Abjecte dictature : comme les médecins, les policiers qui protestent contre Macron sanctionnés !

Certes, ils sont tenus à un devoir de réserve… mais quand même ! Alors que tout fout le camp, les policiers devraient se voir bouffer la laine sur le dos sans ouvrir la bouche ?

Ils étaient venus devant l’Arc de Triomphe et avaient chanté la Marseillaise en signe de fidélité à la France… Ils avaient fait ça après leur boulot, avant de reprendre les heures de nuit…

L’âme damnée de Macron sur Paris, le préfet Lallement a convoqué les manifestants… qui seront sanctionnés.

Comme je les plains… 

Ils s’en prennent plein la gueule dans les cités…

Ils sont abandonnés par le pouvoir qui leur reproche de faire leur travail et d’être racistes…

Et s’ils osent se plaindre, sanction ! 

Et le pire est que à part un Praud ou un Zemmour, les journaleux s’en fichent, quand ils n’applaudissent pas la police…
Ce pays s’en va chaque jour davantage à vau-l’eau….

.

A décourager toute notre belle jeunesse de devenir flic ou gendarme. C’est finalement beaucoup plus tranquille et sûr de dealer, et en plus ça rapporte plus !

 

Les policiers qui ont manifesté lundi 14 décembre devant l’Arc de Triomphe, à Paris, pour protester contre les déclarations d’Emmanuel Macron sur les contrôles au faciès et les violences policières, ont reçu une convocation de leur hiérarchie en vue d’une sanction.

L’initiative de cette convocation a été prise par le préfet de police de Paris Didier Lallement, a précisé la préfecture de police, confirmant une information de M6. Ils seront convoqués en janvier par leur hiérarchie qui décidera après enquête d’une éventuelle sanction.

Une centaine d’agents rassemblés

Le 14 décembre, une centaine d’agents, en majorité en civil, s’étaient rassemblés au pied de l’Arc de Triomphe où ils avaient disposé leurs véhicules banalisés ou sérigraphiés, gyrophares allumés, face à l’avenue des Champs-Élysées.

Ils étaient venus de plusieurs départements d’Ile-de-France entre la fin du service de jour et la prise de fonction des « nuiteux ». Ils avaient achevé leur rassemblement en entonnant la Marseillaise. Les policiers ne peuvent pas manifester durant leurs heures de service et sont également tenus à un devoir de réserve.

Depuis l’interview le 4 décembre du président Macron au média en ligne Brut, les policiers mènent des actions sporadiques dans le pays pour protester contre ses déclarations.

https://www.ouest-france.fr/societe/police/manifestation-de-policiers-devant-l-arc-de-triomphe-les-agents-convoques-en-vue-d-une-sanction-7090349

 331 total views,  1 views today

image_pdf

28 Commentaires

  1. google , La police en déconfiture  » alexandre langlois et noam anouar  » la réalité a l’interieur de l’iceberg qui fond.

  2. Bizarre c’ est pas 1 FRANCAIS qui veut les sanctionner, c’es 1 allement
    nous voila revenu 80 ans en ARRIERE du temps ou la GESTAPO et la KOMMANDATUR sévissaient en France OCCUPPE par les NAZIS avec le Collabos socialistes de LAVAL

  3. es policiers, que je soutiens, auraient pu manifester leur colère conte l’usurpateur de l’Elysée en ne verbalisant pas les FRANCAIS pour l’autorisation de sortie et le non- port du masque.; ils pouvaient se limiter aux « quartiers de nos chers cousins » ……

  4. Il y a des polices distinctes en France :
    La police de la pensée (Pharos),qui traquent les français patriotes sur les réseaux sociaux ;
    La gestapo de Macron et ses sbires qui mutilent les gilets jaunes et les français qui manifestent ;
    La police traditionnelle opprimée par sa hiérarchie qui donne des ordres afin de laisser les racailles tranquilles !
    Cette dernière sera la bienvenue quand elle décidera de rejoindre le peuple français afin de chasser le dictateur qui siège à l’Elysée !

  5. En fait il y a deux polices distinctes en France :
    La plateforme Pharos qui traquent les français patriotes sur les réseaux sociaux et la gestapo de Macron et de ses sbires qui mutilent les gilets jaunes et les français qui manifestent !
    Et puis il y a le reste des policiers qui sont opprimés par leur hiérarchie,qui reçoivent des ordres afin de laisser pulluler les racailles qui volent et saccagent la France !
    Ces derniers seront les bienvenus quand ils décideront de rejoindre l’immense majorité du peuple français afin de se débarrasser du dictateur qui siège à l’Elysée !

  6. De Jean DUTOUR de l’Académie Française
    Il était une fois, un imbécile qui avait un chien appelé Perdreau. Ce chien était comme tous les chiens, c’est-à-dire qu’il ne jugeait pas son maître et lui était raisonnablement attaché. Il lui rendait les services que rend un chien : il grognait quand il voyait un individu à l’allure inquiétante et aboyait quand quelqu’un sonnait à sa porte.
    Un jour deux types à moto descendirent de leur engin  et s’avancèrent d’un air menaçant vers l’imbécile qui les regardait venir avec un sourire d’imbécile ; il croyait qu’ils venaient lui demander du feu, en fait, ils voulaient lui prendre son portefeuille.
    Le chien ne s’y trompa pas,  il leur sauta dessus en hurlant et les mit en fuite.
    L’imbécile criait « Perdreau, viens ici ! Messieurs pardonnez lui, il n’est pas méchant. Ah la sale bête ! Tu vas voir la tournée que tu vas prendre. « 
    Les deux voyous sautèrent sur leur moto et partirent très loin.
    L’imbécile corrigea le chien qui n’y comprit rien,  mais n’en continua pas moins à aimer son maître,  car les chiens sont fatalistes. Ils savent que les hommes ont des réactions illogiques.
    Il y eut plusieurs incidents de ce genre, chaque fois que le chien croyait faire son métier de chien, l’imbécile lui tapait dessus et se confondait en excuses auprès des chenapans, voleurs, et bandits de tout poil que mordait le malheureux animal. Il disait que celui-ci était idiot, sanguinaire, et qu’il n’arrêtait pas de commettre des bavures.
    On a beau être chien et plein de bonne volonté, on finit par se lasser de recevoir des coups. Le chien Perdreau se lassa, cela se sut assez vite dans le quartier. L’imbécile habitait un pavillon, une nuit, un cambrioleur escalada le mur, le chien entrouvrit un œil dans sa niche pour chien et le referma . Le cambrioleur cambriola en toute tranquillité.
    L’imbécile s’arracha les cheveux et corrigea le chien, lequel reçut philosophiquement sa correction, n’étant pas à une inconséquence près de la part de son patron. Une autre nuit, ce fut un autre cambrioleur qui vint, ce cambrioleur-là avait un surin qu’il planta dans la bedaine de l’imbécile  qui en mourut. En partant, l’assassin caressa le chien en disant  » bon toutou « . Le chien pensa, car les chiens pensent :
     » Voilà la première parole aimable que j’aie entendue depuis longtemps « .
    Cette histoire est celle des Français, de leur Police et de leurs élus. Ils s’étonnent de ne pas comprendre la désaffection du peuple Français ? Ceux qui brûlent 400 voitures, qui incendient les véhicules de police, qui jettent des pierres sur les forces de l’ordre et les pompiers sont conviés avec tous les égards à l’Élysée pour exposer leurs revendications…
    « Ils battent leur chien depuis trente ans, et s’étonnent aujourd’hui que le chien ait des états d’âmes. ».
    Jean DUTOURD, de l’Académie Française.

    • Excellent rappel de l’état d’esprit du regretté Jean Dutour!!…
      A la manière de … « Merci de nous avoir gratifié de ce commentaire épatant » !!….

  7. Abjecte est bien le mot quand des individus sont exploités et calomniés, au mépris de toute justice et honnêteté élémentaires comme le sont les policiers actuellement avec toutes ces accusations de violences policières et racistes qui donnent la nausée à toute personne qui n’a pas le cerveau totalement lessivé par la propagande médiatique.
    Comment supportent-ils un tel climat de suspicion, un tel mépris pour l’abnégation dont ils doivent faire preuve dans l’exercice de leurs fonctions ? Quoiqu’ils fassent, ils sont critiqués globalement et si par hasard, ils doivent interpeller un Noir ou un Arabe, si ce dernier se rebelle, ils auront systématiquement tort. A fortiori s’il les déteste comme le producteur de rap qui a produit un florilège de textes hyper-violents contre les policiers sans que les medias y voient malice.
    Sont-ils conscients que désormais, s’ils ont affaire à un délinquant noir ou arabe, ils auront systématiquement tort ?
    De la même façon que les policiers sont des suspects de racisme et de violence systémique contre « les racisés » selon les media et les gouvernants, les autochtones en cas de différend avec un diversitaire a des chances de tourner à son désavantage systématique.
    Si les autochtones ne se soutiennent pas mutuellement, c’est bien dans une situation d’abjection qu’ils seront voués à patauger au fur et à mesure que les effectifs diversitaires croîtront.

  8. toute la police devrait se mettre en grève ou en maladie, y compris ceux qui protègent ces « politiques infectes » alors dns ce cas ils seraient moins virulents envers toue cette police, sans eux ils ne seraient plus rien

  9. J’en appelle à une grève générale de tous les policiers et gendarmes, y compris la garde rapprochée de tous nos zélites !
    Pour le reste des commentaires je plussoie !

    • même commentaire que vous, j’aimerai les voir trembler et « se confiner » non pas par peur du virus, mais par peur de l’atteinte à leur vie

  10. Le monde a l’envers mais tous ces politiques au lieu de les soutenir les encourager,motiver ,ne savent que critiquer sanctionner,Macron en-tête qui d’ailleurs fait la même chose avec son.peuple sauf avec les racailles .ecoeurant .

    • Je tiens quand même comme LE RESPONSABLE, le p’tit micron qui, dès qu’il a été élu, s’est répandu en insultes envers les sans dents Français, « ces gens de rien », poivrots, fainéants, incultes, analphabètes, puis n’a rien trouvé de mieux que de baver depuis Alger sur la France et son peuple les accusant d’être des « criminels contre l’humanité pour avoir colonisé l’Algérie » (au 19e siècle comme si le peuple y était pour quelque chose, car ce sont ses prédécesseurs de l’époque qui l’ont décidé), rien de tel pour inciter les maghrébins à venir en France pour se venger de cet affront. Rien que ça, ça aurait mérité d’entamer la procédure de demande de sa destitution de la part de l’union des partis patriotes même si ça n’avait aucune chance d’aboutir puisque la décision finale appartient à l’Assemblée nationale majoritairement et malheureusement LREM… Mais ça aurait déjà été un signal important de résistance contre ce dangereux individu, mais les patriotes ont été passifs, sans compter que ce petit teigneux ultra mondialiste a récidivé, notamment depuis le Danemark où il a pleurniché sur ces « Gaulois réfractaires » à sa politique mortifère. Mais qui a déjà entendu le président d’un autre pays que la France insulter son peuple ? Voilà ce que c’est que d’être faible envers un traître… Au stade où nous en sommes, je ne vois qu’un coup d’état pour mettre fin aux exactions de cet abominable type…

  11. pour moi ils se trompent lourdement ; si j’étais à leur place je dirais haut et fort que le message sur les violences policières a été reçu 5 sur 5 et dorénavant voila ce que je ferais pour interpeller un délinquant fusse t’il « producteur  » .
    Bonjour monsieur , police ; excusez moi , mais auriez vous l’obligeance de me présenter vos papiers si cela ne vous dérange pas ? réponse ; va te faire EN……….
    Bien , je prend acte de votre refus d’optempèrer pour nos statistiques
    l

  12. quand on veut diriger un pays comme Ceausescu, il faut être prêt à finir comme Ceausescu!

    • Le « par hasard » a mis moins de cinq ans pour finir le pays malade…

    • Svp, attention aux fautes d’orthographe! Un peu de respect pour le lecteur!, 4 fautes dans une petite phrase, merci de ne pas avoir écrit une page entière, bonjour les dégâts!

  13. C’est quand même bizarre ; quand des Gilets jaunes se font éborgnés salement (plus de 20 !! )impossible de retrouver les auteurs. Mais quand des policiers se réunissent EN CIVIL (et donc sans RIO d’identification) comme par magie on les retrouve ! Vous avez dit bizarre ? Moi je dis qu’il y a une belle bande d’enfoirés aux manettes. Et le mot est faible !! Vous voyez, moi qui ne suis ni antifa, ni d’extrême droite, ni « divers » de banlieue mais cadre de cinquante ans j’ai une haine infinie pour ces imbéciles carriéristes en uniforme. Et leurs chefs, Macron l’éborgneur et Castaner(non je ne t’ai pas oublié) devront rendre des comptes devant une justice impartiale. Même si c’est dans 20 ans il faudra qu’ils répondent de leurs actes.

  14. Les policiers protestent …ils ont raison , mais au bout du compte, vu que leur hiérarchie leur ordonne de ne pas intervenir contre les casseurs , de faire attention à leur violence quand ils interpellent …etc…A leur place je dirais à cette « hiérarchie » , à Darmanin : » Nous sommes là pour garantir la sécurité , nous connaissons notre métier , et maintenant nous allons le faire vraiment! Et si nous sommes attaqués dans le but de nous blesser ou tuer même , nous nous servirons de notre arme , en légitime défense! Nous nous servirons de Taser s’il le faut pour neutraliser et interpeller sans blesser … »

  15. Tant mieux !!!!! comme ça ils se rallieront plus vite a la cause du peuple FRANÇAIS§§

  16. La dictature en marche, comme d’ab’.
    Délation, répression, sanction, tout s’accélère dans ce pays tenu par DES fous.
    Seule les racailles tirent leur épingle du jeu, vu qu’ils ne risquent rien, eux, trop nombreux maintenant et l’état à trop peur d’eux.

Les commentaires sont fermés.