Quand le correspondant à Paris du « New York Times » voulait raser le monde musulman …

Publié le 17 novembre 2020 - par - 4 commentaires

Les journalistes américains nous donnent des leçons de morale sur la conduite à tenir face aux musulmans « français ».

Nous serions «racistes » paraît-il.

Macron leur a répondu.

Cette actualité m’a remis en mémoire un épisode caricatural qui montre bien la tartuferie profonde de ces gens-là.

Il faut remonter à la fin des années 90 et au début des années 2000.

J ‘écoutais régulièrement le dimanche matin l’émission de France-Culture    « L’Esprit Public »  – qui existe d’ailleurs toujours – , émission du service public,   très, très, très  bien-pensante.

Un journaliste américain du nom de John Vinocur participait souvent à cette émission : il était au « New-York Time », ce journal qui nous prend, justement, à partie en ce moment, et au « Wall Street Journal ».

John Vinocur, chaque fois qu’il venait,  mettait en cause, dans des termes identiques à ses confrères anglo-saxon  de 2020, la France pour sa politique envers  les musulmans.

Nous étions « racistes » bien sûr, nous ne donnions pas assez de place à leur « culture » etc

Ecoutez Edwy  Plenel aujourd’hui et vous aurez une bonne idée du discours de Vinocur  au début des années 2000.

Ses collègues, pourtant eux-mêmes bien pensants,  (Bourlanges, Pech etc) de l’émission s’efforçaient de nuancer un peu  ses propos.

Survient le 11 septembre et l’effondrement des tours new-yorkaises …

Le dimanche d’après, évidemment, John Vinocur est invité à l’émission.

Et là, Vinocur explose comme un dément, il veut exterminer les musulmans, il veut raser le monde musulman et autres joyeusetés.

Ses collègues (Bourlanges, Pech etc) essayent de le calmer, de mettre un peu de raison, il ne veut rien entendre, il crie, il invective :

« Vous êtes des traitres !! ».

Il finit  par hurler :

« Je ne reviendrai jamais ici !! ».

Voilà la face double des « journalistes » anglo-saxons de Gauche comme de Droite.

Nous,  les Résistants, nous ne voulons pas raser le monde musulman mais nous voulons plus modestement, et plus humainement, mettre fin à l’islamisation de notre pays à laquelle les journalistes du « New York Times » applaudissent.

Faut-il un nouveau 11 septembre pour remettre les yeux en face des trous de cette clique journalistique    quant  au  monde musulman ?

Print Friendly, PDF & Email

4 réponses à “Quand le correspondant à Paris du « New York Times » voulait raser le monde musulman …”

  1. Avatar bouillot marie ange dit :

    qu’ils se mêlent de leur fion ces journaleux ricains. eux ils sont de vrais racistes de merdias.

  2. François des Groux François des Groux dit :

    Est-ce possible de retrouver ce genre d’émissions ?

    Je me rappelle aussi des médias suédois critiquant les horribles français racistes votant pour le FN dans les années 90. Forcément, ils ne connaissaient pas les joies de la « diversité » ethnique et religieuse…

    Maintenant, faut voir les banlieues pourries de Stockholm ou de Malmö…

  3. Antiislam Antiislam dit :

    Bonjour,

    Elle doit exister dans les archives.

    Je dois dire que le « retournement » de veste de Vinocur était très spectaculaire !

  4. Avatar zipo dit :

    La vérité est simple citez moi un seul pays musulman où l’on a le droit de critiquer l’islam ou mahomet sans se faire décapiter dans la foulée? France pays de la liberté l’on peut critiquer le Pape ,l’Eglise ,dieu (si quelqu’un la rencontré!)et personne ne vous coupera la tête .
    Alors la messe est dite ,il n’y a rien à espérer de cette secte tueuse qui ne règne que par la peur !d’ailleurs seul Hitler trouvait du positif et s’en est inspiré en créant la supériorité de la race Arienne! je me répète mais quand nos journaleux admettront-ils la vérité?

Lire Aussi