Affolé, Biden menace les juges américains

Les dégénérés Publié le 27 novembre 2020 - par - 11 commentaires

Et si, finalement, Trump l’emportait ? Le camp Biden commence à vaciller et laisse  planer le spectre du chaos, en cas de basculement de l’élection.

Preuve que la fraude est bien là et que le tricheur devient fébrile.

Et surtout, preuve que le basculement est très possible !!

Soulignons la qualité exceptionnelle des articles de Maxime Lépante, qui nous livre depuis plusieurs jours des informations de premier ordre, à des années- lumière de la désinformation diffusée par nos médias, qui ne savent que rabâcher, tels des perroquets hystériques : “pas de preuves”, “pas de preuves” !

La vérité est que la fraude est tellement colossale que plus personne, à part Biden, n’ose encore affirmer que ce n’est qu’un pur fantasme de la Maison Blanche. Et c’est bien ce qui va perdre Biden : l’ampleur démentielle de la triche, à des niveaux jamais vus, impossible à cacher, preuve indéniable d’une machination parfaitement orchestrée au plus haut niveau.

On comprend pourquoi Biden n’a pas jugé bon de faire campagne… avec les dés pipés d’avance.

Aucun juge intègre, qu’il soit républicain ou démocrate, ne peut tolérer une fraude électorale pratiquée à l’échelle industrielle avec le logiciel Dominion, ou les énormes malversations locales, indignes d’une grande démocratie.

Il est impensable que la justice fédérale puisse faire passer tranquillement à la trappe ce putsch électoral. Et des juges intègres, il en reste, heureusement.

Le dernier article de Maxime Lépante est remarquable et remet les pendules à l’heure, dans cet océan de mensonges et d’hystérie collective anti-Trump. Tout est dit sur les dernières actions en cours.

https://ripostelaique.com/revelations-sur-la-strategie-de-trump-pour-etre-reelu.html

La bataille judiciaire se poursuit donc dans les 6 États-clés, y compris l’Arizona, avec un Donald Trump très loin de capituler, malgré les dires de la presse occidentale qui instrumentalise tout évènement anecdotique, pour “prouver” que le milliardaire accepte enfin la défaite.

Que Sydney Powell confirme qu’elle ne fait pas partie de l’équipe judiciaire de Trump, et c’est aussitôt  la preuve que le navire républicain prend l’eau de tous côtés.

Que Trump autorise finalement une transition en douceur, pour ne pas bloquer l’énorme machine administrative, et c’est la preuve incontestable qu’il accepte donc la victoire frauduleuse du tricheur Biden.

Tels des chacals affamés, les médias se précipitent en meute sur le premier os à ronger.

Bien entendu, il n’en est rien et c’est même tout le contraire. La fraude est de plus en plus palpable et les audits se poursuivent partout, grâce à quelques juges courageux qui font leur job, au grand dam des Démocrates.

Biden devient d’ailleurs menaçant, signe qu’il n’est pas tranquille.

Tandis que Trump, loin de désarmer, appelle ses partisans à inverser le résultat du scrutin frauduleux :

“Nous devons inverser cette élection”, a-t-il déclaré hier. “Les démocrates ont triché. Ça a été un scrutin frauduleux.”

Biden, de son côté, annonce le 25 novembre, lors de son discours de Thanksgiving, que les Américains n’accepteraient pas que les résultats de l’élection du 3 novembre ne soient pas respectés.

https://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis/joe-biden/pour-joe-biden-les-americains-n-accepteront-pas-le-non-respect-des-resultats-du-scrutin-7062706

C’est le tricheur qui voudrait se poser maintenant en victime ! “Moi ou le chaos”, en quelque sorte !

Autrement dit, il faudrait entériner la fraude, accepter l’inacceptable et laisser un tricheur accéder à la Maison Blanche, pour éviter des émeutes.

Ce qui reviendrait à reconnaître devant le monde entier que les États-Unis sont un État mafieux, capable de trahir le peuple et de truquer une élection majeure en toute impunité. Il ose tout !

Espérons que les juges fédéraux et la Cour suprême mettront un point d’honneur à ne pas reculer et à faire triompher la vérité et la justice, face aux ennemis de la démocratie, capables du pire pour voler sa victoire à Trump.

 Je pense que cette sombre saison de divisions et de diabolisation va céder la place à une année de lumière et d’unité , a lancé le Démocrate dans une allocution depuis sa ville de Wilmington, dans le Delaware.

“Nous avons des élections libres et justes”, ose déclarer Biden.

 Notre démocratie a été mise à l’épreuve cette année. Et voilà ce que nous avons appris : le peuple de cette nation a été à la hauteur , a-t-il estimé.

 En Amérique, nous avons des élections libres et justes, et nous en respectons les résultats. Les habitants et les lois de ce pays n’accepteront pas autre chose , a-t-il prévenu.

La menace est claire. Pas question d’accepter un renversement de la situation, pas question d’accepter une décision de la Cour suprême favorable à Trump, pas question de rendre justice au peuple américain.

Pour le leader démocrate, qui n’a cessé de faire pression sur l’opinion en se déclarant vainqueur prématurément, mettant ainsi le monde entier devant le fait accompli, dans l’espoir d’intimider les juges, il faudrait entériner la fraude pour éviter le chaos !

Et pour faire passer la pilule, Biden promet de tendre la main au camp adverse. Le tricheur veut jouer les grands seigneurs !

 Vous voulez des solutions, pas des cris. De la raison, pas de l’hyper-sectarisme. De la lumière, pas des flammes , a-t-il martelé.

 Vous voulez que nous nous écoutions les uns les autres à nouveau, que nous nous regardions les uns les autres à nouveau, que nous nous respections les uns les autres à nouveau. Vous voulez que nous travaillions ensemble, Démocrates, Républicains, et Indépendants , a ajouté Biden, qui a promis de tendre la main au camp adverse malgré les divisions sans précédent qui traversent la classe politique américaine.

C’est renversant !

Nous avons assisté à la plus grande escroquerie électorale de tous les temps, et c’est le tricheur qui ose parler de réconciliation, après avoir volé sa victoire au peuple américain !

Même en Afrique, on ne voit pas pareille trahison et pareil mépris du peuple !

https://ripostelaique.com/affole-biden-menace-les-juges-americains.html

Print Friendly, PDF & Email
11 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Yann Monnot
Yann Monnot
il y a 2 mois

Ces démocrates sont des maffiosos comme nos politiques français
..

GAVIVA
GAVIVA
il y a 2 mois

HA HA HA!!! on dirait macrouille avec son  » c’est moi ou le chaos! » seulement, pour l’avoir vu et eut, franchement ça ne fait plus peur. Faudra trouver autre chose. Avec obama qui fustige les latinos qui ne lui sont plus utiles, on se marre bien aujourd’hui!

GAVIVA
GAVIVA
il y a 2 mois

Trump s’y prépare, ce n’est pas pour rien qu’il a nommé Christopher Miller et Anthony Tata, tous deux avec une solide expérience en guerilla urbaine. Entre autres.
Miam!

Vieux bidasse
Vieux bidasse
il y a 2 mois

Depuis un certain jour de 2016, ils auront TOUT fait pour s’accaparer le pouvoir éternel.

bouillot marie ange
bouillot marie ange
il y a 2 mois

Biden va bientôt être dans la merde…

PASCAL LEVEQUE
PASCAL LEVEQUE
il y a 2 mois

Trump est un fin stratège, il gagne du temps en laissant croire qu’il accepte la passation des pouvoirs mais en réalité il prépare sa victoire et je pense qu’il est tout à fait capable de renverser cette mauvaise élection même s’il attend le dernier moment pour le faire. Attendez-vous à avoir une surprise.

Carl Lindstrom
Carl Lindstrom
il y a 2 mois

Merci infiniment Monsieur Guillemain pour ce message perspicace, intelligent et juste.
Vous avez totalement raison et j’en suis bien reconnaissant. Je suis un américain Francophile avec une femme française et nous deux espérons que la justice va en fin de compte triompher pour notre cher Président Trump. Merci aussi à tous ceux qui ont partagé votre opinion de par leurs commentaires.

Karl der Hammer
Karl der Hammer
il y a 2 mois

« la désinformation diffusée par nos médias, qui ne savent que rabâcher, tels des perroquets hystériques : “pas de preuves”, “pas de preuves” ! »
En effet, malgré tout ce que les équipes d’avocats de Trump ont rassemblé…
Ce qui est révélateur des mensonges des medias est le fait qu’ils se gardent bien de définir ce qui pour eux constituerait une « preuve ».
Peut-être, faut-il attendre que les équipes biden avouent avoir fraudé de façon systématique et préméditée pour qu’ils acceptent cela comme « preuve »?

Paul ter Gheist
Paul ter Gheist
il y a 2 mois

Quand j’ai vu ce Biden demander aux US de patienter, qu’il allait gagner, et tout cela tranquillement, sans campagne, avec des meetings bides (!), laminé qu’il a été lors du second débat avec le président, ses magouilles enUkraine, ses affaires chinoises, j’ ai pris peur car ça sentait le coup fourré à plein nez et ils s’en vantait en plus !!

boran
boran
il y a 1 mois

il faut que on vous chie saur la figure pourque vous accepetez que les elections ont toujours ete volees
que la demoncrassie est un moyen pour les riches d’organiser leur business a travers leur candidats
vous avez quel age ?? pour continuer a croire et voter
j’ai vote 3 fois dans ma vie et cela m’a suffit je ne vote plus et ne voterai jamais plus de ma vie .

Christine Tasin
Administrateur
Christine Tasin
il y a 1 mois
Reply to  boran

c’est parce qu’il y a des millions de Boran que nous sommes dans cette situation désespérée je ne vous dis pas merci. Vous laissez les salauds nous imposer leur choix, Macron. Si tous les abstentionnistes, à toute s les élections votaient contre le système on n’en serait pas là

Lire Aussi