Comment les libéraux/la gauche ont détruit la civilisation occidentale

Et ciblent la blanchitude à éradiquer
Le 12 décembre 2020 – Source Paul Craig Roberts

 

Les libéraux ont détruit la civilisation occidentale en enseignant aux Américains noirs la haine des Blancs, leurs « oppresseurs ». Ce qui a rendu impossible la diversité raciale et le multiculturalisme. S’il n’y a pas d’assimilation, alors c’est la désunion.

La gauche a détruit la civilisation en faisant de la classe ouvrière – les « Trump deplorables » – le véritable oppresseur. Ce qui a libéré l’avidité des élites jusqu’alors réfrénée par la classe ouvrière. Aujourd’hui le parti travailliste britannique et le parti démocrate américain représentent l’élite. Voyez à quel point Tony Blair et les Clinton furent enrichis par l’élite.

 

Les libéraux ont ouvert les frontières des pays occidentaux à l’immigration-invasion. Alors que des peuples à la peau plus foncée entrent à flots dans les pays de race blanche, les libéraux leur disent que les Blancs sont leurs oppresseurs. C’est ainsi que beaucoup de haine fut importée en Occident où le statut de victime des « gens de couleur » est utilisé pour brider la liberté d’expression et d’association des Blancs. L’assimilation, tenue pour raciste et destructrice de la diversité et du multiculturalisme, a pris fin officiellement. Ainsi fut détruite l’unité que nourrissait l’assimilation.

Les Blancs libéraux/de gauche en subiront les conséquences, comme dans le roman de Jean Raspail, « Le camp des saints », de la même manière que les « Trump deplorables ».

Bien entendu, tous les immigrés envahisseurs ne sont pas haineux. Certains apprécient d’avoir de meilleures chances dans l’existence et ils défendent le système, mais d’autres voient l’avantage politique du statut de victime et en profitent. D’une manière générale, l’attaque est plus payante que la défense. L’initiative est dans l’accusation, non dans la défense.

La gauche a détruit l’unité américaine avec « la politique de l’identité », « le racisme systémique », et « la théorie critique de la race »; elle a mis Karl Marx la tête en bas en définissant la classe ouvrière comme l’oppresseur raciste et misogyne des « gens de couleur » et des femmes. La gauche a fait passer la classe ouvrière du statut de victime à celui d’oppresseur. La bête noire (« the black hat ») n’est plus le capitaliste qui exploite le travailleur. Pour le libéral/la gauche, la bête noire diabolisée, c’est « la classe ouvrière blanche raciste et sexiste ».

Les prétendues « minorités raciales » sont, en réalité, des majorités massives. Les Blancs constituent un faible pourcentage des habitants de la Terre. Il y a plus de « gens de couleur »dans de simples pay, comme l’Inde ou la Chine, qu’il n’y a de Blancs dans tout l’Occident.

Le parti Démocrate a fait de « la politique de l’identité » une idéologie et il justifie le vol d’une élection comme un moyen nécessaire pour abolir l’« être-blanc » [ la « blanchitude », NdT] et tous ses péchés et ses crimes qu’incarnent, à ses yeux, Donald Trump et les « deplorables ».

L’arme idéologique est ce qui rend dangereux les Démocrates et leurs milices, Antifas et BLM. Comme l’a écrit Alexandre Soljénitsyne, « l’idéologie: c’est elle qui donne au crime sa justification tant recherchée et à celui qui le commet la fermeté durable dont il a besoin. »

Il faut de l’assurance et de l’audace au Congrès Démocrate National (« Democratic National Congress », DNC) pour organiser le vol d’une élection présidentielle, aux antifas et BLM pour agresser des inconnus, pour piller et brûler les commerces des Blancs et menacer leurs quartiers. Leur assurance vient de de ce qu’ils sont convaincus qu’il faut en finir avec l’« être-blanc ». Leur audace vient de ce qu’ils savent que la confiance en eux-mêmes des Blancs a été affaiblie par des années de diabolisation et qu’en conséquence, ils pourront être malmenés impunément.

De même que dans le « 1984 » d’Orwell, Big Brother a besoin d’un ennemi du peuple, de même le libéral/la gauche a besoin d’un ennemi et en a forgé un: « le suprémacisme blanc ». Mais où est l’idéologie de l’ennemi ? Ne lui a-t-on pas inculqué, pendant des décennies, dans le système éducatif, des choses comme la « théorie critique de la race », le « racisme systémique », et « la politique de l’identité » ? Où est le Jacques Derrida de l’« extrême-droite » qui déconstruira l’idéologie anti-blanche et la « politique de l’identité » ? Qui, dans le monde politique, universitaire, médiatique, judiciaire protègera les Blancs contre les discours et les crimes de haine? Personne.

Donc le combat est inégal. L’attaque contre les Blancs est sous-tendue idéologiquement et les Blancs n’ont pas de défense. Toute défense de leur part est tenue par le libéral/la gauche comme la preuve même de leur racisme.

 

Les Juifs, en particulier les sionistes, ont abondamment montré que la diabolisation des Juifs conduisait à leur extermination. La diabolisation humilie, et ce fut la tactique utilisée au XXème siècle pour détruire la classe ou la race perçue comme ennemie.

Il est réaliste de s’attendre à ce que les Blancs, diabolisés, subissent le même sort. Le processus a déjà commencé.

 

Paul Craig Roberts

Traduit par J.A., relu par Hervé pour le Saker Francophone

18 Commentaires

  1. Et avec Biden aux manettes aux USA cela ne va pas s’arranger .
    Quand ces « minorités auront pris le pouvoir ce qui fait la valeur les grandes nations sera bientôt réduit a peau de chagrin alors a ce moment là que restera t’il a phagocyter ?
    Retourner au pays qui pendant ce temps se sera peut être un peu développé?
    M’en fout je ne serais plus là pour voire cela . Déjà que je ne veut plus faire le voyage pour venir voir ce qui me reste de famille. … très campagnards et très blancs pourtant .
    Donald accroche toi il ne faut pas que cette clique brade le « dernier grand pays » .
    Kamalla Haris vaccinée ? z’avais enlevé le bouchon en plastique? pratique usitée en Australie. a vomir.

  2. Article tout à fait pertinent, Marcher sur des oeufs, et je dirais même plus ;nécessaire et vital !
    Oui, le mariage contre nature des libéraux et de la gauche, accouche d’un monstre !!!
    Il faut penser à la contre offensive à adopter dès maintenant! Et celle ci n’est pas si évidente qu’il n’y parait .
    Est-ce que nous devons nous ranger sous la bannière de la défense de l’identité de la race blanche dans son ensemble, tout en sachant que de l’Europe de l’Est à l’Amérique du Nord ainsi que celle du Sud , la culture blanche est issue en gros de la » vieille Europe »?
    Où devons-nous faire le pari incertain et hypothétique du ralliement d’une majorité à des valeurs partagées qui ne nient pas les origines de chacun mais permet un modus vivendi qui est de plus en plus difficile à tenir du fait justement des coups de boutoir des libéraux et des gauchistes, associées aux nouveaux arrivant? Ils veulent se partager le gâteau et utiliser le peuple, anesthésié par une propagande inédite jusque là, comme leurs souffres douleurs , constamment attaqué et dévalorisé dans sa dignité, jusqu’à ce qu’il soit docile et puisse admettre l’inadmissible c’est à dire la négation de ce qu’il est et donc de ce qu’il peut amener à la société!
    C’est un peu le dilemme dans lequel déjà ces nouveaux totalitaires tyranniques nous plonge!
    Il faut y répondre rapidement, massivement et mondialement !
    Nous avons eu déjà à répondre à ce genre de situation avec le nazisme ou le communisme qui proposaient ce genre de marché de dupe, admis par une élite défaitiste franco anglaise jusqu’au réveil salvateur d’un de Gaulle et d’un Churchill et dont les opposants à ces régimes, et le peuple juif ,ont été les victimes .
    Nous y avons répondu en nous alliant entre pays qui ne partageaient pas nécessairement toutes les mêmes valeurs sauf celles indéniables de la liberté et de l’autodétermination des peuples à travers la démocratie.

  3. « …Ce qui a rendu impossible la diversité raciale et le multiculturalisme. S’il n’y a pas d’assimilation, alors c’est la désunion… » J’ai l’impression que ce brave homme n’a pas tout compris : le multiculturalisme est l’exact contraire de l’assimilation. Même Merkel, le grand maître à penser de l’immigration à tous crins, a constaté que le  » Multikulti  » ne fonctionne pas. On ne peut pas faire coexister dans un même espace des espèces ayant un mode de vie trop différent puisque chaque espèce s’est développée en fonction de l’environnement où elle existe.

  4. Merci MSDO de nous avoir rappelé ce texte de Paul Craig Roberts et que tu partages, de toute évidence, puisque tu en as fait un article.
    Ce texte est très pertinent, mais il ne répond que très partiellement au titre de l’article en abordant que l’aspect identitaire et racial du problème. La gauche se sert aussi, pour détruire, abondamment de l’assistanat, de la modification profonde des mentalités en développant un égoïsme, une haine du riche, et une société de droit uniquement, à outrance. Elle se sert également d’une administration et de réglementations totalement écrasante ce qui étouffe et détruit le tissu industriel de notre pays (la France a perdu 40 % de son tissu industriel ces 20 dernières années, entraînant son appauvrissement, ce qui laisse tout le monde complètement indifférent). Mais, on ne peut pas tout dire en un seul article je te l’accorde.
    L’article indique, je cite : « L’assimilation, tenue pour raciste et destructrice de la diversité et du multiculturalisme, a pris fin officiellement. Ainsi fut détruite l’unité que nourrissait l’assimilation ». En ce qui me concerne, je ne veux aucune assimilation de cultures différentes et donc absolument aucune diversité et aucun multiculturalisme. Partir sur de telles bases comme souhaitées n’est pas digne d’un patriote et relève du scandale. L’ouverture culturelle au Monde oui, la diversité, le multiculturalisme et l’assimilation certainement pas.
    Paul Craig Roberts (comme Michel Onfray d’ailleurs) associe le libéralisme à la gauche. C’est totalement grotesque et s’est n’avoir rien compris à l’économie et donc au développement des pays. Tous les pays développés l’ont été par le seul libéralisme/capitalisme. Aucun autre mode économique n’a développé un pays. Il suffit de l’encadrer avec raison sans l’étouffer, ce qui a été fait jusqu’à l’arrivée de la gauche par Mitterrand. Puis a commencé la destruction de notre pays dans tous les domaines. Associer « libéralisme » et « gauche » qui sont à l’opposé total est vouloir associer le noir et le blanc.
    Il y a là une confusion impardonnable : ce ne sont pas les libéraux qui ont ouvert toutes les frontières à l’immigration, mais l’idéologie mondialiste qui n’a rien à voir. Cette confusion est très fréquente et a la vie dure.

    • Bonjour Cachou, merci pour cette remarque intéressante, mais j’ai dû raccourcir ton commentaire, bien trop long pour un commentaire. Ou alors il faut proposer un article, mais je ne suis pas sûre que le sujet intéresse beaucoup nos lecteurs. Tu en es resté au premier sens de libéralisme, qui depuis s’est transformé en ultralibéralisme allié du mondialisme. Le libéralisme est complice du multiculturalisme, de l’immigration car il est devenu sauvage avec la notion de profit à faire par les fonds de pension par exemple.
      Quant à l’assimilation c’est une belle et juste notion qui permet à des Zineb quoique issues d’un autre pays, d’une autre culture, de choisir la France et ses coutumes, et ses valeurs.

      • Oui je suis comme vous Christine Tasin pour l’assimilation et ceux qui sont assimilés sont encore plus virulents à défendre notre patrie qu’ils se rendent compte des possibilités d’émancipations qu’elle permet en rapport à ce qui se passe dans nombre de pays. Ce qui ne les empêche pas d’être eux mêmes, au contraire, cela leur permet de s’épanouir et de choisir en toute conscience.
        Mais en même temps , je comprend le refus de Cachou qui à travers l’immigration massive qui nous est impose considère que l’assimilation est impossible dans les conditions actuelles .

    • Je ne partage pas totalement votre point de vue sur le libéralisme. Libéralisme veut dire étymologiquement ce qu’il veut dire , c’est à dire faire de l’économie sans contraintes réglementaires et lois d’aucunes sortes, le marché étant le régulateur ou l’alpha et l’omega de la société.
      Hors si je pense que les acteurs de l’économie doivent pouvoir bénéficier d’une certaine liberté ,dans le sens que cela doit pouvoir susciter des vocations , de l’émulation et du dynamisme à tous les niveaux , à ce titre une forte fiscalité et une bureaucratie administrative trop lourde imposée aux sociétés sont effectivement contreproductives, je pense malgré tout que la primauté doit revenir à la vision du bien commun et de l’intérêt général que seul un politique est en mesure d’apporter à travers son action . Celle ci doit permettre de faire vivre et même, pourquoi pas, enrichir, mais aussi tenir compte de la volonté des citoyens d’un pays qui à travers sa diversité permet de définir une politique cohérente au plus près des besoins de la population.
      C’est un équilibre difficile à tenir mais nécessaire . Hors celui ci a été rompu ! Et des mariages contre nature ont pu voir le jour comme celui entre ultra libéraux et gauchos. Ceci du fait d’une corruption à une échelle jamais atteinte jusque là et permise grâce aux comptes off shores qui sont une réalité contre laquelle aucun politique n’a pu, ni voulu ,s’attaquer.
      Hors ces dernières années force est de constater que dans tous les domaines la parole de la population n’a pas été consultée, et que la primauté a été donné à l’économie qui a été l’élément moteur qui a permis d’ imposer tout et le reste . La liberté de l’économie d’avoir les mains libres s’est imposée à la démocratie avec toutes les dérives que cela entraine, en particulier la corruption .
      L’UE n’est qu’une caricature de ce libéralisme . Des commissaires et des commissions non élue démocratiquement mais désignées , des lobbies ultra présents , des députés réduits à n’être que consultatifs mais pas actifs !
      Les seuls a avoir été consultés récemment en UE , l’avis des français ayant été piétiné par un Sarkozy en 2005, ont été les anglais qui pourtant ne sont pas des étatistes purs et durs . Et on connait leur réponse majoritaire !
      Et on comprend pourquoi aujourd’hui au nom d’une certain libéralisme on nous impose des populations en grand nombre . Pour ne pas subir le scénario de 2005 et celui actuel de l’Angleterre . Les étrangers votant majoritairement pour nos dictateurs du moment qu’ils puissent être socialement assistés !

      • Réponse très intéressante. Beaucoup de vérité. Mais, à mon humble avis, quelques erreurs.
        Tu dis que le libéralisme doit revenir à la vision du bien commun, mais il l’est par définition. En très grande majorité le libéralisme à provocation la consommation. Donc l’amélioration du niveau de vie du bien commun. Que quelques personnes encaissent quelques très grosse sommes d’argent au passage ne me dérange pas du tout.
        Tu as parfaitement bien compris que l’équilibre entre la nature même du libéralisme et définir ses limites et un exercice très difficile.
        Là-dedans, l’Union européenne est une imbécillité qui ne comprend rien à l’économie car sous l’emprise de décideurs incompétents et non mais lui comme tu le rappelles.
        Enfin je te félicite de rappeler que Sarkozy a balayé d’un revers de main les résultats d’un référendum qui est une chose pourtant sacrée

  5. oui, en effet nous sommes la race minoritaire sur la planète, qui plus est, la race qui ne se reproduit presque plus,
    et si cette gauche folle réveille le racisme des colorés, je ne donne pas cher de notre peau d’ici quelques années.
    Je dis la gauche folle , car ils seront entrainés dans la tourmente qu’ils sont en train de fomenter, qui va aller en s’accélérant par la démographie galopante de l’Afrique

    • Parier sur le racisme pour garder le pouvoir, est un pari extrêmement risqué et dangereux,
    • la gauche nous prouve, une fois de plus son immense bêtise
  6. Le danger est bien réel ! Il faut du temps pour que le peuple français (et les occidentaux en général) comprennent ce qui leur arrive. Mais je pense que nous sommes sur la bonne voie et qu’une prise de conscience est en train de s’affirmer. Lorsque nous serons enfin majoritaires la chasse aux collabos devra être ouverte et prioritaire car il n’y a qu’à ce prix qu’on pourra renverser la vapeur !

  7. Pour terminer l’année 2020 ; bilan des actes d’amour, de paix de tolérance autour du monde. [Ce bilan ne tient pas compte du djihad que subi la France au quotidien, djihad individuel ; le plus souvent, comme le dit l’article, commis en tout impunité en invoquant les raisons les plus loufoques pour permettre cette impunité.
    Religion – Islam – Des meurtres pour l’Islam
    https://markhumphrys.com/Images/imperialism.png
    LISTES NON EXAUSTIVES
    §.- BILAN du MOIS de DÉCEMBRE 2020 : Pendant cette période, il y a eu 130 attentats islamiques dans 22 pays, au cours desquels 414 personnes ont été tuées et 365 blessées.
    https://www.thereligionofpeace.com/attacks/attacks.aspx?Yr=Last30
    RAPPORT établi en novembre 2020 du DJIHAD MONDIAL
    1. Attaques 157
    2. Tué 848
    3. Blessé 714
    4. Souffles suicides 8
    5. Des pays 22
    Liste des attaques
    §.- Liste des meurtres au nom de l’islam en 2020
    Cela fait partie de la liste des meurtres au nom de l’Islam maintenue par TheReligionofPeace.com.
    Pendant cette période, il y a eu 2098 attaques islamiques dans 52 pays, au cours desquelles 9996personnes ont été tuées et 7604 blessées.

  8. la gauche secte de traitres opportunistes qui sr faufile au gré du vent et du temps. la preuve tous ces écolos socialos devenus écolos en un rien de temps.

  9.  » Leur audace vient de ce qu’ils savent que la confiance en eux-mêmes des Blancs a été affaiblie par des années de diabolisation et qu’en conséquence,
    : « ils pourront malmener les blancs IMPUNÉMENT. « 
    « Les Juifs, en particulier les sionistes, ont abondamment montré que la diabolisation des Juifs conduisait à leur extermination. »
    Et maintenant : qui continue quoi ? Qui arrête la collaboration ?

    • Bonsoir MDO.
      Il semble que ce constat s’appuie sur des faits actuels ou tout au moins sur une analyse d’une vingtaine d’années.
      Je vais cependant vous apporter un témoignage, le mien mais qui remonte de la fin des années 60 début 70.
      En cette époque, alors adolescent, des adultes de 50/60 ans, abordaient à l’occassion d’élections, la politique de la gauche.
      Certes, mon jeune âge n’entendait pas grand’ chose de la politique car préoccupé par des soucis d’adolescent comme bien d’autres à cet âge, néanmoins, je me souviens que les adultes qui m’entouraient, n’emportaient pas dans leurs coeurs, cette classe politique pour avoir retenu ces propos suivants que je cite: « …que les socialistes sont des bradeurs de valeurs de la France » pour en avoir perçu un ressentiment assez fort à son encontre.
      Aujourd’hui, avec plus maturité et d’observations de notre société, je me suis aperçu, que ces personnes en ce temps-là, savaient de quoi elles parlaient car cela se vérifie.
      Bien à vous.

  10.  » Comment les libéraux/la gauche ont détruit la civilisation occidentale  »
    En ce qui concerne l’islamisation :
    ILLUSTRATION (Rappel) des effets dévastateurs sur une société dus à la connivence des pouvoirs politiques et médiatiques avec l’islam pour l’islamisation de nations « mécréantes » aux yeux des musulmans.
    ISLAM & APOSTASIE en MALAISIE
    1°).- En Malaisie, l’apostophobie se développe : les ex-musulmans menacés de mort…
    ——> 1b°).- Qui est responsable du « nettoyage ethnique » au Myanmar ?
    2°).- Une histoire authentique comme LE MONDE ENTIER en connaît actuellement :
    ——> Athira … et la violence de la conversion

  11. C’est la réalité tout est fait, tout est pensé pour en finir avec notre race notre culture, et les minorités ne sont pas si minoritaires que cela , a se poser la question de quel côté vient le racisme….

    • Pour y répondre, suffit de lire la définition officielle du racisme et de regarder à quel camp elle sied le mieux.

Les commentaires sont fermés.