellement à l’opposé des leurs, rendant dès lors notre rencontre improbable.

Personne ne les a exclus, c’est eux-mêmes qui le font par leur désintérêt de la culture, des arts, de l’histoire et du patrimoine de la France. Il n’y a de barrières nulle part pour aller dans les lieux culturels et pourtant je ne les y vois vraiment pas souvent. Tout simplement car une grande majorité ne se sent pas concernée par l’essence de l’âme française, pire beaucoup la méprisent, la regardent de haut et même la raillent. « Tout ça c’est pour les femmelettes, c’est le truc des céfrans». Je l’ai entendu dire tellement de fois par un nombre non négligeable d’arabo musulmans. Cela n’a rien à voir avec les moyens financiers dont seraient dépourvus ceux-ci. Pour la frime, pour les baskets derniers cris, smartphone et plus, ils les ont sans aucun problème !!! Mais les gauchos préfèrent nous attendrir, nous blouser avec ce discours de victimisation ou plutôt de justification du manque d’intérêt flagrant pour la culture française d’un nombre non négligeable de mahométans. Ne pas oublier le sondage montrant que 74 % des moins de 25 ans mettent les valeurs de la charia avant tout. Celles-ci, on les connaît, elles sont anti liberté, anti Occident, donc pas de musique, chant etc.

https://resistancerepublicaine.com/2020/10/14/qui-donc-a-eduque-les-jeunes-musulmans-qui-a-75-mettent-la-charia-avant-nos-lois/

https://www.ladepeche.fr/article/2008/12/09/505568-albi-la-prof-de-danse-agressee-temoigne.html

Les chiffres, les statistiques, les faits sont là, implacables, pour dire les réalités. Alors, la parlotte, les complaintes incessantes des zigs du genre du Maalouf, on sait ce que ça vaut ! Zéro plus zéro égal la tête à Toto.

Par ailleurs, est-ce inutile de rappeler que ceux issus d’Afrique du Nord s’intéressant aux arts, la musique classique, la peinture sont trop souvent regardés comme des bêtes curieuses voire carrément désapprouvés par leur famille, leur entourage, dans ce choix de vie, surtout pour les filles ? Pour ces dernières, les métiers artistiques sont mal vus, voire même considérés comme des voies pour les femmes de mauvaise vie. Quant aux garçons, ce n’est pas assez viril, c’est pour des gens efféminés et ça c’est quand même grave de donner une telle image de soi vis à vis de la communauté. Alors, pourquoi n’y a-t-il pas assez de « diversité » ? Est-ce que c’est dû à un pseudo racisme systémique de l’Europe, ou plutôt le fait d’un désintérêt quasi général pour tout ce qui fait le monde occidental ? Sa musique, son art, son patrimoine, sa gastronomie… Les professeurs enseignant dans les zones à forte concentration diversitaire vous le diront. Beaucoup de leurs élèves se fichent éperdument de la musique classique, les orchestres philharmoniques, le théâtre classique, la peinture, la littérature etc etc. Ce sont des trucs de kouffars tout ça, de gwères, de toubabs. Il ne manquerait plus qu’on s’y mette. Beurk !!!

Regardons ce qu’en dit par exemple Abdellah, fils d’ouvrier marocain pratiquant de la danse contemporaine :

« Je me suis fait emmerder parce que j’étais arabe et que je ne ressemblais pas à un arabe, parce que je disais pas « Ta mère » à tout le monde, je me suis fait emmerder parce que je faisais de la danse et pas de la mécanique. Quand je prenais le bus le week-end pour rentrer chez moi, il y en avait toujours un qui s’asseyait à côté de moi et qui me demandais : « Tu es de quelle origine, toi ? » et je répondais « Marocain » et eux me disaient « T’es pas marocain toi, t’as vu comment t’es habillé ». J’étais pas en jogging, je parlais pas comme eux, j’avais une voix fluette. J’aurais préféré me faire emmerder par des Français de mon âge que par ceux qui étaient de la même race que moi… Je traînais qu’avec des Blancs, le milieu de la danse classique c’est assez bourgeois, je n’avais pas la même vie qu’eux. Peut-être qu’ils étaient jaloux que quelqu’un comme eux à la base puisse faire autre chose que de la mécanique — je ne dénigre pas mon petit frère qui fait de la mécanique, s’il est content c’est très bien —, qui ne vole pas, ne fume pas, ne crache pas et ne traite pas les filles d’un « Elle est bonne ». Évidemment, je me faisais traiter de pédé… ».

https://www.cairn.info/revue-sociologie-de-l-art-2004-3-page-9.htm

Et puis, comme par hasard, le RAP, lui, ne manque pas de ladite diversité. Les Arabo musulmans, les Noirs ! Il en est même blindé, on y voit très peu de Blancs. C’est vrai que ce genre musical, si je puis l’appeler ainsi, prend lui plutôt sa source dans la violence, les récriminations, la victimisation, la misogynie et donc c’est plus adapté à bien de leurs habitudes.

Dès lors, est-ce honnête, correct de cracher ainsi dans la soupe en disant que le monde musical classique est raciste et refuse « la diversité » en son sein ? Est-ce normal de vouloir donner des passe-droits à certains pour donner l’illusion qu’ils seraient nombreux à être attirés, intéressés par cet art ?

Pour ma part, je ressentirais une honte indicible si je devais bénéficier d’une quelconque facilité due à la prétendue discrimination dont je serais victime !!! Hein quoi ! Victime vous avez dit ? Non jamais, j’ai réussi des concours très difficiles et j’ai eu les félicitations des jurys parce que comme tous ceux ayant réussi, j’ai su montrer mon implication, ma motivation par mon travail. Quand on travaille, on arrive à tout ! Oui tout ! Ce n’est pas plus compliqué que cela !

Par contre, quand on se complaît dans la médiocrité, le statut de victime avec complainte et compagnie, là bien évidemment il y a nada à l’horizon. Et cela en étonne certains ?!? Et c’est cela qui leur fait dire qu’il n’y a pas assez de diversité ?!?Une bêtise sans nom ! Est-ce notre faute si les études et autres ne les intéressent pas ? Est-ce notre faute si certains préfèrent traîner dans les rues jusqu’à point d’heure au lieu de travailler, étudier ? Ceux qui le font quelles que soient leurs origines réussissent et sont reconnus dans leurs compétences. Oui oui ! Soyons en sûrs ! Je l’ai vécu moi-même.

Pendant mes études, j’étais régulièrement moquée par une Arabo-musulmane parce que passionnée par la littérature et la langue française. Les professeurs me félicitaient pour le bon usage de notre langue et pour cela, elle se foutait ouvertement de ma personne. Elle disait, je cite : « Samia, elle se la joue. Elle se prend pour une gwère. Elle fait son intello ah ah. Laissez-la, c’est même pas la peine ». Je dois dire que ça ne me faisait ni chaud ni froid ! C’est tellement bas de gamme ce genre de réflexion ! Faut-il y répondre ? Bien sûr que non !

Elle ne se foulait pas beaucoup en terme d’investissement, en revanche, lors des rendus de note, la demoiselle se plaignait du prétendu racisme de nos enseignants. Elle avait le toupet de dire que la France était raciste avec les gens de son origine, c’était le pourquoi de ses mauvaises notes.

Ces dernières n’étaient sûrement pas dues au fait qu’elle ne s’intéressait pas aux différents apprentissages, aux connaissances nous étant apportés. Elle, les écrivains du 19ème siècle, par exemple, ça la saoulait, elle les trouvait particulièrement ridicules. Et tout le reste, c’était du même acabit !

De plus, à chaque analyse de texte, elle ramenait toujours tout à sa prétendue condition. Le professeur l’avait avertie qu’elle se devait de changer son angle d’analyse, sans grand succès. La petite nana, obnubilée qu’elle était par les misères infligées par la terrible France, n’arrivait pas à produire la moindre réflexion en dehors de son appartenance à sa communauté. Au lieu de se remettre en question, ce qui l’aurait fait avancer, elle se disait victime de discrimination, seul leitmotiv dont elle était capable. Résultat de son comportement dont elle était la seule responsable, elle avait raté ses études. Ai-je été étonnée ? Non ! Bien sûr que non dans la mesure où cette dernière refusait catégoriquement d’être transportée par la splendeur de la littérature française, des différentes connaissances du monde occidental. Elle préférait se morfondre dans son si bel islam, dans ses belles valeurs musulmanes, les seules valables, les seules dignes d’être suivies. Eh bien soit, qu’elle reste dans sa fange jusqu’à la fin des temps !

Et cela s’est traduit par la suite par une présence infinitésimale d’Arabo-musulmans lors de mes études. Est-ce que c’était parce que la France leur refusait d’y accéder ? Non c’est parce que la voie que j’avais choisie ne les attirait pas particulièrement. Devais-je m’en offusquer ? Non, bien au contraire, j’avais la paix ! Trop souvent quand des adeptes de momo sont dans les parages, vos diapasons doivent être, à tous les coups, réglés sur les leurs. Ce qui me fait dire : « Adieu liberté, adieu tranquillité ». Donc c’est tant mieux s’ils sont minoritaires voire encore mieux absents. C’est pas moi qui irais pleurnicher !

Pour finir, je dois dire, certes, Ibrahim Maalouf, est peut-être reconnu comme doué dans son art, pour autant son comportement abject ne me donne vraiment pas envie de l’écouter. Je suis trop écœurée pour ça. Ce genre d’énergumènes non contents de leur réussite personnelle leur étant propre, se permettant de réclamer pour d’autres n’ayant pas forcément demandé quoi que ce soit, me révulsent. Ils devraient aller dans les shitoles islamiques et ils verront ce qu’on leur réservera comme accueil. Ils verront les belles égalités, les belles valeurs d’humanité ayant cours entre les différentes communautés, surtout les musulmans envers les non musulmans. Pourquoi ne part-il pas au Liban pour faire le ménage, rétablir la justice, les droits des non musulmans qui sont en train de tout perdre actuellement. Il devrait garder ses énergies pour cela mais soyons lucide, il est plus facile de se la ramener dans les pays occidentaux que dans les bazars musulmans, n’est-ce pas ?

Les malhonnêtes comme ce musicien, mais il y en a bien d’autres, sont toujours en train de dire, d’accuser les non musulmans de rejet des musulmans. Mais n’est-ce pas plutôt souvent le contraire qui est à l’œuvre ? Hein dites-moi ? Voyez Hamid Zanaz, auteur de l’essai « l’islamisme, vrai visage de l’islam, un homme ayant vécu parmi les arabo musulmans, qui en sait quelque chose et ne se voile pas la face lui. Il a fait ce constat tant de fois qu’il en est arrivé à la conclusion que le racisme de beaucoup d’adeptes du bédouin dépasse de loin celui de toute sorte de non musulmans.

J’ai fait le même constat que cet écrivain. Les arabo musulmans, ou en tout cas une part importante d’entre eux, passent leur temps à dire qu’ils ne se voient pas se mélanger avec les gwères (Français), ou pire faire comme eux. Donc ma conclusion doit-elle être la même que la sienne ? La réponse est claire comme de l’eau roche, n’est-ce pas ?

Arrêtez de vous plaindre qu’il n’y a pas assez de ceci de cela dans les administrations, à la télévision, dans les films, et aussi à présent les opéras et les orchestres philharmoniques, vous êtes tout bonnement risibles, pathétiques, foi de Samia, qui ne se fait pas d’illusion sur l’origine des problèmes en France !!!

 

 

Print Friendly, PDF & Email
31 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Gilles (Hayjaune)
Gilles (Hayjaune)
il y a 20 jours

C’est leur cul-ture ! Ils ne s’intéressent pas plus à notre musique d’art que je ne m’intéresse à la danse du ventre ! Qu’ils dégagent de CHEZ MOI!

chouan
chouan
il y a 16 jours

Chouan

Difficile pour eux d’ apprécier la musique occidentale car ils n’ ont pas notre gamme ni de mélodie et réciproquement pour nous d’ apprécier la musique arabe, parfois inécoutable car nous ne sommes pas habitués Et comme la musique, séductrice, détourne du dieu de la lune, et n’ est pas recommandé par Mahomet, ils n’ ont progressé qu’ avec les conquètes ( Inde, grèce etc) Quant à l’ art occidental, qui traduit les émotions ou l’ame, c’ est pour eux hors sujet, car il est interdit de réprésenter les êtres humains ou les animaux ou les dieux Reste les végétaux et l’artisanat géométrique ainsi que la calligraphie Le rap issu de la violence ( et de l’Afrique, les tambours) aux USA, en Europe ou en Orient….est + anilmal, moins intellectuel, plus fédérateur ?

Antiislam
Administrateur
Antiislam
il y a 20 jours

Bonjour,

Un grand merci, Samia !

Samia
Samia
il y a 20 jours
Reply to  Antiislam

En ayant lu l’article de Christine sur le musicien Ibrahim Maalouf, je me suis dit il faut que j’en dise quelque chose. Cette malhonnêteté m’exaspère au plus haut point. Je fatigue des jérémiades des éternelles victimes !
Merci a vous Antiislam

myrtille
myrtille
il y a 20 jours

Ibrahim Maalouf est né dans une famille de chrétiens libanais, autant que je le sache (mais je peux me tromper), ce qui le rend DHIMMI, la pire espèce que je connaisse !

Samia
Samia
il y a 19 jours
Reply to  myrtille

C’est encore pire, ça voudrait dire que cet énergumène défend ceux qui le méprisent en tant que chrétien, qui ont pris possession de sa terre et en ont fait un shitole islamique. Les chrétiens arabes, ultra minoritaires parmi cette population, quand ils défendent les arabes défendent en réalité les adeptes de momo, eux opposés farouchement à tout ce qui est en dehors de l’islam. Le sait-il cet homme en agissant ainsi qu’il est complètement à côté de la plaque. Eh oui, cet homme vindicatif en se comportant ainsi est un soumis, un dhimmi. Il trahit ses pairs, les chrétiens, souffrant de la suprématie, l’impérialisme, le totalitarisme islamique.
Il croit ce naze que les arabes (en réalité musulmans) vont se solidariser avec lui, lui l’associateur, lui le mécréant, lui l’ennemi d’allah ?!?
Ah ! Les dhimmis, les pires effectivement !!!

Jacques Morin
Jacques Morin
il y a 20 jours

Moi, je trouve qu’en Afrique, ça manque cruellement de diversité! Je blague, bien sûr. Mais comment ne pas penser que cette fameuse diversité n’est que pour nous, Occidentaux. Ne dirait-on pas qu’on veut nous diluer dans un magma multiforme?

Qui s’étonne que dans un pays à majorité blanche tout soit teinté de cette couleur?

Schoving Jean
Schoving Jean
il y a 20 jours

Un texte superbe, qui décrit parfaitement l’état des lieux, Samia. Jean Schoving

Samia
Samia
il y a 19 jours
Reply to  Schoving Jean

Merci Jean Schoving 😀

vade mecum
vade mecum
il y a 20 jours

Mais que peut comprendre un musulman déculturé à la beauté d’un chant grégorien et à une grande partie de la musique classique liée à la foi chrétienne ? qu’ils continuent à faire danser leur moukères avec leur luth discordant au rythme des tambourins… pour bourrins !

patito
patito
il y a 19 jours

Voir le Lac des Cygnes dansé par des emburkinées c’est bien mais pas suffisant !
il faut que Sidikovski soit joué avec des : oud , darbouka, qanum, ney etc et là on pourra parler d’ouverture à la diversité .

Paco
Paco
il y a 19 jours

Samia, pour exister, en autres choses, elle n’a rien trouvé de mieux que de faire exister sa vérité. Ses paroles sont des actes. C’est ainsi à ses actes, que je peux ressentir combien ses quatre vérités, émanent d’une source bien au delà des mots. Samia aime la vérité ! Plus encore que les êtres qu’elle dénonce et qui aiment, eux, avec tant de fureur et de malignité tous ces mensonges dont ils accablent le Monde.
Merci ma sœur.

Samia
Samia
il y a 19 jours
Reply to  Paco

Merci Paco😉

Folavoine
Folavoine
il y a 19 jours

Il y en a qui sont de véritables artistes en  » décapitation classique « .
Je demande très humblement pardon à toutes les familles qui ont eu à souffrir de ces « artistes ».
C’est la haine et le dégoût de ces gens là que j’exprime.

PASCAL LEVEQUE
PASCAL LEVEQUE
il y a 19 jours

Tout ça est parfaitement authentique, personne n’empêche un arabe de devenir français digne de ce nom mais encore faudrait-il le vouloir et peut-être le pouvoir car l’islam est un frein bien présent. Dans sa très grande majorité, l’arabe musulman ne s’intéresse pas aux études sauf aux études qui le rapprochent de ses origines comme la langue arabe par exemple mais rien de ce qui est occidental ne semble l’intéresser, on se demande bien alors quelle est sa vraie motivation pour venir en France à par le fait de profiter d’un système généreux et de vouloir en même temps nous islamiser ?

Frejusien
frejusien
il y a 19 jours

Ils ne s’intéresseront à rien de ce que vous citez , tant qu’ils resteront prisonniers de l’islam.
Nos chers gouvernements ayant permis l’installation de mosquées et la venue d’imams étrangers arriérés, on n’en finira pas d’attendre un changement ou une intégration des musulmans, elle n’arrivera pas, l’islam a repris la main, et d’une main de fer, l’islam est en train de modifier le paysage français, au nez et à la barbe des couillons qui lui ont donné la clé de notre pays, de notre société, de notre domaine, de notre maison.

Louvois
Louvois
il y a 19 jours

C’est exact, il y a peu de diversité dans les orchestres symphoniques.
Comme il y a peu de diversité dans la liste des prix Nobel.
En revanche, dans la population carcérale…
Ca crée une honnête moyenne.

Anne Lauwaert
Anne Lauwaert
il y a 19 jours

et tout le reste? alpinisme? tennis? patinage? golf? voile? … prix Nobel? par contre les aziatiques…

François des Groux
Administrateur
François des Groux
il y a 19 jours

J’aime bien les récits de Samia dont la pensée colle avec la mienne.

Effectivement, personne n’empêche les Africains et les Arabo-musulmans de s’inscrire ou d’inscrire leurs enfants à une école de musique !

C’est une perversion de faire croire qu’il y a du racisme parce qu’ils sont peu présents à jouer du violon ou du hautbois. C’est, tout simplement, que cela ne les intéresse pas.

Si Ibrahim Maalouf se sent seul à jouer de la trompette en tant que « représentant de la diversité », ce n’est pas de la faute des écoles de musique et d’un soi-disant « racisme systémique ».

D’ailleurs, j’imagine que son public et ceux qui achètent ses disques sont plutôt des Blancs que des Africains ou des Arabo-musulmans !

Pourquoi ne s’insurge-t-il pas que les groupes de gospel soient noirs et que le raï soit chanté exclusivement par des Algériens ?

Samia
Samia
il y a 19 jours

Ou les terrains de foot. Impossible d’y inscrire son enfant. J’ai essayé avec mon fils aimant ce sport. Il n’a pas voulu y jouer car au premier essai, il a été dégoûté de l’ambiance.
Que des insanités à en plus finir !!!

François des Groux
Administrateur
François des Groux
il y a 19 jours
Reply to  Samia

Idem pour nous…

Folavoine
Folavoine
il y a 18 jours

Vous avez oublié la pub d’amazon,durant les fêtes de Noël , où la future grande Etoile danse dans la nuit sombre constellée d’étoiles, aussi foncée et décorée que la nuit.
Les pubs remplacent les contes de Perrault 🤥🤥

bm77
bm77
il y a 19 jours

Il faut quand même noter Kader Belarbi comme danseur étoile !

Samia
Samia
il y a 18 jours
Reply to  bm77

Une exception qui confirme la règle à mon sens…

bm77
bm77
il y a 18 jours
Reply to  Samia

Oui!

PETIT
PETIT
il y a 18 jours

De toute façon leur prophète hait la musique, qu’est-ce qu’ils nous les brises avec leur jalousie mal placée ces primitifs.

palimola
palimola
il y a 18 jours

Il est vrai que dès que c’est un tant soit peu culturel vous n’en voyez pas un , j’ai remarqué ça même dans les expositions de véhicules anciens ….dans les musées j’en parle même pas !

Samia
Samia
il y a 18 jours
Reply to  palimola

Passionnée par tout ce qui est historique, monuments en tout genre, sites naturels classés, je ne vois quasiment jamais le moindre de ces énergumènes ! Encore cet été, je suis allée visiter des forts et châteaux cathares, des abbayes avec domaine viticole, des musées, aucun à l’horizon, à des kilomètres à la ronde ! Plein d’étrangers genre Allemands, Hollandais, Italiens…mais eux que nenni !!!

ddlarillette
ddlarillette
il y a 18 jours

Un petit détail Pour etre instrumentiste de haut niveau et quelque soit l’instrument de musique choisi, il faut des heures ,des jours , des mois ,des années Quand a ce Monsieur Ibrahim Maalouf, si il est si bon que cela, il devrait au moins etre intégré a un orchestre régional classique en France ou a l’étranger ,mais peut-etre a t il échoué a toutes ses auditions, allez savoir!!!!

Lagardère
Pierre Obein
il y a 18 jours

Bravo et merci Samia
Très belle article

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 18 jours

Mixité ?????? réciprocité !!!……………………… dans leurs pays ,les seuls blancs admis sont ceux qui travaillent et rapportent …………. aucune aide !! aide toi ,dieu t’aidera !!

Lire Aussi