Les criminels qui viennent en Europe préfèrent la Suède à la Hongrie : "la prison, c'est un hôtel de luxe"

Dans la Suède multiculturelle : « La prison, c’est un hôtel de luxe ! »

C’est « Blattelito » qui le dit (photo à droite) , immigré d’Irak.

Le « réfugié » a généreusement obtenu la nationalité suédoise en 2005 et en fait bon usage comme on va le voir.

 

Deux criminels.

Deux pays européens.

Mais deux issues bien différentes.

A la lecture des deux histoires ci-dessous, chacun tirera ses propres conclusions sur ce qui sépare un pays multicuturel laxiste d’un autre plutôt identitaire et attaché à protéger sa population.

 

Suède : peine réduite et pied de nez au pays d’accueil.

Rappel des faits, avril 2019.

Sous le nom de « Abbe Blattelito », le migrant criminel avait plus de 100 000 fans sur les médias sociaux. Il avait été condamné à 18 ans de prison pour le meurtre de son ex-petite amie dans une baignoire – et pour des crimes contre d’autres ex-petites amies.

 Blattelito, de son vrai nom Abbe Alsaadi, 23 ans, a été condamné pour meurtre, agression, violation grave de l’intégrité d’une femme et une longue liste d’autres crimes.

 Les principales victimes de l’“influenceur” étaient ses petites amies.

 L’une d’elles a été retrouvée morte dans une baignoire le 26 avril 2018. Après avoir été torturée, fouettée et battue par Blattelito, elle s’est noyée dans sa propre baignoire, peu de temps après que Blattelito lui ait administré une overdose de Tramadol dans le cou à l’aide d’une seringue. […]

 Le mobile du meurtre aurait été la célébrité de Blattelito et son image d’homme riche et prospère – une façade que l’ex-petite amie aurait pu facilement ruiner en le dénonçant à la police pour des agressions répétées et un harcèlement violent depuis 8 mois.

 Blattelito a aussi été condamné pour avoir maltraité et tourmenté de diverses manières ses autres ex-petites amies. […]

Décembre 2020 : déjà sorti de prison !

Blattelito, vient d’être libéré prématurément sur parole.

La petite amie morte dans son bain : elle n’est plus là pour parler des tortures pendant 8 mois.

 Blattelito a d’abord été condamné pour meurtre à 18 ans de prison, mais la Cour d’appel a infirmé le verdict et expliqué que le procureur avait certes prouvé qu’il avait injecté la drogue, mais ne pouvait pas prouver la quantité.

La Cour d’appel a donc annulé la peine pour meurtre et l’a condamné pour voies de fait graves réduisant la peine de prison à 3 ans et 6 mois. Blattelito a purgé les deux tiers.

 Blattelito, connu pour voies de fait graves, violences et menaces, conduite illégale, négligence grave dans la circulation, conduite avec facultés affaiblies et plusieurs infractions à la loi sur les armes, a donc été libéré après deux ans et six mois.

Le  condamné ‘Blattelito’ à propos de la prison: « C’est comme l’hôtel, la prison est vraiment le pire luxe « 

Blattelito: « Le personnel travaille pour vous comme si c’était un hôtel ».

Maintenant, il décrit son séjour dans une prison suédoise « comme s’il était installé dans un hôtel – le pire luxe » et comment le personnel suédois  de prison et de probation  se met en quatre comme pour les clients d’un hôtel.

Depuis sa libération, Blattelito a publié plusieurs articles sur les réseaux sociaux dans lesquels il se moque de la police et des services suédois des prisons et de la probation.

 Plus tôt cette semaine, Blattelito a publié une capture d’écran sur Instagram montrant une conversation de chat concernant les institutions de haute sécurité qui  y est décrite comme un hôtel de luxe.

 

 «J’ai passé du bon temps tous les jours avec des gens sympas et je jouais à des jeux, au football,  je regardais des films et faisais la cuisine. Douche et téléphone étaient dans la chambre et le personnel travaillait pour nous comme si c’était un hôtel. « 

L’Audi RS7 de Blattelito. Photo: Police

Libéré prématurément – il se moque de la justice.

Après avoir purgé les deux tiers de sa peine – 2,5 ans – Blattelito a été libéré sur parole, et mercredi, Blattelito a posté des messages sur les réseaux sociaux pour annoncer qu’il était désormais un homme libre.

 Blattelito a fait cela sans montrer aucun remords pour ses actions, au lieu de cela, il s’est  moqué de la justice suédoise. Il dit également qu’il aurait été libéré encore plus tôt sans le fait qu’il se soit mal conduit en prison, ce qui a entraîné deux mises en liberté différées.

Il ne montre aucun remords dans les vidéos: « Je suis de retour, chiennes ! »

Au cours des dernières 24 heures, Blattelito a publié plusieurs vidéos sur Snapchat où il ne montre pas non plus de remords mais continue de glorifier le style de vie pour lequel il s’est fait connaître avant d’être arrêté et emprisonné.

 Dans les vidéos, il dit, entre autres, « Je baise les salopes ». Il écrit en outre, « Je baise la prison suédoise et le service de probation, je baise le système ».

Extrait, pas en français mais l’attitude est parlante  [vidéo complète dans l’article suédois] :

«Je vais continuer avec mon style de vie malade. Je n’ai peur de personne, vous êtes tous des petits cafards! ».

https://lesobservateurs.ch/2019/04/13/un-influenceur-musulman-dinstagram-a-assassine-son-ex-petite-amie-suedoise-en-lui-injectant-un-opioide-dans-le-cou/

 https://www.expressen.se/nyheter/krim/blattelito-alsaadi-ute-ur-fangelset-ska-fortsatta/

https://samnytt.se/morddomde-blattelito-om-fangelset-som-hotell-varsta-lyxet/ 

Chez Orban, c’est autre musique…

Aéroport de Budapest.

En choisissant la Hongrie, le  gentil « réfugié » s’est  jeté dans la gueule du loup !

Les Hongrois ne s’en laissent pas conter…

Un Syrien a été condamné à la prison à vie pour crimes contre l’humanité.

Un tribunal hongrois a condamné jeudi un Syrien à la prison à vie pour terrorisme et crimes contre l’humanité, dont la décapitation d’un « ennemi de l’islam » en Syrie en 2015.

En Hongrie, il n’est pas passé entre les mailles du filet…

L’homme, qui avait obtenu le statut de réfugié en Grèce, a été détenu à l’aéroport de Budapest en décembre 2018, après avoir présenté de faux documents de voyage pour lui-même et une compagne de voyage.

L’homme était un commandant d’un groupe de l’Etat islamique, et doit passer au moins 30 ans derrière les barreaux, selon une déclaration du tribunal métropolitain de Budapest envoyée à l’AFP.

Sa tâche était de dresser une « liste de mort » des « ennemis de l’islam », selon la déclaration du tribunal.

« Il a été personnellement impliqué dans l’exécution de plusieurs personnes, y compris la décapitation d’un chef de tribu. »

L’homme a été identifié dans les médias locaux comme étant F. Hassan, 28 ans.

Ses avocats ont déclaré qu’ils feraient appel du verdict, tout comme les procureurs, qui avaient demandé une peine d’emprisonnement à vie sans possibilité de libération conditionnelle.

Selon les procureurs, le défendeur commandait une petite unité de l’EI dans la province de Homs en 2015, chargée de terroriser et d’exécuter les civils et les chefs religieux qui refusaient de se ranger du côté du groupe.

Les procureurs ont déclaré qu’il avait personnellement participé à une décapitation dans la ville d’al-Sukhnah, et au meurtre d’un autre civil dans la région en mai 2015.

Son unité a également tué au moins 25 personnes dans la ville, dont des femmes et des enfants, selon les procureurs.

https://english.alaraby.co.uk/english/news/2020/12/3/hungary-jails-syrian-is-commander-over-imam-beheading

Rue commerçante à Budapest

 239 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. La rédemption pour ce jeune homme passe par un entretien d’une heure sur un ring, face à un Mike Tyson au sommet de son art.

  2. Tous criminel a le droit d’être défendu, dans le strict respect de la procédure pénale du pays où il est jugé, la Hongrie est donc souveraine et n’a a supporter aucune contestation et de mon avis est extrêmement bienveillante à l’égard de ce ……………, impossible pour moi de nommer cette chose. J’en profite pour faire un lien avec notre cher Michel Fourniret dont on prétend qu’il aime jouer avec la justice. Voici une méthode permettant de délier la langue de ce fumier avant qu’il ne crève. Le bourreau de jeunes femmes innocentes est confortablement assis et sanglé dans un fauteuil, ses pieds sont nus et l’interrogateur dispose d’une tenaille, à la première question où le prévenu persiste à parader face à ses juges impuissants, son petit orteil est sectionné, un soignant est présent pour maintenir le prévenu dans un état lui permettant de répondre aux questions. A la réitération de la question Mr Founiret s’il adopte la même attitude, le second orteil subi le même sort, et ainsi de suite. Le beau Michel ayant ainsi le rendu de sa monnaie pourra en la circonstance prouver ses talents de manipulateur dont il s’enorgueilli, lorsque progressivement privé de ses deux pieds il affirmera ne pas se souvenir du destin de ses abominables victime après qu’il se soit occupé de leur extermination.

  3. L’humanisme dirigé exclusivement vers les criminels , sans aucune pitié pour les victimes, ce n’est plus de l’humanisme,
    sinon à croire que les victimes ne font pas partie de l’humanité

  4. @ frejusien
    bah, s’ils épousent des TRUIES qui se vautrent dans la fange c’est qu’ils sont pas aussi regardants qu’ils le pretendent.
    https://www.youtube.com/watch?v=yV9kU3huwgU
    Faudra trouver AUTRE CHOSE!
    YOUTUBE plateforme pass’clandos! Regardez les commentaires, c’est carrément des annonces!

  5. Peine de mort, c’est tout, l’humanisme finit par devenir une prison et parfois un crime.

  6. il faudrait les attacher quelques mois dans une porcherie, en les nourrissant de temps en temps, de côtelettes de porc, jusqu’à ce qu’ils soient tellement dégoûtés qu’ils ne remettent plus les pieds en Europe.
    Quand les autres candidats à l’invasion seraient mis au parfum, ça en refroidirait plus d’un.

  7. eh ben, BIEN FAIT POUR LA CONNASSE qui se tape un alien, le syndrome ELIN KANTZ c’est MORTEL

  8. @Gisèle
    Prison à perpétuité ???
    Dans sa vie de détenu si c’est à perpette il coûtera des millions d’euros, c’est vous et nous tous qui paierons! Pas question.
    La seule perpétuité qu’il mérite c’est une balle dans la tête après quelques semaines de torture. Cette perpétuité ne coûtera plus rien à personne chère Gisèle, il faut arrêter de tendre l’autre joue.

  9. Je ne comprends pas que la justice européenne ne prenne pas de sanction draconienne contre ces individus, qui devraient tous être condamnés à perpétuité. On sait pertinemment qu’ils vont recommencer et on les pousse à le faire en les libérant. L’Europe n’a aucune cohérence, il n’y a aucune politique commune en matière pénale.

  10. Ok, la suède est un pays de fous, la Hongrie a encore l’Esprit Saint…encore chrétien, donc.

  11. J’ajoutes ceci aux connes suédoises qui sortent vace des allogènes et pour les autres bobos suédois continuaient de dire  » welcome refugees  » connards!

  12. Que fait la famille de la jeune femme assassinée ? pas de frères ou de cousins ,oncles, ou de neveux pour loger un pruneau en pleine gueule à cette raclure de chiotte muzz?

  13. Il n’a pas l’air d’être dans la dèche!
    maquereau ou trafiquant , les 2 sans doute.
    Les suédois sont très très très sympas,
    triste fin pour cette jeune femme, mais elle n’avait pas à frayer avec cette ordure.

Les commentaires sont fermés.